Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lou-du-76 : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
Red Rising, Tome 1 Red Rising, Tome 1
Pierce Brown   
RED RISING est un roman grisant, électrisant, ultra dynamique et tellement, tellement palpitant. Ce n’est pas compliqué : une fois lancés dans l’histoire, nous sommes littéralement ancrés au cœur de celle-ci et il nous est véritablement impossible d’en ressortir. Pierce Brown met ici en place un univers tellement complexe et tellement saisissant qu’il devient rapidement très addictif et exaltant. Je me suis tout simplement éclaté pendant ma lecture. J’en ai pris plein les yeux et je n’ai pas vu les pages se tourner. Quelle joie de pouvoir me perdre autant dans un roman !

CHRONIQUE : http://wandering-world.skyrock.com/3252059732-RED-RISING-T-1-RED-RISING.html

par Jordan
La Servante écarlate La Servante écarlate
Margaret Atwood   
Pour moi c'est un abandon, ce livre m'a complètement laissée de marbre !

Même si l'idée de départ ne me déplaisait pas, je n'ai pas réussi à accrocher à l'histoire et aux personnages. J'étais détachée de ma lecture et c'est pour ça qu'arrivée à la moitié j'ai décidé d'abandonner ce livre.
Je pense qu'il pourrait plaire à beaucoup de personnes, mais même après un début encourageant, je n'ai pas eu le désir de poursuivre ma lecture...

Bonne lecture quand même !
Sacha

par lou-du-76
Ensorcelés Ensorcelés
Anya Avvaï   
Allie croit pouvoir mener une vie tranquille lorsqu’elle retourne au lycée de Pearl après un an d’absence. Pourtant elle est incapable de rester de marbre devant les provocations incessantes que subit Ethan, son cadet.

Nathan est un séducteur et rien ni personne ne peut lui résister. Personne, à part Allie. Visiblement bien décidée à venger son frère des humiliations que le don juan lui a fait subir, elle se lance dans une joute sensuelle contre celui qu’elle croyait détester.

Alors qu’elle est obligée de lui révéler sa véritable identité, elle n’a aucune idée que leurs destins sont liés et que les démons qu’elle a réussi à fuir sont sur le point de la rattraper. Le chemin semble à présent tout tracé vers un avenir incertain.

par lou-du-76
Fixed, Tome 1 : Fixed on You Fixed, Tome 1 : Fixed on You
Laurelin Paige   
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, et à ce que je pensais moi-même, je n'étais pas très sûre qu'il me plairait.
Mais là, vraiment, j'ai adoré. Tout, les rapports entre chaque personnages, l'histoire en elle-même m'a littéralement scotchée. Je n'attends désormais qu'une chose...LA SUITE!!!!!!!
Entre ciel et mer... Entre ciel et mer...
Karina Halle   
Une des promesses que je me suis faite pour 2019 est d'arrêter de me forcer quand je n'aime pas un livre.
Eh bien c'est chose faite, et voici mon premier abandon de l'année !

Lors d'une soirée, Josh rencontre Gemma, une belle jeune femme issue de Nouvelle-Zélande. Au Canada pour une aventure en solitaire, elle passe donc sa dernière nuit dans les bras de Josh, et repart dès le lendemain matin dans son pays.
Seulement, Josh ne parvient pas à oublier les baisers de Gemma, ni la sensation qu'il a furtivement éprouvée à ses côtés. Il décide donc de prendre un billet d'avion armé d'un sac rempli d'affaires, et de retrouver Gemma sans autre information que son prénom.
Tout aurait pu être idyllique, si seulement Gemma n'était pas déjà avec quelqu'un...

Alors pour être honnête, je n'ai pas du tout aimé ce livre dès le début !
L'écriture de l'auteure n'a pas plus attiré mon attention que ça, et je n'arrivais pas à m'attacher aux personnages. Le début du road-trip de Josh m'a complètement saoulée et annuyée, et beaucoup de choses m'ont dérangée.
Les schémas avec la fille qui est déjà en couple mais qui fait les yeux doux à un autre dans le dos de son copain, ça m'énerve déjà beaucoup, mais alors là que Josh force juste sous les yeux de son copain, vous pouvez imaginez ma réaction...

Aussi, petit point que je trouve important, mais la facilité avec laquelle il a trouvé Gemma en un jour m'a paru complètement absurde !

Je ne sais pas si c'est moi qui n'ai pas bien compris le but d'un road-trip, mais en tout cas j'ai trouvé ça ennuyant, et j'ai trouvé beaucoup de longueurs dans le récit.

Comme vous l'avez déjà compris, je n'ai pas aimé les personnages, ils m'ont tous vraiment irritée au point que je soufflais régulièrement au cours de ma lecture.

Je ne peux pas vraiment vous en dire plus, étant donné que je n'ai lu que la moitié, mais voici au moins un avis honnête !

Bonne lecture tout de même !
Lou

par lou-du-76
Indécent, tome 3 : Éblouissant Indécent, tome 3 : Éblouissant
Colleen Hoover   
Après un bon début de série... Je suis tellement déçue.

Lu sur la liseuse, je n'en ai parcouru que 13%. Pourquoi ? Car ce livre est une réécriture du premier tome sous le point de vue de Will, ou plutôt une sélection de souvenirs. ENORME DECEPTION.

Moi qui m'attendais à la suite de ce couple, je me suis retrouvée face à une réécriture et vous pouvez pas savoir à quel point j'en veux à Colleen Hoover. Déjà que je ne trouvais pas l'histoire très travaillée, là c'est encore pire ! C'est comme si elle avait réécrit histoire de balancer une suite. Première fois que je suis autant en colère contre un livre, je ne le continuerais pas car pour moi c'est une perte de temps et surtout un gros gâchis.

Lou

par lou-du-76
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette
Dark Eden Dark Eden
Chris Beckett   
Déjà, je remercie Booknode et Les Presses de la Cité car c’est grâce à l’opération Lire avec Booknode que j’ai pu découvrir ce livre et le lire.

La SF n’est pas mon genre favori, je suis donc pas capable de comparer ce livre par rapport à d’autre (je suis plus dans le fantasy ou dystopie). Mais personnellement, j’ai apprécié le livre, qui est très « vrai » (de mon point de vue).

Autant le vocabulaire un peu décalé (les noms, les façons d’appeler les lieux et les animaux…) m’a perdu au début, il nous permet de nous mettre dans l’« ambiance » et de bien faire ressortir cet esprit de « Famille » et donc de consanguinité et de régression mentale en deux siècles. Mais c’est aussi parce que ce livre est si « vrai » qu’il m’a aussi un peu repoussé. A certain moment, c’est trop vrai. En deux cents ans, il n’y a que régression. Ils sont maintenant environ cinq cents, ils pourraient donc peut-être commencer à penser à autre chose que l’augmentation de la population, surtout s’ils ont quelques problèmes pour la nourrir. Mais non, cela a toujours été comme ça, et on continue. C’est, à mon avis, quelque peu dérangeant à certain moment.

L’univers que l’on découvre et dans lequel on évolue au fur et à mesure de notre lecture est intéressant, de même que l’histoire. (Je ne développe pas ce point car en plus d’être un léger spoil, la plupart des autres commentaires le font.) Pourtant (et j’aimerais souligner ce « pourtant ») je n’ai pas réussi à accrocher complétement. Oui, à la fin d’un chapitre, je me demandais comment cela allait se passer. Mais je pouvais bien stopper ma lecture un moment sans que le fait de vouloir connaitre la suite me démange (ce qui a tendance à être le cas pour la plupart de mes lectures).

Une chose qui m’a bluffé et qui a joué un rôle important dans mon choix pour classer ce livre dans ma bibliothèque booknode, c’est l’écriture. J’ai déjà plus ou moins abordé ce point avec le vocabulaire, mais une fois que tu as passé le stade de l’adaptation aux nouveaux termes et aux quelques changements dans le langage, ta lecture devient très fluide. Pourtant, tu n’oublies pas cette différence de pensée et de langage. C’est quelque chose qui m’a fasciné durant toute ma lecture.

J’ignore comment vous verrez mon commentaire. Positif ? Négatif ? Personnellement, j’ai essayé de dire ce que j’ai pensé de chaque élément qui sont important pour moi dans cette lecture. Après, c’est à vous, si le livre vous intrigue, de le lire et de vous faire un propre avis.
Vous aimez les histoires incroyables avec beaucoup de suspense ? Je ne vous conseille ce livre que moyennement. Vous aimez les histoires qui vous font réfléchir ? Alors là, je vous conseille entièrement ce roman. Vous cherchez une lecture pour vous faire passez un bon moment ? Si le thème vous plaît, alors je vous conseille encore une fois ce livre.

Et encore une fois, je remercie l’opération Lire avec Booknode car cela m’a permis de découvrir un livre qui sans cette opération, je n’aurais même pas fait attention.

par mai96
Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés
Jane Austen   
Un livre que je n'ai pas réussi à apprécier et encore moins à finir, entre un style à mon avis pompeux et très peu d'action... Pourtant j'ai bien aimé le film et l'étude que l'on en a faite en cours de littérature anglaise. J'essaierais peut-être de le relire dans les années qui suivent...

Bonne lecture !
Lou

par lou-du-76
Ashes falling for the sky, Tome 1 Ashes falling for the sky, Tome 1
Mathieu Guibé    Nine Gorman   
Wattpad… un lieu étrange, à mi-chemin entre les chroniques foireuses et mille fois écrites, et les histoires de badboy ultra-plébiscitées et rarement bien scénarisées. Dans ce cadre, dur de trouver une romance potable, pas trop clichée, et bien écrite.

Je ne sais pas ce qui m'a poussée à aller vers Ashes Falling For The Sky. Probablement la couverture, en premier lieu. Ce mélange frappant de jaune et de gris, avec un titre poétique et a priori mal orthographié.
Et puis, j'ai découvert le fond. AFFTS aurait très bien pu tomber dans les clichés classiques, fille niaise et garçon au passé douloureux, qui s'ouvre progressivement au contact de la fille et lui apprend en même temps que la vie n'est pas si rose. Mais c'est sans compter sur le passé des personnages principaux (des deux personnages, et j'insiste bien là-dessus). Dès le début, il y a de petits indices. Minuscules, parfois insignifiants, mais quand on arrive au milieu du bouquin et qu'on apprend la vérité… ça fait mal.

Pour ça, d'ailleurs, une mention spéciale à Sky, qui aurait mille fois mérité son poids en oursons en peluche, juste pour tout ce qu'elle a dû endurer par le passé – et au travers de l'histoire, d'ailleurs. Sa vérité, son histoire à elle, sont bien moches, et m'ont donné envie de fracasser le crâne de quelques personnes contre un mur.

Parce que, oui, les personnages principaux ont leur lot de problèmes, mais si on devait se lancer sur le sujet des secondaires…
C'est probablement eux qui donnent une pointe de profondeur supplémentaire à l'histoire. Ils sont tous en nuances de gris, ni beaux ni mauvais, ils ont tous leur moment d'importance.

Et puis, bon, faut qu'on parle de la fin. Typiquement, pour une histoire clichée, on aurait la fin positive – ils vécurent heureux et eurent beaucoup trop de gosses bipolaires – et la fin en simili demi-teintes – le badboy dut se barrer pour une raison X ou Y impliquant nécessairement protéger sa copine d'un vieil ennemi qui vient de refaire surface, mais évidemment, sa copine le retrouvera… après qu'elle se soit casée avec un autre mec pour avoir une épaule sur laquelle pleurer.
Et devinez quoi ? Ces beaux clichés ont dû se barrer comme s'ils avaient le diable aux trousses, à mon avis, parce que la fin est magique.

Résumons. Un cliché pour base de l'histoire, un excellent développement qui pose une vision du monde assez triste, dans l'ensemble, des personnages douloureusement humains et faillibles, une double narration au poil… Franchement, même pour un non adepte de la romance, ce serait dur de ne pas être satisfait. Donc un immense bravo aux auteurs, pour avoir réussi à mettre sur papier ce petit bijou.

PS : Ze veux la suite. :-)
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4