Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Llyx : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Animae, Tome 1 : L'Esprit de Lou Animae, Tome 1 : L'Esprit de Lou
Roxane Dambre   
un roman rafraîchissant et énergique, à l'image de Lou, son héroïne, prête à tout pour accomplir son devoir de Daïerwolf. Elle m'a charmée dès les premières phrases du livre par son humour, sa bonne humeur et sa réactivité. Le style est fluide avec une bonne répartition des descriptions et des dialogues. On ne s'ennuie pas un seul instant. Bref, un agréable moment de lecture ! Vivement la suite...
En résumé : Animae est une vraie bouffée d'air frais qui nous redonne le sourire et nous remonte le moral, tout en nous coupant le souffle. A lire !

par mantrisse
Animale, Tome 1 : La Malédiction de Boucle d'Or Animale, Tome 1 : La Malédiction de Boucle d'Or
Victor Dixen   
Wouah se livre est une vraie bombe! Il n'y aucun temps mort et nous sommes constamment ala recherche des bribes du passé de Blonde. Car même si nous suivons l'histoire de Blonde elle est étroitement lié a celle de sa mère qui devient elle aussi une héroïne à part du livre. [spoiler]Si bien que lorsque j'ai appris la mort de Gabrielle et Sven sa faisait un coup au cœur [/spoiler] En tout cas je regrette nullement cette lecture qui reprends a merveille mon conte préféré. La fin est parfaitement adapté au reste du livre, j'ai tout adoré du début à la fin. Je recommande fortement ce superbe livre!

par Louuise
Carla aux mains d'or Carla aux mains d'or
Annie Pietri   
J'ai été déçue par la couverture (j'étais habituée aux bayard jeunesse pour Annie Pietri !) mais l'intérieur est pareil !
Magnifique, bien écrit, quand on lâche le livre on s'étonne presque d'être au XXème siècle !

par Gomette
Les Orangers de Versailles Les Orangers de Versailles
Annie Pietri   
Comment apprendre l'histoire de France sans s'en rendre compte ?
J'ai retenu tous les détails, moi qui suis hermétique à l'histoire !
Si seulement on pouvait tout apprendre par des romans aussi bien écrit...
Marion est un personnage des plus attachant =).

par Gomette
Le collier de rubis Le collier de rubis
Annie Pietri   
Le temps a passé, nous voici au printemps 1681. Alix apprend par un moine que son frère, Louis-Etienne, est prisonnier au Mont-Saint-Michel. Avec l'accord de Louis XIV, elle se rend donc en Normandie, accompagnée de son cher cousin Antonin et d'une solide escorte. Dans le même temps, à Paris, le fameux collier de rubis dérobé à la marquise, sa mère, réapparaît mystérieusement au cou d'un comédien de foire... Alix parviendra-t-elle à sortir Louis-Etienne de la terrible cage de fer dans laquelle il est enfermé dans l'Abbaye du Mont-Saint-Michel ? Et le précieux collier reviendra-t-il dans la famille de Maison-Dieu ?

Haletant. Voilà qui pourrait résumer en un mot ce second volet des aventures
de notre héroïne.
Une jeune lectrice a confié à Annie qu'elle trouvait qu'elle avait une " écriture
rebondissante "...
Jugez-en par vous-même.

par clelia
L'espionne du roi Soleil L'espionne du roi Soleil
Annie Pietri   
Ben moi, j'ai les trois premiers livres de Pietri dédicacés =°.
Elle me les a conseillé (bon en même temps elle se vendait c'est normal x)) mais je n'ai jamais regretté d'avoir acheté les trois.

Butterfly, bien sur qu'il y a un deuxième tome, la fin de l'histoire ! C'est "le collier de rubis", il est plus petit (dommage !) mais toujours aussi bien !

par Gomette
Body Finder, Tome 1 : Body Finder Body Finder, Tome 1 : Body Finder
Kimberly Derting   
Pas mal de personnes m'avaient conseillé de lire ce roman. En effet, beaucoup de très bonnes critiques sont lisibles un peu partout sur Internet... Aujourd'hui, je comprends pourquoi ! The Body Finder mêle suspense, amour et mystère avec beaucoup d'adresse et de réussite. C'est un roman très rafraîchissant, à lire l'été dans un coin tranquille pour s'évader complètement. Les personnages sont très attachants et profonds, on ne peine pas à s'identifier à eux ou, du moins, à les imaginer.
L'histoire se concentre sur Violet, jeune fille de dix-sept ans, qui possède le don ( mais qui le vit vraiment comme une malédiction ) de sentir les lieux où sont enterrés les morts depuis son plus jeune âge. La plupart du temps, ce sont des cadavres d'animaux qu'elle ressent, ou bien les corps cachés sous terre de personnes mortes pendant la guerre. Mais très vite, les choses vont se compliquer.
C'est lors d'une sortie avec son meilleur ami, Jay, que Violet va entendre et percevoir un écho très intense... Ce dernier va également se manifester par une lumière blanche très brillante que seule elle peut voir, bien sûr. En s'approchant du faisceau lumineux et de la mélodie qui semble en provenir, les deux personnages vont trouver... Le corps d'une jeune fille, laissé ici depuis très peu de temps.
Violet va être bouleversée par cette découverte, et cela va tout remettre en question. Elle va vouloir se débarrasser de son pouvoir, être normale et, surtout, ne plus jamais voir de cadavres. Mais Violet peut compter sur Jay pour l'aider et surmonter cette épreuve. Haaa Jay... Le garçon sur lequel elle peut se reposer depuis des années, celui qui a toujours été présent, celui qu'elle adore, celui... Dont elle est en train de tomber amoureuse.
Hé oui ! The Body Finder, ce n'est pas seulement l'histoire d'une fille qui trouve des corps, loin de là. Une très belle et vibrante histoire d'amour est omniprésente dans le roman. Violet se rend peu à peu compte que ses sentiments pour Jay ont changé depuis l'été qu'ils ont passé ensemble. Son amitié est devenue quelque chose de plus fort. C'est là qu'est un des gros points forts de l'histoire... La romance que l'on voit évoluer est tellement bien décrite qu'on y croit totalement. On plonge sans hésiter dans les hésitations de Violet, ses peurs, sa recherche de signes qui lui montreraient que Jay éprouve la même chose qu'elle. Tous les sentiments qu'on ressent à l'adolescente sont parfaitement retranscrits. Ajoutez à cela les amies drôles, ironiques et toujours prêtes à faire la fête, de Violet et vous voilà avec une belle tribut de personnages hauts en couleur !
Vous voyez, c'est ça qui est génial avec ce livre, on passe par une foultitude d'atmosphères et de sensations différentes. On peut aussi bien rire en lisant les dialogues de Violet et Chelsea ( sa meilleure amie ) qu'être stressé et passionné par l'intrigue lors de la découverte d'un cadavre. C'est vraiment génial ! D'ailleurs, les émotions que l'on éprouve lorsque Violet sent un mort vont très vite se multiplier... Pourquoi ? De nouveaux meurtres sont rapidement commis, et ils sont de plus en plus proches du lieu où vit Violet. L'idée d'un tueur en série germe dans tous les esprits et, à partir de là, on est submergé par des vagues d'adrénaline et de panique !
Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas ressenti ça, d'ailleurs ! Et ce sentiment est encore plus présent lorsqu'on lit les cinq/six chapitres qui sont du point du vue du tueur. C'est fascinant de pouvoir voir à travers ses yeux. J'ai vraiment adoré cette idée ! On sent vraiment que le meurtrier chasse ses proies, et que c'est un vrai besoin de le faire. Il se doit de tuer, c'est un désir qu'il est forcé d'assouvir. Les morts vont donc se décupler et Violet va très vite être au coeur de ses dernières. Des amis à elle vont être tuer, les échos vont devenir de plus en plus puissants et, surtout, le tueur va se rapprocher d'elle. Rien que d'y repenser, je me dis que ce livre est génial !
C'est donc avec la boule au ventre qu'on progresse dans l'histoire. La fin m'a vraiment estomaqué. Je fermais presque les yeux pour ne pas lire les dernières lignes tellement j'étais stressé ! J'avais presque peur de devoir fermer le roman ! Mais qu'est-ce que cette sensation est bonne à vivre ! Et c'est toujours comme ça, dans The Body Finder. Les sentiments que nous envoie le livre sont intenses et extraordinaires. Les moments entre Jay et Violet sont juste... A couper le souffle. J'ai eu des papillons dans le ventre grâce à eux ! C'était formidable ! Puis cette enquête sur le tueur et cette histoire d'échos... Ouaw ! Le roman est vraiment brillant ! Je le conseille donc à toutes et tous, aussi bien pour les mystères qu'il recèle que pour la superbe romance qu'il contient.

http://wandering-world.skyrock.com/3014384573-The-Body-Finder-Tome-1-The-Body-Finder.html

par Jordan
Côté Face, Tome 1 : Côté Face Côté Face, Tome 1 : Côté Face
Anne Denier   
Quand j’ai vu que « Côté Face » d’Anne Denier était enfin réédité, j’ai sauté sur l’occasion de pouvoir enfin le lire.
L’héroïne, une jeune fille de 17 ans, mène une vie tout à fait classique. Entre la préparation du baccalauréat, les sorties entre amis et la gestion du chien de son frère qui n’a de cesse de lui faire des misères, tout semble rouler dans le meilleur des mondes. Mais un jour, son existence bascule. Après une chute dans les escaliers, elle est en proie à d’anciens souvenirs datant d’une centaine d’année. A qui appartiennent ces bribes du passé ? A elle, à une autre ? Est-elle en proie à la folie ou est-ce lié à ce bel et mystérieux inconnu qu’elle a croisé dans le tramway ? Côme, Nebel et Hyla, qui sont-ils ? Désormais, la vie de la narratrice n’aura plus rien de normal et de tranquille.
La force du récit réside dans l’écriture de l’auteur, fluide et efficace, ainsi que dans l’ambiance dans laquelle le lecteur est plongé. Cet univers angoissant, le passage du passé au présent dans le récit, sont les véritables atouts de ce texte.
J’ai néanmoins regretté quelques points. Si l’absence de prénoms n’est pas gênant pour les personnages secondaires, j’aurai tout de même apprécié connaître l’identité de l’héroïne. Mais surtout, si j’ai été happée par cette histoire, j’ai été déçue de n’avoir aucune explication sur le « Hyla ». J’aurai également aimé comprendre comment Côme et Nebel avaient pu réapparaître ainsi à Montpellier. Il pourrait s’agir de détail mais pour moi cela fait perdre de la cohérence à l’ensemble du récit, le rendant peu crédible. L’existence du tome 2 me fait espérer obtenir des réponses, des éclaircissements.
J’ai donc beaucoup apprécié cette lecture qui m’a cependant laissée sur ma faim. J’attends avec impatience la suite, surtout si ce dernier est également doté d’une aussi sublime couverture !

par Sissi68
Fallen Crest, Tome 1 : High Fallen Crest, Tome 1 : High
Tijan   
http://www.lmedml.fr/2018/01/09/fallen-crest-1-tijan/

Déception quand tu nous tiens !

Comme vous pouvez le constater j’ai décidé de ne pas attribuer de note à ce roman, comment en attribuer une alors que je ressors profondément déçue pendant que d’autres lectrices vont totalement adhérer à l’univers de cette série.

Je vais essayer, dans la mesure du possible, d’être la plus objective possible dans mon avis. Le but n’est jamais de dissuader les lecteurs de découvrir un roman, mais bien de faire part de son ressenti. C’est d’autant plus difficile lorsque l’on ressort complètement mitigée à la fin de la lecture.

Avec [Fallen Crest], je m’attendais à une guerre ouverte entre deux établissements scolaires, je m’attendais à des personnages plein de charisme et a une intrigue punchy sans être pour autant totalement dans le dur… Mais hélas, rien ne me préparait à ce que j’ai découvert dans ce premier opus… La déception est d’autant plus grande car j’avais bien aimé [Toi + Moi + Lui], le précédent roman new adult de Tijan.

En terminant ce livre, j’étais légèrement déconnectée de la réalité me persuadant que ce genre d’histoire n’arrive jamais dans la « vraie » vie, tout au long j’ai essayé de me rappeler qu’il s’agissait là d’une fiction, d’un monde créé de toute pièce par l’auteure… Mais cela n’a pas suffit à me convaincre que je pouvais cautionner ce qui se jouait sous mes yeux. Je suis consciente que cette histoire ravira de nombreuses lectrices, l’univers est particulier et je pense qu’il faut absolument le prendre au second degré… Tromperie, mensonge, trahison et méchanceté au rendez-vous de cette new romance.

Revenons un peu sur l’histoire, du moins sur le commencement de celle-ci ! La vie de Samantha bascule le jour où elle rentre chez elle et trouve sa mère en train de faire ses cartons, en effet Ann-Lise quitte le père de Sam pour s’installer chez son nouveau compagnon, qui n’est autre que James Kade, le père de Logan et Mason Kade. Il n’y a pas plus populaires qu’eux et Samantha va devoir cohabiter dans leur manoir. Dès d’emménagement les incohérences sont survenues à mes yeux… Aucune présentation en bonne et due forme, réactions incompréhensibles de la part de tous les personnages concernés par ce renouveau. Qu’à cela ne tienne, je n’en est fait cas qu’après coup ! Nous voilà donc à suivre Sam dans sa nouvelle vie, une vie bien mouvementée, rythmée par les tromperies, les vacheries et autre joyeusetés.

J’ai commencé par bloquer avec la relation de Sam et sa mère, elles entretiennent des relations toxiques. J’ai halluciné à chaque fois qu’elles s’adressaient la parole. Sam voit son univers s’effondrer, et ne ménage pas son entourage, elle rend coup pour coup avec des joutes verbales assassines et des réactions parfois démesurées motivées par la colère, cet aspect n’était pas dénué d’intérêt.

« -Tu as raison, maman. Tu as tout vu. Les tricheurs savent toujours reconnaître un autre tricheur. Félicitations, tu fais partie de ce club. »

Dès le début, j’ai ressenti une sorte de malaise, vis à vis des personnages mais aussi de ce qui se passait dans l’histoire. Il faut savoir qu’il y a énormément de personnages qui interviennent dans ce premier opus, je ne vais pas faire étalage de mon avis sur chacun d’entre eux, car il est sensiblement le même pour tous, je ne les ai pas aimé. Je vais me contenter de vous parler de Sam dans un premier temps. Notre héroïne avait du potentiel, malgré son manque de charisme, j’ai espéré une rébellion cohérente de sa part, hélas ses choix m’ont paru absurdes, j’ai trouvé qu’elle s’enfonçait toujours un peu plus dans les ennuis… A croire que finalement elle était prédestinée à une vie jonchée de relations malsaines… Que ce soit amicales ou amoureuses. Je n’ai donc pas réussi à m’attacher à elle, ni à ressentir un quelconque intérêt pour son personnage. Je veux dire c’était sensé être une héroïne et à mes yeux elle n’a pas su tenir ce rôle. Logan et Mason Kade… Ils sont tellement populaires qu’à priori ça leur donne tous les droits et étant donné qu’ils n’ont personne pour leur serrer la vis (comme on dit), et bien ils sont no-limites ! L’enchaînement de fêtes, de coucheries et de manipulations a eu un peu raison de moi, à cause de ce qu’il s’y déroulait. Je veux dire faire la fête c’est plutôt classe et j’aime ça mais dans [Fallen Crest] cela n’a pas vraiment le même sens… J’ai néanmoins été intriguée par les deux frères, enfin surtout par Mason qui devient notre héros bien sûr, hélas mon intérêt pour lui a été gâché par sa relation douteuse avec son meilleur ami Nate ! Un personnage que j’ai détesté, rien n’est venu améliorer mon avis sur ces personnages. Ajoutez à cela une multitude de protagonistes tous plus détestables les uns que les autres et vous aurez votre casting parfait pour une télé-novelas tout ce qu’il y a de plus étrange. Comment ne pas douter de tout et de tout le monde, habituellement cela me plaît d’avoir ce genre de contradictions, mais dans ce roman s’est allé trop loin.

L’intrigue aurait pu me plaire car tout au long j’ai attendu que la lumière perce dans cet univers sombre et malveillant, en vain je n’ai jamais trouvé la lumière au bout du tunnel. J’ai trouvé que le récit était gangrené par trop de mauvaises intentions, je veux dire j’adore les histoires où il y a un peu de manipulation, il peut même y avoir de la compétition, de la haine et un coté un peu malsain du moment qu’il y a d’autres choses pour contrebalancer l’aspect négatif des actions des personnages. Ici, plus j’avançais dans le livre et plus mes yeux s’écarquillaient, j’avais du mal à garder le cap car j’ai envie de croire qu’à notre époque ce genre de choses ne devraient plus exister. Les thèmes abordés par Tijan sont intéressants, les relations familiales, amicales et amoureuses. La complexité des sentiments, les problématiques que rencontrent les jeunes adultes, mais dans cet univers où la jeunesse dorée de Fallen Crest est reine et bien il n’y avait plus rien de crédible et plus rien d’acceptable pour moi.

Avec [Fallen Crest] j’ai eu l’impression d’être dans une autre dimension, un monde où le harcèlement ne serait plus considéré comme un fléau de notre société, un monde où l’infidélité serait une vertus et qu’elle serait encouragée dès le plus jeune âge. J’ai essayé de comprendre cette jeunesse dorée avide de débauche, pro du mensonge et de la tromperie… en vain ! Il n’y avait rien à comprendre c’était surréaliste. J’ai aussi eu un regard plus mâture sur ce roman, je suis maman et j’ai été triste d’assister aux interactions entre enfants et parents, alors oui quand on est jeune il y a forcément un petit rapport de force, de l’opposition mais ici on dirait que les adultes ne savaient pas se positionner face à leurs progénitures… Avaient-ils seulement envie d’assumer leur rôle de parents ? J’en doute vraiment…

Le bon côté de ce livre c’est que je n’ai pas eu de mal à le lire, même si le style de Tijan ne correspond en rien à son précédent roman, l’addictivité était tout de même au rendez-vous, malgré une écriture trop simpliste et des dialogues à s’arracher les cheveux. Il règne une tension permanente dans ce roman, ce qui m’a plongé dans un profond malaise, il faut savoir que je suis une femme exclusive en amour, un brin jalouse et possessive (je sais ce n’est pas une qualité mais j’assume^^), alors le fait que les personnages aient le feu aux fesses m’a profondément dérangée, car j’avais envie de découvrir une autre facette d’eux, entrevoir leurs rêves au-delà de leur envie de coucher à droite à gauche. Et si je vous parle des rebondissements… j’ai assistée impuissante à ce qui s’est tramé dans ce premier opus, avec l’espoir infime d’adhérer au dénouement, j’ai été obligée de m’avouer vaincue. Il y a plein de choses que j’aimerais développer dans cet avis, mais il y a trop de risque de spoiler du coup, j’ai préféré rester vague sur les rebondissements qui m’ont dérangées et sur certaines situations que j’ai trouvé vraiment peu convaincantes.

Ce roman est une grosse déception, je suis déçue d’avoir fait ce choix de lecture car le pitch avait tout pour me plaire. Quand bien même je l’aurais voulu, je n’ai pas été capable de faire taire mes émotions, j’étais trop choquée et déroutée par la teneur de ce récit. Alors oui l’écriture n’est pas mauvaise, l’ensemble est moderne mais comment considère-t-on que l’on outrepasse les limites du supportable ? L’aventure Fallen Crest s’arrête là pour moi, j’ai essayé mais cette saga n’était pas faite pour moi, pas avec mon sens moral et mes aspirations de vie.
Hannibal Lecter, Tome 1 : Dragon rouge Hannibal Lecter, Tome 1 : Dragon rouge
Thomas Harris   
Ce roman est le premier de la "trilogie" Hannibal Lecter. Il n'a ici qu'un rôle secondaire, mais la personnalité singulière de ce personnage terrifiant est déjà bien présente. Cela fait 3 ans qu'il a été arrêté par l'agent du FBI Will Graham, qui a raccroché par la suite. On apprend donc que Lecter est un psychopathe qui n'éprouve aucun remord sur ses actes passés, qu'il est très intelligent et qu'il adorerait entretenir des rapports "amicaux" avec l'homme qui l'a fait enfermer (demande d'adresse pour écrire des cartes, envoie de lettres au siège du FBI). Il suscite également de l'admiration chez d'autres psychopathes, comme c'est le cas avec le tueur Dragon Rouge, qui va tenter de correspondre avec son idole. Mais par dessus tout, c'est Lecter qui va déclencher le final du livre, malgré sa minime présence.

L'histoire se concentre sur Will Graham, ancien agent du FBI qui a la faculté de se mettre dans la peau des tueurs. Il est recontacté par son ancien patron, Crawford, afin d'arrêter un tueur qui a déjà massacré 2 familles entières. Commence donc une lente descente aux enfers pour Will, qui va se sentir proche des victimes à s'en rendre malade. Sa vie de famille va être également chamboulée par cette enquête.

De l'autre côté, Harris va aussi se concentrer sur le tueur. On apprend assez vite qui il est, et petit à petit, on va découvrir son passé, et pourquoi il tue des gens. On a donc deux histoires en parallèles et qui pourtant se complètent parfaitement.

L'histoire est prenante et très bien écrite. Cela tient d'abord au fait que Harris a fait des recherches poussées sur les méthodes du FBI. Il a d'ailleurs passé du temps à la Division des Sciences Comportementales. Son tueur est crédible, une personnalité et un passé qui explique ses gestes. Rien n'est laissé au hasard. Les relations entre personnages ne sont pas délaissées au profit d'une analyse, au contraire, elles contribuent aussi à l'écriture des personnages. Cette plongée dans les pensées les plus obscures du tueur est assez sordide, mais on en redemande presque. On veut comprendre, et au plus on en sait, plus il nous apparaît presque sympathique. C'est d'ailleurs un tour de force remarquable de la part de Harris que de nous rendre ses personnages les plus noirs et malsains humains et de presque nous les faire prendre en pitié.

Le suspense est aussi de la partie, il monte crescendo jusqu'à la fin qui nous tient en haleine et qui nous surprend. On ne s'attend pas à ce retournement de situation, on est presque choqués.

Avec Dragon Rouge, Harris a posé les bases de ce que sera plus tard son chef-d'oeuvre, c'est-à-dire Le Silence des Agneaux. Son écriture est fluide, elle ne s'éloigne pas de l'intrigue principale et rien n'est laissé au hasard.