Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lolobelzozo : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Un cheval dans la salle de bains Un cheval dans la salle de bains
Douglas Adams   
Un roman qui jongle entre plusieurs genres: tantôt SF, tantôt fantastique ou même policier, on suit les aventures de Richard McDuff tandis qu'il rencontre un ancien professeur, le fantôme de son patron tout juste tué et un ancien camarade de classe dont le métier de détective holistique intrigue tout autant que les événements qui surviennent.
L'histoire alterne entre plusieurs récits sans aucun lien entre eux. On a l'impression que l'auteur a simplement mis bout à bout tout ce qui lui passait par la tête. Et ce, jusqu'à ce qu'on arrive à la conclusion, tout aussi déroutante que le reste. Malgré cette impression de n'importe quoi, on s'amuse durant la lecture totalement déjantée, à l'image de ses personnages loufoques mais attachants.
Richard est celui auquel on s'identifie le plus facilement: homme lambda, il subit les événements d'un oeil hagard, ne comprenant jamais tout à fait ce qui se passe, au même niveau que le lecteur. Il est pris au dépourvu mais reste toujours sympathique. Les autres personnages sont plus loufoques dans leurs actions et c'est ce qui donne du peps au récit.
Chaque situation amène son lot d'incompréhension et de dialogues souvent absurdes. On retrouve un humour anglais très particulier qui même s'il ne fait pas rire aux éclats sait faire mouche. Une lecture somme toute agréable.
Le Cimetière du diable Le Cimetière du diable
Anonyme   
Bon j'aime toujours cette ambiance bien particulière des aventures du Bourbon Kid et je reste fan ! cependant j'étais un peu déçue de ne pas avoir la suite directe de l'oeil de la lune... mais bon, j'ai aimé suivre d'un peu plus près Sanchez et Elvis et certains personnages de ce tome étaient attachants comme Emily... pour l'instant c'est peut être le tome le moins "bon"... j'ai hâte de retourner à Santa Mondega !!!

par Lilou
Burton & Swinburne, Tome 1 : L'étrange affaire de Spring Heeled Jack Burton & Swinburne, Tome 1 : L'étrange affaire de Spring Heeled Jack
Mark Hodder   
Un excellent roman !! J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire au début, mais après je n'ai pas pu m'arrêter de lire !! Un scénario formidable, une ambiance incroyable (en même temps un roman qui ce passe à Londres au 19ème siècle ne pouvait que me plaire ! ^^), les personnages très bien exploités, des dialogues très réfléchis, une écriture génial..... Ce livre est une vraie perle !! IL y a même pas mal d'humour ! j'ai éclaté de rire à plusieurs moments !! notamment [spoiler] avec les perroquets qui parlent ^^[/spoiler] Ce livre nous décrit vraiment bien le Londres de cette époque, ces différences de classes, la misère qui pouvait régner dans certains quartier... ça m'a beaucoup touchée. J'ai également bien apprécié toutes ces machines complètement dingue, et la fin du livre est.... juste géniale ! Personnellement je ne me suis pas ennuyé pendant la lecture de ce roman, certains dialogues philosophique étaient même très beau je trouve ! Enfin bref, ce livre est génial, je le conseil à tous !! :D
L'instinct de l'équarrisseur : vie et mort de Sherlock Holmes L'instinct de l'équarrisseur : vie et mort de Sherlock Holmes
Thomas Day   
J'ai lu ce livre de Thomas Day il y a huit ou peut être neuf ans et viens de le relire.
C'est d'ailleurs le cas actuellement avec les pastiches de Holmes comme les "Harry Dickson" dont j'avais pour certains du mal à me souvenir.
J'adore me plonger dans l'univers du grand détective.
Avec ce roman, il est important de savoir qu'il y a deux Londres, l'un dans notre monde et l'autre dans un monde parallèle nommé Londen.
Dans notre monde vit un certain Arthur Conan Doyle qui raconte à travers ses écrits les aventures d'un certain Sherlock Holmes et d'un docteur Watson vivants à Londen.
Watson traverse souvent ce monde parallèle et viens rejoindre Sir Arthur Conan Doyle pour l'emmener à Londen ou un Sherlock Holmes un peu déjanté l'y attend pour affronter son ennemi de toujours le professeur Moriarty.
Avant de finir de dresser le tableau et sans dévoiler l'histoire, ce monde parallèle a reçu il y a des milliers d'années, la visite des Worsh (extraterrestres pacifiques ressemblant à de jolies peluches pour enfants) et qui ont enseigné aux humains des technologies inconnues dans l'angleterre Victorienne du XIXème.
Ce Roman est un peu loufoque mais passionnant et drôle.
Il mélange en effet aventure, SF, Steampunk, un peu de Gore et surtout de l'humour.
Ce livre de Thomas Day procure un pur plaisir de lecture et de plus il est évident que l'auteur est un grand spécialiste de la littérature Holmésienne.
Voir son incroyable bibliographie à la fin du livre où il cite notamment les deux livres de Mark Frost et celui de René Réouven (voir ma chronique) que j'affectionne particulièrement.
Je conseille vivement ce livre aux amateurs de l'habitant de Baker Street.
Adanson Marco.

par Adanson
D'encre, de verre et d'acier D'encre, de verre et d'acier
Gwendolyn Clare   
Une couverture incroyable qui fait penser à une aquarelle, un résumé surprenant et annonciateur d'une intrigue à couper le souffle; décidément, les éditions Lumen n'ont pas fini de me faire baver avec leurs nouvelles parutions ! Un grand merci à eux pour ce nouvel envoi qui m'a fait passer un excellent moment de lecture.

Mais alors, de quoi parle D'encre, de verre et d'acier (#letitrelongetcompliquéquejoublietoutletemps)?
La scriptologie est une science qui permet d'inventer de nouveaux univers à l'aide d'un papier et d'une encre spéciale. Elsa, qui est notre héroine n'est pas née sur Terre. Elle est le pur produit de l'invention d'un scriptologue, ce qui n'enlève en rien à la légitimité de son existence. Un jour, sa mère se fait kidnapper avec le livre-monde de leur univers. Elsa part sur Terre pour retrouver sa mère et son périple va la conduire droit sur un orphelinat italien dans lequel on encourage les sciences telles que l'alchimie, la mécanique et la scriptologie.

C'est vrai qu'objectivement, il faut un peu s'accrocher au début de l'histoire pour apprendre comment fonctionne la scriptologie et ce ne sont pas forcément les premières dizaines de pages qui sont les plus intéressantes pour le développement de l'intrigue. Mais en ce qui me concerne, ces dizaines de pages m'ont semblé tout à fait digestes parce que j'ai adoré découvrir en quoi consiste cette science qui m'a semblé être rien de moins qu'une mise en abyme du travail d'écrivain, de quoi donner le vertige et me tenir en haleine !

Après un début assez introductif qui pose les bases d'un univers complexe mais solide, l'intrigue qui va conduire Elsa à se rendre dans de multiples endroits va pouvoir pleinement démarrer. J'ai été émerveillée par l'orphelinat dans lequel notre héroïne va résider et rencontrer ses nouveaux compagnons qui vont l'épauler tout au long de sa quête. La bâtisse est en effet étonnante puisqu'elle est dotée d'une intelligence propre. Elle répond au nom de Casa et, un brin facétieuse mais protectrice, elle rend service aux uns et aux autres de ses occupants en répondant à leurs multiples sollicitations.

Elsa pour sa part, ne m'a pas tant plu que ça. Sa manie d'appeler sa mère par son prénom m'a un peu perturbé mais ce n'est qu'un détail. Ce qui m'a davantage chagrinée, c'est sa retenue constante et sa difficulté à baisser ses barrières afin de laisser les autres l'approcher et l'aider. Ce comportement peut se comprendre à cause de son vécu, mais elle m'a parut un peu froide et distante la plupart du temps et lorsqu'elle se montrait davantage chaleureuse, j'avais un peu de mal à y croire. J'ai également regretté que tout lui tombe tout cuit dans le bec c'est à dire que sa quête semblait au premier abord très difficile mais des évènements extérieurs venaient sans cesse lui faciliter les choses. J'ai en revanche énormément apprécié les trois amis qu'elle s'est fait à l'orphelinat. Léo, Porzia et Faraz ne se ressemblent absolument pas, ils apprécient chacun une science différente mais sont amis depuis des années et petit à petit, Elsa va intégrer leur trio qui va devenir un sacré quatuor.

En résumé, D'encre, de verre et d'acier est un livre atypique. Le début pourra paraître rébarbatif aux plus impatients d'entre nous mais personnellement, l'univers steampunk et l'existence de la scriptologie m'ont passionné. L'intrigue est surprenante, intéressante et dynamique et même si l'héroïne à laquelle je ne me suis pas attachée et la facilité de la quête m'ont fait revoir ma note à la baisse en cours de lecture, je lirai la suite avec grand plaisir.

par elyza
Beau comme un aéroport Beau comme un aéroport
Douglas Adams   
Le « nonsense » utilisé à l'extrême me fait généralement beaucoup rire. Alors, après la déception que fut le premier tome, j'ai mis un paquet contestable d'espoir dans ce deuxième (qui n'est pas sa suite au sens strict – il est donc tout à fait possible de débuter par ce roman-ci). Ah ! on ne m'y reprendra plus !
Ce livre s'appuie sur une trame scénaristique faite des plus beaux fils d'imagination, que le créateur n'a malheureusement pas assez tendus (soit dans son empressement, soit par négligence) ; ainsi le récit est décousu (il y a même un grossier et lâche fil blanc suturé en son milieu), éfaufilé davantage par des personnages tous taillés dans la même étoffe d'antipathie.
Néanmoins, l'écriture est divertissante, les dialogues absurdes à souhait et les situations cocasses. Ça se lit aussi vite que l'intrigue va à vau-l’eau.

par Hillja
Rebecca Rebecca
Daphné Du Maurier   
Si j'ai adoré ce roman, c'est d'abord pour la qualité exceptionnelle de l'écriture. Je n'avais jamais lu de livres de Daphné du Maurier, mais en tout cas, j'adhère totalement !
Les personnages principaux sont peu nombreux, et on peut facilement s'identifier à la narratrice, qui est très attachante, et réaliste dans ses pensées, ses actions. Les descriptions magnifiques donnent en effet envie de se retrouver à Manderley.
Et puis, il y a l'histoire, et ce rebondissement tellement inattendu qui donne un tel relief à l'histoire !
En bref, j'ai adoré !

par Golune
Fonds de tiroir Fonds de tiroir
Douglas Adams   
Le 11 mai 2001, Douglas Adams s'en est allé trouver ailleurs les réponses sur la Vie, l'Univers et le Reste, que même son fameux Guide galactique ne pouvait lui donner. Mais par chance, Adams ne s'est pas contenté de nous offrir la plus fameuse trilogie en cinq volumes de l'Histoire Universelle de la Littérature. En voici la preuve. Le livre que vous tenez entre vos petites mains fébriles et que vous vous apprêtez à dévorer a été exhumé des quatre ordinateurs Macintosh de l'auteur. B contient les premiers chapitres du Saumon du doute, troisième roman mettant en scène Dirk Gendy, le détective holistique, sur lequel Adams travaillait, ainsi qu'une sélection de ses meilleurs discours, nouvelles, lettres, articles et interviews. De la description d'une escalade du Kilimandjaro en costume de rhinocéros - véridique! - à l'explication de l'incapacité des Américains à faire un thé ne serait-ce que buvable; d'une plongée dans la vie privée de Genghis Khan au retour triomphant de Zappy Bibicy, cet ouvrage vous offre un ultime panorama sur l'œuvre de l'un des plus grands - au moins par la taille -, drôles, et brillants penseurs de notre temps. Si, si. Bienvenue dans l'esprit délicieusement dérangé de Douglas Adams !
La Petite Fille de monsieur Linh La Petite Fille de monsieur Linh
Philippe Claudel   
Un très beau livre, émouvant et plein de poésie sur les relations entre un vieil homme, exilé dans un pays étranger qu'il ne comprend pas toujours, et sa petite fille. Une très belle histoire où la langue est loin d'être une frontière à l'amitié.

par emy27
Le Dimanche des mères Le Dimanche des mères
Graham Swift   
Un roman qui parvient à être long malgré son petit nombre de pages... ce qui le sauve c'est le propos qui est intéressant mais cela reste globalement une petite deception.

par Armide