Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Loanalola2109 : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
The Boy Next Door The Boy Next Door
Penelope Ward   
Je me sens en totale dépression livresque, trois des grosses sorties attendu depuis des mois m'ont totalement laissé insensible. J'étais tellement excité après Room Hate que ça ne m’est pas venu à l'idée que je serais déçue du récit. Il y a quelques points qui ont fait que ce récit, n'était pas très convaincant, des scènes pas toujours connectées et des dialogues dérangeants. Pour tout vous dire, c'est l'impression dominante qui avait animé ma lecture de Step Brother, le fond de l'histoire est plaisant, mais sans jamais vraiment décoller.

Pour ceux qui n'auraient pas lu Step Brother, il faut savoir que Chelsea est connectée à l'histoire puisqu'il s'agissait de la petite amie de Elec et bien évidemment si ce tome compagnon existe, c'est qu'ils ne vivent pas d'amour et d'eau fraîche. A vrai dire, leur rupture a été assez brutale et la jeune femme se remet difficilement de la perte de cette relation. Le changement semble être la clé d'un nouveau départ, alors un déménagement c'est la solution rêvée, si seulement son mystérieux voisin ne la rendait pas dingue avec ses deux chiens bruyants. On dit souvent que le premier contact est déterminant et on peut dire que ces deux-là vont partir sur une relation explosive.

On est tous passé par une rupture difficile et ce tome aborde un angle intéressant de l'amour. On se questionne notamment sur les degrés d'amour que peuvent éprouver les personnes et bien que cette histoire ait parfois raisonné comme un boomrang sur ma vie personnelle, j'ai apprécié cette manière d'évoquer les sentiments amoureux et on réalise qu'il n'y a pas de recette miracle pour se remettre d'une rupture. Seul le temps guérit les blessures et la tristesse de Chelsea va progressivement se transformer en autre chose au contact de Damien. La jeune femme va passer par une palette d'émotions, oubliant ses tracas à force d'être poussé à bout par son voisin, mais c'est bel et bien le trouble qui va définitivement l'aider à passer à autre chose, il faut dire qu'une relation amicale va rapidement naître entre eux et elle va réapprendre à aimer d'une manière totalement différente. La limite entre l'amitié et l'amour est fragile et Chelsea et Damien vont en faire l'expérience.

Mon gros problème à la lecture de cette histoire, c'est que le sujet est fort et j'ai l'impression d'être resté de marbre, le récit manque parfois de naturel et ça enlève une part de crédibilité. Damien est un personnage haut en couleur et son caractère est le parfait reflet du bad-boy, mais en creusant un peu son histoire va s'avérer surprenante. Beaucoup de mystère demeure et on comprend difficilement ses réactions, il est parfois très contradictoire dans ses actions et il est évident qu'on n'a pas toutes les cartes en mains, mais ce côté passif ça ne m'a pas séduite. Il y a un contraste entre son caractère désinvolte et sa manière de se comporter avec Chelsea.

On retrouve l'humour de Penelope Ward et c'est l'une des choses que je préfère dans ses romans, ce sentiment de liberté et cette part de légèreté, alors qu'on aborde plusieurs thèmes difficiles. La romance se construit d'une belle manière et l'amour/amitié qui naît montre une connexion d'abord physique, puis sentimentale. Je ne nie pas que le couple ait de beaux moments ensemble, mais ça n'aura pas suffi à faire éclater un millier de papillons dans mon cœur. Peut-être est-ce les prémices d'une panne, ou est-ce lié à la traduction, toujours est-il que je suis passé complètement à côté de cette histoire. J'ai tendance à monter mes exigences quand j'apprécie une auteure et c'est peut-être ce qui n'a contribué à rendre cette lecture agréable, mais pas inoubliable.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-3Wu

par Luxnbooks
Chances, Tome 1 : Take a Chance Chances, Tome 1 : Take a Chance
Abbi Glines   
je suis tout à fait d'accord avec sweetmel, j'ai trouvé ce livre particulièrement niais et larmoyant. Rien ne manque : la pauvre jeune fille condamnée par une maladie de cœur, la mère qu'on croyait morte, le père inconsolable, le petit copain effrayé par l'intensité de ses sentiments... D'ailleurs, j'ai envie de rire quand je lis ce genre de déclaration dans la bouche de Grant : "tu me rends vulnérable...je ne mérite pas ce que tu m'as donné, mais je te jure que je le chérirai toute ma vie...".
Sans rire? quelqu'un connait un homme qui parle comme ça et dit ce genre de choses? (ou une femme, d'ailleurs!?)
Et c'est vrai que dans la page suivante, on a "tu veux que je caresse ta petite chatte?", le changement de registre fait sursauter !
Tout ça ne me parait vraiment pas crédible. Du coup, au lieu de faire rêver, Grant me parait surtout ridicule ou énervant.

par IsaR
Obsession Obsession
Jennifer L. Armentrout   
J'ai trop aimé, on retrouve l'univers de Lux.
Bon ça n'est pas mes personnages préférés, c'est vrai, mais j'ai quand même ADORÉ Hunter (Oh my Gooood, respiiiiire). Serena est bien aussi, attachante.
Mais Hunter... Ouah!! C'est l'anti héro en chair et en os! Je l'aiiiiiimeuuuh!!! Pourvu qu'on le voit dans le tome 5 de Lux!
Ce qui est bien aussi, c'est qu'on découvre avec grande stupeur que les méchants et les gentils ne sont peut-être pas ceux qu'on pense...
Incontournable!
La Face cachée de Margo La Face cachée de Margo
John Green   
Avant tout, j'aimerais préciser que si je rencontre l'éditeur francais de ce bouquin je l'enterre. A cause du titre ABSOLUMENT DEBILE QUI NE COLLE PAS DU TOUT A L'HISTOIRE (alors que le titre original, "Paper Town", est tellement beau) et de la couverture immonde qui vous empêche de vous représenter Margo autrement que comme la fille sur la couverture, j'ai faillit ne jamais lire ce livre.

Je crois que sans rire c'est l'un des meilleurs livres que j'aie lu de ma vie. Peut-être parce que le sujet me touche car j'aimerais avoir le courage de Margo. Car l'écriture reste de l'écriture jeunesse, en restant objective ; mais c'est drole, c'est bien fait, c'est beau, ca fait réfléchir, et c'est génial. La plupart des commentaires que j'aie vu ne sont pas très enthousiastes mais je l'ai vraiment trouvé magnifique, personnellement, peut-être encore plus que nos etoiles contraires (mais la encore c'est peut etre parce que le sujet me touche et me correspond plus).

Et pour ceux qui ne parlent pas allemand, "Spiegel"(man) signifie miroir. Depuis le début, depuis toujours, Margo est un miroir dans lequel tout le monde ne voit que la Margo qu'il veut voir.

par Firefly
Pushing the Limits, Tome 2 : Prêts à tout Pushing the Limits, Tome 2 : Prêts à tout
Katie McGarry   
Ayant lu '' Hors Limites '' racontant l'histoire d'Echo et de Noah, empreint d'une grande tristesse, et d'un amour plus que solide, je ne peux que me réjouir d'apprendre qu'une histoire sur Beth, la meilleure amie de Noah, va être écrite. J'ai vraiment hâte de tenir ce roman entre mes mains.

par Elo2300
The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy
Amy Engel   
Mon avis sur…
L’histoire
Autant vous prévenir, cette chronique risque de partir dans toutes les sens, un peu comme mon cœur qui s’est fait bourlinguer à gauche et à droite pendant ma lecture. Ce que je peux vous assurer, c’est que c’est un livre aussi génial que frustrant (et comme là je suis, vraiment, très frustrée, c’est vous dire à quel point il est magique !).
On s’immerge dès les toutes premières pages dans le monde post-apocalyptique créé par Amy Engel. Après une guerre nucléaire. On en apprend plus sur les nouvelles règles mises en place : le conflit entre les deux familles, les mariages forcés… Et qu’est-ce qu’on peut détester, tout comme Ivy, les Latimer, familles ennemies depuis des générations ! Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.
Ivy est une jeune femme qui, au départ, souhaiterait être aussi forte que sa grande sœur Callie, celle qui, initialement, devait s’occuper des Latimer et en particulier du fils, Bishop. Puis, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux, non seulement sur lui et son père, mais également sur sa propre famille. Je l’ai trouvée courageuse, sensible, timide et prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime. C’était une déchirure que de l’abandonner à la fin de ce livre.
Bon… sinon y a Bishop. Non. Sinon y a BISHOP ! Le Bishop charmant ! Le meilleur Book Boyfriend au monde ! Non, je n’exagère pas ! Damn, il est tellement parfait : beau, sexy, téméraire, humain, honnête, droit… Le genre qui ferait fondre même un bloc de glace en plein pôle Sud (contrairement à ce qu’on croit, c’est là qu’il fait le plus froid). Bref… Vous avez compris : je l’ai adoré. Et pour le coup, l’abandonner fut une réelle torture. Surtout de la sorte ! Amy Engel est une sadique… une vraie, une pure, une dure !
Dans les personnages secondaires, nous avons le père d’Ivy, un homme froid, distant, prêt à tout pour accéder au pouvoir et même à sacrifier sa propre fille. Plus on avance dans le livre et plus on le déteste, à mesure qu’on découvre qui il est réellement.
Puis, il y a Callie. Alors là, je n’aurais qu’une phrase pour elle : Callie, JE TE HAIS !!!
Voilà, c’est dit. Y a pas à dire : on se sent mieux après.
Parlons un peu histoire et action : autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Et on est tellement pris que la fin arrive bien trop vite ! On suit Ivy dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place le plan établi depuis longtemps par son père. La tension augmente à chaque page du livre, pour finir en apothéose à sa toute fin… et QUELLE FIN ! Le genre qui vous donne envie de traverser les océans pour aller trouver l’auteur et mettre tout en œuvre pour lui soutirer les informations sur le tome 2 ! Sérieusement, c’est presque de la torture ! Surtout quand on apprend que cette suite sort en VO en novembre 2015 ! *PAN ! *
Bref, vous l’aurez compris : « The Book of Ivy » est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante. Je l’ai refermé à la limite de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais surtout avec la furieuse envie de tout casser chez moi.
C’est un roman que vous ne pourrez tout simplement pas lâcher dès l’instant où vous l’aurez ouvert. Un gros coup de cœur chez Lumen qui réussit là l’exploit que, sur quatre livres lus chez eux en ce début d’année, c’est le troisième Coup de cœur/Coup-de-poing/Coup de foudre !

L’écriture :
La plume d’Amy Engel est fluide tout en étant délicate. Elle parvient à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adore au début, on en vient à la haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… et elle vous chamboulera à coup sûr !

Et si vous doutez encore de l’acheter, voici 15 raisons qui vous feront courir jusqu’à vote libraire :
Pourquoi faut-il avoir Ivy dans sa bibliothèque ?
1. Bishop.
2. Il y a un max d’action.
3. Bishop.
4. L’héroïne est vraiment touchante.
5. Bishop.
6. La société créée par Amy Engel est particulièrement saisissante de réalisme.
7. Bishop.
8. Les pages se tournent toutes seules tant on est happé par l’histoire.
9. Bishop.
10. On en ressort totalement chamboulé.
11. Bishop.
12. La couverture est juste sublime.
13. Bishop.

Ella et Micha, Tome 2 : Pars Loin de Moi Ella et Micha, Tome 2 : Pars Loin de Moi
Jessica Sorensen   
Après la lecture de « Jamais sans toi » il m’était impossible de faire l’impasse sur cette suite qui est toute aussi intéressante mais qui se lit trop vite, beaucoup trop vite !!! Au point que quand j’ai tourné la dernière page je suis revenue en arrière pour être sûre qu’il ne manquait rien dans le livre, mais non toutes les pages y étaient.
« Pars loin de moi » n’a rien à envier au tome précédent. Tout y est … la romance, la douleur, le doute, la peur, la passion, l’amitié et l’humour.
La plume de Jessica Sorensen est toujours aussi addictive et poignante. On souffre pour Ella & Micha. On a juste envie qu’ils soient enfin heureux mais ça serait trop simple hein !!
On retrouve une nouvelle fois la narration à deux voix ce qui je l’avoue fait mon bonheur ! Ben oui finalement il m’en faut peu !! lol
En résumé, une trilogie que je vous conseille vivement avec une suite pleine d’amour, de tendresse, de douleur et de passion. L’amour que partage Ella et Micha est beau, vraiment. Rien ne leur est facilité, ça en est parfois douloureux, mais ils sortent grandi des obstacles qu’ils rencontrent.

par coco69
Ella et Micha, Tome 3 : Pour Toujours Nous Ella et Micha, Tome 3 : Pour Toujours Nous
Jessica Sorensen   
Et enfin, le dernier tome de l'histoire d'Ella & Micha. J'ai enfin trouvé le temps de le lire. J'avais adoré les deux premiers tome et j'avais terriblement hâte de le lire. Je ne suis pas déçue du tout , au contraire je l'ai lu d'une traite. Cette trilogie est une merveille. L'histoire est émouvante et prenante. Je vais bientôt commencer à lire l'histoire de Lila & Ethan. J'ai envie d'en savoir plus sur eux.

par LilyBooks
Ella et Micha, Tome 4 : La tentation de Lila et Ethan Ella et Micha, Tome 4 : La tentation de Lila et Ethan
Jessica Sorensen   
Enfin fini ce livre ! Cela faisait près d'un mois que j'attendais de le lire (j'ai préféré lire les "Ella et Micha" avant au cas où) et c'est enfin fait !

J'ai beaucoup aimé ce livre, qui ne parle pas que d'amour (comme tout les livres de l'auteur). Les thèmes abordés sont des sujets sensibles (alcool, dépendance aux médicaments, viol,...) et ils sont très bien traités.

Le seul bémol pour moi c'est la lenteur du roman. Il n'y a pas beaucoup d'action (je sais, c'est normal pour un roman d'amour, mais quand même !) et surtout les personnages mettent beaucoup de temps à réagir. [spoiler] Dès les premières pages (surtout si on a déjà lu les trois précédents tomes sur Ella et Micha) on sait qu'ils s'aiment, mais pour les voir ensemble il faut attendre la fin (ou presque) ![/spoiler]
The Ivy Chronicles, Tome 2 : Supplices The Ivy Chronicles, Tome 2 : Supplices
Sophie Jordan   
Si vous avez lu le premier (ce qui n'est pas nécessaire) vous allez adorer celui-là ! L'histoire est super ! Le passé d'Emerson ressurgit littéralement, et on comprend progressivement ce qu'il s'est passé. Et on apprend vraiment à l'aimer, elle devient elle-même grâce à Shaw, c'est assez beau ! Et ils sont mignons sans être guimauve !
C'est un bon bouquin dans le genre, aussi bien que le premier !

par Adkay11
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3