Livres
541 423
Membres
572 757

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Losing Leah



Description ajoutée par Daliana 2019-06-08T01:30:58+02:00

Résumé

Un jour ordinaire. Un couple ordinaire. Un terrible secret.

Par un froid matin de février, Chris et Leah Hills s'arrêtent dans une station-service isolée à la frontière du Pays de Galles pour boire un café.

Pendant que Leah est partie se rafraîchir, Chris verrouille la voiture et part acheter leurs boissons. Les minutes passent, mais Leah ne revient pas...

Peu après, le sergent Mel Daley et son patron, l'inspecteur Harry Baker arrivent sur place pour commencer les recherches alors que chaque minute compte. Leah est-elle encore vivante ? A-t-elle quitté la station-service avec quelqu'un ?

Au fur et à mesure que leur enquête progresse, les policiers vont découvrir de sombres secrets à propos du couple dont la perspective fait froid dans le dos.

Sue Welfare, auteure à succès dans la liste des best-sellers du Sunday Times et scénariste primée pour la BBC et Channel 4, nous livre ici un thriller glaçant dans la lignée de "Gone Girl' et "La fille du train'.

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2019-06-06T16:38:05+02:00

— Vous avez un nouveau message, a annoncé la voix métallique à l'autre bout de la ligne.

J'ai entendu un clic puis le téléphone a grésillé, un peu comme si la personne qui avait appelé se trouvait dans une machine à coudre.

—Bonjour, c'est moi, a dit une voix masculine. Je sais que tu n'aimes pas que je t'appelle chez toi mais tu ne réponds pas à mes messages. Je pourrais peut-être partir vendredi et je pense pouvoir m'échapper ce soir - si tu voulais me voir aussi, bien sûr. si tu fais vite. Où étais-tu aujourd’hui ? J'ai essayé de te prévenir. Alors ce soir ? Je n'aurai pas beaucoup de temps, mais suffisamment quand même.

Il se mit à rire.

— Envoie-moi un SMS et dis-moi comment tu t'organises.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Nathou-3 2020-03-30T19:15:11+02:00
Argent

J'ai adoré la construction de ce roman, ça commence comme une simple histoire banale, un couple part en weekend, la femme disparaît, mais plus on avance dans le récit et plus on découvre de nouveaux éléments.

La tension monte crescendo, et c'est cela qui est percutant, tout en douceur, et plus on tourne les pages, on réalise qui sont vraiment ce couple ordinaire.

C'est lancinant, c'est passionnant, on passe dans beaucoup de retors, et on se demande jusqu'où l'auteure va nous emmener

J'ai été bluffée par la fin, qui est vraiment bien ficelée.

Nos ressentis changent au fur en mesure de l'avancée du roman, au début on découvre Chris, perdu, malheureux, il pense à une seule chose, retrouver son aimée.

C'est déstabilisant mais en même temps c'est intéressant, et surtout ça donne du cachet au récit, on a juste envie c'est de poursuivre ce récit et de le finir.

J'ai vraiment aimé ce livre, il est remarquablement bien fait, et le suspense est distiller peu à peu, jusqu'à la fin ou on arrive à son sommet, et là il faut absolument le finir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdEsmeralda 2019-10-22T10:44:42+02:00
Or

Par une glaciale matinée, Leah s’est envolée. Aucune trace, aucun témoin, aucune piste, rien, nada. Seul un mari désemparé, apeuré, inconsolable et en colère contre les enquêteurs, hurle son désarroi. Chris, bientôt à la retraite, doit subir les interrogatoires et relater leur vie commune, leur quotidien, leur vie conjugale, leur vie en société et leur vie professionnelle. Tout doit être passé à la loupe ! Chris est le genre d’homme attachant. Sa bonhomie, sa manière de parler, sa façon d’être et son aura font de lui un homme honnêteté, un voisin charmant, empathique, toujours là pour aider. En quelques minutes la vie de Chris a été réduite au néant. Il crie son amour pour sa femme et sa folie à être séparé d’elle. Qui ne le ferait pas, quel homme ne remuerait pas ciel et terre pour retrouver son épouse ? Quel homme ne ferait fi des conseils des enquêteurs pour foncer sur le terrain ? Chris est à bout. Chris dépéri. Il veut retrouver sa femme. Il veut retrouver sa vie. Il veut retrouver son quotidien. Il veut la liberté. Effectivement, toute enquête sur la disparition d’une personne, la famille proche est suspectée jusqu’à temps que les faits prouvent le contraire. Ni Mel Davey, ni Harry Baker ne vous diraient le contraire. Et ces deux là devront affronter des révélations surprises qui éclateront au fur et à mesure que l’enquête avance. Le pire n’est pas derrière eux il est à venir, et remuer les secrets inavouables vont ouvrir les portes d’un enfer tragique.

Sue Welfare signe un premier roman totalement dingue. Un thriller psychologique incroyable (c’est classé comme étant un thriller mais pour ma part c’est davantage un polar, mais comme je ne suis pas parole d’évangile, je garde ce terme !) qui m’a mené par le bout du nez pendant un très long moment. J’espère de tout cœur que c’est le premier d’une longue série car il y a vraiment matière à explorer notamment avec les enquêteurs Mel Davey et Harry Baker. Ce dernier donne l’impression d’être un sacré roublard, un petit génie de la police qui a tout vu tout entendu, et évidement, c’est le meilleur. Mel Davey, c’est une femme, est la novice du service avec quelques années à son actif dans la police. Elle apprend encore les ficelles du métier et son mentor est un bon enseignant. Cependant je regrette que l’autrice ai choisi de développer avec parcimonie la vie privée de Mel. Elle l’aborde mais cela reste superficiel et j’aurais aimé en apprendre davantage sur elle. C’est pour cela que j’espère que ce thriller est le premier d’une longue série. Sue Welfare a su crée une atmosphère digne des grands polars avec d’un côté ce qui a attrait à l’enquête véritable (technique, interrogatoire, enquête sur le terrain …. ) et d’un autre celui confère à l’aspect psychologique. Une alchimie incroyable en ressort. J’ai vraiment été captivée par cette lecture. Les rebondissements ne sont pas foudroyants mais ils amènent tous vers un dénouement terrible et explosif. Le scenario tient magnifiquement la route, la psychologie des personnages est maîtrisée et suffisante pour vous accrocher en un claquement de doigt.

Êtes vous prêts à partir à la recherche de Leah ? Oui ? Alors faites gaffe, garder un œil ouvert car l’effroyable vous attrapera bien plus vite que vous le pensiez !

Un excellent thriller que vous allez adorer !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2019-08-02T13:48:04+02:00
Or

Les éditions De Saxus est une jeune maison d’édition, créée en 2018. Je n'ai pour l’instant jamais été déçue par un de ses publications que ce soit dans le genre du polar ou de la romance. Losing Leah ne va pas échapper à cette règle. Je me suis vraiment régalée à la lecture de ce roman. L'intrigue est bien menée, elle démarre très vite. On est dans l’action dès les premières pages et la tension ne diminue pas tout le long des pages. L’histoire est vraiment très prenante.

Je ne vais pas trop revenir dessus, ce serait vraiment dommage de tout dévoiler et de gâcher le suspense. Comme je le disais plus haut, l’action démarre très vite et fort, puisque elle commence avec le mari, Chris Hills, qui cherche sa femme, Leah, dans les toilettes d'un endroit qu'on suppose public. On le voit s’inquiéter, appeler partout et alerter les secours pour signaler son absence. Très vite, la police va arriver sur les lieux. Tout s’est passé dans une station-service où le couple s’était arrêté pour faire une pause et boire un café. Ils se rendent dans leur maison de vacances. Ils sont rentrés tous les deux dans la cafétéria, et Leah a disparu après être allée aux toilettes. L’inspecteur et son sergent vont très vite démarrer l’interrogatoire du mari et commencer l’enquête. L’inspecteur émet très vite plusieurs hypothèses, soit Leah a disparu comme le raconte son mari, soit elle peut aussi n’être jamais venue avec lui. Les pistes sont nombreuses, certaines sont difficiles à suivre, faute d'indices valables. Une course contre la montre va ainsi avoir lieu, pour retrouver Leah en vie, l'est-elle seulement ? Les apparences peuvent parfois être trompeuses…

C’est un véritable sac de nœuds que va devoir démêler l’inspecteur Baker et son sergent Mel Daley. Ce jeu de piste va les mener dans différents endroits, dans la maison du couple, dans leur résidence de vacances, sur leurs lieux de travail respectifs. Au fur et à mesure, les indices s’accumulent. Et plus on avance dans l’histoire et plus on découvre de secrets sur chacun des personnages. Les doutes vont se porter sur plusieurs, on va découvrir avec effroi certaines vérités. La police, nous lecteurs, ne sommes pas au bout de nos surprises.

Les personnages sont bien travaillés. On assiste à l’interrogatoire du mari, Chris Hills, complètement paniqué, il décrit sa femme comme quelqu’un de fragile, dépendante de lui, ne sachant pas se débrouiller seule. L'inspecteur sait garder son calme et ne rien montrer. Le sergent Daley est plus empathique et est touchée par l’histoire de Leah. Je me suis très vite attachée à elle. Il faut dire que le choix narratif de l'auteure y est pour beaucoup dans ce sentiment puisque tout est raconté à la première personne du singulier. Ce « je » représente Mel Daley et permet d’être au plus près de ce qu’elle pense et ressent. Cela permet aussi de vivre l’enquête de l’intérieur et le plus proche de ce que peuvent vivre les personnages.

L’enquête est bien menée, avec ce qu’il faut d'informations, distillées et révélées au fur et à mesure. Ce qui, vous le comprendrez, rend la lecture prenante. Je ne voulais pas lâcher le livre avant de savoir ce qui était arrivé, si Leah était encore vivante ou non. Et Sue Welfare a su me mener vers des chemins insoupçonnés. Je ne m’attendais pas à certains faits, qui bouleversent ce que je pouvais penser de l’enquête et des personnages. Le bon style de l'auteure, la fluidité de son écriture, le juste dosage entre les descriptions et l'action rendent la lecture captivante et prenante.

Et le tout est plongé dans une atmosphère très british, avec comme décor la campagne et la ville anglaises. J'aime vraiment beaucoup cette ambiance avec le flegme britannique, avec beaucoup de sobriété dans les actions. Pas d’hémoglobine ou de sang qui gicle partout comme ça peut-être le cas dans les polars américains. Ici, c’est plus finement dosé, beaucoup plus pudique et laissé à l'imagination du lecteur. Pourtant, au vu des faits, l'auteure aurait pu déborder vers le sanglant. J'ai apprécié que ce ne soit pas le cas. Les révélations finales m'ont laissée sur les fesses. Je ne m’attendais pas du tout à cela.

J'ai passé un très bon moment avec ce roman. Je suis allée de surprises en rebondissements avec des retournements de situation que je n'ai pas vus arriver. J'aime être surprise par ma lecture, mais j'aime aussi quand c’est fait finement et sans grosses ficelles comme il peut y avoir dans certains romans où on devine tout avant la fin. Là, non. Je me suis laissée porter par l’histoire et n'ai rien vu venir.

Je ne connaissais pas du tout Sue Welfare, même de nom, et pourtant, selon sa biographie, c’est une auteure à succès puisqu'elle a écrit plus de trente livres. Je note donc son nom et vais suivre ses prochaines parutions, c’est une auteure que je prendrai plaisir à lire à nouveau.

Je ne peux que vous conseiller ce roman, si vous avez envie d'une lecture prenante, qui vous distrait et vous sorte de vos tracas, n’hésitez pas à découvrir Losing Leah.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AliceMasson 2019-07-23T17:07:23+02:00
Argent

Les éditions De Saxus proposent toujours des romans noirs absolument prenants, leur dernière publication ne déroge pas à la règle ! Losing Leah de Sue Welfare relate une enquête policière sur une intrigue magistralement bien ficelée, avec une mécanique admirable et un dénouement bluffant.

J’ai adoré me laisser guider pas à pas dans cette enquête palpitante, menée de main de maître par deux policiers aussi différents qu’attachants. Depuis leurs balbutiements du début d’enquête jusqu’aux révélations finales, je suis restée scotchée par le talent de conteuse de Sue Welfare qui traite un sujet sensible qu’elle semble très bien maîtriser : les femmes soumises à leurs conjoints pervers narcissiques.

Losing Leah de Sue Welfare aux éditions De Saxus est un roman policier à la structure narrative impressionnante, d’une précision chirurgicale où chaque infime détail compte, une prouesse du genre, une pure réussite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Root 2019-06-22T13:33:46+02:00
Lu aussi

Chris et Leah Hills se rendaient à Riverside Cottage, leur résidence secondaire, pour un long week-end. Comme à leur habitude, ils ont fait un arrêt au Hoden Gap Services, en vue d’un café. Leah est bien entrée dans la station-service, mais elle n’en est jamais ressortie. Paniqué, c’est Chris Hills qui a alerté la police de sa disparition après avoir fouillé les lieux.

D’après lui, ce n’est pas le genre de son épouse de se volatiliser comme ça. L’affable et discrète Leah semblait beaucoup se reposer sur lui : elle ne conduisait pas, n’avait aucune vie sociale – depuis le décès de sa meilleure amie – en-dehors de son travail, et là non plus, elle n’était pas très bavarde. Mais toujours souriante. Tout le monde appréciait Leah.

Pour le sergent Mel Daley, l’enquête s’annonce mal. Adultère, vengeance, kidnapping pour extorquer de l’argent à Chris ? Des mobiles à exclure. Daley semble avoir quelques problèmes personnels à régler, mais ils devront attendre. Si Leah est encore vivante, chaque minute compte…

J’ai assez rapidement pris Chris Hills en grippe. Pourquoi lui ? Ses airs de pygmalion, cette manière de s’imposer, de toujours évoquer Leah comme une petite chose fragile incapable de se débrouiller sans lui. Pourtant, c’est ce même Chris Hills qui a appelé la police pour déclarer la disparition de sa femme. Pourquoi attirer l’attention sur lui, s’il a quelque chose à voir là-dedans ? J’ai mis Chris de côté en attendant d’en savoir plus… sauf que j’ai piétiné jusqu’à la fin du roman !

Car que sait-on vraiment des gens que l’on croise ? Pas grand-chose. Ou pas les bonnes. On se fait bien vite une idée de ces personnes que l’on croit connaître et qui nous donnent l’impression d’être… ordinaires. Un couple uni depuis 25 ans, voisins serviables et sans histoires, collègues sur qui on peut compter. Derrière les apparences se jouent des drames que l’on n’imagine pas. Des personnalités aux travers surprenants. Derrière les portes d’une maison trop ordonnée se terrent des secrets qu’on préfère garder enfouis.

Sue Welfare est avare en indices, et c’est tant mieux. Première bonne surprise : le sergent Daley dans le rôle de la narratrice. On n’en saura donc pas plus qu’elle ! Un choix maîtrisé par l’auteur. Deuxième bonne surprise : le flegme britannique, dont je ne suis pas fan à la base, mais qui ici ne laisse pas de place à l’ennui. Entre les séances d’interrogatoire menées stoïquement par l’inspecteur Baker et les investigations en rase campagne de Daley, on se fait mener par le bout du nez, laissant les personnages secondaires prendre leur place et venir placer leur pièce de puzzle… ou créer une nouvelle béance dans la vie des Hills.

La disparition est une intrigue très largement exploitée à laquelle Sue Welfare parvient à apporter de quoi tenir en haleine, grâce, notamment, au caractère énigmatique des personnages, qui déstabilise et conduit à toutes les hypothèses. On se retrouve au dernier chapitre sans avoir vu le temps passer, la mâchoire déglinguée par la surprise. Un point négatif, peut-être : le texte aurait gagné en qualité sans ses nombreuses répétitions. Correction originale ? Traduction ? J’ai su en faire abstraction pour profiter de ce roman très bien ficelé et je vais garder un œil sur l’actualité de son auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2019-06-06T16:37:10+02:00
Diamant

Je remercie Pauline ainsi que la maison d'éditions De Saxus pour cette nouvelle découverte. Un résumé alléchant pour qui aime les thrillers et des idées déjà sur ce qui pouvait bien se passer sans même avoir ouvert le livre. Je suis douée pour voir plus loin. La couverture est douce, comme les autres livres de cette maison d'éditions, le titre en reflet et j'aime beaucoup la combinaison de divers jaunes. C'est sobre et pourtant il s'agit d'un livre qui aurait attiré mon attention sur une étagère.

Il y a 4 possibilités lorsqu'il s'agit d'une disparition d'une personne : soit elle a quitté l'endroit de son plein gré, soit elle a été enlevé, soit elle est toujours quelque part dans le coin soit elle n'a jamais mis les pieds dans cet endroit. L'inspecteur Harry Baker a cette vision des choses qui nous fait chercher plus loin que l'on ne pourrait y croire. Lorsqu'il reçoit le message qu'une femme d'une quarantaine d'années a disparu, c'est une enquête qui démarre sur les chapeaux de roues. Leah Hills et son mari Chris s'arrêtent sur une aire d'autoroute très tôt le matin. Un arrêt café et toilettes avant de reprendre la route pour s'octroyer un weekend en amoureux bien mérité. Les minutes passent et Chris attends désespérément sa femme, la cherchant partout dans la station, mais ne la retrouve pas. Les enquêteurs arrivent sur les lieux rapidement et effectuent des fouilles minutieuses. Elle reste introuvable. 4 possibilités, il n'y en a que 4 et c'est sur ces fameuses 4 hypothèses que les équipes de police vont devoir travailler.

Le récit est à la voix du "je" de Mel Daley travaillant dans la police et du il/elle pour tous les autres. Suivre un personnage avec son cheminement, ses doutes et sa façon de travailler est intéressante, sans oublier que nous avons une part de sa vie privée. Le reste du texte est plus "succinct" sans rentrer dans les émotions des personnages, mais ce n'est pas dérangeant, autrement nous connaîtrions déjà qui a fait quoi et surtout pourquoi. bien sue les esprits humains sont d"un compliqué ! En démarrant le texte j'avais, disons-le honnêtement, des certitudes sur le final... En fait, il vaut mieux ne pas en avoir avec ce livre. Il y a toujours un moment où je me disais mais si allons, c'est cette possibilité ! Et paf en plein dans les dents, toujours pas ! L'auteur m'a mise sur les crocs avec son enquête. La plus grande partie du livre se déroule sur trois jours. 72 heures c'est déjà beaucoup pour retrouver une personne vivante. Le démarrage est rapide, avec Chris qui est dans les toilettes pour femmes de cette aire d'autoroute, la cherchant, faisant peur à toutes les femmes qui y sont. Et puis la police arrive. Le périmètre est bouclé. Les plans vérifiés, les hommes mis en place. Les questions tombent.

Voir un homme aussi amoureux, parlant de sa femme comme de son âme soeur est (oui je vais oser l'écrire) mignon. Elle est décrite comme une femme qui est plus jeune que lui, ce qui est vrai, n'arrivant pas à vivre sans lui, ne sachant pas vivre autrement. Elle est douce, gentille, travaille comme fleuriste dans la ville où ils habitent. Elle n'a pas de permis de conduire, n'a pas d'envie particulière et a disparu ! Chris est un homme de plus de cinquante ans qui aime profondément sa femme et veut la retrouver vivante. Elle est à lui comme il est à elle. Lorsque l'inspecteur Baker pose de nombreuses questions, quelques points apparaissent étranges, mais sans intérêt. Ensemble ils vont revoir le déroulé de la journée. Pourquoi ils se sont levés si tôt, vers où ils allaient, pourquoi s'arrêter ici, quel est l'envie subite de faire une surprise dans un pays où il fait froid humide en cette période de l'année ? Rien n'est laissé au hasard. Nous découvrons que pour un enlèvement il ne s'agit pas uniquement de rechercher la personne, mais aussi de la connaître mieux pour déterminer ce qui a bien pu se passer. Qui a part le mari l'a vu en dernier ?

Je rigole en écrivant ma chronique parce que je sais ce qui s'est produit et j'en rigole encore. Je suis une sadique dans l'âme donc c'est normal pour moi d'avoir le sourire, surtout que j'ai adoré l'histoire. (Si personne ne l'a compris avant, rien qu'avec le petit cœur là-haut). Les questions sont banales, les inspecteurs ne font que leur travail. Le pressentiment de ne plus chercher une femme, mais un corps devient de plus en plus fort au fil des heures et des jours qui passent. Et puis il y a des éléments plus pertinent que d'autres, des questions qui titillent plus qu'elles ne devraient. Des réactions sur le mari qui sont dérangeantes, bizarres. Il y a quelque chose qui chatouille le nez de nos inspecteurs. Il faut chercher plus loin. Revenir dans le passé de cet homme et de cette femme va montrer bon nombre d'événements. Il faut creuser encore plus, comprendre ce qui se passe dans leurs têtes.

Mel Daley est un très bon élément, travaillant avec Baker, mais également seule. Lorsqu'elle doit retourner dans la petite ville qu'elle a quitté il y a déjà pas mal de temps pour fouiller dans la vie de Chris et Leah, les souvenirs remontent. Elle est sérieuse, travailleuse et cette affaire la hante. Pourtant elle pourrait facilement être prise par un autre sujet plus personnel au vu des nombreux messages et appels qu'elle reçoit, mais elle veut reprendre sa vie privée en main et retrouver Leah. Elle a une excellente mémoire et cela va lui servir. Baker est quelque peu bourru sans pour autant être le flic "stéréotypé". Il n'a pas la même vision des choses que la plupart des inspecteurs, a des habitudes particulières qui fonctionnent plutôt bien. Les deux formes un duo qui s'écoutent, travaillent ensemble sans vouloir à tout prix avoir raison sur l'autre. Une véritable entente qui amène bon nombre de situation où nous avançons en terrain miné, certes, mais nous avançons dans l'enquête.

Il y a bien entendu les personnages de Chris et de Leah que nous découvrons au fil des pages et puis leur collègue de boulot, patron, leurs amis et voisins. Tout semblait si simple pour ne pas comprendre pourquoi elle a disparu. Les anciennes relations reviennent sur le devant de la scène apportant des éléments lâchant un sombre secret. Savoir si elle est encore en vie ou non n'est plus vraiment le plus important, c'est la retrouver et savoir ce qui s'est passé pour arriver jusqu'à ce point. Plus j'avançais dans le texte et plus j'apprenais des actions passées et en devenir. Un jour ordinaire, un couple ordinaire, un terrible secret. Losing Leah est basé sur le couple que tout le monde voit de l'extérieur mais ne connaît pas ce qui se passe dès que la porte est refermée. Les mensonges, les coups de sang, la maîtrise d'un ou d'une autre, l'enquête ne s'arrête pas à une simple recherche. Elle fouille, elle traque et en grattant la couche superficielle de cet homme et de cette femme, les inspecteurs vont se retrouver avec LE secret de trop.

D'autres personnages gravitent autour des principaux, il y a Kath et Jimmy, la soeur et le beau-frère de Mel, Sheila douée en informatique, Beau (son prénom m'a fait penser à celui d'un des frères de "shérif fais moi peur"), Elise une très bonne amie de Leah, Linda et ses trois enfants, Helen la soeur de Chris, Amy... Chacun d'entre eux a une vision du couple ou de l'un des personnages avec plus ou moins de détails, à nous de remettre toutes les pièces du puzzle dans le bon sens et trouver celui qui est à sa bonne place.

En conclusion, un thriller qui débute sur une disparition inquiétante pour déboucher sur un lourd secret. L'auteur m'a bien mené en bateau jusqu'au bout. J'ai cru en l'une des suppositions pour au final me faire avoir. 4 possibilités, il ne faut pas oublier qu'il y en a 4 et que l'une d'entre elle se rapproche de la vérité. Un livre a dévorer sans condition !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/losing-leah-sue-welfare-a164824176

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2019-04-29T07:49:26+02:00

Chris et Leah Hills sont sur le chemin des vacances quand Leah disparaît lors d'une pause à la station-service. Son mari affolé, remue alors ciel et terre pour la faire retrouver. Commence alors pour les enquêteurs, un travail de fourmi qui les précipiteront dans des zones d'ombre préoccupantes et probablement inavouables...

Si vous aimez les thrillers psychologiques à l'atmosphère ténue et angoissante, vous serez ici servis. "Losing Leah" débute par une disparition inquiétante et significative pour aller vers des recoupements sensibles, bouillonnants...

On a tout d'abord le point de vue du mari, en proie à la panique et qui présente sa femme comme une personne fragile et vulnérable. L'enquête est méticuleuse, bien menée pour remonter la trace de Léah. On cherche des éléments, on révèle des incohérences, on se concentre sur le caractère des individus et leur relationnel. Et petit à petit se dessine un malaise, un passé troublant.

L'écriture est habile, intrigante et nous pousse à aller toujours plus loin dans la noirceur. Les secrets qui sont dévoilés hérissent le poil. L'attention se concentre tout au long du récit sur le mari, mais pourtant pas où on l'imagine. Le suspens est électrique, sensible. On se rapproche d'une vérité choquante, éprouvante. Cette disparition cache une intimité étouffée un peu sordide, des mensonges, des petits cailloux égarés...

Un triller captivant, des révélations inattendues, saisissantes. Je recommande !

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 8
Commentaires 7
extraits 3
Evaluations 5
Note globale 8.4 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode