Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lorlan : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Mais moi je vous aimais Mais moi je vous aimais
Gilbert Cesbron   
C'est le déchirant destin d'un ""débile léger"" que Gilbert Cesbron retrace dans ce roman. Yann, adolescent qui n'a sa place nulle part, sera une victime, faute de trouver l'amour qui seul, aurait pu l'apprivoiser."
ann a été abandonné par sa mère et son père s'est suicidé, il va dès lors passer de mains en mains.
Il embrasse ses parents adoptifs qui le placent dans une école spécialisée où les enfants dans son cas ne manquent de rien, sauf d'affection.
Yann connaitra bien d'autre lieux et d'autres gens avant de trouver, très provisoirement, un peu de tendresse dans un hospice de vieillards où il sert de domestique.
En fait, Yann, cet adolescent qui conserve l'esprit d'un enfant de 7 ans est un gêneur.
Tous ceux qui s'attachent à lui ou qu'il aimera, la société l'en séparera au nom des règlements, de l'argent, des usages.
Comme les enfants de Justice, les petits handicapés, ces "enfants d'injustice" ne peuvent être apprivoisés que par l'amour.
Faute d'en avoir, Yann en sera victime.

par sjodocy77
Peur bleue Peur bleue
Stephen King   
Le Livre se compose de deux parties :

La première partie est une courte nouvelle en douze volets (Un par mois) intitulée "la nuit du loup-garou". J'ai bien apprécié cette nouvelle.

La deuxième partie "Peur bleue" est le scénario du film inspiré de la nouvelle.

Le seul intérêt de ce livre, pour moi, est la nouvelle

par Guillaume
Hostiles Hostiles
Franck Thilliez   
Bonne nouvelle courte qui donne à frissonner. Elle me donne bien envie de découvrir les autres titres de l'auteur.
La fille sauvage La fille sauvage
Jim Fergus   
Un roman trop peu connu à mon goût ! L'histoire est passionante et ne manque ni de romance, ni de drame et encore moins d'action ! Ce que je suis agacée de voir qu'il est si peu reconnu ! Pour moi, il est sans défaut ! Je l'ai lu il y a bientôt trois ans et je ne m'en suis toujours pas remise ! Je conseille à qui aime l'Ouest Américain et ses Indiens de dévorer ce bouquin sur le champ et que ça saute :)

par kay47
Avant Pandemia, Le grand voyage Avant Pandemia, Le grand voyage
Franck Thilliez   
J'ai commencé par lire pandemia pour finir par lire cette petite nouvelle. J'avoue qu elle m'a bien tenue en haleine, dommage qu on ne soit pas resté plus longtemps sur ce bateau pour en savoir plus. Trop court.

par Edith972
La Tempête du siècle La Tempête du siècle
Stephen King   
Au-delà de la forme, qui ne facilite pas la lecture, on peut quand même apprécier le récit de Stephen King réservant, comme d'habitude quelques bonnes surprises pour le lecteur et d'autres moins bonnes pour les personnages.
Au final, La Tempête du siècle apparaît comme un bon roman pour les fans de Stephen King par rapport à sa prose inimitable. Mais attention à ne pas trop jouer ce jeu là, ce qui, on en conviendra, serait plus que regrettable...
La Peau sur les Os La Peau sur les Os
Stephen King   
Avocat dans le Connecticut, Billy Halleck est un homme en surpoids, hanté par cette injonction murmurée presque sournoisement par ce vieux Tsigane alors que Billy sort tout juste du tribunal où il a été innocenté du meurtre accidentel d'une vieille Gitane surgie brusquement d'entre deux voitures. Bien que la victime n'ait pas pris la peine de regarder en traversant, le vieux Tsigane ne le voit pas de cet oeil et prononce un seul mot à l'intention de l'avocat : "maigris !".
Perdre huit kilos en une semaine, sans suivre aucun régime, s'avère inquiétant et conduit Billy à se poser cette question : "Et si le vieil homme m'avait jeté un sort ?".

C'est mon premier Stephen King, une rencontre à la fois percutante et marquante, celle d'une lectrice qui découvre un grand auteur, un géant doué pour créer une ambiance très particulière, à la fois inquiétante et angoissante, morbide parfois. C'est une atmosphère qu'il installe progressivement dans son récit, mais de façon croissante, rendant son lecteur accroc, au point qu'il en tourne les pages avec frénésie, pour ne pas en perdre une miette et savoir ce qu'il va advenir de Billy.
Cette angoisse est aussi celle de son personnage, Billy Halleck, une frayeur qui le ronge et qui le ramène sans cesse à ce fameux jour, à sa sortie du tribunal. Stephen King arrive à nous communiquer la détresse et l'incompréhension d'un homme qui, au fil des chapitres, maigrit considérablement et pour lequel l'acte de se peser est devenu une véritable torture, une sorte de rituel qu'il redoute, se retrouvant comme un animal craintif, complètement démuni face à une balance hostile.

Si cette lecture maintient un suspense permanent, une sorte de course contre la montre où chaque minute est comptée, elle nous donne également l'occasion de nous familiariser avec un peuple qui fait peur, un peuple nomade aux moeurs et coutumes différentes, où les femmes et les hommes disent la bonne aventure, vendent des potions et des philtres magiques, vivent dans des roulottes, organisent des combats d'animaux...
Ce qui m'a frappée c'est ce contraste insolent entre la pâleur du visage de Billy et les robes colorées des Gitanes, de même que son humeur en berne, incapable de rivaliser avec le sourire provocateur qu'elles affichent.
Stephen King (Richard Bachman) a le don d'écrire des scènes vivantes que l'on n'a aucun mal à visualiser, la bonne idée d'inclure des réflexions personnelles de la part de son protagoniste, réflexions qui apportent un plus dans la narration et qui rapprochent le lecteur davantage de ses personnages dont on ne sait s'ils sont simples personnages de fiction ou carrément acteurs de cinéma. Et quelle imagination dans le choix des sortilèges, car Billy ne sera pas le seul à en faire les frais.

J'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a été chaudement recommandé par Sandrine, cet auteur que Pascal appelle, à juste titre, le "Maître". J'ai pris énormément de plaisir à me plonger dans cette histoire imaginée avec force et talent.
La fin m'a un peu déroutée mais qu'importe, le livre tient en haleine jusqu'au dernier chapitre et je suis certaine qu'il est possible que nous l'interprétions tous de façon bien différente ce dénouement. En tout cas, c'est une lecture que je ne suis pas près d'oublier et un auteur auquel je vais sans doute m'intéresser de plus près et mieux découvrir à travers d'autres de ses écrits.

par SuperNova
La Mémoire fantôme La Mémoire fantôme
Franck Thilliez   
Un roman qui démarre sur les chapeaux de roues, et qui nous perd peu a peu, a l'instar de Manon se perdant dans ses souvenirs. Très instructif, sur l'histoire des maths, mais surtout sur la mémoire, il plaira a tous ceux qui aiment les énigmes, être baladés, contraints a soupçonner un peu tout le monde mais obligatoirement surpris a la fin. Un coup de cœur !

par Mystix
La Maison sur le rivage La Maison sur le rivage
Daphné Du Maurier   
Ce livre est vraiment exellent ! On a qu'une seule envie c'est de le finir au plus vite pour savoir l'histoire !

par Meena
Roadmaster Roadmaster
Stephen King   
Bon celui-là j'avoue, j'ai pas eu le courage de le finir...Après avoir lu Christine, je pensais retomber dans la même ambiance mais non... Trop de longueur dans ce livre pour moi! Pourtant je veux toujours savoir la fin!

par lily