Livres
605 463
Membres
695 908

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Ombre du Bourreau, L'intégrale 2



Description ajoutée par x-Key 2010-12-24T01:06:00+01:00

Résumé

♦ Cloîtré depuis l'enfance entre les murs austères de la tour Matachine, l'apprenti bourreau Sévérian ignore tout des ruelles bruissantes de Nessus et, au-delà, des merveilles et dangers de la planète Teur... jusqu'au jour de son bannissement. Car l'amour que lui inspire la trop belle Thècle, condamnée à la question, l'amène à trahir ses maîtres. Exilé dans une lointaine province, c'est seulement armé de son étrange épée - Terminus Est - qu'il devra affronter son destin. Naviguant entre fantasy et science-fiction, L'Ombre du bourreau (ou Livre du Nouveau Soleil) est une des quêtes initiatiques les plus originales et inventives jamais écrites.

♦ Sommaire :

1 - La Citadelle de l'Autarque (The Citadel of the Autarch), Roman

2 - Le Chat (The Cat)

3 - La Carte (The Map)

4 - Le Château de la loutre (The Castle of the Otter), Essai

5 - Le Nouveau soleil de Teur (The Urth of the New Sun), Roman

6 - L'Enfant qui pêcha le soleil (The Boy Who Hooked the sun)

7 - Empire des feuilles et des fleurs (Empire of foliage and flower)

8 - Du berceau (From the Cradle)

Afficher en entier

Classement en biblio - 12 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par tolomas 2019-06-28T14:15:48+02:00
Or

Beaucoup d'interrogations restaient en suspens à la fin de la première intégrale, je me suis donc jeté sur la seconde pour en connaître les réponses.

Bon, évidemment, ça ne rate jamais, plusieurs resteront sans réponse, c'est le jeu. Mais je dois dire que Gene Wolfe a très bien travaillé son univers et que tout s'imbrique bien, même à la fin lorsqu'il se lance dans l'exercice casse gueule des voyages temporels.

Cette 2eme intégrale regroupe "La Citadelle de L'Autarque" (1983) et le "Le Nouveau soleil de Teur" (1987). Sont également à la carte quelques nouvelles (placées chronologiquement là où il faut par l'éditeur, je précise) et un essai de l'auteur "Le Château de la Loutre" ayant essentiellement pour thème l'écriture plutôt que Teur). Tout y est, pour le complétionniste en moi, c'est top.

"La Citadelle de L'Autarque" reprend juste après la fin du précédent roman et on en apprend enfin plus sur la guerre contre les Asciens, sur l'Autarque et la destinée de Sévérian. Cela aurait pu servir de final au cycle mais l'auteur a jugé bon de revenir 4 ans plus tard pour proposer une nouvelle conclusion dans "Le Nouveau Soleil de Teur". J'avoue avoir décroché pendant toute la première partie du voyage spatial, peut-être à cause de la fracture de ton et de contexte, peut-être parce que Gene Wolfe est retombé dans ses vieux travers verbeux... Il parvient tout de même à retomber sur ses pattes pour proposer un final qui boucle le tout, plus que satisfaisant.

Bon maintenant, plus pour moi même qu'autre chose, je vais tenter de résumer l'histoire tentaculaire de ces romans:

Spoiler(cliquez pour révéler)Teur est une planète qui est soit notre Terre dans un lointain futur, soit une planète colonisée puis oubliée. Rien ne permet de trancher formellement dans les livres, on sait juste qu'il y a des traces de technologie enfouies sous terre ou bien on devine par exemple que la Tour Matachine est un vaisseau spatial...).

Bref, le contexte c'est que le soleil de cette planète est en train de s'éteindre, laissant présager une ère de glaciation. Mais il est dit qu'un "messie", surnommé le "Nouveau Soleil" apportera justement un nouveau soleil à la planète.

Seule une partie de Teur nous est dévoilée, il s'agit de la Communauté, gérée par l'Autarque. Celui-ci est conseillé par des Cacogènes, terme qui désigne en fait des aliens. Parmi ces aliens il y a les Hierodules qui sont en contact direct avec Teur et dont les maîtres sont les Hierogrammates.

Ces Hierogrammates sont en fait les descendants de races colonisées puis acculturées (à la dure) il y a très longtemps par les premiers colons spatiaux humains. De ces premiers colons il ne reste rien mais les Hierogrammates poursuivent leur œuvre, en "guidant" le peuple de Teur.

Pour ce faire, ils conseillent l'Autarque de manière à maintenir une guerre constante contre les Asciens, de manière à ce que l'attention du peuple soit tournée vers l'effort de guerre plutôt que vers les nouveau soleil (ça c'est ma théorie, c'est pas clair dans les bouquins).

Il faut également savoir que les Asciens sont guidés par Erebe et Abaïa, 2 anciennes forces primordiales de Teur aujourd'hui vivant sous les montagnes pour Erebe et sous l'eau pour Abaïa. A priori ce serait des rejetons de semences laissées sur Teur lors des première terraformation, mais là encore, ce n'est pas clair.

Ce qui est encore plus confus, c'est ce que veulent Erebe et Abaïa? On pourrait croire qu'elles veulent la mort du soleil pour la dévastation de Teur (et donc la fin des humains) mais on s'aperçoit en fait qu'Abaïa a chargé les Undines, ses rejetons, de veiller sur Sévérian.

Et oui on arrive enfin à notre (anti) héros. Dont les Undines ont vu dans le futur qu'il serait celui qui ramènerait le Nouveau Soleil et décident donc de sauver de la noyade lors de son enfance pour qu'il puisse accomplir sa destinée.

Devenant lui-même Autarque après beaucoup de péripéties (à la fin de la Citadelle de L'Autarque), il apprend que pour ramener le nouveau soleil il doit être jugé apte par les Hierogrammates, sur leur planète.

D'où le voyage spatial du début du dernier roman. Le jugement étant positif (je n'ai pas bien compris a quel test a été soumis Sévérian, en gros il a du utiliser les souvenirs personnifiés de tous les gens qu'il avait rencontré pour se défendre contre tout l'équipage d'un vaisseau spatial qui voulait le tuer car ils venaient d'apprendre que ramener le nouveau soleil signifiait la "mort" de la Teur actuelle (et donc voulaient l'en empêcher). Or comme Sévérian a une mémoire parfaite, ses souvenirs étaient parfaits et ont pu le défendre comme il le fallait).

De retour sur Teur, Sévérian se rend compte qu'une nouvelle Etoile (=soleil) se déplace à travers les univers vers Teur mais mettra plusieurs siècles à arriver.

Eh oui, paradoxe des voyages spatiaux, Sévérian est revenu dans le lointain passé de Teur. L'occasion pour l'auteur de faire passer son héros par différentes époques faisant de lui l'origine des mythes et légendes entourant le "Conciliateur" (le biomancien dont on croyait que la "griffe" permettait de rendre la vie alors qu'il s'agissait en fait du pouvoir de Sévérian, infusé à son Etoile) et le messie "Nouveau Soleil".

Sévérian regagne son époque pour voir Teur ravagée par un cataclysmique ras de marrée. Ça y est, le nouveau soleil est arrivé, la vie sur Teur peut reprendre à zéro. Quelques temps dans le futur Sévérian se rend compte que sa légende perdure puisqu'il est révéré et craint comme un dieu.

Reste maintenant les questions en suspens: que sont devenus Vodalus, Aghia et Hetor? Je crois qu'il est mentionné que Vodalus a passé l'arme à gauche et Aghia a repris son rôle d"opposant" à l'autarque, mais quid d'Hetor, son âme damnée, qui utilise des miroirs pour invoquer des bêtes venues d'autres mondes? les mêmes mirroirs d'ailleurs que le père Inire dont on n'apprend pas beaucoup plus d'ailleurs au fil de lecture. Cacogène ou pas, je l'ignore. Et Jonas, le robot marin de l'espace, où s'est-il téléporté et qu'est-il devenu? S'est-il réellement réincarné dans le soldat Miles ramené à la vie par Sévérian? Et la terrible bête qui semblait gronder dans les entrailles de Teur, est évoquée plusieurs fois mais dont on ne saura finalement jamais rien...

Afficher en entier

Date de sortie

L'Ombre du Bourreau, L'intégrale 2

  • France : 2006-02-23 - Poche (Français)

Activité récente

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 12
Commentaires 1
extraits 0
Evaluations 1
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode