Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Llyx

Extraits de livres par Llyx

Commentaires de livres appréciés par Llyx

Extraits de livres appréciés par Llyx

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 30-03-2015
Je connaissais pas l'auteure, ni ses autres écrits, et ce premier tome a été une très bonne découverte.
Marie PAVLENKO a mis en place dans cette série un monde riche et complexe, rempli de créatures extraordinaires.
Marjane et les personnages qui gravitent autour d'elle sont intéressants et attachants. Surtout Mats, ancien ami d'enfance de notre héroïne, qui m'a le plus surprise et plu.
Quand on referme le livre, on a plus de questions que de réponses, et on attend avec impatience le fin mot de certaines énigmes !

Retrouvez ma chronique dans son intégralité : http://bookwormschronicles.blogspot.fr/2015/03/avis-la-crypte-de-marie-pavlenko.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 09-09-2014
Lire la chronique dans son intégralité : http://bookwormschronicles.blogspot.fr/2014/09/avis-love-game-demma-chase.html

Dans ce type de roman, il est rare que le personnage principal masculin soit le narrateur, et c’est ce qui m’a véritablement attirée dans ce bouquin. De ce côté-là, je n’ai rien à redire, je suis extrêmement satisfaite.
Dès les premières lignes, on sait qu’on va passer un bon moment, et que malgré tout, on va apprécier ce connard arrogant qu’est Andrew, ou Drew, comme vous voulez. Il est cynique, imbu de lui-même, égoïste et très prétentieux. Mais on l’apprécie car, sans fioriture, il nous entraîne dans cette histoire et se dévoile totalement à nous, lecteurs (ou plus lectrices, je pense). Il est honnête avec nous et nous montre à quel point il peut être vraiment nul dans certaines situations. Son comportement et certaines de ses attitudes, selon lui, serait due à son éducation de fils unique … mouais !
J’ai apprécié ses interventions dans la narration pour interpeller le lecteur, probablement les moments les plus drôles. Il délivre aux femmes, ici, une image des mecs (hommes ?) que nous connaissons, en vérité, assez peu, et qui est crue. Parfois, on en vient à espérer que tous les hommes ne soient pas (totalement) comme Drew et ses amis, car sinon, nous sommes perdues.

Quant au personnage principal féminin, Katherine Brooks, je l’ai assez peu appréciée. Kate est une femme qui sait s’affirmer et qui ne se laisse pas facilement marcher sur les pieds. Elle sait ce qu’elle vaut et ne laissera personne se mettre en travers de son chemin. Mais je l’ai trouvée agaçante et peu sympathique par moment (le moment qui me vient à l’esprit est la confrontation entre nos deux personnages pour avoir le futur client fortuné).

Le couple qu’ils forment est en soit très attachant, car ils se découvrent petit à petit. Entre la haine et l’amour, la limite est mince et ils nous le prouvent. Mais je trouve qu’il manque véritablement de passages de discussions « normales » entre nos deux personnages. J’aurais aimé assister aux moments où chacun apprend à connaître l’autre.

Après, l’histoire en elle-même est simple et courue d’avance : c’est une romance contemporaine, comme on en voit partout maintenant. Mais ici, je crois que j’avais placé la barre un peu trop haute, car je m’attendais à être surprise ou même à avoir une histoire plus originale. Le fait que Kate soit fiancée est un point intéressant qui aurait vraiment pu servir à l’histoire (voire, mettre plus de "suspens"), mais je le trouve assez vite réglé. J’ai donc trouvé dommage qu’un roman avec une narration aussi excellente soit gâché par une histoire banale et plate, et c’est un point important quand même.
Les deux cents premières pages, j’ai été emportée et je les ai lues d’une traite. Mais, après, le souffle est retombé, et je me suis ennuyée.

Il m'est assez difficile de mettre une mauvaise appréciation à ce livre parce que j'ai vraiment adoré la narration et l'humour de Drew. Peut-être que dans les tomes qui vont suivre, la série va se bonifier ? Qui sait, à voir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Pour lire ma chronique dans son intégralité : http://bookwormschronicles.blogspot.fr/2014/09/avis-deliquescence-de-georgia-caldera.html

Georgia maîtrise son art et manie habilement sa plume : les 768 pages se lisent avec une facilité déconcertante.
L’histoire est d’une originalité captivante et on ne peut se détacher du roman, tournant pages par pages, en redemandant encore et encore.
Néanmoins, ayant lu depuis un moment le premier tome de la série, j’aurais apprécié des piqûres de rappel plus détaillées. Car, je dois l’avouer, j’avais oublié certains détails importants de l’histoire, nécessaires pour une compréhension parfaite des événements se déroulants dans ce second opus.

Henri et Cornélia sont de retour à Reddening House pour assurer la protection de la belle, mais aussi, pour retrouver Charlotte, la fille assoiffée d’Alphaïce (point que j'avais, évidemment, totalement zappé).
Ce roman ne nous épargne en rien : il est noir, sanglant et brutal. Il nous fait passer par tout un tas d’émotions, jouant un peu plus encore avec nos nerfs.

Henri est toujours aussi fou amoureux de Cornélia, mais il reste néanmoins un vampire : un être froid et sans âme. Il ne peut complètement se défaire de ses pulsions et de ses instincts de prédateur.
Par le biais des visions de Cornélia, on en apprend d’avantage sur cet étrange personnage et sur son histoire qu’il tente absolument de cacher, non pas sans raisons.
Par le passé, il a commis des crimes violents et abominables, mais on ressent toute son indignation face à sa condition de vampire et face aux agissements de ses congénères.
Dans le présent, c’est un autre homme. La résignation s’est installée en lui, il est détaché et plus rien ne semble l’atteindre, à l’exception de Cornélia et d’Avoriel, évidemment.
L'auteure arrive, malgré les cruelles exactions du Prince, à nous faire aimer ce vampire et à développer une certaine affection pour lui. On est compatissant pour cet être torturé par son passé, qui tente de se faire accepter par sa bien-aimée par tous les moyens.

Cornélia, quant à elle, tente tant bien que mal de s’adapter à cet univers vampirique, dans lequel elle se sent si peu à sa place. Elle se découvre, petit à petit, de nouveaux pouvoirs et tente d’apprendre à les contrôler. On la sent perdue et emplie de doutes.
Elle doit évidemment composer avec le caractère changeant de son compagnon, qui ne lui facilite pas la tâche.
Mais je dois l'avouer, certains de ses comportements et agissements m'ont exaspérée au plus haut point. Par moment, elle est égoïste et capricieuse, et ne réfléchit jamais aux conséquences que peuvent avoir ses actes, jusqu'à l’amener à un point de non retour.

Et cette fin … arg ... c’est un véritable supplice auquel nous a condamné l’auteure !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Retrouvez ma chronique dans son intégralité : http://bookwormschronicles.blogspot.fr/2014/08/avis-le-seuil-des-tenebres-de-karen.html


Cassandra Palmer est une voyante très recherchée : entre son ancien maître vampire qu’elle a dénoncé au FBI, le Sénat des vampires et les Mages du Cercle d’Argent, elle ne sait plus vraiment où donner de la tête. Et je peux vous assurer qu’ils ne la cherchent pas pour lui faire un bon gros câlin.
Cassandra est une narratrice très bavarde. Dès que quelque chose de particulier se passe, elle nous explique tout en détails, ce qui donne lieu à de très longues descriptions. C’est d’ailleurs ce point précis qui a déplu à de très nombreux lecteurs. Personnellement, les longues descriptions et les nombreux détails ne me dérangent pas, du moment qu’ils soient bien écrits et bien amenés. Ici, en l’occurrence, ils ne m’ont pas gênée, bien au contraire. Je trouve que ça nous permet de nous mettre un peu près au même niveau que Cassie, et d’avoir le plus d’informations possibles pour suivre l’histoire correctement. Et puis, il s’agit ici du premier tome d’une série, il faut donc bien, à un moment ou à un autre, poser les bases.

Dans ce monde, Vampires, Mages, Voyantes, Faes et autres créatures côtoient les humains en secret. Du déjà vu, vous allez me dire et je ne peux qu’être d’accord avec vous, mais il y a un je-ne-sais-quoi qui fait qu’on n’a pas l’impression de relire à nouveau la même histoire.
Il nous arrive parfois d’être dans le flou, notamment à l’évocation de créatures ou personnages mystiques. Toutefois, l'auteure règle rapidement le problème en nous fournissant les informations nécessaires dans les pages qui suivent.
Je reste néanmoins quelque peu perdue concernant les Mages et leurs différents cercles, en espérant que tout nous sera mieux expliqué dans le tome suivant.

Concernant les personnages, c’est encore un bon point !
Cassie est une femme de caractère qui sait se faire entendre et respecter. Elle sait ce qu’elle veut, et ne perd donc pratiquement jamais de vu ses objectifs. Le premier étant d’être libre, de vivre sans l’entrave d’une quelconque personne – ou devrais-je dire, créature surnaturelle. Quand elle est acculée, elle ne se laisse pas abattre et tente le tout pour le tout. Même si parfois, elle ferait quand même mieux de s’abstenir.
Dans ce premier tome, elle est parfois un peu paumée et ne comprend pas tout ce qui passe. Au moins, on n’est pas tout seul !
C’est donc un personnage féminin que j’ai vraiment apprécié et que j’ai envie de suivre dans son évolution.

Mircea … ah Mircea … ce vampire si mystérieux. Il est tendre et protecteur avec Cassie. J’ai trouvé leur relation vraiment touchante. Mais difficile de savoir si tout ça n’est que manipulation de la part du vampire ou de véritables sentiments … à suivre … (mais j’espère que c’est la dernière proposition ! S’il-vous-plaîiiit !). J’ai adoré le clin d’œil à Dracula de par ses origines.

Je ne vais pas vous parler de tous les protagonistes, mais j’ai apprécié l’effort de l’auteure de leur trouver des origines authentiques et d’en avoir fait des personnages complexes dont on veut en savoir plus.

C’est donc très satisfaite que j’ai refermé le livre. J’ai vraiment passé un agréable moment avec Cassie et ses camarades, et j’ai envie de les suivre pour les voir évoluer. L’extrait du tome deux à la fin du livre m’a confortée dans l’idée que j’avais adoré et que je voulais lire vite la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Pour lire mon avis dans son intégralité : http://bookwormschronicles.blogspot.fr/2014/08/hors-de-portee-de-georgia-caldera.html.


Le roman est frais, avec un léger arrière-goût de déjà vu, mais pas facile de vraiment se renouveler avec tous les romans d'amour qui sortent ces dernières années. L’histoire reste simple, mais efficace. On passe un bon moment, pas prise de tête et on le dévore rapidement : en moins d’une journée pour ma part ! Alors, oui, l’histoire est prévisible et sans grande surprise, mais ce n’est pas vraiment ce qu’on attend et demande d’un roman de romance contemporaine et érotique.
Par contre, je dois avouer que j’ai apprécié le lien entre nos deux personnages qui datent du lycée ! Et j'aurais aimé avoir un peu plus d’informations et détails sur la famille d’Aidan.

Ce sont les personnages qui m’ont moins plu dans ce roman. Surtout le personnage principal féminin, Scarlett.
La jeune femme est une véritable girouette : elle change constamment d’avis et semble ne jamais vraiment savoir sur quel pied danser. Le résumé n’a pas menti, Scarlett est une vraie professionnelle pour filer à l’anglaise, en toutes circonstances. Chose qui devient un peu agaçante à la longue. Elle a beaucoup de réparties, mais la plupart d’entre elles restent dans sa tête … dommage. J’ai été un peu perdue par toute cette histoire de « perte de mémoire » concernant certains éléments de son adolescence. J’ai trouvé ça exagéré par moment et peu convaincant.
PLUS : D’après les descriptions, Scarlett a l’air d’avoir un look d’enfer ! Je suis jalouse.

Aidan (très beau prénom) est un personnage particulièrement difficile à cerner … Un coup, c’est un psychopathe sur les bords, et un autre, un amant passionné et aux petits soins … J’aime beaucoup la description physique qui est faite de lui (miam miam !). Néanmoins, aussi beau soit-il, j’ai eu régulièrement envie de le frapper, violemment, face à son comportement, mais bon après, c’est mon petit côté brute épaisse (pas si épaisse).
PLUS : J'adore son surnom, Muffle-Connard. Je le garde sous la main !

J'ai apprécié Louise, la belle blonde et cousine de Scarlett. Elle est d’ailleurs nettement plus lucide que cette dernière. Elle est douce, sympathique, attachante. Bon, on ne la voit pas tellement donc ce n’est pas non plus un personnage très marquant. Mais je l’aime bien.

J’ai apprécié ma lecture de ce roman, mais ce n’est pas un coup de cœur. Je préfère Georgia dans le registre du fantastique, dans lequel elle excelle vraiment.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Dans le premier roman de sa nouvelle série, Alexandra IVY, auteure des célèbres Gardiens de l’Eternité, nous offre un univers intrigant et prometteur, qui mériterait néanmoins d’être encore plus développé et approfondi. Car à la fin de sa lecture, nous n’en savons pas beaucoup plus sur les êtres évolués (ou bizarroïdes si vous êtes un humain hargneux) qui peuplent la Terre : quelles sont les classes qui les constituent ? Leurs pouvoirs ?
Des fameuses Sentinelles, d’où la série tire son nom, nous n’en apprenons pas grand-chose. Seulement qu’il existe deux classes distinctes et leurs différences, pas très nourrissantes comme informations.

Dans ce roman, nos deux personnages principaux, Callie Brown et Duncan O’Conner, sont à la poursuite d’un nécromancien fou, décidé à ressusciter les morts, et autres noirs desseins, qui je vous l’assure sont nettement moins plaisants. Mais voilà, cette intrigue manque cruellement de détails et d’approfondissement pour être totalement captivante. Il nous manque toujours un petit quelque chose pour être vraiment pris dans cette histoire.

Concernant nos deux protagonistes, Callie et Duncan, leur description fait d’eux des personnes belles et extrêmement séduisantes, mais aucun charisme n’en ressort. Leur apparence physique ne nous atteint pas particulièrement. En tout cas, je ne rêverai pas d’un très séduisant Duncan lors de mes prochains sommeils (et je ne parle évidemment pas de mon frère qui se nomme de la même façon …. Brrr bizarre …).
Duncan est un flic qui aime son travail et qui est particulièrement doué pour le faire. Il ne vit que pour son boulot, d’où le désastre de son mariage. C’est un gros dur, mais qui, comme un fondant au chocolat, a un cœur tendre et passionné (m’enfin, je ne sais pas si on peut qualifier du chocolat de passionné, mais bon …).
Callie, quant à elle, est un personnage discret. C’est une jeune femme de caractère, avec des ambitions et une certaine volonté, mais tout ceci n’est pas réellement mis en avant, faisant d’elle un personnage réservé, voire transparent.
Le couple entre nos deux héros se forme beaucoup trop rapidement dans l’intrigue, et devient malheureusement, très mielleux à certains moments.
En somme, contrairement aux autres personnages rencontrés (Serra, Fane, la Mave et le Tagos), Callie et Duncan n’ont pas particulièrement marqué ma lecture, et ne resteront probablement pas très longtemps dans ma mémoire.

Dans l’ensemble, ce n’est pas un roman qui m’a particulièrement affectée, le premier tome des Gardiens de l’Eternité m’avait nettement plus plu. Mais je lirai le second tome en espérant en apprendre d’avantage sur cet univers intéressant !

Lire ma chronique sur mon blog :
http://bookwormschronicles.blogspot.fr/2014/08/les-sentinelles-tome-1-un-univers.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-08-2014
Ecrit à la première personne du singulier, ce roman ne relate pas uniquement l’histoire farfelue de Julie, personnage principal : c’est un livre sur la vie, l’amour, l’amitié et les relations humaines. Ressort de ce livre un bien-être et, une bienveillance envers tous ces personnages qui m'ont fait passer un si agréable moment.
Ce roman est truffé de moments à mourir de rire (la filature est l'exemple parfait) mais aussi, de phrases fabuleuses qui remettent en question notre vision du monde et de la vie, de notre vie.

Les personnages sont fabuleux car humains et réalistes. Ils sont « simples » et sans prétention : nous sommes tous une Julie, Sophie, Jade, Sarah, Ric, Xavier, Jean-Michel, et j’en passe !
Julie, ainsi que ses copines, représentent les femmes : elles sont nous, toi et moi. Chacune représente une personnalité – une facette différente de la femme : de l’accro aux pompiers à l’amoureuse du ninja, en passant par la suicidaire ratée. Au cours du roman, elles deviennent nos copines, nos amies, nos confidentes : on rit et on pleure avec (et d’) elles.
Je pense qu’en chacune de nous sommeille une Julie, qui attend seulement son Ric pour se dévoiler et nous faire faire les plus improbables bêtises.
Julie est une femme attachante, cynique, pleine de vie et de volonté. A côté d’elle, on est toutes saines d’esprit … parce que oui, Julie est un personnage haut en couleur et complètement déjanté. Nos délires ne sont rien comparés aux siens, et à son obsession envers les chats !

Pour lire l'intégralité de mon avis : http://bookwormschronicles.blogspot.fr/2014/08/demain-jarrete.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Sascha a la capacité de posséder les gens par un simple contact ? Intéressant, histoire prometteuse ... Mais l’histoire, les diverses péripéties qui la composent : tout est assez mal équilibré.
Dès le premier chapitre, on entre dans le vif du sujet : elle nous parle de son pouvoir et en fait usage. Puis sur les 40 pages qui suivent, nous avons le droit aux nombreuses parties de jambes en l’air de Sascha avec son colocataire et meilleur ami, Nicolas. Sa vie sexuelle (pour ne pas dire ses problèmes de « cul ») a l’air d’être une de ses préoccupations favorites, puisqu’elle y fait (très) souvent référence.
Je pense qu’il aurait été plus judicieux de mettre le mot « Erotisme » au dos du livre que les mots « Action » et « Sexy ». Si j’avais voulu lire un roman érotique, j’en aurais acheté un, surtout qu'ici l'érotisme est triste et plat. Certes, nous retrouvons fréquemment des scènes de sexe dans les romans de Bit-Lit, mais dans les limites du raisonnable (enfin dans ceux que j’affectionne) et l’action n’est pas reléguée au second plan la plupart du temps.
Sur l’ensemble du livre, je dirais qu’il doit bien y avoir …. 20% d’action … et encore. L’action met du temps, donc, à arriver, puis après, tout va très vite, tout s’enchaîne. On n’a même pas le temps de «savourer» une action que celle-ci est déjà terminée et qu’une seconde commence : du coup, l’histoire perd de sa crédibilité. Excusez-moi mais la révélation sur les origines de Sascha m’a bien fait rire (voire même fait soupirer), c’est tellement gros, et comme je disais plus haut, pas crédible du tout.
Quand je lis (et apprécie) un livre, je suis dans le livre, je suis avec les personnages, je me mets à leur place, … Là, je suis restée une simple spectatrice lointaine et détachée.

Concernant les personnages …. Trop peu de descriptions physiques pour moi, ou alors toujours les mêmes adjectifs. Les personnages sont superficiels, ils n’ont pas assez de «profondeur».
Sascha n’est absolument pas une de ces héroïnes que j’affectionne : elle est antipathique, vulgaire. Elle se plaint sans arrêt (certes sa vie n’est pas facile mais quand même …), répète sans arrêt les mêmes choses (le fait qu’elle pardonne facilement, par exemple) et change d’avis toutes les trente secondes. Et puis ne parlons pas de sa sublime répartie (« va te faire foutre ») !
Raphaël n’est absolument pas le sublime Mâle Alpha que j’adore … Il est mou, sans grand intérêt (pourtant il semble plutôt séduisant, zut alors !). Son identité était tellement prévisible.
Quant à Lazarus, le grand méchant, il est aussi flippant qu’un chaton te crachant dessus … (mais pas aussi craquant !).

Je tiens néanmoins à dire que j’ai lu de nombreuses bonnes critiques sur ce livre, donc je suis peut-être un peu (beaucoup) trop dure … qui sait ?

Enfin voilà, je vais quand même terminer par une note positive : la couverture et la typographie des chapitres sont très belles.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
J’ai déjà lu la série Mercy Thompson, enfin seulement les tomes sortis en France (c’est-à-dire jusqu’au septième tome, Morsure de Givre). Etant en vacances et ayant les deux premiers tomes sous la main, je me suis replongée dans l’univers fantastique et rocambolesque de Mercy.
Mes propos qui vont suivre seront sûrement influencés par le fait que j’ai déjà bien entamé la série (nan, en fait j’en suis quasiment sûre). Mais si ça peut permettre à des gens indécis de commencer la lecture de cette série ou encore à sa poursuite, alors tant mieux ! J’ai moi-même été très peu enthousiaste à la fin de ma première lecture de ce tome, mais dans un moment d’intelligence, j’ai continué la série, et quelle excellente idée (oui, ça m’arrive !).

Quand je serais plus grande, je veux être comme Mercedes Thompson ! C’est pour moi l’une des héroïnes les plus géniales. Elle a déjà le bon goût de ne pas être insupportablement parfaite ! Mercy, la coyote mécanicienne, est attachante, vaillante et surtout, indomptable ! Attention, loups-garous et autres bêtes, la petite dame, elle mort ! Grrr ~ Il est également facile de s’identifier à elle.
Entre Samuel et Adam, la question est vite réglée. J’ai installé un autel dédié à Adam, l’Alpha, dans ma chambre (à côté de nombreux autres, mais chut !).

Alors oui, il est vrai que le premier tome peut paraître long, mais il installe correctement l'histoire de Mercy. C’est un univers innovant où de nombreux mythes se mélangent sans problème (faes – loups-garous – vampires – etc). Contrairement, selon moi, à certaines séries de bit-lit, Mercy Thompson a une véritable intrigue et énigme à résoudre.
De plus, ce premier tome présente des personnages que nous côtoierons lors des tomes suivants : Warren, le second lieutenant – Jesse, la dynamique fille d’Adam – Bran, l’imperturbable Marrok de l’Amérique du Nord – Stefan, l’extravagant vampire, fan de Scoubidou – et de nombreux autres !

Enfin bref, j’adore ! :)
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Un excellent premier tome ! Un vrai coup de cœur. C'est la première fois que je lis un roman où les protagonistes évoluent au XIXème siècle, j'ai donc été un peu troublée par les manières des personnages et leur façon de s'exprimer. Mais ces particularités rendent certaines des situations encore plus comiques et drôles.
Les événements qui se déroulent dans ce premier tome sont "simples" et "prévisibles" mais cela n'enlève rien au charme cette histoire.
Alexia est géniale, drôle, imprévisible, n'a pas sa langue dans la poche : tout ce que j'aime chez un personnage. J'ai tellement ri quand on apprend qu'elle a "seulement" 25 (ou 26, j'ai un doute) ans, et qu'elle est considérée comme une vieille fille : heureusement que les temps ont changé ;)
Tous les personnages qui nous ont été présentés, de Lord Maccon à Biffy, dans ce tome sont géniaux et sympathiques (sauf les méchants, évidemment !). J'ai hâte des les revoir et en apprendre plus sur eux dans les tomes qui vont suivre.
Voilà, voilà, un livre que je conseille fortement !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
E N F I N ! Depuis le temps que ce livre prenait la poussière dans ma bibliothèque, je l'ai enfin lu ! Bon je l'avoue j'ai connu cette série grâce au premier film sorti sous le même nom ... (pas taper). C'était avec une grande volonté que j'étais allée acheter le premier volume pour le lire, mais ... j'ai lu autre chose entre temps et il s'est donc perdu dans les méandres de ma bibliothèque.
En moins de deux jours, j'ai été complètement captivée dans le monde mythologique (j'adore !) dans lequel se retrouve propulsé le petit Percy Jackson. J'ai été très surprise, et agréablement, car de nombreuses choses diffèrent du film. Je n'ai donc pas eu l'impression de "relire" le film.
Toute l'histoire est bien menée et amenée. De nombreuses choses amènent les tomes qui vont suivre (sans doute ?). Tout y est clairement et posément expliqué, on n'est pas perdu et on ne s'ennuie pas. Toutes les bases sont posées. J'espère que nos trois personnages principaux : Percy, Annabeth et Grover seront encore plus développés dans les tomes suivants, car je trouve qu'il manquait un petit quelque chose, plus de profondeur ?
En tout cas, j'ai déjà acheté la série complète et je m'y remets dès que possible ! Je pense même les recommander à mon petit frère ;)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
D'habitude, je n'aime pas la plume des auteurs français de Fantasy. J'ai néanmoins acheté ce livre après avoir lu de nombreuses très bonnes critiques à son sujet, ici et sur des blogs de littérature. Reçu hier, lu hier et fini dans la nuit : je l'ai dévoré, tout simplement.
L'histoire est longue à se mettre en place (comptez 150 pages environ), mais il faut bien ça pour arriver à l'univers travaillé et complexe que nous offre l'auteur. Les révélations sont longues à arriver et nous sont données au compte-goûte, nous faisant frémir d'impatience à chaque page tournée. L'univers des Anges est complet, original et intéressant, peut-être dans le second tome un tableau aussi fascinant sera fait du monde des Démons ?
J'ai énormément apprécié les personnages : Jana - Kel - Phen - etc.
Jana est une femme forte, drôle et pleines de ressources.
Kel est un personnage mystérieux, froid, sec, voire méchant et surtout, super canon ! Il reste néanmoins captivant et en quelque sorte, "sympathique".
Je viens de me rendre compte que l'attente du second tome va être dur, très dur ! J'espère qu'il sera aussi bon, voire meilleur que ce premier tome !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 02-09-2013
Une histoire qui paraissait prometteuse. Néanmoins, Meg Cabot n'a pas su la « tenir ».
Sur le plan général, l'histoire est intéressante (je ne vais pas vous la redire, le résumé est juste en haut), mais le tout donne un énorme fouillis et on finit par vite s'ennuyer.

Sur l'ensemble du livre, deux personnages seulement ressortent du lot : Alaric Wulf et Mary Lou.
Car certes, Meena a un semblant de caractère, etc, mais ça s'arrête là. Je la trouve ennuyante et sans aucun intérêt, à part son « don » et son job (scénariste pour un célèbre soap opéra, "Insatiable", cf titre du roman) !
Et Lucien, je le trouve pitoyable (sans être méchante). Le chapitre qui l'introduit promettait de bonnes choses quant à sa personnalité/ caractère. Mais après, je ne sais pas … il perd tout intérêt et n'est pas très crédible en tant que
Spoiler(cliquez pour révéler)
prince des ténèbres
.
Donc, même si je n'aime pas la place qu'Alaric prend dans l'histoire, c'est le personnage le mieux travaillé et le plus intéressant. Son travail et pour qui il travaille sont très bien trouvés.
Mary Lou, personnage secondaire, est une véritable « housewife » américaine : on ne sait pas trop ce qu'elle fait de son temps libre à part croiser Meena à chaque fois qu'elle prend l'ascenseur, organiser un dîner sans l'avis du principal intéressé, parler de tout à tout le monde, se préoccuper de son apparence, etc. Mais c'est également une femme de caractère et de volonté qu'on apprend à connaître un peu plus vers la fin du livre (mais pauvre Emil XD).

Niveau syntaxique : certaines phrases sont beaucoup trop longues et m'ont obligée à les relire plusieurs fois pour comprendre leur sens (chose qui ne m'arrive jamais). Problème au niveau de la traduction ? Et les « cependant », utilisés comme « pendant », m'ont gênée. Car pour moi, cependant = une restriction, une opposition … Après c'est peut-être moi qui déconne, qui sait ...

Meg Cabot a écrit de très bons livres mais celui-ci n'en fait pas parti, sauf pour de jeunes lecteurs, et encore ...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Je me devais de faire un commentaire sur ce livre car je n'aime pas mettre un livre dans la catégorie "je n'ai pas apprécié" sans dire pourquoi. Je l'avais commencé il y a plus d'un an et je me suis arrêtée. Je l'ai repris, il y a quelques mois, en me disant que j'avais été trop dure.
Alors peut-être que je le suis encore aujourd'hui, mais impossible de le finir.
J'ai du relire 4-5 chapitres tout au plus. Ce n'est pas l'histoire qui m'a déplu bien au contraire. Je la trouve originale et "rafraîchissante" (je ne sais pas pourquoi cet adjectif, enfin bon bref ...).
Mais les personnages me sortent par les yeux. Jamais je ne me suis énervée à cause d'un personnage mais là c'était juste pas possible. Ever fait que des conneries, empire les choses et j'en passe. Et sa meilleure amie n'en parlons pas. Je m'énervais toutes les trente secondes ...
Donc comme vous pouvez l'imaginer, je n'ai jamais fini le livre ni la série, ce que je déteste ...
Alors dommage parce que les premiers tomes étaient agréables et addictifs.
M'enfin ce n'était que mon avis, alors ceux qui le partagent tant mieux, et sinon, je vous souhaite une bonne lecture :D
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Quand j'ai commencé ce livre, je n'avais pas lu depuis très longtemps, mais dès que j'ai commencé les premières pages, j'ai été très vite emportée ! Ce livre est le premier d'une fabuleuse trilogie ! L'histoire, l'écriture, les personnages, tout est parfait ! Katniss ... oh Katniss, un personnage complexe qui nous fait partager ses peurs, son aventure dans l'arène, etc. Elle est tout simplement fascinante ! Un énorme coup de cœur pour ce merveilleux Peeta ♥
Je le conseille à tous et à toutes ! Cette trilogie est un vrai bijou ! Alors si vous ne l'avez pas encore lu, jetez-vous dessus ;p
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-05-2013
J'ai acheté ce livre, on va dire, un peu par hasard et sans vraiment grande conviction. Et franchement, je ne regrette pas du tout, ce livre est une véritable surprise, dans le bon sens bien évidemment ;) On est tout de suite entraîné dans les aventures de Morgan, son initiation, ses découvertes et son amour pour Cal ! L'histoire est plutôt bien écrite, et, les personnages sont bien travaillés (pas excellents non plus), mais on devient très vite accro et on ne lâche plus le livre. J'ai beaucoup aimé les extraits des Livres des Ombres de certains personnages en début de chapitre ! :D Malheureusement, certaines choses sont carrément prévisible, surtout concernant Cal, mais j'en dirais pas plus ;)
La suite au prochain épisode ~~
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0