Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lm58 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Les lettres oubliées Les lettres oubliées
Kim Fielding   
Il n’y a pas de pathos dans la plume de Kim Fielding, elle ne cherche pas à nous faire pleurer, au contraire. J’ai plus l’impression que cela arrive malgré elle. Il y a beaucoup de pudeur, de délicatesse et de justesse dans sa plume. Elle aborde tous les passages difficile de manière à ne pas les rendre plus difficile et c’est très appréciable. Je n’ai pas personnellement pleuré (j’ai un cœur de pierre ET j’étais avertie, je savais à quoi m’attendre) mais j’ai plus d’une fois eu la gorge serrée. Pas parce que l’auteur m’a prise par la main pour me dire « là c’est triste, pleure » comme j’en ai souvent l’impression, mais à cause du contraste terrible entre ce qui se passe et la pudeur et l’innocence, presque, avec laquelle ces choses sont racontées. Ni Bill ni Will ne sont naïf, mais ils ont cette innocence qui les rend attachant et intéressant et qui rend pire encore leur récif respectif.

Parce qu’au-delà de la forme, il y a le fond, évidemment. Je vais être honnête, je n’ai pas appris de choses à proprement parler, hormis peut-être le nom officiel de la procédure de Fremann Watts. Je suis assez au fait des horreurs que l’humanité est capable d’imposer à ses représentants et cela a été une chance. Parce que quand Bill écrit certains mots, j’ai serré les dents en sachant ce que j’allais lire, même s’il n’y a rien de décrit. Mais cette connaissance n’a pas suffi à me protéger de mon imagination et j’ai très eu envie de taper des gens plusieurs fois au cours de ma lecture. Je trouve brillant le parallèle entre Will et Bill. Le fait que les deux hommes aient le même prénom, une histoire si proche, avec des conséquences si différentes. J’ai souris et frémis à cause du courage de l’un, sa volonté de rester fort et fier et son désespoir quand il sent qu’il va devoir plier, peut-être. J’ai gémi et frémis en lisant ce par quoi est passé l’autre, la trahison des gens qui l’aimaient, mal, mais sincèrement, le fait qu’il ait été brisé si longtemps avant de renaître de ses cendres. Et dans les deux histoires, j’ai trouvé épouvantable le fait que les souffrances ne soient imposées que par des gens supposés protéger et chérir. Des gens censés aimer et aider. Des figures d’autorités, familiales, médicales, spirituelles, qui utilisent leur pouvoir pour faire du mal.

Ces deux histoires qui se déroulent en parallèle résonnent très fort en moi, parce que ces horreurs ne sont pas terminées. Il ne faut pas oublier que, pas si loin, des femmes lesbiennes sont condamnées à des viols punitifs. Que pas si loin, des hommes gays sont enfermés dans des camps de concentration pour y être tué, à moins d’être rendu à leur famille pour qu’elles fassent le travail elles-mêmes. Qu’au pays de la liberté, les thérapies de conversions étaient légales dans certains états il y a encore quelques semaines (elles sont interdites dans le New Hampshire depuis le 8 juin 2018. 2018 bordel !), que le vice président des Etats Unis est un partisan de ces thérapies. Qu’en France, elles ne sont toujours pas interdites, bien que l’homosexualité ne soit plus considérée comme une maladie. En FRANCE, bordel².Il ne faut pas oublier qu’au-delà des comportements individuels pas toujours honorables, il y a des pays où les institutions sont criminelles. Ce que font les gens en tant que gens est déjà très grave, mais les oppressions systémiques, qu’elles soient homophobes, racistes ou sexistes, sont impardonnables.Antha
http://meninbooks.eklablog.com/les-lettres-oubliees-kim-fielding-a148919354

par Tyzane
Beautiful Funeral Beautiful Funeral
Jamie McGuire   
AVIS IMPORTANT !!! (spoilers en quelque sorte)

Fans des séries Frères Maddox ET de Beautiful Disaster:
Ne soyez ABSOLUMENT PAS PRESSÉS de lire A Beautiful Funeral.
Une fois de plus, l'auteur gâche une bonne série en l'exploitant à outrance (d'ailleurs, à mesure que vous lirez les Frères Maddox, vous aurez l'impression de lire un peu du réchauffé... Personnellement, seule l'histoire de Thomas vaut une mention spéciale). Le dernier roman de l'auteur détruit TOUTES les histoires d'amour que vous aurez tant aimées, tous leurs Happy Endings.
Mon conseil: abstenez-vous de lire A Beautiful Funeral, faites comme s'il n'avait jamais été écrit.
Et ce n'est malheureusement pas la première fois que Mme McGuire nous fait le coup. Ceux qui auront lu en VO la série PROVIDENCE puis malheureusement la Novella Sins of the Innocent, me comprendront.
J'estime que tout auteur, aussi reconnu soit-il, se doit de RESPECTER ses lecteurs, ses personnages et leurs happy endings.
Le contraire serait prouver que tout n'est qu'une histoire de marketing et de sous.
Inutile de préciser que depuis A Beautiful Funeral, j'ai fait une croix sur cet auteur, qui était pourant l'un de mes préférés.
Me faire deux fois le coup, après lui avoir été "livresquement" fidèle et dévouée à travers plus de 10 livres, et tout autant de trames et de personnages, pour tout fiche en l'air À DEUX REPRISES, c'est bon.
Beautiful Burn Beautiful Burn
Jamie McGuire   

J'ai eu un petit peu de mal à entrer au début dans ce nouvel épisode Maddox car le personnage de Ellison est assez déconcertant au début et pas très sympathique.

Ensuite cela change et on s'attache à elle et Tyler.

Cela fait toujours plaisir de retrouver Abby et Travis, Trenton et Cami, Taylor et Falyn et un aperçu de Thomas et Liis.

Abby est décidemment une chef de famille !

je n'ai pas bien compris le rôle de Trex mais j'ai cru comprendre qu'un livre va lui être consacré, ce qui nous éclairera sans doute sur ses fonctions réelles...

On s'attache à cette famille et je retrouverai avec plaisir le prochain volume annoncé sur Trenton et Cami.

par LJ51
Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige
Juliette Bonte   
J'ai beaucoup aimé la dynamique de ce livre. On ne s'ennuie pas un instant et en un rien de temps je l'avais fini! Je le recommande!

par Rosedelin
Rush, Tome 1 Rush, Tome 1
Emma Scott    Jeanne Galant   
https://followthereader2016.wordpress.com/2018/03/29/rush-emma-scott/

Attention, attention. Méga pépite, si vous avez aimé Archer’s Voice, et bien vous devriez adoré Rush (pour ceux et celles qui n’ont pas encore lu le roman de Mia Sheridan ce n’est pas bien, vous loupez un bon moment). Revenons à ce récit qui mérite réellement l’intérêt des lecteurs.

Même si le début peut vous faire dire que nous allons vers le mélodramatique, il n’en est rien. C’est juste la base qui permettra à nos personnages de se rencontrer. Charlotte est une virtuose du violon. Prodige elle tend vers une magnifique carrière qui pourtant sera interrompue le temps d’un deuil familial. Cependant la vie continue et elle doit avancer au quotidien en ayant mis de côté son art. Serveuse et barmaid, elle cumule et peine à boucler ses fins de mois. Une rencontre va lui permettre de décocher un emploi qui la mettra à l’abri des galères financières et qui potentiellement l’aidera à retrouver le goût de jouer.

Elle devient l’assistante de Noah, un ancien reporter de sports extrêmes. Après un terrible accident ce dernier est aveugle pourtant il ne semble pas capable d’accepter et de trouver une nouvelle façon de vivre et d’avancer. Noah n’est pas charmant, enfin physiquement si, mais il est aigri, colérique et surtout complètement perdu dans le noir qui l’entoure.

Entre Charlotte, qui est douce, généreuse et altruiste, et le taciturne Noah tout ne commence pas facilement. Mais la persévérance de cette dernière a lui montrer le bon côté des choses permet une connexion entre eux très intense.

C’est une romance lente, qui ne précipite pas tout de suite nos héros dans les bras l’un de l’autre. Ils sont brisés tous les deux de manière différente et la compréhension de la sensibilité de l’autre se fait de manière chaotique avant de trouver le bon rythme. Emma Scott met en avant l’intensité des sentiments, ses personnages sont profondément troublés par les affres de la vie et se sentent seuls. Les voir évoluer et se débarrasser de leurs chaines pour renaitre en quelque sorte est touchant. Noah est d’ailleurs mon petit préféré. Ses choix, ses sacrifices sont tellement une nécessité mais aussi un parcours du combattant qu’on ne peut qu’admirer.

J’ai adoré ce roman, j’ai plongé tête baissée en ayant presque des regrets de le terminer si rapidement. La découverte d’une jolie plume, qui ne va jamais dans l’excès est tellement précieuse en romance contemporaine. Un coup de cœur immense à la hauteur de bon temps passé avec Charlotte et Noah.
Les Ronces, Tome 1 : Le Maître des ronces Les Ronces, Tome 1 : Le Maître des ronces
Faith Kean   
Géniaaal !

A 24 ans, Rohan est envoyé en exil par le roi des Lycae, dans un sinistre manoir perdu au beau milieu des Highlands. La demeure est habitée par un homme sombre et solitaire, qui doit aider Rohan à maitriser son pouvoir de Ronce. Le jeune homme est à la fois effrayé et fasciné par l'homme et par la Bête qui sommeille en lui, d'autant plus que la Bête de Kieran ne tarde pas à lui faire comprendre qu'elle le veut...
Très belle surprise. Je me suis totalement laissée embarquer par ce duo improbable, la fougue et la fraicheur de Rohan, le côté "Dr Jekyll et Mr Hyde" de Kieran, et tout ça dans une ambiance sensuelle et ténébreuse digne de "La Belle et la Bête". Bref, j'ai adoré ce roman.

Or : 8,5/10
Chasser la tempête Chasser la tempête
V.M Waitt   
Il suffit de souffler « Cow boy » à mon oreille, pour que la petite femme faible que je suis succombe … Alors si comme moi, tu es fan de Cow boy solitaire, ténébreux, sexy et brut de décoffrage .... vivant au cœur des plaines sauvages d'Amérique, élevant de chevaux ....
Ce livre est fait pour toi ! Mais ATTENTION !!! Chase McKenzie risque de voler ton cœur, de faire vibrer ton âme et de titiller intensément tous tes sens !
En plus ajouter à cela une couverture que je trouve juste sublime et pleine de promesses (Promesses qui dit en passant, sont largement tenues), et c’est tout naturellement qu’il rejoint mes coups de Cœur.
Quand Elijah Morgan, jeune homme de 18ans, prend enfin conscience que la vie qu’il mène n’est pas celle qu’il désire, il décide de tout plaquer et de prendre la route …. Aucune destination de prévus, s’ouvre devant lui une longue route vers l’inconnu …. Quand son pickup tombe en panne et l’oblige à rester quelques jours sur place au milieu de nulle part, il ne pensait certainement pas, que son destin et son avenir se jouaient à cet instant précis …
C’est à Arthur, petite bourgade paumée au cœur de l’Amérique sauvage, qu’il va faire la connaissance, de son futur employeur, le ténébreux Chase MCKenzie (soupir !!! )… De suite, Elijah est sous le charme de ce beau mâle à la beauté sauvage (j’avoue qu’au vu de la description qui nous en est faite lors de leur rencontre, j’en fait mon 4 heures sans hésitation :p ) ….
De son côté, Chase ne reste pas insensible au charme de son nouvel employé, mais Chase est un homme avec un passé des plus douloureux, un homme au cœur meurtri, ajouter à cela la différence d’âge entre eux, et ce dernier s’oblige à refreiner tant bien que mal, son désir … C’est sans compter sur la détermination sans faille d’Elijah, qui va tout mettre en œuvre pour le faire craquer !
Et ce qui devait arriver, arrive …. Chase se laisse finalement envahir et dirigé par son désir … Il offre à Elijah, un moment de connexion intense, charnel, fusionnel, passionnel…. Mais Chase est tellement tourné vers le passé, tellement plein de doutes, de peurs, de craintes … qu’il repousse, malgré les sentiments qu’il éprouve, violemment son nouvel amant (je l’ai détesté à certains moments pour cela …). Elijah, quant à lui, va se battre, tout accepter, montrer sa détermination …. Il en fait son combat et va lui prouver avec sa fougue, sa jeunesse, sa tendresse, sa patience, qu’il a le droit à une seconde chance, qu’il a le droit au bonheur, que malgré leur différence d’âge, jamais il ne l’abandonnera … Il va avec patience, douceur, lui montrer toute l’étendue de son amour …
« Chasser la tempête », c’est l’histoire d’un amour hors norme, d’un amour ou deux hommes vont mutuellement se porter se secours, Elijah en offrant à Chase un nouvel avenir, avec de l’amour ou la solitude ne sera plus le mettre mot … Et Chase, en démontrant à ce dernier, qu’il doit réaliser ses rêves, qu’il ne faut jamais baisser les bras, afin de ne jamais avoir de regret ….

Chasser la tempête », c’est l’histoire d’un jeune homme, avec un fort caractère, qui va doucement, porté par son premier amour, devenir un homme. C’est l’histoire d’un homme qui va, soutenu par un jeune homme d’une force incroyable, faire un travail sur son passé, travail de longue haleine qui lui ouvrira les portes d’une nouvelle vie amoureuse …

Lire « Chasser la tempête », C’est se laisser emporter par une tornade d’émotions intenses. C’est souffrir avec Chase et ressentir toute sa douleur. C’est espérer et croiser les doigts très pour Elijah, pour que tous ces efforts ne soient pas vains. C’est laisser notre cœur vibrer quand ils se laissent aller à s’aimer. C’est verser quelques larmes, quand la vie est parfois douloureuse pour eux …

Maintenant, c’est à votre tour de faire connaissance avec ces deux hommes touchants, attachants, parfois énervants …. Mais malgré leurs actions et réactions, il est impossible que vous ne tombiez pas un tant soit peu, sous leur charme ! J’avoue que même si parfois, le tempérament de Chase, m’a fait rager, je suis totalement tombée sous son charme, sans retour possible ! (Encore un cowboy qui a su se faire une petite place dans mon petit cœur :) )

A votre tour de succomber ou pas …

À fleur de peau, Tome 1 : Rush À fleur de peau, Tome 1 : Rush
Maya Banks   
http://lune-et-plume.fr/a-fleur-de-peau-de-maya-banks/

Ces derniers temps j’ai l’impression de lire toujours le même livre ! Enfin non, le même mais de pire en pire. Si on retire le sexe de ce bouquin il en reste un tiers. Je vais finir par croire que Maya Banks est le pseudo de Marc Dorcel. Du cul et pas d’histoire( ou si peu et pas originale). Je sais que c’est le créneau porteur en ce moment mais il ne faut pas exagérer : cette fois, le héros refile sa nana à d’autres mecs, les personnages secondaires font ménage à trois et seront d’ailleurs les héros du tomes 2 «Fever».

Je ne désespère donc pas de voir un tome trois où l’on pourra les retrouver tous ensemble dans le même lit avec peut-être, si on a de la chance, un saint-bernard et un hamster pour pimenter les choses. Je suis exaspérée.
Bad, Tome 3 : Amour coupable Bad, Tome 3 : Amour coupable
Jay Crownover   
Surprenant
Je ne m'attendais pas à aimer autant ce livre car je n'étais pas fan du personnage de Titus.
J'ai été très agréablement surprise par Titus qui est finalement très caractériel, dominateur ...
De plus, l'histoire est bien menée, on ne s’ennuie pas, on retrouve les personnages des tomes précédents.
Bref, une très bonne lecture.

par Adèle
Bad, Tome 5 : Amour insaisissable Bad, Tome 5 : Amour insaisissable
Jay Crownover   
ans ce cinquième opus, nous allons faire la connaissance de Noe Lee, une jeune femme qui vit dans la rue pour fuir d’affreux monstres qui sont à sa poursuite.
En effet, le maire de The Point veut retrouver Noe pour cacher son petit secret. Il violait sa belle-fille, l’a mise enceinte, mais Noe a réussi à la sauver et à la cacher quelque part.
Noe sait qu’elle ne peut pas lutter longtemps contre le maire et ses sbires. Elle décide alors d’aller toquer à la porte de la seule personne qui peut la sauver : Snowden Stark.
Ce pirate de l’informatique qui vit dans l’ombre sait qu’il ne peut pas aider cette femme. S’il combat le maire, les démons de son passé vont ressurgir et il ne le souhaite pas. Alors il va faire la seule bonne chose pour lui : lui claquer la porte au nez.
Seulement, Noe Lee a disparu depuis plusieurs jours et Snowden va essayer de la retrouver, pour enlever cette culpabilité qui le pèse.

Un nouveau livre de Jay CROWNOVER ne se rate pas.
J’adore cet auteur qui a un univers bien particulier. Ses histoires sont addictives et intenses.

Ce récit commence en plein coeur du sujet, avec la rencontre entre Snowden et Noe, puis l’enlèvement de cette dernière.
Le décors est planté et il ne va pas être lumineux. Menaces et torture sont au programme, les hommes de l’ombre vont devoir entre en scène pour sauver la jeune femme. Elle est coriace, mais tout le monde a besoin d’aide un jour ou l’autre.
J’ai beaucoup apprécié ce début très explosif qui nous plonge avec force dans The Point. A chaque fois, j’avais oublié combien cette ville est sulfureuse et sombre. Même si elle est un refuge pour certains, elle est nocive pour d’autres. C’est un vrai personnage à part entière et je ne me lasserai jamais d’y retourner.

Le duo que forment Noe et Snowden est vraiment détonnant.
Ils sont physiquement à l’opposé l’un de l’autre, mais partagent beaucoup de choses. Un horrible passé, un engouement prononcé pour l’informatique et l’envie de rester dans l’ombre.
Tous les deux ont été marqués par leur passé, des marques qu’ils pensaient indélébiles, mais au contact de l’autre toutes leurs certitudes vont être bouleversées.
J’ai fondue devant l’évolution de ces deux personnages qui ont leurs doutes et leurs craintes.

L’intrigue concernant le maire et Noe n’est malheureusement pas sur le devant de la scène. J’avoue que parfois, on l’oublie. J’ai trouvé qu’elle n’était pas assez développée et que l’auteur se focalisait un peu trop sur la romance entre Noe et Snowden.

Par contre, j’ai trouvé que dans ce tome il y avait énormément de répétitions.
Tant dans les dialogues, que dans les pensées. Parfois nous avons des morceaux entiers qui sont écrits du point de vue de Snowden puis du point de Noe et vice-versa. Sans compter que j’ai eu l’impression de retrouver des mêmes phrases, des mêmes descriptions et des mêmes expressions déjà présentes dans les précédents tomes. Alors je me trompe peut-être, mais j’ai eu assez souvent cette impression de « déjà vu ».
Je ne me rappelle pas avoir trouvé les autres livres de Jay CROWNOVER autant répétitifs, mais dans celui-ci ça m’a sauté aux yeux. J’ai trouvé que cela alourdissait le récit et au bout d’un moment, j’ai vraiment été ennuyé par cela.

Quant à la fin, elle n’est pas surprenante.
L’histoire se termine un peu facilement à mon goût, sans difficulté ni surprise. J’ai vraiment eu l’impression pendant une grande partie de ma lecture que l’auteur a choisi des chemins plus faciles pour arriver à la conclusion. Il y avait moins de suspens, moins « d’horreurs », même si cette histoire n’est pas tendre non plus.

Par contre, j’ai vraiment hâte d’avoir le prochain opus entre les mains, récit qui se focalisera sur un couple que je suis impatiente de découvrir !


En conclusion, « Bad, tome 5 : Amour insaisissable » ne m’a pas tellement convaincue. Jay CROWNOVER est un auteur que j’adore et cette série est l’une de mes favorites. Cependant, l’intrigue est ici trop simple à résoudre, il manque ce suspens et cette ambiance noire si caractéristiques à cette série. Il y a également beaucoup de répétitions qui m’ont dérangée.
Bref, j’ai été plutôt surprise d’être aussi peu charmée par cette lecture, alors que tous les éléments étaient là pour me faire aimer cette nouvelle histoire.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/03/bad-tome-5-amour-insaisissable-jay.html )