Livres
573 412
Membres
633 668

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Chantal-28 2021-11-26T00:53:12+01:00
Bronze

Je remercie les éditions Taurnada pour ce service presse et m’excuse pour le retard de publication.

Encore une fois, j’ai adhéré même si cette lecture ne fait pas partie des thrillers habituelles puisque c’est un thriller d’anticipation.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, mais une fois les premiers chapitres et l'arrivée de Drazic, les pages ont été tournées.

Nous allons suivre Théo, jeune homme de 17 ans mordu de photo, découvre que la modification qu'il a bricolée sur l'objectif de son appareil-photo lui permet de "voir" l'avenir, 21 jours plus tard.

Après plusieurs essais pour vérifier les dates, il en parle avec son meilleur ami, avec ses parents, mais ils ne le croient pas du tout.

C’est l’histoire d'une famille qui vas subir une fin du monde d'une violence que l’on n’attendait pas (une canicule s'est abattue sur le pays, gigantesques incendies de forêt, crashes aériens, bouchons monstres sur les autoroutes, etc…)

C’est une lecture agréable pas difficile à comprendre, qui fait réfléchir sur l'état du monde, de la nature ou de la société humaine, et les choix sont faits à l'heure où les choses vont mal.

Les personnages sont sympathiques, l'intrigue est bonne avec les rebondissements.

Je n'aurais qu'un petit bémol concernant l'écriture, qui m’a un peu gênée :

- Pour moi, il y a trop de passages qui prévoient ce qui va arriver ensuite.

- L'auteur a un peu trop donner son avis.

J'ai quand même aimé ma lecture et faites-vous votre avis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2021-09-08T11:11:19+02:00
Diamant

https://saginlibrio.over-blog.com/2021/09/l-oeil-du-chaos-de-jean-marc-dhainaut.html

J'adore le style dystopique, alors retrouver l'auteur sur ce thème a été une vraie joie. Mais ne vous y fiez pas, c'est loin d'être un roman pour adolescents. Jean-Marc Dhainaut est assez retors pour plonger le lecteur dans une angoisse qui va s'installer pour ne plus nous lâcher.

Pauvre Théo, qui avec son appareil photo, s'aperçoit qu'il peut prévoir un avenir des plus macabres. On hurle à l'imposture, on cherche le "truc", l'arnaque est bien montée, personne ne le croit, même pas ses proches. Et puis l'impensable arrive, se déploie, en quelques heures le quotidien disparait pour un monde de furie, de survie.

Une rencontre fortuite l'entrainera vers un aménagement de son futur insensé. Mais la personnalité de tous change, surtout quand la mort vous entoure.

C'est addictif, à la fois on retrouve des moments d'humanité puis cette dernière se disloque au profit du chacun pour soi. En qui croire? Comment faire confiance? De quelle manière exister maintenant que tout s'est effondré?

C'est plus qu'une dystopie, la psychologie des personnages est aboutie, elle construit l'adolescent, elle oblige le lecteur aux interrogations, même sans y trouver de réponse personnelle.

La plume de Jean-Marc Dhainaut titille, égratigne. Jamais elle ne vous laissera sur un chemin de traverse, elle accentuera le malaise et créera mon coup de coeur!

Enjoy!

Afficher en entier
Or

Je suis très heureuse de retrouver Jean-Marc Dhainaut dans une toute nouvelle histoire.

Théo, jeune lycéen de 17 ans, se passionne pour la photo. Un week-end, il s’attelle à préparer un nouveau filtre à l’aide de miroir et d’un prisme faits maison. Le résultat n’est pas tout à fait excellent, mais peu importe son acharnement lui a permis de créer ce nouveau appareil photo. Théo est un jeune homme introverti et la photo lui permet d’exprimer une palette d’émotions. A bien regarder de plus près, ses nouvelles photos sont bien différentes des modèles originaux. Décontenancé par le résultat, il décide de manipuler son appareil et découvre avec effarement que les photos prises sont le reflet du moment exact 21 jours plus tard à la même heure. Et ce qu’il entrevoit c’est la fin du monde. Il tente désespéramment d’alerter ses parents et via son réseau social, les abonnés qui le suivent. Moqueries, insultes fleurissent sous les photos, mais Théo est persuadé qu’une grande catastrophe est imminente.

La chaleur, l’eau rationné, les écoles fermées, le monde vit au ralenti. Des aurores boréales peignent le ciel noir du Sud de la France, les animaux deviennent dingues et les gens commencent à se méfier. Puis soudain à la date fatidique, les avions tombent comme des mouches, le courant cesse, la télévision et les téléphones ne reçoivent plus rien. La fin du monde vient de retentir.

Théo séparé de ses parents et de son petit frère se doit à tout prix de les retrouver. Mais les gangs et les pilleurs sèment la terreur, nul endroit pour se sentir en sécurité. Épaulé et recueilli par un ermite, un ancien militaire solitaire, ils vont ensemble tenter le tout pour le tout et les rejoindre.

Ce road-trip aux airs d’apocalypses va vous tourmenter pendant longtemps. C’est un thème qui me subjugue tout autant qu’il m’effraie. Et puis notre quotidien se prête à la perfection à l’atmosphère créée par Jean-Marc Dhainaut. Outre cet aspect dont il nous fait irrémédiablement écho, l’aspect fantastique fait une timide apparition. Ce dernier est la marque de fabrique de l’auteur est à part quelques allusions ici et là, je ne peux que regretter ce choix. DANS L’ŒIL DU CHAOS est avant tout un roman d’aventure où l’homme et ses faiblesses sont au centre de cette histoire post-apocalypse. Il est question de survie, d’amitié, de courage, d’abnégation, de volonté et d’espoir.

J’ai pris du plaisir à lire le nouveau thriller de Jean-Marc Dhainaut. J’ai toutefois remarqué quelques redondances et un manque de fluidité qui entachent la lecture. Le thème est sans aucun doute intéressant. Il explore explicitement la surconsommation, l’environnement, l’écologie et les conséquences extrêmes de l’anthropocène.

Une lecture très surprenante où il est bien difficile de rester impassible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par colorandbook 2021-08-24T18:02:12+02:00

https://colorandbook.blogspot.com/2021/08/lil-du-chaos-de-jean-marc-dhainaut.html?m=1

Un excellent thriller d'anticipation. La petite touche de fantastique apporte un petit plus. Ce roman semble par moment bien trop réaliste.(bon même si cette année par chez moi on est très très loins de la canicule !) Le tout est très plausible, que ce soit au niveau du climat ou de la nature humaine. Une histoire de survie, de combats, de résilience et d'espoir. Un thriller que je recommande vivement !

les +:

* L'histoire était passionnante ! C'était intéressant de voir ce que cette catastrophe climatique a engendré. J'ai aussi apprécié de voir comment les humains se sont organisés pour suivre. On voit comment ils peuvent être égoïstes et sombres quand il s'agit de survivre.

* Les personnages sont terriblement attachants. Ils sont complexes, forts, tenaces, combatifs, percutants et bien travaillés. Ce sont des survivants.

* La plume de l’auteur est excellente, c'est fluide, visuel, bien écrit, rythmé et percutant. Il a réussi à me faire vivre un ascenseur émotionnel et à me faire imaginer toutes les scènes de ce chaos.

Les - :

* J'aurais apprécié que ce soit encore un peu plus long.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2021-08-14T16:16:01+02:00
Argent

La couverture est sublime, cet effet de jeu de couleurs dans le ciel est vraiment très bien fait !Au départ, j'étais parti sur un thriller pur, alors lorsque je suis arrivée au moment où cela partait un peu loin, j'ai revu ma copie, il s'agit bien d'un fantastique, et donc j'ai mieux compris. Je ne devais pas avoir les yeux en face des trous ce jour-là ! Bref, j'ai bien mieux compris jusqu'où l'auteur voulait aller, parce qu'autrement, j'étais vraiment à côté de la plaque.

Jeune homme de 17 ans, Théo a l'idée du siècle, créer un prisme sur son appareil photo afin d'avoir des photos différentes de ce que nous connaissons. Bonne ou mauvaise idée, Théo se rend compte que ce qu'il vient de créer, en prenant beaucoup de temps, est une vision du monde, 21 jours plus tard. Autant dire qu'il prédit l'avenir avec son appareil photo. si ses amis le prennent pour un fou furieux et lui tournent le dos, ces parents sont très sceptiques et ne le croient pas non plus. Pour autant ils cherchent à savoir ce qui se passe dans sa tête et la chaleur n'aide en rien. Les températures grimpent de plus en plus, allant jusqu'à dessécher les rivières une à une. La nature se dérègle un peu plus chaque jour, les rayons du soleil assomment littéralement les gens, jusqu'à ce que le temps ne devienne plus qu'insoutenable.

Des canicules, nous en avons tous connu. Ici c'est la pire que Théo et sa famille vont connaître. Les températures excessives même la nuit, les chocs thermiques, les gens qui se portent mal, qui se comportent mal même pour une simple bouteille d'eau, car la nature reprend ses droits en limitant tout ce qu'elle peut : eau, nourriture, animaux, électricité et champs magnétique qui détruisent tout sur leurs passages. Le confort que nous connaissons disparait peu à peu, laissant place à une Terre gigantesque où nul ne peut vraiment dire si demain il sera encore en vie. Il suffit de peu pour être sur le chemin d'une bande de motards prêt à tuer n'importe qui pour récupérer ce qui pourrait leur servir et faire qu'ils survivent plus longtemps que des sains.

C'est dans ce monde que Théo va devoir apprendre à vivre, séparé de ses parents et de son petit frère Bastien qui n'a que 10 ans. alors qu'il est emmené par des policiers (ils sont louches tout de même), leur voiture tombe dans un ravin. Par chance il s'en sort, mais n'a plus aucun moyen de rentrer chez lui, de les appeler. La chaleur et tout ce qui stagne au-dessus de leurs têtes rend toute communication impossible, comme celle que nous connaissons. Seules les radios CB ont une chance de passer et encore. Son périple sera douloureux, accompagné d'un homme qui ne croient plus en rien depuis longtemps : Drazic, un ancien de l'armée qui voyait déjà venir les problèmes climatiques, mais que personne pas même sa famille ne voulait croire. Tout comme Théo, dans le fond, ils se ressemblent tous les deux sur ce point et au fil du temps, nous en apprenons plus sur cet homme.

J'ai beaucoup apprécié Drazic qui a toujours de bons conseils. L'armée n'a pas fait de lui un héros, il s'en fiche, il est revenu pour sa fille et sa femme. Les circonstances ont fait qu'il est seul dorénavant, mais en trouvant Théo, il s'est souvenu de qui il était vraiment et de ce qu'il peut apporter. Les conseils, l'aide providentielle sans rien demander en retour, si pour Théo c'est étrange, il ne va pas cracher non plus dessus. Drazic ne fait rien sans surveiller les alentours auparavant. Se cacher, raser les murs, ne pas se faire voir sont des principes auxquels il veille et fait prendre conscience à ce gamin pour lui qu'il faut survivre en évitant de se montrer. La recherche du petit frère est comme jouer à cache-cache. Ils n'arrivent pas à se trouver, pourtant ils passent au même endroit, mais pas au même moment. Drazic a su retrouver sa lumière grâce à Théo et redonner de l'espoir à ce jeune homme qui pensait avoir tout perdu. Et son passé ne peut que nous aider à l'apprécier encore plus.

Cette part d'humanité montre qu'il n'y a pas que les clans de méchants qui pillent, violent et tuent sur leur passage, il y a également des gens qui même sous la peur de ce qui se passe, s'entraident. Rien n'est évident, faire confiance est forcément difficile dans ce contexte, mais cela redonne de l'espoir pour ceux qui pensent avoir tout perdu. Savoir qu'il y a des personnes prêtes à tenter de survivre en donnant de soi est une lueur dans cette noirceur. Car l'autre part de l'humanité qui ne veut que commander, prendre les armes et détruire pour survivre, cela ne durera pas bien longtemps. L'écriture à ces moments est dans le ton : vive, cruelle, détaillant sans tomber dans le gore ou le trash. Seule la vision est mise en avant, sans dentelle.

Théo qui avait des projets pour son avenir doit tout revoir, comme tout le monde. Survivre, retrouver des proches, sans voitures, sans téléphone, juste avec ses pieds et un sac à dos. Lorsque trois semaines avant les premiers symptômes de la maladie de la planète, il était traité de fou par tout le monde, que ce n'était qu'un affabulateur, mais au final, il avait raison. Comment ? Nous le savons déjà. Pourquoi ? Par chance ? Son instinct de survie est décuplée lorsqu'il sait que son frère est en vie, que Drazic lui apporte son soutien. C'est difficile, oui, mais il y a forcément quelque chose au bout de cette voie. Ce personnage est à la fois intéressant dans son système d'apprentissage et énervant de vouloir tout tout de suite. Le danger guette tout le monde, aussi bien les gens que la nature. C'est très facile de se dire que ce qui se passe peut arriver : je parle bien du dérèglement climatique et non d'un appareil qui nous montre l'avenir.

De nombreux rebondissements agrémentent le texte sous une pluie de chaleur intense. L'atmosphère est lourd, nous ne savons pas ce qu'ils vont tous advenir et forcément ce scénario ne va pas faire que des heureux, moi la première. Le côté fantastique, c'est malheureusement ce que j'ai eu du mal à intégrer dans l'histoire. Je trouve que tout ce qui se passe déjà est énorme et très bien expliqué, très bien amené. Cette part fantastique, bien que j'adore habituellement était de trop, pour moi. Cet avenir pourrait bien survenir plus vite que prévu au vu de ce que nous faisons déjà subir à la planète. C'est vraiment très réalisme et intéressant d'imaginer ce que nous serions capable de faire dans ce cas.

En conclusion, un livre que j'ai apprécié, un peu moins que d'autres de chez Taurnada, mais juste avec le petit plus fantastique (même s'il est léger). La roue tourne et j'ai été contente de voir que la vengeance a été acquise sans lever le petit doigt. C'est un récit qui fait prendre conscience du fait que nous devons faire encore des efforts. Les drames font murir, tout comme les épreuves. Drazic est vraiment le personnage le plus attachant à mes yeux au vu de tout ce qu'il a subi et ce qu'il va faire : une abnégation totale pour un jeune homme qu'il ne connaissait pas.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/l-oeil-du-chaos-jean-marc-dhainaut-a209681992

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aelurus 2021-07-27T19:34:58+02:00
Bronze

Un récit qui emmène loin dans la réflexion et dans l'exploration de l'âme humaine.

J'ai été surprise par l'histoire et la tournure qu'elle a pris. Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de récit et c'était pour moi une belle découverte.

Théo est un garçon courageux qui fait face comme il peut à la vie qui s'ouvre devant lui. Les pertes, les difficultés, le climat... mais également l'espoir, l'amitié, la solidarité.

Un roman qui pose également les questions sur le climat et notre avenir ainsi que celui de notre planète.

Un récit avec un suspens soutenu et haletant que j'ai eu du mal à lâcher une fois rentrée dans l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Waterlyly 2021-07-26T18:03:34+02:00
Or

Théo est un adolescent passionné par la photographie. Un jour, alors qu’il crée un nouvel appareil photographique par ses propres moyens, il va faire une découverte étrange. En effet, les photos prises avec ce nouvel appareil vont lui montrer l’avenir, et ce que Théo va apercevoir va le laisser sans voix. Une tempête solaire menace de s’abattre. Comment Théo pourra-t-il convaincre les gens de l’écouter ?

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce thriller d’anticipation. L’auteur propose une véritable réflexion sur plusieurs thématiques et même si parfois j’ai trouvé que tout allait un peu trop vite, j’ai malgré tout trouvé cette intrigue originale et très intéressante.

D’emblée, je me suis attachée à Théo qui devra beaucoup se battre pour se faire entendre. J’ai trouvé ce personnage courageux et très bien esquissé. L’histoire est portée par ce personnage, et vers le milieu de l’aventure va apparaitre un autre personnage, Drazic. Ce dernier est également touchant au possible et j’ai beaucoup aimé l’équipe que vont créer ensemble Théo et Drazic. Bien évidemment, je ne vous en dirai pas davantage quant aux circonstances de leur rencontre afin de ne rien vous spoiler.

Le scénario tient le suspense jusqu’au dénouement. S’il est vrai que j’aurais aimé plus de détails, et qu’il m’a semblé que l’auteur allait parfois trop vite, j’ai tout de même trouvé cette intrigue très intéressante. Le récit va à toute vitesse et le côté thriller est bien amené. Beaucoup de mystères parsèment l’histoire. Une fois la lecture débutée, il m’a été difficile de lâcher ce roman.

La plume de l’auteur est fluide. Sous un style clair, l’ennui ne se fait jamais ressentir. Les chapitres sont de taille moyenne, ce qui permet de rythmer l’histoire. J’aime beaucoup la manière d’écrire de l’auteur, trouvant qu’il va toujours à l’essentiel et n’use jamais de longueurs.

Un thriller d’anticipation original et captivant, servi par un personnage principal courageux et attachant. À découvrir sans hésiter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Christele-1 2021-07-19T13:04:00+02:00
Diamant

J’ai pris beaucoup de plaisir à entrer dans l’œil du chaos et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela est du au lieu où se déroule l’action, l’auteur à choisi les Pyrénées Orientales comme cadre pour son roman post apocalyptique. Je vis à Perpignan et j’ai ainsi pu me représenter aisément les villages et descriptions tout au long de ma lecture. Une famille, le père, la mère, et ses deux garçons, vont voir leur vie bouleverser et c’est un euphémisme par l’arrivée d’une catastrophe liée aux changements climatiques. Nous allons suivre le fils aîné Théo 17 ans dans sa lutte pour survivre. Heureusement il sera aidé par un personnage atypique un dénommé Drazic qui vit isolé dans les montagnes et va servir de guide à Théo. L’intrigue du roman vient nous bousculer car elle est ancrée dans la réalité de ce que nous vivons mondialement depuis quelques années, en l’occurrence des canicules, sécheresses etc. Il faut savoir qu’à l’heure où j’écris cette chronique 35 °C sont prévus au plus fort de la journée. L’auteur ne s’arrête pas là et vient ajouter comme à son habitude une touche de fantastique qui donne une autre perspective à son roman. Je n’en dirai pas plus, la quatrième de couverture étant suffisamment diserte de mon point de vue. Des chapitres rythmés qui se lisent avec un intérêt grandissant et une ambiance qui n’est pas sans rappeler La route de Cormac McCarthy mais à la française, version canicule et en bien moins sombre. Bref un thriller d’anticipation qui a remporté mon adhésion par sa capacité à coller à la réalité et par son côté humain, on assiste à la transformation d’hommes en héros où en barbares, la catastrophe pouvant révéler le meilleur comme le pire. Un pur régal. Bonne lecture.

http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2021/07/19/39025928.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2021-07-14T17:41:56+02:00
Or

"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre." Antoine de Saint-Exupéry

Théo, 17 ans, s'aperçoit qu'il peut voir le futur à travers l'appareil photo qu'il a bidouillé. Les photos qu'il prend montrent le chaos qui règne sur le monde 21 jours après. Il tente d'alerter mais personne ne le croit et l'inexorable se produit. Il faut désormais survivre dans ce monde dévasté. Accompagné de Drazic, un homme dont il a fait la connaissance, ils vont vivre bien des péripéties.

Mais au milieu de ce cataclysme il reste une petite lueur d'espoir.

L'auteur nous plonge dans un monde apocalyptique ultra réaliste et nous décrit le futur de manière brutale, sans concession. Ce futur pourrait bien être le nôtre si nous ne réagissons pas. Nous en prenons hélas le chemin.

Un livre qui se lit rapidement, chargé d'émotions et qui pousse à la réflexion. Une écriture pleine de sensibilité, des personnages attachants, une histoire aussi captivante qu'effrayante. J'ai passé un très bon moment, flippant, mais bon tout de même. ;)

Un thriller d'anticipation anxiogène et très réaliste qui m'a bouleversée par moments. Je vous le recommande vivement.

Ce livre est comme un appel au secours. La planète souffre, la planète se meure et nous en sommes les seuls responsables. Ne tardez pas à agir ou il sera trop tard et nous vivrons peut-être des choses bien plus terribles que dans ce livre. Agissons, maintenant !

Je remercie chaleureusement Joël de Taurnada pour cette lecture https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2021-07-13T16:47:01+02:00
Or

Théo Langelin a dix-sept ans quand ce grand passionné de photographie bricole un objectif un peu par hasard, capable d'immortaliser des clichés du futur. Alarmé par une catastrophe écologique qui menace la terre entière, il tente de prévenir et d'alerter du danger auquel ils vont tous devoir faire face. Mais saura-t-il être assez convaincant pour être pris au sérieux ?

Avec une dimension fantastique, l'auteur nous catapulte dans un univers anxiogène et ultra réaliste. On est projeté dans un monde confronté à la somme de ses erreurs et pour lequel il sera urgent de s'adapter.

Très vite, on est submergé par les informations cauchemardesques qui surgissent de toute part et qui se succèdent. Le scénario est apocalyptique, avec le mercure qui n'en finit pas de monter, les incendies, les pillages, l'effondrement du monde tel que l'on le connaît, les drames humains.

Au milieu de ce cataclysme qui ravage tout, Théo fait la rencontre de Drazic qui savait que ce jour arriverait et qui s'y était préparé. Ensemble, ils vont vivre des événements qu'il m'est difficile à décrire, tant ils sont durs et éprouvants. Et pourtant, au beau milieu de l'enfer, il nous est impossible de ne pas nous raccrocher à l'espoir.

L'écriture est fluide et addictive. Théo nous impressionne par son courage et sa détermination, mais on est également touché par sa fragilité. Cette lecture nous met à distance de notre société de consommation qui a ses limites. On est invité à une réflexion sur notre façon d'appréhender les priorités. L'invasion est complète pour un voyage sensoriel à couper le souffle.

Et si demain tout venait à disparaître, comment nous relèverions-nous ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode