Livres
528 694
Membres
548 859

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-19T20:17:42+01:00

" Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises, contre les dents. Lo. Lii. Ta.

Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l'école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Katikath 2016-03-12T17:57:26+01:00

Je t'aimais. J'étais un monstre pentapode, mais je t'aimais. J'étais misérable et brutal, et plein de turpitude, j'étais tout cela, mais je t'aimais, je t'aimais!

Et il y avait des jours où je savais ce que tu ressentais, et c'était pour moi un supplice infernal, mon enfant. Petite Lolita, brave Dolly Schiller.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Katikath 2016-03-12T17:39:08+01:00

Elle me regarda fixement comme si elle prenait soudain conscience du fait incroyable- et bizarrement ennuyeux, confondant et oiseux - que ce quadragénaire distant, élégant, mince, débile, en veste de velours, assis à côté d'elle, avait connu et adoré tous les pores et tous les follicules de son corps pubère. Dans ses yeux d'un gris délavé curieusement habillés de lunettes, notre misérable idylle se refléta un instant, fut méditée et écartée comme une surprise-partie terne, un pique-nique pluvieux auquel seuls étaient venus les raseurs les plus assommants, comme un pensum, comme une légère pellicule de boue séchée recouvrant son enfance.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2016-01-22T13:23:42+01:00

Vous pouvez me couvrir d’injures, menacer de faire évacuer la salle –tant que je ne serai pas étranglé par vos baillons, je crierai ma pauvre vérité. L’univers saura combien j’aimais Lolita, cette Lolita, blême et polluée, et grosse de l’enfant d’un autre, mais toujours la même- avec les mêmes yeux gris, les mêmes cils fuligineux, les mêmes harmonies châtain et amande amère –oui, la même carmencita, mienne, mienne à jamais ! Changeons de vie, Carmen, allons vivre quelque part où nous ne serons jamais séparés ; l’Ohio ? Les déserts du Massachusetts ?... Peu me chaut que ses yeux s’éteignent en une myopie de poisson, qu’enflent et se craquellent les aréoles de ses seins, que se déchire et s’étiole son adorable delta, si jeune et délicat et velouté- même alors, je défaillirais de tendresse à la seule vue de ton visage aimé et pâle, au seul chant de ta jeune voix rauque, oh, ma Lolita !

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2016-01-22T13:22:34+01:00

Et je me retrouvai seul, roulant sous la pluie du jour agonisant, et les essuie-glace étaient en pleine action, mais que pouvaient-ils contre mes larmes ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2016-01-22T13:28:56+01:00

Elle était entrée dans mon univers, mon Humberland d'ombre et de jais, avec curiosité imprudente ; elle l'examina avec un haussement d'épaules qui trahissait un dégoût amusé ; et il me semblait maintenant qu'elle était prête à s'en détourner avec un sentiment frisant tout simplement la répulsion. Pas une seule fois elle ne vibra sous mes caresses, et un strident "qu'est-ce qui te prend ?" était tout ce que je récoltais pour ma peine.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2016-01-22T13:21:44+01:00

Et je savais aussi clairement que je sais que je dois mourir que je l'aimais plus que tout ce que j'avais vu ou imaginé sur Terre, ou espérais trouver ailleurs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2016-01-22T13:21:02+01:00

J’avais besoin de compagnie et d’attention. Mon cœur était un organe hystérique peu fiable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2016-01-22T13:15:05+01:00

D'emblée , nous fûmes passionnément, gauchement, scandaleusement, atrocement amoureux l'un de l'autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2016-01-22T13:11:41+01:00

Mais bientôt la réalité reprit ses droits. La bouclette décolorée révéla sa racine mélanique ; le duvet se mua en piquants sur un mollet rasé ; la bouche moite et mobile, quoi que je fisse pour la gorger d'amour, trahit une ignominieuse ressemblance avec la partie correspondante d'un portrait religieusement conservé de sa défunte maman, laide comme un crapaud ; et bientôt, au lieu d'une pâle petite fille de gouttière, Humbert Humbert eut sur les bras une grosse baba bouffie, courtaude, à la poitrine opulente, et pratiquement sans cervelle.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode