Livres
478 029
Membres
459 298

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par AA71 2019-12-09T07:44:02+01:00
Diamant

J'ai adoré, l'histoire, les personnages principaux et les secondaires, l'humour, l'amour, la passion, les bikers, l'intrigue et le prologue de fin sauf que je viens de me rendre compte, grâce à Booknode, que je n'ai pas lu le 1er tome :( je vous conseille néanmoins ce livre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeslieB 2019-11-25T23:02:56+01:00
Diamant

Ce livre change des livres de bikers classiques, il est bien écrit pas vulgaire, torride mais poignant.

Bref je suis très agréablement surprise, je vous le recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sophie-127 2019-11-13T22:43:02+01:00

Bonsoir voici ma dernière lecture

Gaëlle Sage

Mon avis?

Génial j ai adoré j ai surkiffé Stan et Millie un couple explosif, des caractères de dingue.

Un club, du sang, des brebis, de beau mal,de la chaleur ds votre cœur et pas que hein????? on se comprend lol

J ai pas su le poser un instant, il est très addictif

Description?

Elle a fui. Elle n’aurait pas dû revenir.

Stan est sombre, dur, et n’accorde sa loyauté qu’à son club de bikers, les Hell’s Dogs.

Les femmes, c’est pour le sexe, et l’amour, une perte de temps.

Tout change quand Millie déboule dans sa vie comme une tornade.

Fille du vice-président des Hell’s Dogs, sensuelle, déterminée et volcanique, elle est aussi le premier amour de Stan.

Celle qui l’a trahi, qui a fui sans se retourner sept ans plus tôt, qui l’a brisé.

Il la déteste, la désire… Est-il prêt à lui donner une seconde chance ?

***

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nene33 2019-11-06T18:47:52+01:00
Argent

Bon je me suis lancée dans cette romance sans réaliser que j’avais tenté de lire le 1er tome et que je n’avais pas accroché en abandonnant ma lecture… Mais celui-ci m’a davantage séduite ; le thème, l’histoire et l’héroïne à la forte personnalité réfléchie et posée m’ont portée au fil des pages…

Quelques défauts cependant : le style de l’auteure qui, même s’il est assez addictif, présente trop de répétitions dans le vocabulaire/les expressions et par moment cela a gêné ma lecture. Le nœud de l'intrigue principale se dévoile trop rapidement (en fait on devine assez vite ce qui a séparé Millie et Stan ou plutôt qui). Et leur relation piétine parfois mais finalement on se laisse assez facilement porter par l’histoire, notamment grâce à quelques rebondissements inattendus qui relancent le suspens régulièrement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mar_gaux22 2019-10-10T08:05:42+02:00
Or

J'ai passé un agréable moment en compagnie de bikers (comme toujours) ! Je n'ai pas lu le tome précédent mais du coup, je vais remédier à mon "erreur" parce que je veux vraiment connaître l'histoire d'Amy...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marie-24 2019-09-24T00:31:28+02:00
Or

G beaucoup aimé

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lydie-9 2019-09-08T12:22:22+02:00
Diamant

Un deuxième tome dans la lignée du premier , c'est à dire excellent !!!! Une femme super intelligente a la poigne de fer , qui ne se laisse pas dictée sa conduite ou ses décisions par quelques biker que se soit , même si il s'agit du président lol. Mais quand stan , fils du dit président, arrive le passe resurgit et la perturbe toujours autant ... bref j'ai adoré et attends avec impatience les histoires des autres les membres de la fratrie

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lirepassionnement58 2019-09-04T18:13:53+02:00
Or

C’est avec un grand plaisir que j’ai entrepris la lecture de ce deuxième opus sur les Hell’s Dogs consacré à Stan, le fils du président du club et Millie. La femme qui lui a brisé le cœur et a fait de lui l’homme qu’il est devenu depuis sa terrible trahison.

Sept ans après sa disparition, Millie est revenue à Tucson, renvoyant Stan à ses vieilles rancœurs qu’il croyait avoir dépassées. Le retour de son ex-petite-amie a semé le chaos dans sa vie qu’il n’a réussi à reprendre en main qu’à force de s’assommer d’alcool et de sexe. Lui qui pensait avoir tourné la page, il a suffi qu’elle remette les pieds dans sa ville, pour que le passé s’efface. Que son cœur se remette de ses blessure et à battre en symbiose avec le sien. Que son instinct protecteur envers elle se réveille. Cette fille qui l’a blessé naguère a toujours le pouvoir de lui tourner la tête et lui broyer les tripes. La voir devant lui si belle, si confiante, si forte et si fragile à la fois le remplit d’une émotion qu’il ne pensait plus ressentir. La voir tenir tête à son père et à ses frères ainsi que sa réussite professionnelle, le rendent si fier d’elle, même s’il ne le montre pas. Millie a tenu toutes ses promesses. Elle s’est reconstruite une carrière fulgurante comme elle l’a toujours rêvée et juste par la force de sa volonté. Elle, la fille indésirée d’une toxico qui vend corps et âme au diable et d’un biker qui ne s’est jamais intéressé à elle, n’a plus besoin de lui ni de son amour. Leurs différences ne se sont que plus accentuées. Il n’est pas à sa hauteur. D’ailleurs, il ne l’a pas été avant et ce qu’elle est devenue aujourd’hui, ne lui fait que confirmer ce qu’il a toujours craint !

Millie est revenue à Tucson forcée pour soigner un père qui l’a toujours ignorée, abandonnée. D’ailleurs, elle se demande ce qu’elle fait là ! Cet état d’esprit est révélateur sur sa grandeur d’âme qui force le respect et l’admiration. Ce retour n’a rien d’un événement heureux pour elle. Et pourtant… Elle est là à se démener pour sauver son père au risque de sa vie ! Cette ville a été témoin de plus de souffrance qu’elle ne pourrait supporter pour toute une vie. Y revenir n’a fait que rouvrir la blessure mal cicatrisée qu’elle a traînée depuis des années durant. Cette ville a abrité son mal-être, mais a couvé son bonheur aussi. Une ville qui lui rappelle des souvenirs qu’elle voudrait ne plus déterrer. La maltraitance, l’indifférence. Mais, surtout la trahison des deux personnes qui comptaient le plus pour elle. Stan, son petit-ami et sa meilleure amie. La trahison de ces deux-là a failli la détruire ! Mais tout cela c’est le passé. Aujourd’hui, elle revient plus forte que jamais. Et plus jamais, elle ne donnerait à Stan, ni à quiconque l’occasion de lui faire encore du mal.

Sauf, qu’on ne dit pas « Fontaine, je ne boirai de ton eau » ! Revoir Stan, encore plus beau, plus sexy que par le passé, réveille ses pulsions endormies et ces douces réminiscences d’un bonheur volé. Si sa tête émet des signes de résistance, son cœur et son corps ne demandent que replonger dans les délices que lui promettent le corps de son ex-amant ! Mais quand les rancœurs du passé, la jalousie et le danger s’en mêlent, l’amour s’en sortira-t-il vainqueur ? Les non-dits et le manque de confiance ont failli avoir raison de leur relation. Referont-ils les mêmes erreurs que par le passé ? Millie et Stan joue le match de leur dernière chance. À eux de saisir la balle au vol pour réparer ce qui a été cassé !

Il ne vous reste qu’à vous accrocher, Gaëlle Sage n’a pas fait dans la dentelle dans ce deuxième volet si électrique. Lost Rider, un cocktail incendiaire de moult ingrédients aussi exquis qu’addictifs. Du suspense, de tumultueux rebondissement ainsi que des personnages énergiques et d’un caractère bien trempé. Surtout celui de Millie qui m’a séduite par sa résilience, son audace et son mordant. Qu’elle s’attaque à plus fort et dangereux qu’elle, m’a mise en joie. Qu’elle fasse mariner son sexy biker et le remettre à sa place quand il fait des siennes, c’était la cerise sur le gâteau. Et s’il n’y a pas eu de surprise dans le cheminement ou le dénouement de l’histoire néanmoins, la recette a été superbement bien réussie !

L’auteure nous a offert : Une histoire de la dernière chance avec un amour ardent et fusionnel qui a résisté à la souffrance de la trahison. Des bikers, qui malgré leur dangerosité, restent aussi attachants, drôles que soudés. Une énigme bien menée. Un récit fluide et une plume qui nous embarque sans délai dans le cœur de l’action faisant battre nos cœurs à l’unisson avec ceux des protagonistes. Sans oublier les répliques pleines de mordant et d’humour. Un énième délice dont je me suis régalée. Tentez Lost Rider, le ticket gagnant pour un embarquement garanti et pour profiter d’un très bon moment lecture !

Je remercie les éditions Addictives pour l’envoi du service presse en espérant d’autres volets avec les autres membres de la fratrie qui ont le même potentiel de nous faire succomber à leurs histoires !

Mya

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gils-Lucas 2019-09-04T13:42:34+02:00
Or

Quelques longueurs à un moment,heureusement l'action est revenue rapidement, j'espère la suite, sur un des frères ou l'arrivée de Martha.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par melimelodegwen 2019-09-01T21:34:34+02:00
Diamant

Quelques mois après le coup de coeur de Kiss, Kill & Ride, (pour vous rafraîchir la mémoire, la chronique est par ici https://melimelodegwen.fr/index.php/2019/04/26/kiss-kill-ride-de-gaelle-sage/ ) je suis de retour de chez les Hell's dogs. Vous vous rappelez? Ce club de bikers que dirige Apo, épaulé par Slade, son VP, mais aussi par ses enfants, les garçons, suppôts de Satan, et Amy, sa fille autour de laquelle tournait le premier opus.

En relisant ma précédente chronique, j'avais émis le souhait de voir l'auteur s'intéresser aux autres personnages. C'est chose faite avec ce Lost Rider que je ne pouvais évidemment pas rater. Quelle riche idée!

Ce deuxième roman, totalement indépendant du premier, malgré le plaisir de croiser des têtes connues, s'intéresse à Stan, l'un des jumeaux Jackson. En tant qu'aîné des fils d'Apo, il lui succèdera un jour. Il est conscient de ses responsabilités, fait passer le club en priorité sur tout. Il lui est dévoué en tout et lorsqu'un des membres se retrouve aux portes de la mort, c'est toute la famille de coeur qui est touchée. Une famille parfois plus évidente que celle que la génétique octroie.

Et dans ce roman, il est question de famille de sang, de famille de coeur et des choix que l'on fait pour l'une au détriment de l'autre.

Mais n'anticipons pas. Dans le premier tome, on sentait que Stan portait en lui une blessure. Blessure d'amour, blessure d'orgueil, ce n'était pas très clair, mais une blessure à vif. Or voilà que dans ce roman, la blessure réapparaît. Plus mûre, plus belle, plus femme, avec une langue toujours aussi acérée et une colère qui ne demande qu'à exploser.

Il y a six ans, Millie, la fille de Slade, a tout quitté en une matinée. Son poste de médecin, Slade et Bianca ses "parents" à l'instinct parental inexistant, et surtout lui. Stan. Celui qu'elle pensait être l'amour de sa vie, celui qui a broyé son coeur en un instant.

Chirurgien réputée à l'hôpital John Hopkins de Baltimore, un des établissements les plus prestigieux du pays (le même que Dr House, c'est pour dire!) Millie ne pensait plus jamais revoir le Texas, ni aucun des Hell's Dogs, qu'il s'agisse de son père ou de son ex. Pour tenir cette résolution, elle a même quitté les amis sincères qu'elle avait au club. À Baltimore, elle mène une vie calme, monotone, rassurante, professionnellement parfaite, émotionnellement vide.

Et tout ceci lui va parfaitement ... du moins jusqu'au coup de fil qui va tout bouleverser.

Pour des raisons très personnelles, dès ce premier appel, l'auteure a parlé directement à des choses qui me touchent. Et très vite, avec le talent percutant que j'ai déjà adoré dans Kiss, Kill & Love, Gaëlle Sage pose le décor d'un affrontement qui ne peut rien avoir de raisonnable, ni de monotone.

Elle ménage des suspens dans l'intrigue, me prend à contrepied des suppositions que j'avais émises. Elle met en scène des face à face violents et passionnés où les dérapages s'expliquent autant par le tempérament volcanique des différents protagonistes que par leurs sentiments exacerbés.

Dans cette histoire, j'ai beaucoup aimé me tromper. Les décisions de Millie m'ont déstabilisée, tout autant qu'un tempérament que je ne supposais pas si marqué. Elle a tout fait pour fuir le club, et pourtant, elle y retrouve ses marques comme si elle n'était jamais partie. Les deux seuls hommes auprès desquels elle ne parvient pas à se montrer telle qu'elle est, -passionnée, mais aussi dévouée et aimable- sont ceux pour qui elle devrait être là.

Mais l'entêtement est une seconde nature chez Millie. Elle lui a permis de vaincre la "fatalité" qui lui semblait promise en tant que fille d'un biker et d'une femme aussi légère que détestable. Elle lui a donné cette carrière qu'elle adore. Elle l'ai aidée à tenir debout quand sa vie s'écroulait, à résister au bizutage féroce de Marta, un personnage secondaire que j'adorerais mieux connaître. Ça, c'est pour le côté facee. Mais ce caractère têtu a aussi un côté pile. Il la pousse à provoquer, à se mettre en danger, pour dévoiler la vérité ou pour repousser l'évidence, son attachement au club, à son père, à Stan. Et dans ses moments de faiblesse, elle sort les dents au point qu'il semble plus facile de la bâillonner d'un baiser que de la raisonner.

Il faut dire que, lorsqu'on en apprend un peu plus sur son passé, on peut comprendre ses préventions.

Et si les flashbacks savamment distillés nous apprennent, à nous, une vérité que de nombreux protagonistes soupçonnent, au moins partiellement, il y a une frustration délicieuse dans l'attente des révélations, à supposer qu'elles se produisent. Cette phase du roman m'a rendue folle. Tous les indices sont là. Les frères et la soeur de Stan ne cessent de tenter la médiation entre les deux fortes têtes. Ils ne peuvent nier qu'ils se veulent autant qu'ils se haïssent, que la cohabitation forcée est aussi invivable que jouissive. Et pourtant, il en faut beaucoup avant qu'ils ne calment leurs ardeurs et leurs tempéraments.

Il n'y a pas de place pour la tiédeur dans ce roman, pas plus que pour les temps morts. Les personnages se détestent autant que leur attraction les rapproche. Ils envisagent de se poser, de réfléchir, de temporiser, mais l'entêtement est une arme dangereuse, et la peur de souffrir le meilleur des boucliers pour ne pas baisser la garde face à l'évidence.

Si j'ai aimé le personnage de Millie, je suis tombée sous le charme de Stan. Et pas seulement pour son torse musclé, ses tatouages, son cuir ... bref, pas seulement pour son physique. Non non, vraiment! J'ai fondu pour son caractère.

Entièrement dévoué à sa famille et à son club, il n'hésite pas, presque malgré lui, à s'interposer pour protéger Millie, alors même qu'il pense la détester. Déterminé à ne pas la laisser mettre de nouveau son coeur en charpie, il se met pourtant à nu avec une sensibilité que je ne soupçonnais pas. Prêt à se sacrifier, à tout assumer, à se battre, il peut paraître un peu girouette. Mais j'ai surtout vu en lui la qualité suprême. Celle de s'adapter à ce qui lui semble être le mieux, non pas pour lui, mais pour celle qui est la femme et la torture de sa vie.

Les personnages secondaires, quelle qu'en soit la génération, contribuent à tisser ce roman plein et hautement addictif. Apo et Slade, plus que frères, sont extrêmement touchants, et même dans leurs oppositions, on sent tout ce qui les unit depuis tant d'années. La figure de dragon maternel que représente Marta m'a autant touchée que celle de Bianca m'a donné des aigreurs. Tout le monde n'est pas une mère poule, mais quand on découvre, au fur et à mesure des pages, ce qu'elle est capable de faire à son enfant, ... mieux vaut ne pas épiloguer, ça deviendrait vulgaire.

La fratrie Jackson m'avait déjà conquise dans Kiss Kill & ride, aussi prompte à se provoquer qu'à tout lâcher pour soutenir celui qui en a besoin. Dans cet opus, ce lien ne se dément pas. On le découvre même encore plus fort entre Stant et Seth, les jumeaux capables de communiquer d'un regard. On croise aussi, de nouveau, le bel Angel, mais aussi Devil et June, avec plaisir. Je n'en dirais pas autant de Kiara, un personnage que j'ai aimé maudire parce que l'auteure l'a rendue détestable à souhait.

Ce qui fait enfin la force de ce roman, -quoi, il faut encore des motifs?- c'est la tension liée à tout ce qui, dans l'histoire, ne relève pas de la romance. Si on n'entre pas en détail, dans la vie du club, on ne peut éviter de croiser les tensions et les dangers qui accompagnent leurs activités. Et là encore, c'est sans temps mort que les coups de sang s'imbriquent dans le récit concocté par Gaëlle Sage.

J'aurais aimé, par pure gourmandise, en savoir un tout petit peu plus sur LE danger qui a plané sur toute cette histoire. Je me dis que, peut-être, on en entendra encore parler. Après tout, il reste encore tant de coeurs à découvrir. C'est l'un des avantages d'un club aussi nombreux. Et je serai plus que prête à replonger tête baissée chez les Hell's dogs. Après tout, je me dis qu'il reste des frères à caser. Et ce ne serait pas une mince affaire.

Un défi à la hauteur de Gaëlle Sage et de son talent? Très certainement!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode