Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
728 805
Membres
1 068 546

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Long week-end



Description ajoutée par x-Key 2010-11-27T18:21:08+01:00

Résumé

Cette année 1987, une chaleur caniculaire s'abat sur la côte Est pendant le long week-end de Labor Day. Henry a treize ans, vit avec sa mère, ne supporte pas la nouvelle épouse de son père, aimerait s'améliorer au base-ball et commence à être obsédé par les filles. Jusque-là, rien que de très ordinaire, sauf que sa mère, elle, ne l'est pas. Encore jeune et jolie, Adele vit pratiquement retirée du monde et ne sort qu'en de rares circonstances. La rentrée des classes qui approche la contraint à conduire son fils acheter vêtements et fournitures au centre commercial. Et là, planté devant le présentoir des magazines où il essaye de feuilleter Playboy, Henry se heurte à Frank, ou plutôt Frank s'impose à Henry : Frank, un taulard évadé, condamné pour meurtre... Pendant quatre jours, le trio va vivre un surprenant huis-clos, chacun se dévoilant un peu plus au fil des heures. Et, vingt ans plus tard, avec émotion et humour, Henry révélera les secrets de ce long week-end qui lui a appris à grandir...

Afficher en entier

Classement en biblio - 65 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-03-07T21:50:21+01:00

Tout cet argent dépensé pour mettre des ampoules électriques, disait ma mère. Il ne leur vient jamais à l'idée de regarder les étoiles ?

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Je ne sais pas vraiment à quoi je m'attendais en commençant le livre, peut être à quelque chose de plus mouvementé, de différent en tout cas de ce que la quatrième de couverture m'avait laissé présager. Et en fin de compte, c'est tellement mieux d'être surprise par un livre.

Il a ce côté enfantin, un peu insouciant que possède Henry et que je trouve assez poignant dans les histoires de famille comme celle-ci. Dans les histoires d'amour vus par des enfants. Par un enfant ici, qui à la fin, aura tellement appris qu'il n'en sera plus vraiment un.

C'est vraiment une belle histoire, qui a aussi sa part de choses horribles, mais qui n'en reste pas moins jolie et dont j'aurais eu du mal à décrocher.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lindsay1706 2021-11-16T09:49:28+01:00
Diamant

très très très beau roman , comment vous dire que je ne m attendais absolument pas a cette fin?

oulala j en suis rester sur cul, c est un très beau livre.

la plume de l auteur est juste génial, car elle est fluide et rapide à lire je trouve.

je trouve génial le fait qu Henry nous raconte sa propre histoire , et d ou est venu cette passion pour la pâtisserie.

je recommande ce roman hésité

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2021-06-18T08:53:50+02:00
Argent

Henry et Adele vivent en autarcie. La mère et le fils sortent à peine une fois par mois de leur maison. Adele est en dépression, son fils de 13 ans la soutient du mieux qu’il peut. Un jour, il tombe sur Franck, évadé de prison, au supermarché. Cette rencontre bouleversera leur vie à tou.te.s les trois.

L’histoire de ce roman est très simple à raconter. Mais elle est tellement plus riche qu’une simple trame narrative. Les émotions qui la traversent sont complexes et multiples. Henry est un jeune ado englué dans la déprime de sa mère, animé des meilleurs sentiments mais qui doute énormément – et comment lui en vouloir ? A côté de, Adele et Franck sont des âmes pures, mais maladroites. Aveuglées par leur amour naissant et inespéré, elles oublient un peu vite leur situation précaire et de rassurer le petit garçon qui vit auprès d’elles.

L’enchaînement des situations coule alors de source. Et garde pour autant toujours cette douceur, cet « ainsi va la vie » qui transparaît dans les souvenirs qui rythment le récit pour nous expliquer la dépression, l’emprisonnement et la confidence importune.

Ce que ce roman nous apprend, c’est que même si le plus grand bonheur peut prendre fin en un clin d’œil, ces instants durant lesquels il a existé sont plus précieux que tout et compensent tout le reste.

Ces 240 pages dégagent une telle sensualité, une telle délicatesse des sentiments… On ne peut que se laisser emporter par le discours libre de la voix de Henry, qui replonge dans la moiteur de cette fin août 1987 et de sa première tarte aux pêches.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sephiria 2018-02-11T14:38:43+01:00
Argent

Ce huis-clos qui n'a rien d'oppressant est un petit coup de cœur, une petite pépite qui m'a permis de découvrir une auteure que j'aurais désormais plaisir à suivre. Joyce Maynard nous offre une superbe leçon sur la famille et l'amour, servie par une écriture subtile qui confère aux personnages une certaine élégance. Ce qui passe au départ pour une prise d'otages chargée de sentiments malsains se révèle être une belle histoire d'amour avec un grand A.

La seule caractéristique de ce roman à laquelle je n'ai pas accrochée, c'est les dialogues. Comme un s'agit d'un récit rapporté, les dialogues sont également au discours rapporté, et donc écrits sans les tirets traditionnels. C'est assez perturbant de commencer à lire une phrase comme on lirait du récit pour ensuite se rendre compte que c'est un dialogue. Mis à part ce défaut qui n'en est pas vraiment un, le style d'écriture se fond parfaitement dans les personnages.

Ce roman a beau être un drame, il ne s'en dégage pas moins un sentiment de bien-être. En le lisant, je me sentais apaisée. C'est grâce à la plume de Joyce Maynard. Son style d'écriture est empreint d'une tendresse et d'une délicatesse qui rejaillissent sur ses personnages. À mesure que je lisais, je me disais que ces protagonistes avaient le droit au bonheur malgré leurs erreurs. Ce sont des personnages cabossés par la vie et à qui on ne souhaite que le meilleur. Pour cela, j'ai adoré la fin, qui offre une conclusion satisfaisante à cette histoire qui conjugue à merveille douceur et amertume. Un voile pudique se pose sur cette fin, alors que la sexualité était clairement abordée tout au long du roman.

Celui-ci allie plusieurs genres. À la fois drame romantique, suspense éthéré et récit initiatique. L'auteure réussit le tour de force de prendre le contre-pied du mélodrame tout en acceptant ses codes pour nous offrir une belle histoire d'amours et d'apprentissages. Chaque personnage porte un fardeau et l'on assiste ici à leur cheminement vers le pardon plus que vers la rédemption. Au final, c'est l'amour qui parvient à combler les fêlures.

Le passé de chaque personnage apporte une réelle profondeur au récit. Difficile de ne pas être touché par leurs histoires personnelles et de ne pas les aimer après les avoir apprises. Il est étonnant que le plus de douceur vienne de Frank, ce prisonnier évadé ; mais pas tant que cela en fait une fois parvenu à l’excellente scène de la tarte aux pêches. Tous ces personnages suscitent une grande compassion chez le lecteur.

Henry nous raconte l'histoire derrière le fait divers. Le fait divers, on le découvre à travers les articles de journaux, la voix des journalistes télévisés et les interviews des témoins qui n'ont rien vu. Car au fond, ce sont toujours ceux qui en savent le moins qui en parlent le plus, non ? L'histoire, la vraie, c'est Henry qui nous la raconte après dix-huit ans de silence. Et on l'en remercie.

Après avoir lu le roman, j'ai découvert qu'il existait une adaptation cinématographique. J'ai eu les larmes aux yeux en regardant la bande annonce et plusieurs extraits... J'adorerais regarder ce film et prendre une nouvelle leçon d'émotions et de bonheurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cleophe 2013-12-28T22:30:50+01:00
Argent

C'est l'histoire d'une famille : une drôle de famille formée d'un fils et de sa mère, étrange et un peu instable. Lors du week-end du Labor Day, un prisonnier évadé se cache chez eux. Une relation se noue entre les trois protagonistes, et bizarrement la famille en semble un peu apaisée.

Pour une fois, l'enfant (le narrateur) rencontre un homme bienveillant et encourageant ; pour une fois, il voit sa mère insouciante, heureuse.

J'ai aimé cette famille étrange, les personnages émouvants, leur destin parfois heureux, parfois cruel et grinçant et le point de vue "frais" et curieux du narrateur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LauCrazy 2013-07-09T08:20:03+02:00
Argent

Que d'évènements en un week-end.

Un week-end qui a changé la vie d' Henry qui vivait tranquillement avec sa mère.

Un roman tout en douceur et en délicatesse, qui choisit d'adopter le point de vue d'un enfant et qui est vraiment très bien écrit, émouvant et touchant. On s'attache très vite aux personnages et on aurait presque envie que le week-end ne finisse pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chantwal 2011-03-15T19:16:10+01:00
Argent

J'ai trouvé les personnages d'Henry, de sa mère, Adèle et de Frank, très touchants.

J'ai aimé l'amour de chacun pour l'autre, le respect de chacun dans sa différence.

Frank, dans sa turpitude amène beaucoup de douceurs dans cette petite famille. Chacun, à son contact, reprend sa place.

L'histoire semble désespérée mais on aime à croire que tout va s'arranger.

Très belle histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par x-Key 2011-03-07T21:41:21+01:00
Or

Je ne sais pas vraiment à quoi je m'attendais en commençant le livre, peut être à quelque chose de plus mouvementé, de différent en tout cas de ce que la quatrième de couverture m'avait laissé présager. Et en fin de compte, c'est tellement mieux d'être surprise par un livre.

Il a ce côté enfantin, un peu insouciant que possède Henry et que je trouve assez poignant dans les histoires de famille comme celle-ci. Dans les histoires d'amour vus par des enfants. Par un enfant ici, qui à la fin, aura tellement appris qu'il n'en sera plus vraiment un.

C'est vraiment une belle histoire, qui a aussi sa part de choses horribles, mais qui n'en reste pas moins jolie et dont j'aurais eu du mal à décrocher.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par segolene 2011-03-06T14:53:02+01:00
Bronze

bon livre qui nous fait vivre une histoire etrange surtout les personnage qui ne ragissent pas au debut sur le fait qu'il sont séquestre mais bon livre quand même !

Afficher en entier

Date de sortie

Long week-end

  • France : 2010-01-07 - Poche (Français)

Activité récente

AAndCo l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-07T22:29:47+02:00

Titres alternatifs

  • Labor Day - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 65
Commentaires 8
extraits 14
Evaluations 20
Note globale 8.05 / 10