Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lothar : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Les clés du pouvoir sont dans la boite à gants Les clés du pouvoir sont dans la boite à gants
San-Antonio   
C'était mon premier San Antonio et on m'avait dit de " m'attendre à tout". Et bien, je réitère cette prévention pour ceux qui n'auraient pas encore lu cet ouvrage...
Narrée dans un style choquant, provocateur, blasphémateur...et j'en passe, l'oeuvre nous dévoile le milieu politique tel que le voit l'auteur, qui n'est, d'ailleurs sans doute, pas très éloigné de la réalité. San Antonio nous montre également l'amour pratiqué et éprouvé par le mauvais genre humain, ce qui n'est pas glorieux voire carrément répugnant.
Les personnages pour la plupart sont carrément tordus mais ne nous laisse pas de marbre, attachants ou carrément détestables, on ne sait quoi penser. Le livre, déstabilisant jusqu'au bout, nous laisse avec un sentiment étrange, un sentiment d'inachevé ? Peut être. Mais je dirais plutôt une sorte d'incompréhension : on ne sait quoi penser, où réellement se positionner. Ce n'est, certes, pas agréable pour le lecteur mais assez fascinant, aussi.


par cam881995
La Nurse anglaise La Nurse anglaise
San-Antonio   
Un nain pas comme les autres qui aurait pu faire fantasmer s'il n'avait pas été aussi cruel.

par Sabrina75
Le standinge Le standinge
San-Antonio   
Du pur bonheur !
Livre culte pour les amoureux des délires de Fréderic DARD.
A la vingtième lecture on découvre encore des pépites cachées !
Ha M. DARD, tu me manques beaucoup, heureusement que tu nous a laissé des merveilles !

par jp69
Les Con Les Con
San-Antonio   
En voici une belle histoire de Con ! San-Antonio hors-série (trois fois plus long qu’un épisode de la série régulière), Frédéric Dard s’attaque à l’une de ses cibles préférées : les cons. Mais là, il leur donne un patronyme : les Con. S’ensuivent forcément des jeux de mots extraordinaires et scènes cocasses. Malgré quelques longueurs, l’intrigue et les facéties de San-A se lisent de manière délectable.
La sexualité La sexualité
San-Antonio   
C'est un des bouquins de Sana avec lequel je pense avoir le plus rigoler!
Déconseillé aux coincés et autres intellectuels rébarbatifs!

par Sabrina75
Y a-t-il un Français dans la salle ? Y a-t-il un Français dans la salle ?
San-Antonio   
C'est à dire le premier roman signé San-Antonio dont le héros et l'histoire n'ont rien à voir avec la saga des San-Antonio.
Le style en est excellent (que ceux qui pensent encore que Frédéric Dard ne savait pas écrire lisent ce livre !)

par Sabrina75
Béru-béru Béru-béru
San-Antonio   
Il ôte son tablier bleu et son bada de vigneron, lequel, entre nous soit dit, est beaucoup plus appétissant que le sien, et réintègre son aspect de gros flic cradingue. Par une échancrure du feuillage, je vois descendre la grille. La manœuvre n’est pas sans évoquer un pont-levis moderne. Les lourds barreaux s’engloutissent comme par magie dans la terre vaudoise, sans bruit, ce qui donne à la chose un aspect vaguement surnaturel. On s’attend presque à voir tourbillonner une fumée de soufre au bord de la gorge. Lorsque le portail a disparu, une Cadillac rouge, à rayures vertes, sur les portières de laquelle sont peintes des bananes (l’auto reconstitue fidèlement l’ancien drapeau kuwien. Le nouveau est vert à rayures rouges et une branche de caféier a remplacé les bananes), une Cadillac comme je viens de vous décrire, donc, paraît dans la grande allée. Elle s’annonce (je suis tenté d’ajouter apostolique, mais je vous l’ai déjà servi) jusqu’à la sortie de la propriété et s’arrête. Un grand diable de Noir, vêtu d’un costume marron foncé, qui occupait la place voisine de celle du conducteur, descend de la tire et vient se planter au mitan de la strasse. Il est nanti de jumelles qu’il hisse jusqu’à ses yeux. Il n’a vraisemblablement jamais été officier de marine, car il regarde par le bout le plus large, si bien que ses lunettes d’approche deviennent instantanément des lunettes d’éloignement.


par ilovelire
Béru et ces dames Béru et ces dames
San-Antonio   
J'ai bien aimé l'intrigue mais j'ai eu du mal avec son style d'écriture en argot, je dois dire que c'est une première pour moi
Je ne pense pas lire d'autres aventures de Béru, du moins pendant un bon moment

par neawin
L'histoire de France vue par San-Antonio L'histoire de France vue par San-Antonio
San-Antonio   
Un grand moment jubilatoire. L'histoire de France pour les nuls (Bérurier en l'occurence), avec la verve du parler de San Antonio et toutes les petites histoires de nos rois et grands personnages mises en valeur. La vérité historique est peut-être parfois légèrement bafouée, mais on revit l'histoire de notre enfance (pour ceux qui ont plus de 40 ans) dans un grand éclat de rire. Si vous n'avez pas peur de vous confronter à un peu d'argot, réjouissez-vous en redécouvrant la vie de nos ancêtres... Pour les autres, c'est aussi l'occasion de découvrir un monument de la culture littéraire française en se plongeant dans la bonne humeur communicative des personnages.
Le mari de Léon Le mari de Léon
San-Antonio   
Qui l'eût cru lustucru? Notre ami Frédéric Dard nous fait là une preuve de son talent littéraire. Du haut de gamme, nickel pour les intellos qui ont du mal à se faire à la verve habituel de notre auteur.

par Sabrina75