Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de loramy : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
La Terre des morts La Terre des morts
Jean-Christophe Grangé   
Bon... Je viens de finir... Remarquez, il y a du progrès parce que "Lontano", je n'avais pas réussi à aller jusqu'au bout et du coup "Congo requiem", je n'ai même pas pris le temps de lire la 4ème.
Que dire ici ?
Très bien écrit, comme toujours, Grangé maîtrise son sujet, comme toujours. Cependant, je suis sortie de cette histoire en me disant : "tout ça pour ça ?" En fait, pour être franche, j'ai trouvé l'intrigue complètement tirée par les cheveux, alambiquée, tirant finalement en longueur, jusqu'à l'usure de la corde.
A partir du procès, j'ai lâché un peu, le soufflé est retombé. Et dans le dernier tiers de l'histoire, quand la vérité a éclaté dans ma cervelle avant que Corso lui-même ne comprenne, j'ai réalisé que la fin me décevrait. Peut-être tout simplement parce que je n'ai pas vraiment compris le mobile du tueur, trop gros, trop incohérent, trop, juste trop. Ça n'a pas de sens et en plus, certaines intrigues ne sont même pas menées jusqu'au bout et il y a beaucoup trop de facilités. Les indices ou les témoins qui tombent du ciel, incroyable ! Et la lettre... si banal...
Autre fait qui est bien dommage, l'auteur veut nous plonger dans le monde glauque du BDSM, du shibari, de la perversité, c'est ce que nous vend la 4ème en tout cas, mais au final, nous ne restons qu'en surface de tous ces "vices". Encore une fois, un soufflé qui monte pour retomber d'un coup de fourchette. Dommage, ça aurait pu être bien... Même les meurtres sont à peine détaillés. Que s'est-il passé ? Je n'ai pas retrouvé la verve et la nervosité des anciens romans, ces 553 pages ne sont qu'une enquête menée par un flic obsédé par sa conviction, tellement obsédé que cela en devient absurde et énervant. Cliché. Caricatural.
Je ne sais pas si avec les révélations finales, Grangé a voulu choquer, mettre le lecteur mal à l'aise, mais avec moi, en tout cas, ça n'a pas fonctionné, peut-être parce que j'ai lu des romans qui osent justement aller plus loin, beaucoup plus loin, rentrer en profondeur dans la noirceur de l'âme humaine et qui font que, pour cette Terre des Morts, j'ai l'impression d'avoir lu un sympathique polar et non un grand thriller, comme cet auteur a su nous en écrire tant de fois.
Dommage...

par Ziela
A Silent Voice, Tome 5 A Silent Voice, Tome 5
Yoshitoki Oima   
J'ai dévoré et fini toute la série aujourd'hui. Je vais donc donner un commentaire global des tomes qu'il me restait à lire. L'histoire est vraiment forte en émotion. Les personnages dévoilent humainement toute leur complexité. J'ai été touchée par le point de vue de chacun. Ils ne sont ni blancs, ni noirs. Leurs traits de personnalités sont tous expliqués. En cela, le manga est percutant particulièrement pour cet aspect. Les thématiques du harcèlement, de l'handicap, de l'amitié et de l'amour aussi sont abordés tout en finesse. C'est une belle leçon de vie qui nous est transmise. Sur ce tome là en particulier, l'intrigue avance. Le suspense grandit. La chute nous prend par les émotions. A lire !
Pink Diary, Tome 1 Pink Diary, Tome 1
Jenny   
Lorsque j'ai vu le nom de ce manga ainsi que sa couverture, j'ai tout de suite pensé que ce serait un peu niais et sans originalité. C'est une connaissance à moi qui me l'avait prêté, j'ai donc choisi de le lire en dépit de mes premières impressions.
Et bien je ne regrette pas ! c'est une histoire qui démarre de manière assez banale mais qui prend une tournure étonnante et bien plus sérieuse au fil des pages et surtout des tomes ! Ce n'est, à mes yeux, pas un manga pour petite fille malgré les apparences. J'ai donc été surprise de constater que certains lecteurs(trices !) ont lu Pink Diary en fin primaire ou début collège...
Au final, cette série m'a révoltée, émue et surtout bien plu !



par Onigiri
Citrus, Tome 5 Citrus, Tome 5
Saburo Uta   
Mei et yuzu se retrouvent désormais confrontées sur un nouveau champs de bataille : la course à la présidence des étudiants de l'école ! Autant dire que pour Yuzu, la tâche s'annonce compliquée, et cela va très certainement tester sa relation avec Mei qui n'est autre que don adversaire.
Harumi, amie de Yuzu, s'en retrouve elle aussi destabilisée par le responsabilité qu'y tient sa grande soeur assez spéciale en son genre...

par wopla
Bilbo le Hobbit, tome 2 Bilbo le Hobbit, tome 2
John Ronald Reuel Tolkien   
Pauvre pauvre Bilbo... Ses affaires ne s'arrangent pas ! Mais quel bonheur ! :D
Les événements lors de la sortie du dragon prennent une tournure tout à fait inattendue, j'adore !

par Magibelle
Tokyo Ghoul, Tome 3 Tokyo Ghoul, Tome 3
Sui Ishida   
Je trouve la complicité et le lien qui se tissent entre Ken et Hinami dans ce tome très touchant. Ken est vraiment un personnage adorable qui lutte de toute ses forces contre le mal qui le ronge et qui garde sa part d'humanité qu'il chérit aveuglement afin de ne pas devenir un "monstre" à part entière.
En comparaison avec l'animé, je suis bluffée par le fait que ça avance super vite dans le manga ! Ici dans ce tome on arrive très vite à la mort d'un perso qui pourtant est arrivé au tome précédent. Dans l'animé je n'ai pas souvenirs qu'il meurt aussi tôt...

par Amnesia-x
La 5ᵉ Vague, Tome 1 La 5ᵉ Vague, Tome 1
Rick Yancey   
http://wandering-world.skyrock.com/3160457430-La-5e-Vague-Tome-1-La-5e-Vague.html

Véritable coup de cœur et coup au cœur, LA 5e VAGUE est une lecture qui vous marque et qui vous blesse. Qui laisse des bleus et des blessures sur votre peau. Qui vous laisse un drôle de goût dans la bouche et qui vous transperce. Ce roman mérite amplement tout le succès qui lui est annoncé, et toutes les excellentes critiques qu'il a reçu. Il y a tellement de perfection dans ce récit. Les héros m'ont bouleversé, leur histoire de survie m'a ému au possible, les mots - fragiles, coupants, grisants et poignants - de l'auteur m'ont renversé. Tout, absolument tout, dans ce livre, est maîtrisé. Tout est mis en place pour nous fracasser, pour nous dévorer, pour faire exploser la moindre de nos particules parmi les milliards de milliards que nous possédons. LA 5e VAGUE est un roman destructeur, perdu entre survie et courage, entre lumière et ténèbres, entre espoir et abandon, qui pulvérise nos convictions et nos émotions.
Voyez-vous, je vais avoir un mal fou à retranscrire mon avis sur cette lecture palpitante. Il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir, tant de choses à vivre. LA 5e VAGUE nous plonge au cœur d'un monde dévasté suite à l'Arrivée des Autres, des extraterrestres qui observent l'Humanité depuis des milliers d'années et qui veulent infester la Terre. L'histoire aurait pu rester banale et nous livrer tout simplement la réaction de chaque personne face à ce désastre, sauf que ce n'est pas absolument pas le cas, et ce grâce aux héros fascinants que nous rencontrons. Tout d'abord, il y a Cassie - Cassiopée -, son frère, Sammy, et leur père. Dès les premières pages, je me suis lié d'une manière indescriptible à l'héroïne. A la fois courageuse, déterminée, forte, pragmatique et époustouflante, elle mène le récit d'une voix brillante et exceptionnelle. La moindre de ses pensées m'a plu, la moindre de ses émotions m'a coupé le souffle, le moindre de ses choix m'a subjugué. Le truc, c'est qu'elle paraît réelle au possible, avec son humanité presque palpable. Cassie est là. Elle existe. Elle est avec nous et nous livre son histoire. C'était tout simplement dingue. J'avais réellement l'impression qu'elle me parlait, et non pas que je lisais des mots sur une page blanche. Surtout qu'en plus de cela, Cassie est drôle. Très, très drôle. Il m'en faut déjà beaucoup pour rire en lisant un roman, mais alors éclater de rire tout en dévorant une histoire de fin du monde, ça relève du miracle. Cassie m'a fait pleurer, m'a fait frissonner, m'a fait réfléchir et m'a complètement fait craquer. C'est fou ♥ Ajoutez à cela la relation époustouflante qu'elle entretient avec sa famille, et c'est la cerise sur le gâteau. J'ai été totalement dévasté par le lien qui unit Sammy et Cassie. Purée !!! L'amour fraternel qui les relie m'a touché au possible. Ce désir qu'il possède l'un et l'autre de se rassurer, de se protéger, de se dire que tout va bien aller est tellement poignant, tellement douloureux, tellement bouleversant ♥
Et puis d'un autre côté, nous avons Ben et Ringer, ainsi que d'autres enfants qui doivent eux aussi affronter le chaos omniprésent. Leur histoire, comme celle de Sammy et de Cassie, m'a totalement brisé. La folie, la mort, les prises de conscience destructrices et les décisions cornéliennes sont monnaie courante à leurs côtés. Exactement comme pour Cassie et son frère, l'auteur met tout en place pour que nous nous liions avec force et intensité à ces personnages. Eux aussi, ils étaient avec moi. En face de moi, à me chuchoter leurs peurs, leurs échecs, leurs vies d'Avant et leurs désirs. C'est un truc de fou. Vraiment. J'ai également pleuré à cause de Ringer et Ben, à cause de leur histoire si émouvante et bouleversante. A cause de leurs échecs, de leurs espoirs perdus, et de leurs nouvelles tentatives pour survivre.
Le truc, c'est que Rick Yancey nous offre un récit PARFAIT à tous les niveaux. Déjà, les personnages ne possèdent aucun défaut. Mais en plus, il les dote d'une psychologie maîtrisée à merveille. Tout ce qu'ils vont traverser va les pousser dans leurs ultimes retranchements. A qui vont-ils pouvoir faire confiance ? Peuvent-ils accepter la main qui se tend devant eux ? Et s'il n'y avait plus aucune chance de sauver l'humanité ? Ne devraient-ils pas plutôt tout abandonner ? Autant de questions qui les accablent et les hantent. J'ai complètement craqué pour cet aspect du roman. Nous assistons avec peine et chagrin à la descente aux enfers de chacun de ces héros en or. Et ça fait mal. Physiquement mal. Cassie, Sammy, Ringer et Ben nous paraissent tellement réels que chaque épreuve qui se dresse sur leur chemin est une épreuve à laquelle nous sommes - nous, lecteurs - confrontés également. On souffre avec eux, on baisse les bras avec eux, on se relève avec eux.
Je crois que cette impression de réalité qui perdure tout au long de l'histoire provient de la plume de Rick Yancey. Cet auteur possède le don de rendre chacune de ses descriptions ultra fluide, ultra visuelle, ultra réaliste. On y est, tout simplement. Il maîtrise son écriture à la perfection. Surtout qu'en plus de ces passages juste extraordinaires, il confère à son roman des "phrases coup de poing". Vous savez, le genre de phrases qui sort d'on ne sait pas où et qui vous pousse à poser le roman pendant cinq minutes avant de le reprendre. Avec Rick Yancey, les mots deviennent aussi coupants qu'un couteau, aussi mortels qu'une arme à feu, aussi brûlants que des sentiments naissants et aussi envoûtants qu'un nouvel espoir. L'auteur parvient en plus à offrir à son récit des éclats de lumière, alors que tout semble définitivement perdu. Et ça, c'est tout simplement magique ♥ J'ai adoré le fait que tout ne soit peut-être pas désespéré. Il reste peut-être des survivants ailleurs. Ou peut-être pas. Peut-être que le monde est complètement foutu et que nos héros sont les derniers survivants. Autant de réflexions qui nous gardent en haleine et impatients de lire la suite.
C'est d'ailleurs grâce à cela et aux excellents rebondissements que j'ai avalé les 600 pages de LA 5e VAGUE en deux jours. Les rebondissements... Halalala ♥ Il n'y jamais de temps morts, de silences, de moments pendant lesquels nous pouvons reprendre notre souffle. Ça n'a jamais été si bon de suffoquer. Ça n'a jamais été si bon de se ronger les ongles jusqu'au sang. Ça n'a jamais été si bon d'imploser et de perdre la notion du temps. Rick Yancey nous offre révélations sur révélations, bouleversements énormes sur bouleversements énormes, retournements de situations destructeurs sur retournements de situations desctructeurs. Tout est parfait. Tout est cohérent. Tout est logique. Toutes nos questions trouvent leurs réponses. Et j'ai adoré ça.
Trop rapidement, nous touchons à la conclusion du livre. Enfin, seulement après vécus une véritable explosion de sensations contradictoires et d'émotions à la fois brûlantes et annihilantes. La dernière partie du roman s'avale d'une seule traite tant les surprises s'enchaînent. La fin en elle-même me plaît beaucoup, puisque ce n'est pas un cliffhanger aussi terrible que celui auquel je m'attendais. L'auteur maîtrise réellement son histoire d'un bout à l'autre de celle-ci. Les grandes interrogations trouvent leurs réponses, et, en même temps, quelques pistes - excellentes - pour le tome 2 voient le jour. Tout est parfait. La dernière page est déchirante, pleine de promesses, d'espoirs perdus, d'instants volés, de regrets et de lumière. Même avec plus de 600 pages, j'en redemande. Jamais je ne pourrai attendre une année entière avant de lire la suite !!!
En conclusion, LA 5e VAGUE est un roman sur lequel il faudra vous jeter dès que vous l'apercevrez en librairie. C'est une lecture fracassante, enivrante, qui nous met le cœur en miettes. Les personnages sont parfaits, l'intrigue est parfaite, l'écriture de l'auteur est parfaite, l'ambiance est parfaite, la conclusion est parfaite. Tout m'a conquis. Tout, vraiment, vraiment, vraiment tout. La Collection R nous offre, une nouvelle fois, une lecture hors-normes et exceptionnelle. LA 5e VAGUE est un énorme coup de cœur, une véritable bombe qui nous crible d'éclats d'horreur et de tristesse, de désirs et d'espoirs, de perfection et de leçons de survie, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
One-Punch Man, Tome 1 One-Punch Man, Tome 1
ONE    Yusuke Murata   
Lien de l'avis : http://theshadowbooks.blogspot.fr/2016/03/one-punch-man-one-yusuke-murata.html

One Punch Man, ou le Seinen/Shonen qui a mis un siècle à sortir dans notre pays. Après nombreuses annonces puis annulations de la part de l’auteur, ce manga rédigé par One, et surtout dessiné par Yusuke Murata (le génie derrière Eyeshield 21, ou encore assistant et apprenti de Takashi Obata a qui l’ont doit Death Note, Bakuman et bientôt Platinum End). La série a eu aussi le droit à un coup d’éclat grâce à l’animé en fin d’année 2015, suivi par l’annonce de Kurokawa pour la sortie en manga ! Et après tout ce temps, l’œuvre qui a gagné tous ses galons grâce aux Webséries arrive dans nos rayons. Une histoire à lire ?
Saitama vit dans un monde assez chaotique. En effet pas mal de créatures sont faites leurs arriver sur Terre, et la paix n’es plus vraiment au gout du jour. C’est dans cette ambiance que de nombreux Héros ont vu le jour. Et au milieu nous avons Saitama. Après un entrainement intensif de trois ans, ce dernier est arrivé au stade ou plus aucun ennemi ne parvient à le satisfaire : il a acquis tellement de force qu’il parvient à finir tous ses affrontements en un seul et unique coup de poing… Une routine et un ennui se créent alors en lui. Trouvera-t-il un adversaire à sa hauteur ? D’où vient sa force magistrale ? Le monde survivra-t-il ?
Si vous cherchez une histoire complète et cousue, One Punch Man ne sera pas vraiment le manga pour vous. En effet, les chapitres suivent la tendance de Saitama à en finir avec un seul coup de poing. Beaucoup sont des mini histoires ou notre héros enchaine combat sur combat encapsulé par ce personnage complètement atypique. Ce qui fait le charme du manga, outre ses graphismes complètement sublimes, c’est Saitama. Il est simple, dans un décalage total par rapport au récit et il en joue. Rien ne le surprend, et l’ennui est vraiment devenu son meilleur ami. Là où tout l’univers est détaillé, lui n’ai composé que de traits simples : Un costume des plus simple, chauve, lisse niveau personnalité… Bref, c’est vraiment lui qui porte le récit et beaucoup de l’intérêt de l’histoire !
One Punch Man, grâce à Saitama ne propose sur pas mal de points et grâce à l’humour une satire du genre Shonen avec un héros surpuissant grâce à un entrainement acharné et régulier comment nous pouvons le voir avec Sangoku (Dragon Ball), Ichigo (Bleach) ou encore Naruto. Saitama a fait un entrainement oui, mais qui se révèle être lui-même qu’une parodie d’une préparation pour devenir un héros. Et ceci n’est que le reflet de tout ce qui est présent dans l’œuvre de One. Il emprunte aussi sous quelques aspects des traits qui sont propres au Comics et mélange ainsi les genres. Saitama peut être aussi le personnage qui se reflète dans bon nombre de petits garçons (et petites filles). Qui n’a jamais rêvé d’être un jour, même une fois, un héros a la force herculéenne, pouvoir vaincre un « grand méchant » ? Saitama suit ce chemin ce qui permet de s’identifier facilement à lui !
En conclusion, One Punch Man arrive enfin après de nombreuses années chez nous, et je ne peux que vous conseiller de lire au moins le début de ses aventures, même si vous n’êtes pas fan des mangas de bastons, car ce n’est vraiment pas ce qu’il fait le charme de l’œuvre. Et surtout, vous passerez à côté d’une œuvre monumentale !
Les Mondes d'Ewilan, Tome 1 : La Forêt des Captifs Les Mondes d'Ewilan, Tome 1 : La Forêt des Captifs
Pierre Bottero   
ce tome est mon préféré de toute la quete d'Ewilan. Pourquoi? Parce que Ewilan souffre(je suis pas une sadique, enfin un peu mais c'est pas le problème), je pense qu'elle sait au moin maintenant ce que veut dire "souffrir". Autant physiquement que mentalement. Ce tome est beaucoup plus profond.

Aussi pour aller dans quelque chose de beuacoup léger, j'aime bien lire la description de la tête des perssones normales quand on leur dit que leurs monde bien rangé et qu'ils ont toujours connus est en faîte jumeau avec un autre monde qui lui est un mystère même pour les habitants, peuplés de créatures et de magies incroyables. et dans ce tome ça arrive deux fois!
La Cité des Esclaves, Tome 6 La Cité des Esclaves, Tome 6
Hiroto Ooishi    Shinichi Okada   
Ce tome est bien meilleur que le précédent. On retourne sur une véritable intrigue qui finit enfin par bouger.
Bon bien sûr, on reste dans un développement semblable aux autres avec l'apparition de nouveaux personnages et un affrontement, mais on est déjà moins orientés combats, et c'est pas mal.
L'histoire commence à se creuser, que ce soit les révélations sur la fameuse étoile qui laissaient planer pas mal de questions, mais aussi le pourquoi de ces SCM.
On sent même une nette évolution au niveau des personnages, et surtout Julia qui permet une tournure assez intéressante.
Sans oublier une chute efficace qui donne envie de lire la suite.

Si j'ai un petit reproche, c'est l'affrontement en lui-même, qui est franchement limite...

par Jenna95