Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Loki187 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
L'Âme sœur de l'ours, Tome 1 : La Vierge de l'ours L'Âme sœur de l'ours, Tome 1 : La Vierge de l'ours
Jasmine Wylder   
Je vous le recommande ainsi que tout ses autres livres. J'ai vraiment adorer cette histoire, qui pour moi, sort de l'ordinaire car en général, les histoire ne parle pas vraiment de changeurs de forme ours.
Cette auteur réussi toujours a me captiver dans ses histoires et je le fini sens m'y être rendu conte. Les personnages de cette série sont très attachent malgré leurs petits défauts mais comme on dit, tout le monde a ses petits défauts.

par Azeria
Chasseuse d'Aliens, Tome 4 : Noire Passion Chasseuse d'Aliens, Tome 4 : Noire Passion
Gena Showalter   
La Terre, 80 ans après la guerre opposant Aliens et humains, est envahie par des dizaines d'espèces différentes, dotées de pouvoirs physiques ou psychiques divers tous plus ou moins potentiellement dangereux. Le gouvernement tait beaucoup de leurs méfaits mais endigue les dégâts grâce à l'A.I.R une organisation chargée de traquer et punir les Aliens désireux de croquer l'humain. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les tomes précédents pour suivre, l'auteur nous situant toujours faits et personnages, mais il serait dommage de ne pas l'avoir fait ne serait-ce que pour le plaisir de mieux s'imprégner de cet univers original et faire la connaissance des héros qui reviennent à chaque tome. De plus cet opus est la continuité du tome 3 dont l'intrigue restait inachevée et pour cause...

Les Targons sont une race Aliens de guerriers aux pouvoirs psychiques impressionnants, Devyn leur roi est collectionneur de femmes de toutes origines, séducteur impénitent et Casanova patenté, il est prêt à tous les risques, toutes les audaces pour fuir l'ennui en relevant toute sorte de défi ou tentant chaque nouveauté sensuelle. Il a momentanément élu domicile sur terre auprès de son ami Dallas, espérant toujours épingler à son tableau de chasse Ecen la Raka du second tome et pourquoi pas Miscka la cyborg du tome 3. Des vampires, il a déjà testé aussi ne compte t-il pas s'attarder sur sa rencontre avec Bride qui elle en a décidé autrement. Non pas que le beau mâle sexy en diable lui ait tapé dans l'oeil, non, mais la jeune femme pensait jusqu'alors être unique en son genre. De plus Devyn porte l'odeur de la seule amie qu'elle n'ait jamais eue: Aleaha Love, changeforme extra-terrestre qu'elle compte bien retrouver.

Alors que Devyn pensait s'être débarrassé de la vampire, il se lance avec Dallas à la poursuite de Nolan, seul Shön capable d'aider l'AIR à localiser sa reine prête à débarquer sur Terre avec un parasite contagieux capable de décimer une planète en peu de temps. Mais c'est Bride qui, faisant étalage de pouvoirs stupéfiants soustrait Nolan à ses poursuivants, détenant lui semble t-il une monnaie d'échange. Et c'est une danse exquise qui s'engage entre Devyn l'éternel insatiable qui commence à entrevoir un défi de taille et Bride, petite femelle intelligente et pleine de ressources à la recherche de ce qu'elle est, et ce, alors que les enjeux en cours prennent une toute autre allure, à leur corps défendants mais plus que consentants. Nous pénétrons ici dans les sombres couloirs souterrains qui abritent cette race dont peu de personnes ne soupçonnent l'existence, les vampires vivant en autarcie afin de préserver le secret de leur présence sur terre.

Depuis le tome précédent l'intrigue aborde un tournant dans la saga qui annonçait des aventures trépidantes agrémentées d'un peu de romance qui passait au second plan! En effet l'auteur après avoir choisi la narration à la première personne du point de vue de l'héroïne passe en mode vocatif, élargissant les possibilités de son texte, ce que certains peuvent ressentir comme un moyen de noyer l'action au profit des sentiments des protagonistes! Ainsi on se sent bien moins proche de l'héroïne ce qui, pour quelqu'un qui, comme moi, peine toujours avec les personnages féminins, n'est pas un mal. D'autant que Devyn est un personnage tellement charmeur et doté d'un humour tout à fait savoureux, que l'on apprécie de goûter à toutes les facettes de sa personnalité qui vont bien plus loin que l'image d'égocentrique narcissique qu'il entretient avec facétie d'ailleurs. La page vierge qu'est le cas Bride se noircit au fil des pages nous réservant quelques surprises convenues ou pas, personnellement le tout m'embarque toujours, la magie agit sur mes rêves éveillés. De plus nous touchons plus intensément à l'amitié forte qui existe entre certains des acteurs, qui nous permet aussi de suivre l'évolution des nouvelles facultés de Dallas depuis que Kyrin lui a sauvé la vie.

Pour qui connait un minimum Gena Showalter au travers de ses sagas, il est évident que ce tournant évoqué nous ménage bien des surprises au fil des tomes suivants encore faut-il ne pas lâcher prise en cours de route. Si l'action des premiers tomes s'essouffle au profit de la romance agrémentée de scènes torrides, ce n'est sans doute pas par manque d'inspiration mais juste pour mettre en place les fils encore flous d'une trame tentaculaire que personnellement il me tarde de découvrir. Pour la personne qui lira ce tome indépendamment des autres, elle y trouvera un juste équilibre entre un monde original peu exploité en urban fantasy, des personnages attachants et charismatiques confrontés au bien et au mal sous toutes ses formes même les plus insolites, une intrigue qui tient la route et pousse la curiosité au point d'avoir envie d'en connaitre plus, une romance épicée loin d'être désagréable.

par Seregan
Calendar Girl, Tome 12 : Décembre Calendar Girl, Tome 12 : Décembre
Audrey Carlan   
http://www.my-bo0ks.com/2017/12/calendar-girl-decembre-audrey-carlan.html

Et voilà. Les aventures de Mia se terminent. Je me souviens encore lorsque je l’ai découverte en Janvier en compagnie de Wes, alias Mister Janvier. Une sacrée évolution au cours de ces mois passés.
Mia m’aura vraiment fait passer par tous les stades. J’ai souvent levé les yeux au ciel, parfois été déçue, mais j’ai également espéré, énormément été surprise et toujours eu hâte de découvrir la suite. Mia est une héroïne assez différente de celles dont on a l’habitude. D’abord par ses choix, devenir Escort, ce n’est clairement pas le rêve de tout le monde, mais aussi et surtout par son indépendance. Au fil des mois, on l’a vu évoluer. Si par moment j’avais envie de la secouer, sur les derniers mois, elle a su être plus réfléchis et voir au-delà de son attirance débordante pour la gente masculine !
J’ai aimé suivre ses aventures, malgré mes quelques grincements de dents. Certains mois m’ont plus marqué que d’autres, comme Janvier, Mars, Août ou encore Novembre où j’ai apprécié l’approfondissement des personnages, la rencontre de nouvelles têtes que l’on retrouve au fil du temps. Une mention spéciale pour Wes et Max, deux personnages forts de l’histoire.
Avec Décembre, la série Calendar Girl se clôture en beauté. Novembre avait déjà pleinement amorcer les choses avec la fin d’année et ses petites retrouvailles avec tout le monde. Décembre est ici à l’image d’un rassemblement familial avec de petites révélations et un bel épilogue.
Ce que j’ai davantage aimé, c’est les choix de Mia dans les derniers chapitres qui ajoutent un côté réaliste à l’histoire. Certes le pardon est de rigueur avec Noël et le nouvel an, mais l’auteure, Audrey Carlan a fait un choix censé pour son héroïne en terminant son histoire sur une note positive mais pas bisounours.
En conclusion, la série Calendar Girl m’a vraiment tenue en haleine du début à la fin. Le principe d’un tome par mois est vraiment très original et tient le lecteur jusqu’au bout, un peu comme les séries que l’on regarde. Il y a un côté addictif à l’histoire avec chaque fois des fins qui relancent l’intrigue. Ravie d’avoir été au bout des aventures de Mia !

par Carole94P
Calendar Girl, Tome 10 : Octobre Calendar Girl, Tome 10 : Octobre
Audrey Carlan   
Ce tome me laisse une impression un peu mitigée et en toute honnêteté je n’ai pas été autant convaincu que je l’espérais. La vie de Mia va prendre un nouveau tournant et ce mois va être sous le signe de la nouveauté, puisque le contrat d’escort de la jeune femme est arrivée à échéance, la jeune femme va pouvoir s’installer à plein temps dans la villa de Wes à Malibu et reprendre sa vie en main dans ce nouvel environnement.

Dans ce nouvel opus, Mia va se voir confier une rubrique dans une émission de télé et ce nouveau projet va être un défi pour la jeune femme. Au côté du célèbre Docteur Hoffman, elle va tenter de monter le meilleur d’elle-même et ces derniers mois vont lui apporter le savoir nécessaire pour briller dans sa rubrique : Vivre en beauté.

Parallèlement nous allons vivre des moments difficiles puisque Wes s’avère souffrir de traumatisme sévère et plus que jamais ils vont avoir besoin l’un de l’autre. Les insécurités de nos héros vont ressurgir et c’est parfois avec beaucoup d’émotions que je les ai vues se rapprocher. Cependant par moments, le trop plein de scène de sexe est devenu un peu lourd quand on considère que le roman est court, il est indispensable que l’équilibre de l’histoire soit respecté, car j’ai eu l’impression qu’on avançait pas beaucoup dans l’histoire.

En bref, un tome qui ne répondait pas totalement à mes souhaits. Le fond de l’histoire avait quelques aspects intéressants, mais les scènes de sexe entre Mia et Wes sont vraiment trop présentes au détriment de l’intrigue nécessaire. Malgré tout, de bons passages sont présents et la lecture est toujours aussi agréable et fluide.

Ma chronique : http://wp.me/p4u7Dl-3CQ

par Luxnbooks
Calendar Girl, Tome 8 : Août Calendar Girl, Tome 8 : Août
Audrey Carlan   
Ca y est ! Enfin les aventures de Mia prennent une tournure intéressante. Ce huitième tome placé sous le signe de la famille donne un nouveau tour à la saga et la perspective de prochains livres très différents des premiers.

Après son mois passé à Miami en compagnie de la star du hiphop, Anton Santiago et de son copain Wes, Mia s’envole pour Dallas. Ce mois-ci, son contrat la conduit aux côtés de Maxwell Cunningham, un riche entrepreneur texan qui a besoin d’elle pour jouer le rôle de sa sœur.
Après le récent décès de son père, Maxwell a découvert lors de la lecture du testament que ce dernier léguait 49% des parts de son entreprise multinationale à une certaine Mia Saunders, née un 14 juillet. Dès que Maxwell en a pris connaissance, il fait des pieds et des mains pour retrouver cette sœur qu’il n’a jamais connu. Il a un an à compter du jour de lecture du testament pour la débusquer sinon l’entreprise ira aux mains d’investisseurs peu scrupuleux. Alors quand par hasard, il tombe sur Mia via l’agence d’escort, il décide de l’embaucher. Quelle coïncidence que leurs noms et dates de naissance soient identiques ! Et si les coïncidences n’existaient pas ?!

Quel plaisir de découvrir Mia sous un nouveau jour ! Dans ce tome exit la jeune femme obsédée par sa libido et par tous les hommes qui croisent sa route. Depuis qu’elle a décidé de se consacrer exclusivement à sa relation avec Wes, elle est devenue bien plus intéressante.
Ce mois d’août sera pour elle un mois de gros bouleversements. Il va révéler certains gros secrets du passé. Des secrets qui pourraient changer sa vie et celle de Maddie de manière irréversible.
Ce tome est beaucoup plus touchant que les précédents. Il est plus grave aussi. Entre révélations inattendues et fin tragique, il est bien plus captivant que tous les précédents. Pour une fois, je n’ai pas été dérangée par une vulgarité trop présente. Ce huitième tome est bien meilleur que les autres. Il est empli d’émotions, de moments émouvants et parfois difficiles. Enfin, on quitte le monde de superficialité que l’on côtoie depuis le début. Le scénario devient plus profond et prend une nouvelle dimension qui laisse présager une suite complètement différente.
En résumé, une fois n’est pas coutume mais j’ai été séduite par ce tome. J’espère sincèrement que l’auteure va poursuivre dans cette voie et abandonner le côté trop frivole des premiers livres. Il m’a complètement reboosté et motivé à continuer la série. J’espère ne pas être déçue par le prochain volume. La suite le mois prochain….
Calendar Girl, Tome 6 : Juin Calendar Girl, Tome 6 : Juin
Audrey Carlan   
Nous sommes arrivés à une phase de transition pour Mia, ce tome marque une étape importante pour cette année décisive. Il devient également beaucoup plus difficile de vous exposer les faits sans risquer de trop vous en dire. Nous sommes arrivés à la moitié de cette année et le futur paraît plus incertain que jamais, difficile de se protéger alors qu’il reste encore six mois où il peut se passer n’importe quoi.

Ce mois de Juin va être un peu différent , notamment car elle a été embauché pour être au bras d’un homme âgé et qu’elle ne l’intéresse pas de la manière dont elle s’y attend. Cet homme puissant souhait simplement que Mia l’accompagne pour un projet important et cela la plonge dans un univers totalement inconnu, cette manière de parader au bras d’un homme n’est pas dans ses habitudes. Pourtant alors que le père ne l’intéresse pas, elle va pouvoir compter sur son charmant fils Aaron Shipley, qui est d’une beauté à couper le souffle. Je ne vous cache pas que lorsqu’ils se sont rencontrés, j’ai levé les yeux au ciel, Mia craque tellement facilement devant un bel homme que parfois j’ai du mal à la suivre.

J’ai beaucoup aimé la nostalgie qui transparaît de ce livre, Mia va repenser à tout ce qu’elle a vécue et faire le point sur sa vie. Être escort ce n’est pas un choix et pourtant elle est déterminée à payer sa dette toute seule, sans compter que sans ce métier elle n’aurait pas rencontré ces hommes exceptionnels qui vont s’avérer très présents dans ce tome et j’ai réalisé à quel point elle est entourée. Lorsqu’elle a débuté ce travail, la jeune femme était plus seule que jamais et aujourd’hui, elle a une armée de beaux mecs qui est prête à tout pour elle. La voir réaliser qu’ils sont sa famille fait chaud au cœur, pour elle qui a toujours manqué d’amour. Aujourd’hui elle peut compter sur ses amis pour être présents.

Un mois de juin qui m’a bien plu en plein cœur de Washington, pour le coup niveau tourisme ce n’est pas trop ça, mais Mia va vivre un mois très intense. Comme à son habitude la jeune femme ne va pas hésiter à jouer les entremetteuses et c’est toujours un plaisir de la voir agir pour les autres. Audrey Carlan réussi encore une fois a redonné du souffle à sa série, qui ne cesse de jouer le yoyo avec mon cœur. Ce tome se démarque de ses prédécesseurs et nous offre un aperçu de ce qui nous attend en juillet.

http://wp.me/p4u7Dl-3oj

par Luxnbooks
Calendar Girl, Tome 4 : Avril Calendar Girl, Tome 4 : Avril
Audrey Carlan   
Cette série joue un peu au yoyo avec mes nerfs et j’ai du mal à évaluer mon ressenti. C’est indéniable l’addictivité est bien présente et quelque chose me retient d’abandonner complètement. Certes mes sentiments sont mitigés, mais l’histoire associée à la plume suffit à me contenter pour le moment. Dans l’ensemble mon constat est sensiblement le même, à savoir que chaque histoire est trop indépendante et je reste trop accroché à l’intrigue de base pour ne pas y prendre goût.

Dans ce tome j’ai retrouvé une Mia un peu différente et ce changement montre une réelle évolution, ces aventures lui apportent un enseignement et on commence à voir le résultat. Sa mission d’avril va la conduire à Boston, où elle va faire la connaissance de Mason Murphy un joueur chez les Red-Sox et on peut dire que ce jeune homme n’a pas la langue dans sa poche et lui faudra quelques piques de notre jolie escort. Contrairement à ce que j’imaginais, ce tome s’est avéré beaucoup plus positif que l’avait été Février, mais la supportrice en moi qui a succombé au charme de Wes est terriblement frustrée de ne pas avoir sa dose quotidienne et je regrette que son personnage ne soit pas plus récurrent.

J’ai découvert une Mia altruiste, qui va tenter de se mêler des histoires de son client et on peut dire que cette petite histoire m’a beaucoup plu. Seulement deux éléments m’ont perturbé et ont apporté une part de déception, même si dans un sens il y a une part de prévisibilité c’est frustrant en tant que lectrice de n’avoir aucun recours. J’avais tellement adoré le mois de mars, que j’étais persuadé de repartir sur de bonnes bases et même si les personnages secondaires rencontrés au fil des tomes sont touchants, j’aimerais une constante et sentir que ces personnages qui ont compté le temps d’un tome, sont devenu importants pour la suite des évènements. Or pour le moment, aucun lien ne se fait et l’intrigue centrale stagne.

En bref, j’ai du mal à me faire un réel avis malgré quatre tomes et je n’envisage pourtant pas d’abandonner au cours de route. C’est un sentiment très étrange que de se sentir frustrée par sa lecture, mais en même temps de ne pas réussir à décrocher dans l’attente qu’un élément vienne tout changer. Encore une fois Mia nous a prouvé que malgré les doutes, elle va tout donner pour devenir une femme meilleure. Curieuse de découvrir Mai, mais en même temps je préfère baisser mes attentes d’un cran pour éviter la dégringolade, car ce sentiment de frustration s’accroche et j’espère voir le déclic se produire avant décembre.

http://wp.me/p4u7Dl-3cQ

par Luxnbooks
Chasseuse d'Aliens, Tome 2 : Eden en Enfer Chasseuse d'Aliens, Tome 2 : Eden en Enfer
Gena Showalter   
ALERTE ROUGE..........
A tous les fans de la saga chasseuse de la nuit, ce livre est pour vous.
Je l'ai dévoré, il est sublime, un délice, comme du chocolat qui font sous la langue.Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce livre une bombe atomique.Ne vous fiez pas à la couverture et au résumé qui sont pourris.
Tout d'abord, des personnages à couper le souffle:

EDEN, une femme avec un caractère de chien, qui ne fait confiance à personne et surtout pas à un homme. Une avanturère et une bagareuse dans l'âme

LUCIUS, un homme, mercenaire dans l'âme, macho. pour lui les femmes sont faibles et pleurnicheuses.

Que vous dire de la rencontre d'Eden et Lucius, des dialogues et répliques à mourir de rire:
"Trouduc, c'est ton deuxième prénom?"

L'histoire est très bien ficelée et rythmée.
En gros, des esclaves humainsvendus aux extraterrestres. Lucius et Eden s'infiltrent dans l'organisation pour démenteler le réseau. Le côté alien est très peu présent.
Le seul bémole: un seul tome,pas de suite. Lucius et eden vont me manquer.


par Adèle
Chasseuse d'Aliens, Tome 5 : Sanglante Extase Chasseuse d'Aliens, Tome 5 : Sanglante Extase
Gena Showalter   
Je suis passée à côté

Je suis en général assez cliente de cette série aux personnages à fort caractère, et encore une fois j'ai été emballée par un début plutôt prometteur et des joutes verbales assez sympathiques. Le héros, McKell, annoncé comme un vampire sexy, psychopathe et cruel, promettait pourtant de belles soirées de lecture en sa compagnie (un héros portant un collier composé d'ossements humains, hum... miam miam, on ne me l'avait encore jamais faite celle-là ^^), mais bon... très vite le soufflé est retombé à la vitesse de l'éclair. Je me suis rapidement ennuyée avec un héros dont le ramage n'était pas à la hauteur du plumage, et personnellement j'ai fini par passer complètement à côté. Peut-être suis-je en léger surdosage de bit-lit.

Lu aussi : 4,5/10
Calendar Girl, Tome 11 : Novembre Calendar Girl, Tome 11 : Novembre
Audrey Carlan   
Avant dernier tome de la série que j’ai fini un peu plus tôt ce jour. Malgré des lectures en montagnes russes depuis son commencement (un coup j’aime, l’autre d’après pas du tout), je persiste tous les mois à poursuivre mes lectures, poussée par ma curiosité de découvrir l’issue finale.

Dans le cadre de sa chronique mensuelle pour l’émission « Vivre en beauté », Mia se rend ce mois-ci à New York. Avec l’approche de Thanksgiving, elle souhaite interroger célébrités et anonymes pour leur demander en quoi ils sont reconnaissants. Accompagnée de Wes, elle va notamment interviewer deux de ses anciens clients, désormais devenus ses amis : Anton, le rappeur Latin Lover, et Mason, le champion de base ball. Ce sera pour elle l’occasion de joindre l’utile à l’agréable tout en gardant un œil sur Wes qui poursuit sa lente guérison. Mia en profitera également pour retrouver sa famille afin de célébrer Thanksgiving avec eux, tous réussis pour la première fois.
Novembre pourrait bien réserver quelques surprises à Mia.

Maintenant que Mia a quitté son rôle d’escort, on peut enfin découvrir sa véritable nature. Elle se révèle généreuse, attentionnée et passionnée. Même si elle reste toujours très obsédée par sa libido, elle est tout de même moins frivole. Pour moi, qui n’avais pas apprécié cet aspect exacerbé de sa personnalité tout au long de l’année, je dois dire que c’est agréable de la voir sous un nouveau jour. On avait déjà pu entrevoir certaines de ses qualités par le passé et je suis contente de les retrouver. Mia prend un peu plus de consistance et n’en devint que plus intéressante.
Wes, quant à lui, se débat toujours avec ses démons. Même si sa thérapie semble l’avoir apaisé, il continue toujours de faire des cauchemars. Le traumatisme qu’il a subi semble aussi avoir mis au jour un nouvel aspect de son caractère : la jalousie. Il parait beaucoup moins sûr de lui. C’est aussi ce manque de confiance qui le pousse à vouloir tracer son avenir et à tout programmer dans l’urgence. Il souffre d’insécurité. Cela le rend à la fois touchant à cause de son désarroi mais également un peu énervant. Ce besoin de contrôle peut s’avérer étouffant par moments.
Coté écriture, même si certains passage du texte se sont révélés émouvants, notamment lors des interviews des anonymes ou encore des retrouvailles familiales, ce onzième livre reste encore un peu plat. Les quelques rebondissements ne suffisent pas à lui donner suffisamment de profondeur. Malgré le faible nombre de pages, j’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire. J’ai dû faire plusieurs pauses au cours de ma lecture. Toutefois, je dois dire que la future mission de Mia pour le mois de décembre m’intrigue. Je me pose des questions et at ai déjà quelques scénarios possibles en tête. Avoir le mois prochain si j’ai vu juste ou non.
Au final, malgré une lecture un peu compliquée, je suis curieuse de lire le dernier tome de cette longue série. Je veux savoir où l’auteure va conduire Mia et ce qu’elle lui réserve. Et puis après avoir tenu onze mois avec des hauts et des bas, ce serait dommage d’abandonner maintenant. A suivre donc…