Livres
464 128
Membres
424 366

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Loin de Berkley Hall



Description ajoutée par LadyRomance 2016-10-14T11:11:29+02:00

Résumé

Angleterre, 1911

Alors que sa sœur cadette s'apprête à faire son entrée dans la bonne société à l'occasion du bal des débutantes, Lady Catherine Davenport sème le trouble sur le domaine familial de Berkley Hall en refusant de se marier.

Éprise de liberté et de reconnaissance, Lady Catherine se rapproche de Lydia, une femme de chambre au caractère bien trempé et qui a du mal à supporter sa condition de domestique.

Ensemble, elles vont décider d'un tout autre chemin…

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par LadyRomance 2016-10-25T11:09:40+02:00

Alors pour pallier au silence qui l'oppressait certains soirs, elle avait trouvé un exutoire : quand elle n'était pas trop fatiguée par sa longue journée, elle couchait par écrit tout ce qui lui passait par la tête. Des réflexions sur sa journée, des remarques sur sa condition et l'injustice qui régnait dans la société et dont tout le monde autour d'elle semblait s'accommoder à son plus grand étonnement.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par nathlie93100 2018-11-26T14:20:50+01:00
Argent

https://reveuseeveillee.blogspot.com/2017/10/loin-de-berkley-hall-de-coralie-khong.html

Si l'auteure n'avait pas fait un appel à blogger, je pense que je serais passée complètement à coté de ce roman, qui est décrit comme un hommage à Downton Abbey que je n'ai personnellement ni lu ni vu... Ce texte a donc été pour moi une découverte totale que j'ai tout simplement adorée !

On suit deux destins de femmes différentes et pourtant liées par un marché : Lydia, une domestique qui rêve d'une autre vie, et lady Catherine, une jeune fille qui ne supporte plus la monotonie de sa vie et ne rêve que de voyager et partir loin des règles étriquées de la bourgeoisie anglaise. Sans oublier la présence courte mais rafraîchissante de lady Gloria, la marraine de lady Catherine.

Une collaboration va peu à peu naître entre Lydia et lady Catherine qui, chacune à leur manière, font essayer de faire bouger les choses pour essayer de faire changer les choses dans leur société. Le féminisme et l'émancipation de la femme étant les deux thèmes forts de ce court roman, mis en avant par deux héroïnes au caractère fort qui ne se laissent pas marcher sur les pieds.

Le style d'écriture de l'auteure est fluide et entrainant. De plus, l'atmosphère propre à la bourgeoisie anglaise du XXè siècle est très bien retranscrite. On retrouve dans ce roman tout ce qui me plait dans les livres traitant de ce sujet : une société codifiée, les moeurs, les secrets et autres manigances en tous genres pour pimenter le texte et maintenir l'attention du lecteur.

Loin de Berkley Hall est pour moi une excellente découverte au message féministe très fort. C'est le genre de livre qui font du bien à la lecture et que j'aimerais lire plus souvent !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elodu17 2018-08-07T00:22:44+02:00
Pas apprécié

J'ai décidé d'interrompre ma lecture au cours du 4e chapitre, arrivée à la 66e page. Même si c'était bien écrit, je n'arrivais pas à me mettre dedans, l'ambiance ne me correspondait pas et l'histoire ne m'attirait pas. De plus, je confondais les personnages car on passe de l'un à l'autre parfois en l'espace d'une ligne seulement et il est difficile de s'y retrouver et de s'imaginer correctement les scènes.

Afficher en entier

Je remercie les éditions City pour l'envoi de ce service presse via la masse critique Babélio.

Le résumé m'a intriguée et cela faisait longtemps que je n'avais pas lu d'historique.

La couverture est trés belle et reflète bien l'intrigue.

Et c'est là qu'on rentre dans le vif du sujet : la grosse déception alias le prologue.

Le prologue m'a vendu du rêve, sauf qu'en fait c'était la fin du livre et d'avoir lu ce passage à rendu (pour moi) le reste fade, j'attendais avec impatience son départ.

Je pense que si j'avais lu l'histoire d'abord et le prologue ensuite, je serais rentrée plus facilement dans l'histoire et j'aurai plus aimé mais là du coup, il me manquait la petite étincelle.

Ce qui est vraiment dommage car Catherine et Lydia sont des personnages fantastiques que j'ai beaucoup aimé.

Mais cela reste une bonne lecture qui en plus nous en apprend beaucoup sur l'histoire des femmes.

https://labibliothequedemiangemidemon.blogspot.com/2017/11/loin-de-berkley-hall-de-coralie-khong.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sariahlit 2017-12-22T22:42:34+01:00
Argent

Le roman raconte l'histoire de Lady Catherine et de sa femme de chambre, Lydia, deux femmes prêtes à prendre en main leur destinée pour réaliser leurs rêves. C’est également une histoire de lutte des classes, de la place de la femme dans la société anglaise au début des années 1900, une période charnière où les moeurs commençaient à évoluer progressivement vers plus de liberté....

http://www.sariahlit.com/2017/12/loin-de-berkley-hall.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanniie62 2017-10-22T13:42:29+02:00

Après la lecture de [ Loin de Berkley Hall ], c’est sans conteste que je peux vous dire que ce roman est selon moi un très bon livre, contenant une très belle l’histoire. Sincèrement j’ai passé un agréable moment lors de cette lecture telle que j’aurais aimé en lire quelques pages supplémentaires voire même quelques chapitres. Je me suis complètement laissé porter par l’histoire et l’époque dont elle est l’objet.

Loin de Berkley Hall raconte l’histoire de deux jeunes femmes issues de classes sociales différentes : Lady Catherine, fille aînée d’une riche famille anglaise et Lydia, domestique de cette même famille qui est précisément au service de Lady Catherine et de sa sœur cadette Lady Millicent en tant que femme de chambre. Malgré la distance entre leurs deux mondes, Lady Catherine et Lydia ont un rêve commun, elles rêvent d’une autre vie de celle qu’elles mènent actuellement, une vie où elles pourraient s’épanouir pleinement. Toutes deux ont soif de liberté et comptent bien y parvenir d’une manière ou d’une autre, quitte à tenir tête à tous ceux qui seront sur leur chemin.

Au fil de la lecture on apprend à connaître ces deux femmes à fort caractère et on ne peut que les apprécier un peu plus à chaque page que l’on tourne et ce à travers leur volonté, le courage dont elles font preuve en se dressant contre la hiérarchie, les gens de la haute société. Pour cette ambition qu’elles ont de vouloir faire quelque chose de leur vie sans se contenter de suivre celle qui leur est toute tracée et qui ne leur convient pas le moins du monde. Elles aspirent par la même occasion à faire évoluer les mentalités. Bien que cette mission risque de leur poser quelques difficultés dans ce monde où la femme n’a pas son mot à dire, un monde où même l’avancement de leur opinion n’est pas toléré.

J’ai beaucoup aimé le rôle de rebelle que joue Lady Catherine, puisque c’est surtout elle l’instigatrice de ce mouvement, bien que l’élément déclencheur vienne de la maladresse de Lydia. On sent que Lady Catherine veut vraiment faire bouger les choses non pas seulement pour elle mais pour toutes les femmes et quelle que soit la classe sociale dont elles sont issues. Elle veut défendre le fait qu’une femme puisse avoir un autre objectif dans la vie que le mariage.

C’est principalement grâce à la légèreté de la plume de l’auteure qu’on arrive à accrocher autant à cette histoire et qui nous permet ainsi de savourer pleinement chaque page tournée. Les descriptions, les personnalités de chaque personnage… et tout ce qui constitue ce roman sont racontées avec une telle fluidité qu’on a l’impression que l’écrire a été facile. J’ai apprécié le fait que l’auteure utilise un langage soutenu, comme le veut l’époque où se passe l’histoire mais tout en étant accessible, c’est-à-dire en faisant en sorte que les mots utilisés soient toujours connu du dictionnaire (pas besoin de faire une recherche pour savoir la signification) mais placé de façon à faire bon genre.

Bref, avec son premier roman [Loin de Berkley Hall], Coralie Khong-Pascaud a mis la barre très haute et a su montrer avec celui-ci son talent pour l’écriture. Un très bon livre racontant l’histoire de ces femmes de conviction à la conquête de liberté, d’une certaine émancipation à une époque où il est difficile pour une femme de faire ce que bon lui semble et de se faire une place qui soit égale à celle de l’homme. Un roman, une histoire avec laquelle on passe un agréable moment et que je vous invite à découvrir.

Afficher en entier
Argent

Nous suivons dans ce roman les aventures de deux protagonistes très intéressantes. Nous avons d'un côté Lady Catherine, jeune fille de "la haute société" et Lydia, une femme de chambre du monde "d'en bas". Au premier abord on pourrait croire que tout oppose ces deux femmes, pourtant au fil des mots des points communs ne vont cesser de se multiplier.

En effet, Lady Catherine de son côté rêve du grand amour et de liberté et malgré la pression constante de sa famille pour qu'elle se marie, elle ne veut pas céder et va jusqu’à braver les interdits pour cela. Elle est déterminée à vivre sa propre vie à sa façon. Lydia quant à elle n'accepte pas cette différence trop importante entre ces deux classes sociales, elle voit le monde tel qu'il est et le dépeint avec une plume très aiguisée. Elle va elle aussi braver les interdits pour dire ce qu'elle pense du monde qui l'entour, des gens et de leurs mœurs.

J'ai beaucoup aimé ces deux protagonistes qui se complètent très bien. Catherine est très ouverte d'esprit et non susceptible, Lydia, elle, est très généreuse, et pense plus aux autres qu'à elle même.

Ce qui m'a par la suite enchantée c'est le cadre de l'histoire. Nous sommes en Angleterre, un de mes pays favoris au xx ème siècle, le temps du raffinement pour la haute société. On sent que l'auteur a de nombreuses connaissances de la culture anglaise. J'ai par exemple pu noter l'évocation d'un sandwich aux concombres, apportant beaucoup de crédibilité à l'histoire. Ces petits détails sont renforcés par une plume très douce et légère qui nous offre une lecture fluide et rapide.

L'histoire en elle même est très originale. En effet, pour l'époque, la réputation de la famille était primordiale, et la richesse importait à beaucoup, or Catherine se fiche pas mal de tout ça, elle veux vivre librement et ne veut pas ressembler à tous ces gens de la haute trop hypocrites à son goût. Elle dégage l'image d'une femme forte et déterminée, ce qui est très appréciable.

Dans ce roman nous en apprenons beaucoup sur la vie des domestiques mais également sur la vie des gens aisés. Il y a beaucoup d'auto-dérision qui apporte de la beauté et de la fraîcheur. Cette auto-dérision vient remplacer le jugement qu'y pourrait pourtant être bien plus simple à exploiter pour dénoncer les injustices de cette époque. Ce respect qu'a l'auteur envers ses personnages rend cette oeuvre très positif et ne peut que laisser une bonne image.

Le seul petit défaut que je peux trouver à ce roman c'est la rapidité de certaines actions. En effet, j'aurais aimé que certaines péripéties de l'histoire soient plus approfondies afin d'en apprenne encore plus sur ce que les protagonistes fond de leur journée surtout Lady Catherine, mais peut-être que ce manque de détails est là pour renforcer l'idée d'ennuie que ressent la jeune femme.

Pour conclure, ce roman nous transporte dans une autre époque avec douceur. Je lui attribue la note de 16/20 car nous suivons les aventures de deux jeunes femmes passionnées et aventurières avec beaucoup d’intensités. Nous arrivons parfaitement à nous mettre dans la peau des deux personnages, soutenant parfois le point de vue d'une, parfois les deux.

Ce roman ne dénonce pas uniquement une seule classe, mais bien deux, ce qui le rend très original. En effet, on sens que l'auteur a fait beaucoup de recherche afin de ne pas dénoncer seulement la haute société fort méprisable, car malgré leur rang, ils restent des humains tout comme les domestiques, qui eux ne sont pas si irréprochable qu'on le pense. J'aurais juste aimé plus d'approfondissements, plus de péripéties, en bref nous ne sommes pas plongés dans ce roman assez longtemps à mon goût, j'ai envie d'y retourner et d'en apprendre d'avantage !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyRomance 2016-10-25T11:06:48+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé la description des deux mondes au travers de lady Catherine et de Lydia, si éloignés l'un de l'autre et qui se rapprochent au fur et à mesure dans des circonstances inattendues et originales. Le cadre et tous les personnages secondaires sont si bien posés que l'on imagine aisément la vie qu'ils mènent dans le château, que ce soit dans les pièces occupées par la famille que dans les chambres ou cuisines investis par les domestiques. On s'y croirait vraiment !

La plume de l'auteure est simple, fluide et extrêmement juste. J'ai beaucoup apprécié la véracité avec laquelle se déroule l'histoire de toute cette société évoquée aussi bien au château qu'à Londres dans divers endroits, évoquant différents thèmes.

J'avoue que j'aurais apprécié grandement que le roman se poursuive, qu'il soit développé, car toute la fin laisse deviner de superbes moments en Égypte que je me suis laissée à imaginer, ainsi qu'une possible histoire d'amour pour lady Catherine qui serait venue la combler dans une dimension de sa vie qui semblait équivoque au départ.

Je trouve le thème évoqué dans ce roman "du bonheur pour les femmes qui doit passer par la liberté" à une époque qui commençait à évoluer vers une modification profonde des mœurs, des usages et coutumes, un thème superbement bien traité ici avec les prémices de l'émancipation incarnées par ces deux femmes, ces deux héroïnes qui se ressemblent tellement malgré ces deux mondes qui les séparaient jusqu'à une certaine époque.

Assurément Coralie Khong-Pascaud possède de biens agréables talents naissants d'écrivain à découvrir.

Retrouvez la chronique intégrale sur le blog :

http://ladyromance.over-blog.com/2016/10/loin-de-berkley-hall-coralie-khong-pascaud.html

Afficher en entier

Date de sortie

Loin de Berkley Hall

  • France : 2017-09-06 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 7
Commentaires 7
Extraits 2
Evaluations 2
Note globale 8.5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode