Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de loska : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Ivy Wilde, Tome 2 : Meurtre, magie et télé-réalité Ivy Wilde, Tome 2 : Meurtre, magie et télé-réalité
Helen Harper   
J'avais tellement apprécié le tome 1 que j'avais peur de lire un second tome moins bon.
Et mes craintes étaient inutiles, j'ai passé un très bon moment encore une fois. Ivy Wilde est égale à elle-même, fatiguée dès les premières pages, pourtant une nouvelle enquête l'attend sur un plateau de tournage de télé réalité, et cela bien-sûr en compagnie de notre cher Raphael.
Une intrigue bien menée, un dénouement que je n'aurais même pas imaginé, et puis un début de romance dès plus agréable.
L'humour est encore présent, le côté badass d'Ivy est toujours aussi surprenant. Et une fin un peu frustrante qui me fera courir dès la sortie du troisième tome.
Je souligne aussi la présence de Brutus, ce cher familier qui me fait rire à chaque fois.
Bref, encore un bon moment de passé en compagnie de ce beau monde.
Reborn, Tome 1 : Disaster Reborn, Tome 1 : Disaster
Rachel Van Dyken   
Un mot pour décrire ce livre : rapide. Et cela s’applique à l’histoire d’amour entre Wes et Kiersten et à l’enchainement des événements. En trois jours, Wes et Kiersten sont déjà fous amoureux et en deux mois, ils ne se quittent plus. Et ça m’a laissé un mauvais goût dans la bouche lorsque j’ai refermé le livre.

Kiersten a perdu ses parents et sort enfin de sa léthargie pour aller à l’université et faire quelque chose de sa vie. Quant à Wes, il est en dernier année et n’a plus tellement de temps. Entre eux c’est le coup de foudre, comme je l’ai dit plus haut, en trois jours, c’est l’amour fou entre Wes et Kiersten.

Sauf qu’il y a trop de thèmes abordés ou plutôt, survolés. A tel point que je ne savais plus où donner de la tête. Sérieux, pourquoi autant de thèmes ? Cancer, suicide, perte des parents, dépression, viol… Le sort s’acharne sur Wes et Kiersten et c’est juste trop, trop gnagnan, trop de pathos, tout pour faire pleurer ! J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer en lisant ce livre tant il y avait de thèmes abordés maladroitement. L’un des thèmes, le viol inversé, aurait mérité plus d’explication et aurait même été plus intéressant comme thème principal. Malheureusement, il n’est que survolé pour être totalement oublié dans la deuxième partie du livre. Dommage ! Et ce n’est pas les seuls thèmes que l’histoire éclipse. La dépression est vite vaincue et le cadre de l’université disparaît lui aussi. Mouais, on m’a vendu un bouquin sur la dépression qui se passe à l’université et au final je me retrouve avec un livre pour faire pleurer, où tout va trop vite et qui finit sur un happy end senti à des kilomètres.

En conclusion, c’est une grosse déception. Je m’attendais à quelque chose de profond et émouvant. Tout est là pour faire pleurer seulement… ça ne prend pas.

par MissEcho
Le Vide de nos cœurs Le Vide de nos cœurs
Jasmine Warga   
J’ai hésité avant de débuter ce roman, bien que le résumé soit très alléchant, il y a un côté sombre et effrayant qui m’ont retenu. Les romans qui finissent mal ont le don de me déprimer, pourtant malgré le thème abordé j’ai décidé d’écouter mes envies et de me lancer. D’autant plus, que Hugo Roman est une maison d’édition que j’aime beaucoup, donc c’était également l’occasion de découvrir leur nouvelle collection New Way axé YA Et je dois dire que je n’ai aucun regret, c’est un coup de cœur.

Aysel est une jeune fille de 16 ans extrêmement déprimée et sa solitude ne fait que renforcer son envie de mourir. Depuis le drame irréparable à jamais associé à son père, Aysel s’est complètement renfermée sur elle-même, ajouté à ça la vie au lycée n’est pas au beau fixe et sa propre mère ne semble pas voir la détresse de sa fille. Lorsqu’elle découvre le site Suicide Partners et plus particulièrement l’annonce de FrozenRobot 17 ans, elle décide de rencontrer le jeune homme concrétiser son suicide et planifie l’acte avec le jeune homme. Le compte à rebours peut commencer : J-26.

Au cours de ces vingt-six jours, nous allons apprendre à connaître intiment Aysel et Roman. Chacun habité par le même mal, qui les consument. Bien qu’issue de milieu différent, ils vont s’apprivoiser et discuter de ce qui les a amenés à faire un choix aussi radical, créant un lien particulier, habité par un objectif commun : le suicide. Le compte à rebours en début de chapitre, associé au mal-être de nos héros contribue à mettre en place un sentiment d’oppression et de tristesse. C’est un thème assez difficile, qui m’a mise la boule au ventre pendant toute ma lecture, il y a un côté dérangeant, car on souhaite avancer au bout de ses vingt-six jours et en même temps, c’est effrayant d’imaginer qu’ils seront peut-être morts. J’ai éprouvé beaucoup d’attachement pour ces deux jeunes torturés, mais l’auteure nous rend impuissant face à la détresse de personnage qu’on souhaite seulement protéger.

A force de se côtoyer, d’analyser ensemble, de discuter à cœur ouverts, un lien particulier va se tisser entre nos deux héros. Et au contact de l’un et de l’autre, ils vont changer, mais est-ce suffisent pour ne pas choisir de mourir ? Les pensées de Aysel sont très bien expliquée, on n’est pas dans le pathos, bien au contraire chaque sentiment est extrêmement bien décrit, on ressent à quel point elle est consciente de ses pensées tristes, mais elle est complètement dépassée et sans vraiment de soutien pour l’aider à remonter la pente. Alors que Roman, est davantage épaulé, mais sa volonté de mourir est plus forte que tout. Il fait le choix d’abandonner volontairement sa « vie d’avant » et s’isole.

En bref, en refermant ce livre, je suis en pleine phase de culpabilité d’avoir aimé un livre aussi dérangeant, mais l’espoir est tellement important que j’avais envie de croire que malgré leur volonté de mourir, ils se sont trouvés. Un épilogue n’aurait peut-être pas été de trop concernant certain point, mais je recommande. Je pense que pour vraiment comprendre, il faut le lire et se faire sa propre idée. Perturbant, magnifique, et terriblement émouvant. A la fois sombre et lumineux, l’espoir a une place importante dans ce roman et il ne faut jamais oublier de garder Espoir

https://luxnbooks.wordpress.com/2015/05/15/le-vide-de-nos-coeurs-jasmine-warga/

par Luxnbooks
La Geste des exilés, Tome 3 : Offrande de feu La Geste des exilés, Tome 3 : Offrande de feu
Bettina Nordet   
Oubliez toutes vos certitudes, vous entrez dans le monde de Bettina Nordet... les anges ne sont pas forcément angéliques (ou peut-être bien que si), les démons pas forcément démoniaques (ou peut-être bien que si aussi), les fées de la lumière par forcément gentilles (quoique...) et celles de l'ombre pas obligatoirement méchantes (quoi que bis...).

Bref, la vie selon Bettina, c'est un immense séisme... Petit conseil du jour : assurez-vous que RIEN ne viendra entraver votre lecture... Se débarrasser du conjoint, des enfants, du chat, du chien, du poisson rouge, peu importe, assurez-vous d'être tranquille. Il y a des livres, comme ça, qui méritent qu'on condamne à mort quiconque nous interrompt dans leur lecture... Non, non, non, je n'exagère pas du tout, du tout ! Vous verrez quand vous lirez !

Parce que vous ne pourrez PAS arrêter de tourner les pages, non, non, non !!! Ah, et puis si jamais vous éclatez de rire, c'est normal. L'humour de Bettina, c'est quelque chose...

Alors je ne dirai rien sur le déroulement de l'histoire, ce serait spoiler [en vrai, je déteste chroniquer les livres de Bettina ; c'est de l'acrobatie de haut vol pour ne rien dévoiler....], mais elle est unique, magique, merveilleuse, étonnante, époustouflante, incroyable, fantastique, et la conclusion est juste une tuerie, à la hauteur de cette merveilleuse trilogie, qui est sans conteste dans mon top 3, numéro 1 ex aequo avec d'autres auteurs françaises !! Qwa, vous ne connaissez pas la Geste des Exilés ?! Mais mais mais.... c'est un crime ! On se dépêche de la lire, namého !!

Les nouvelles de la fin sont un régal. J'ai relu avec plaisir « sacrifices de sang » [ma préférée !!], « la clé musicale », et découvert avec bonheur « Sorceress' businness [ô auteur adoré, Astarial, je l'aime beaucoup, si tu vois ce que je veux dire.... ] et "solstice fatal" [euh... là aussi j'aimerais bien un peu plus...]
Véline, tome 1 : Sexe, crime & thérapie Véline, tome 1 : Sexe, crime & thérapie
Avril Sinner   
Véline... Un nom bizarre ? Pas vraiment ! Il convient parfaitement à cet énergumène qui sort complètement des clichés habituels que nous pouvons retrouver dans nos romans. Je kiffe, j’adhère, je valide, j'aime, un peu... beaucoup.. passionnément... A la folie ! Folie, comme celle qui caractérise notre lieutenant de police barge, déjanté, mais Ô combien sexy et ténébreux...

Flic à la brigade de répression du proxénétisme, Véline à le profil idéal pour intégrer l'enquête du commandant Mila Debreve de la brigade Criminelle de Paris. Il va donc se retrouver forcé de faire équipe en s'infiltrant dans un groupe de parole pour déviant sexuel... Comme cela lui ressemble bien tiens, ce n'est vraiment pas par hasard qu'il a été choisi, quand je vous disais qu'il avait le profil idéal, vous ne pouvez même pas vous imaginer à quel point !...  Pas très heureux de quitter son quartier de Barbes et ses putes, c'est à contre cœur qu'il va se retrouver au 36, mais Véline c'est Véline quoi , et  il n'a pas fini de leur en faire baver, ni de faire baver d'ailleurs ;) Sortez les bavoirs mesdames, Exit les culottes une fois de plus, car Avril Sinner a encore frappé !

Ce roman est une pure pépite livresque, une bombe atomique qui m'a complètement rendu accro ! Je ne vous en dirais pas plus sur l'histoire,  que je vous laisse découvrir par vous même avec la même frénésie dont j'ai été habitée lors de ma lecture.

Avril Sinner nous fait vibrer comme toujours, mais dans un tout nouveau registre qu'elle a maîtrisé à la perfection; le polar. Une enquête est rondement menée et des doutes nous assaillent en permanence pour garder le suspense jusqu'au bout, avec des rebondissements qui nous tiennent en haleine et relancent à chaque fois l'histoire. Une intrigue solide et complètement gore qui surprend par ce mélange de noirceur et d'humour qui cohabitent et nous immergent dans un univers qui sort des sentiers battus en rendant le roman unique en son genre. Tout est palpable, et on vit notre lecture avec l’adrénaline qui parcourt nos veines sans nous lâcher une seconde. Il n'y a pas que l’adrénaline qui ne nous lâche pas, car le sourire ne nous quitte pas non plus. Je me suis même payé le luxe d'avoir des crises de fou rire en pleine enquête, au milieu des cadavres... si si je vous assure, peut-être que j'ai fini par déteindre un peu sur notre Flic pas comme les autres ! Je ne pense pas avoir autant rit un jour dans un polar. Il est juste énorme, orgasmique !

Le roman est du point de vu masculin, chose rare, mais très intéressante car Véline est un sacré personnage qui a été travaillé à la perfection dans les moindres petits détails, en tenant compte d'une psychologie remarquable. Avoir le pouvoir d'être dans la tête de cet homme  et vivre son quotidien, ses pensées, ses actes est époustouflant. L'auteur y a mis tous les ingrédients nécessaires pour nous en faire un cocktail explosif ! Bad boy ténébreux mais du bon côté de la barrière puisque flic. Un sourire à faire tomber n'importe quelle culotte, oui n'importe laquelle.... Mystérieux, déjanté avec de l'humour à la pelle, humour coquin, humour noir... tout y passe et on en redemande.  Véline est un mec, un vrai, pas celui qui changera pour qui que ce soit, il est comme il est, et heureux de l'être. Ou vous vous adaptez, ou vous partez, mais en aucun cas il ne s'adaptera pour vous... En gros il en a carrément rien à faire de votre jolie tête, seule votre bouche ou votre vagin peu l’intéresser et encore... pas toute la nuit car il veut dormir tranquille et pas se faire emmerder au petit matin, une femme ça parle beaucoup trop  ;) Mais alors dans tout cela... Mila Debreve... cette bombe qui ne le laisse pas du tout indifférent par ses formes et son foutu caractère, pourra t-elle faire partie de ses conquêtes ? Arrivera t-il à la faire tomber dans ses filets ?

Le récit est jubilatoire de la première à la dernière page, les joutes verbales entre nos deux protagonistes sont des pépites ! La tension sexuelle est à son paroxysme tout comme la tension qui anime l'enquête et nous empêche de poser notre roman pour le reprendre plus tard... non impossible... on ne laisse pas Véline dans un coin ;)

Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman à votre tour. Vous l'aurez compris, c'est pour moi un coup de cœur énorme et j'espère qu'il y aura beaucoup d'enquête à venir !

Un grand merci à BMR pour cette superbe lecture et merci à Avril Sinner de l'avoir écrite.
Samantha Watkins ou Les chroniques d'un quotidien extraordinaire, tome 2 : Origines Samantha Watkins ou Les chroniques d'un quotidien extraordinaire, tome 2 : Origines
Aurélie Venem   
Ce deuxième tome est, pour moi, clairement en dessous du premier. A la fin de ce roman, il n'y a que deux mots qui me viennent à l'esprit : déçue et frustrée.

Déçue, parce que l'intrigue sur Cercle est loin d'être aussi passionnante que le trafic de sang du tome 1.
L'enquête se résume à lire des rapports, téléphoner à des gens susceptibles d'avoir des informations et surtout attendre. Encore et toujours attendre que quelqu'un se décide à parler.
L'action est quasiment inexistante en comparaison de premier roman. Plus d'une fois, j'ai eu envie de sauter des passages.
La seule chose qui m'a fait tenir, c'est la relation entre Phoenix et Sam.

Et c'est là qu’apparaît ma frustration. Et encore le mot est faible. Avec une fin aussi explosive que celle du premier tome, je m'attendais à ce que leur relation face un bon de géant dans cette suite et bien non. Quelle déception.
Pendant plus de 400 pages, c'est le jeu du chat et de la souris. Un pas en avant, pour deux pas en arrière. Pas de grande déclaration, juste des conversations de sourds, ou aucun de se mouille vraiment. Je crois n'avoir jamais été autant frustré par des personnages.

J'espère qu'on aura enfin le droit à de la romance dans le tome 3, car sinon je crois que je n'irai pas plus loin dans cette saga.

par Avalon
Stage Dive, tome 1 : Rock Stage Dive, tome 1 : Rock
Kylie Scott   
Pour la science, j'ai lu beaucoup de livres dont je me pose encore la question : pourquoi ?! mais qu'est-ce qui m'a pris ?

La nouvelle génération ne se contente plus de bisous et d'élipses qui nous empêchent d'avoir tous les détails croustillants de l'acte (qui je le rappelle sont facilement disponibles sur le net). Le Young Adult ce n'était donc pas assez, on a créé le New Adult. Le but étant de voir évoluer des jeunes gens vers la vie d'adulte ; études, premier boulot, premières fois… O.K on voit bien le topo.

Commençons par les deux bons points :
• One point for the characters. Ils sont attachants, assez rapidement on se prend au jeu. Leurs dialogues sont réalistes et leur humour collent parfaitement bien à leur tranche d'âge.
• One point for the style of the author. Kylie Scott a une plume fluide qui rend le tout très addictif, percutant et bourré de peps. Elle donne de la vie aux pensées de Ev. avec beaucoup de réalisme.

Encore une fois, j'insiste sur ce mot 'Réalisme' car c'est bien ça qui m'a le plus gonflé. Elle a gâché son histoire parce que d'un côté, elle a une plume géniale avec le mordant qui accroche la lectrice et ses personnages qu'elle a crée avec amour ; mais en face, elle me colle des putains d'incohérences, juste WTF et crédibilité=0.
[Aucune surface solide n'a été maltraitée durant la lecture]

C'est d'une stupidité sans nom parfois, je n'avais plus la force de rouler des yeux. Je crois qu'en dehors du 'amoureux' en moins d'une semaine, c'est quand même la première scène de baise qui a eu le prix Mais-qu'est-ce-qui-m'a-pris-de-lire-ce-livre-et-pourquoi-je-continue-de-le-lire-bordel-de-mairde. Après le traumatisme de sa première culbute à l'arrière de la voiture au lycée, elle n'avait pas eu d'autres rapports. Elle est donc nerveuse. Normale. C'est donc pour ça qu'ils ont décidé de le faire juste au moment où ils reçoivent des amis chez eux, qu'ils montent à l'étage exprès en les laissant se démerder en bas avec les cartons de déménagements. MAIS BIEN SUR.

Bref, j'ai lu du New Adult.

par LLyza
Rose morte, Tome 1 : La floraison Rose morte, Tome 1 : La floraison
Celine Landressie   
http://sanouplaiit.skyrock.com/3142576806-Rose-Morte-1-La-Floraison-Celine-Landressie.html

Rose Morte...
Que dire de ce livre? Je l'ai lu rapidement, en y regardant bien, et pourtant j'ai l'impression d'avoir trainé en longueur. Je sais très bien pourquoi, j'ai dû couper ma lecture et la reprendre pour parfois une centaine de pages, mais réellement, j'aurais aimé le lire plus vite.
Parce que ce livre est une pépite, une vraie.

C'est un petit coup de coeur. J'hésitais à le classer dans mes coups de coeur, mais je dois reconnaître beaucoup trop de qualités à ce livre qui m'a emportée pour ne pas le faire.

Rose Morte est un roman historique fantastique avec la plume qui va avec. Diantre, cette plume, mais... Elle est merveilleuse! J'ai eu la nette impression de lire un classique moderne. C'est déroutant et envoûtant, wouahou! La plume de Céline Landressie est en accord total avec l'époque dans laquelle se déroule l'histoire, avec néanmoins une petite touche propre à notre siècle. Quelque chose en somme, que Dumas et ses confrères n'auraient pas eu et qu'ils auraient été bien en peine d'avoir. Il m'a fallu deux trois paragraphes pour m'habituer, et puis ensuite, je me suis laissée emporter sans aucune protestation, découvrant ce monde ancien dont je connaissais deux trois petites choses de part mes lectures précédentes, découvrant parfois grâce au glossaire qui était loin de se présenter de trop des choses que j'ignorais.
Oui, Rose Morte fait partie de ces livres qui vous emportent et vous instruisent en même temps. Mais quelle merveille, non? Faire d'une pierre deux coups. Fabuleux.
Le vocabulaire, la manière de s'exprimer des personnages... Je ne doute pas que l'auteure a dû faire de nombreuses recherches pour donner de la vraisemblance à ses écrits, et je dois admettre que le travail est loin d'être celui d'un amateur. Tout ce que j'ai à dire, c'est bravo!

Quant à l'histoire en elle-même, elle ne manque pas de charme non plus. Je ne vous révèlerai rien de plus ou presque que ce que la quatrième de couverture ne dévoile, j'aurais trop peur de spoiler quoi que ce fût, et ce livre est bien trop sympathique pour que je m'y risque. Imaginez simplement des thèmes actuels avec cependant beaucoup moins de déraison et de... mmmmh... quel mot trouver... disons beaucoup plus de discrétion sur certaines choses. Les choses évoluent lentement, et comme le voulaient les moeurs de l'époque, non, une jeune femme ne se retrouve pas dans le lit de celui dont elle est amoureuse tout de suite. Loin de là! Le jeu était beaucoup plus intriguant à l'époque, et parfois l'on aboutissait à rien. Mais qu'est-ce que j'aime ces jeux où parfois un seul frôlement équivaut à beaucoup plus qu'autre chose!
Tout est développé à la bonne mesure, parfois en créant des tensions, parfois non... On suit le chemin et on s'émerveille. Ca a été mon cas, oh oui!

En plus de cela, Céline Landressie nous dresse des personnages uniques en leur genre. Forts de caractère, mystérieux parfois... Je les ai tous beaucoup appréciés (enfin, quand il le fallait, parce que pour détester les autres, c'est plus compliqué. Disons que l'antipathie a plutôt bien marché...), les trouvant très vrais, réels. Sans fioritures, non plus. Enfin, parlons surtout pour Rose, ou Eileen, qui a quand même un caractère bien trempé, il faut l'admettre. Cependant, Artus, en face, n'est pas non plus une pâte molle, loin de là, et son charme, son mystère, tout en lui, me donnent juste envie de faire "rrrrrrrr". Snif, pauvre fille que je suis. Les personnages secondaires du roman possèdent aussi des personnalités fort intéressantes, telles que celle de Charlotte, d'Adelphe, de lord Edmund, ou même encore de lady Mary. En quelques mots, parfois, Céline Landressie nous présente des personnages plus vrais que nature, et encore une fois, je ne saurai dire combien j'ai apprécié.
Je remarque juste que j'ai tendance à beaucoup parler, et ceci avec des manières qui ne sont guère de notre époque... Arg, cela me fait le même effet qu'après la lecture d'un classique normal! Mais ce n'est pas plus mal, après tout.

L'univers que Céline Landressie a construit, en dehors de l'époque historique que nous connaissons, est très riche et très intriguant. Il a parfois de quoi nous flanquer les jetons, tant il se mêle bien avec la réalité. C'est d'ailleurs pour ceci que le tome 1 de Rose Morte ne figure point dans mes coups de coeur. Parce que certains points m'ont... flanqué des frissons dans le dos. Moi qui vis dans un monde bisounours tout doux, j'ai été déroutée, sautant même quelques lignes pour soustraire mes yeux à des "vérités" (dans le livre, voyons), que je trouvais bien moins attrayantes que l'insouciance dans laquelle je me trouve. Cela n'est néanmoins apparut qu'une seule fois, puisque, comme Rose, j'ai eu soif de comprendre, et dès lors, je n'ai plus dérogé à la règle normale de lire toutes les lignes avec la plus grande attention.
Sauf lorsque l'horreur cédait le pas. Non, vous ne saurez pas ce qui a pu effrayer la pauvre jouvencelle que je suis. Diantre... Ca va de mal en pis. Bientôt, je vais faire des révérences pour saluer les gens. Il suffit, gredin de cerveau!

J'aurais envie de dire moult choses encore, mais de peur de spoiler, je vais poser ma plume ici, en précisant toutefois que j'attends la suite, non sans quelque impatience, puisqu'il me semble que des mystères doivent encore être levés, et que j'ai envie de retrouver Rose et Artus... (Cha, pauvre jouvencelle écervelée que tu es, amourachée d'un personnage fictif!)
Ce sera donc un 19.5/20, bien que j'avoue avoir eu du mal à poser une note sur un livre d'une telle qualité. Et je fais une révérence à Céline Landressie. J'aimerais un jour pouvoir écrire pareillement.
Easy Easy
Tammara Webber   
Si je devais réellement mettre une note à ce roman ce serait un 10/5.
Easy traite un sujet assez lourd : Le viol( humiliation, souffrance, honte de le dévoiler à sa famille, ses amis, du regard des autres sur le sujet) Non EASY n'est pas qu'une simple histoire d'amour, ce sont plusieurs combats qui sont menés par nos personnages, contre leurs démons intérieurs et extérieurs. Comme celui de ne pas se rendre responsable des drames qu'ils ont subis ou subissent.

Easy nous apprend de ne jamais se fier à l'apparence

Easy c'est une lecture agréable, limpide, grave, poignante, lascive, sensuelle..

Un des meilleurs livres que j'ai pu lire..Il m'a bouleversé.(less)

par Lylie34
Felicity Atcock, Tome 6 : Les anges voient rouge Felicity Atcock, Tome 6 : Les anges voient rouge
Sophie Jomain   
Et voilà que cette délicieuse saga se termine! Que dire? J'aime tous les personnages principaux, que ce soit Felicity, Stan ou Terrence. Cette saga est drôle, rafraîchissante, enrichissante, originale et pleine d'audace. Très simple à lire, les choses sont dites clairement, c'est cru, direct, fun. Tout est réuni pour rendre cette saga épique et géniale. Je conseille vivement, c'est une merveille ;)
J'ai beaucoup apprécié l'épilogue où Adam a 3 ans, dans ce dernier tome, ça laisse une petite ouverture, une part de mystère tout en y ajoutant une part de réponse quant à l'avenir. J'admets que j'aimerais un petit spin-off, voir davantage les pouvoirs d'Adam, le voir évoluer, grandir dans ce monde dont il est presque maître, et surtout en savoir plus sur sa relation avec son âme-soeur dont il n'a pas encore pris pleinement conscience :)
En tout cas, merci Sophie Jomain pour cette fabuleuse série!