Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Lou222

Extraits de livres par Lou222

Commentaires de livres appréciés par Lou222

Extraits de livres appréciés par Lou222

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 06-06
La fascination pour l'intelligence est quelque chose de fascinant.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Tu es Shawn ? Parviens-je à articuler.
Soudain, tout se dérobe sous mes pieds. Les rangées de livres autour de moi tournent si vite que je perds l'équilibre et j'imagine la rigidité implacable du sol sur lequel je vais m'écraser. Mais avant que mon corps n'ait pu entrer en contact avec le carrelage, ses bras me rattrapent in extremis.
-Kate, lance-t-il, il va falloir que tu arrêtes de t'évanouir à chaque fois que tu me vois.
Je saisis le sens de ses dernières paroles. J'observe ses yeux inquiets qui scrutent le moindre de mes mouvements. Il n'y a plus aucun doute, c'est bien lui.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Malgré sa beauté, c'était la première fois qu'un homme lui offrait quelque chose. Estrella avait souvent partagé avec elle les gâteaux au miel que lui apportait Kito en cachette, ou les flacons de parfum d'Alcibiade. Mais personnes, en dehors de sa famille, ne lui avait jamais fait de cadeau. Et personne non plus, à part quelques confidences de Célianne, ne lui avait avoué comment fonctionnait son pouvoir. Un présent et un secret... Les deux étaient précieux.
Ce qui expliquait sans doute pourquoi elle rougissait comme une idiote, encore une fois ! Pour dissimuler son embarras, elle admira la fleur, d'un beau mauve profond, moucheté de jaune d'or.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 18-05
En entendant l'annonce standardisée de l'hôtesse, Iouri perçut ce vieux serrement au niveau du plexus qu'il n'avait plus éprouvé depuis longtemps. Voilà. On y était. Plus d'échappatoire. Depuis qu'il avait pris la décision de revenir, quelques jours plus tôt, il avait évité de penser aux conséquences. En route, il s'était appliqué à se laisser bercer par l'irréalité de ces voyages long-courrier: foules d'aéroports, queues, cafés insipides, films à la chaîne qui vous laissent comateux et rendent indistinctes les heures du jour ou de la nuit. Il avait toujours comparé la position du voyageur intercontinental à une régression fœtale. Ce qui, aujourd'hui, s'appliquait parfaitement à son cas.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Aahh!
Mais qui?!
-Bouge pas!
-Un gosse!
-Ça va Bouncer?
-Ça ira...
-Me faire avoir par un morveux! Bravo, petit! Tu es un champion! Ha ha! T'as passé ton diplôme d'assassin!
Alors comme ça, tu veux la vérité, Bouncer?... Je te la dois, tu t'es bien battu!
Ça t'arrangerait peut-être que ces deux amis que tu as pendu aient été coupables? Non?
-Épargne ta salive! Il ne te reste plus beaucoup de temps. Parle!
-C'est mon bon plaisir! J'aimerais tant faire durer ce moment...
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Alors, il paraît que c'est toi le bourreau patenté de cette ville de merde!
-Mais... Noémie...
-Y'a pas de mais! Pendant que tu t'amuser à prendre tes semblables, les indiens dégénérés envahissent nos marches et la salle est plus vide que le trou du cul d'une nonne!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Comment avez-vous découvert cet endroit, mon oncle?
-Ça va m'obliger à me replonger dans des souvenirs douloureux...
Après le drame que je t'ai raconté et qui a embrasé notre famille, nous nous sommes séparés. Moi je suis retourné en ville.
Là, j'ai voulu reprendre possession du saloon de notre mère, mais d'autres avaient investi la place laissée vacante.
- Comment ça, ton saloon? Celui de ta pute de mère!
-Si tu veux le récupérer, il va falloir le faire à coups de poings!
Que pouvait faire un manchot? J'ai connu le dur apprentissage de l'humiliation...
-Si tu remets les pieds ici, je t'éclate l'autre bras!
Les semaines passèrent... Il n'y a pas de travail pour un mutilé... Juste le mépris, les insultes... Et les coups...
-Vous avec nous, visage pâle!
-Puisque tu lèches le cul des indiens, toi, tu peux bien danser pour nous.
...Toucher le fond de l'abîme, épouvantail ridicule...
Livré aux extravagences cruelles du destin. Âme morte sur une bête maudite... Sans eau, sans nourriture, sans dignité. Avancer vers le néant.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Comment cela s'appelle-t-il, quand le jour se lève et que tout est saccagé, qu'on a tout perdu... Que la ville brûle, que les innocents agonisent, mais que les coupables forniquent dans la lumière?
Cela porte un très beau nom. Cela s'appelle...mmm...poésie!

-Salaud! Tu l'as tuée!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Crie-dans-le Vent implore l'esprit de la rivière. L'esprit de Shakehanska et celui de ses ancêtres sont avec elle...
-Balivernes que tout cela!
-Tais-toi mécréant! Prie avec nous, que cet enfant soit sauvé puisque c'est la seule chose que nous puissions encore faire...
-Prends cet enfant blanc sous ta protection et éclaire ces Chippewas! Que leur esprit puisse venir à toi sans honte...Quand leur vie s'éteindra comme s'éteint un coucher de soleil...
Vouuuufff!!!

-!
-L'esprit de la rivière a entendu la prière de Crie-dans-le Vent...
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Seigneur Dieu! Elle l'a scalpé!..
-Bravo Nicolas!.. Tu es un fameux comédien!.. C'est étonnant comme un tonneau de rhum peut ressembler à un tonneau de poudre!
-Mais c'est de la poudre! Et il y en a plein la réserve... J'ai juste eu le temps d'éteindre la mèche, il allait exploser pour de bon!
-!!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Non mais tu entends? Et regarde- moi ça! Cette démarche à mollets saillants, ces larges et plates godasses, y manque plus que le poulailler gloussant!
-Billy, je t'en prie...
-Tiens, un mangeur d'oignons... Détournez votre haleine, je vous prie, vous allez me faire pleurer.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Enfin, Julia, il y a à peine 20 pieds à franchir, on te tiendra...Vois, ils sont quasiment passés. Tu n'as qu'à traverser pareil...
-Non! Non, Mathieu, je ne m'en dédis pas! Suis-les si tu veux... Moi, je reste icitte, je n'irai pas plus loin!
- Bon, eh bien tant pis pour toi! Mais tu changeras peut-être d'avis quand les bêtes féroces viendront te renifler! Adieu, ma bonne Julia! Je regretterai ta soupe!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les semaines passent. Les esprits s'échauffent. Faire profil bas. Garder le bon cap. Observer. Survivre. Malgré tout.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Mon cher Trelawney, je le ferai un immense plaisir de vous accompagner et je suis certain que Jim se joindra à nous, mais quelqu'un m'inquiète profondément.
-Qyi donc, Livesay? Livrez-moi le nom de cette canaille!
-Vous!! Car vous êtes incapables de tenir votre langue! Nous ne somme pas les seuls à connaître l'existence de cette carte. D'autres prédateurs doivent se tenir à l'affût, bien décidés à récupérer ce magot, croyez-moi !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Ulysse, Drake et Roberts étaient mes héros, voyageurs d'infortune guidés par leur soif d'aventures. Je passais des heures à scruter le large, prêt à embarquer s'ils apparaissaient. Je me voyais ainsi fièrement à la proue, le sabre levé, pourfendant l'écume et l'ennemi. Mais tous les héros ont une mère, et la mienne avait le don de me ramener les pieds sur terre... Au placard les rêves, ma grande destinée devait attendre. Armé de mon balai-brosse, les poules étaient des adversaires bien futiles, le plancher de la salle devait briller comme le pont d'un navire et la vaisselle comme les doublons d'un coffre.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Tandis que Guérine grandissait, elle sentait croître son détachement pour sa Maison. Elle ne jouait plus avec les autres Vampires, préférant entretenir sa solitude. Lors des moments où elle était le plus triste, elle tirait la couronne argentée de sa poche et la contemplait, le sourire au coin des lèvres. L'objet lui rappelait que le village de Redrojo était un point minuscule sur la carte, que l'Entremonde était vaste. De temps en temps, quand elle laissait son esprit vagabonder, elle s'imaginait parcourir les terres et les mers en compagnie de Drésil, la seule personne qui l'ait jamais respectée.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 06-01
-Vous devez vous reposer, mon oncle, murmura-t-il en lançant un regard furieux à Gama. Vous abusez de vos forces...
-J'en abuserai encore plus quand Lucinda sera là!
Son rire baveux de mua en toux sifflante.
Gama essaya de se comporter en soldat. Ignore tes sentiments et contente toi de faire ton devoir, se dit-il. Mais mentalement il voyait cette jeune fleur écrasée sous cette montagne de chair décrépite. Réfléchis. Il doit y avoir une issue.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Azraël avait eu l'air surpris qu'elle en sache autant, certes, mais il n'avait pas nié la présence d'autres elfes à Laltharils. Elle n'aurait pas dû le gifler, pas tout de suite, du moins.
Maintenant, elle allait devoir attendre qu'il revienne à lui. Quelle poisse !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Le marécageux s'est occupé de mon instruction, mais c'est auprès de Shara et des siens que j'ai grandi...
À l'idée qu'une autre femme avait profité de son bébé, un éclair de jalousie brillant le cœur d'Ambrethil. Mais Luna éclata de rire.
-Ne fais pas cette tête, bigrevert! Shara était une mère formidable, mais jamais une louve ne remplacera une vraie maman!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 06-01
Papa a poussé doucement Désirée vers moi pour que je l'embrasse.
J'ai murmuré:
-Salut, Pas Désirée Du Tout!
Mais mon nez complètement bouché m'empêchait de bien parler et ça faisait:
-Salut, Badésirédudou!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Changer le regard. Porter un œil nouveau sur cet Orient méditérranéen, monde médian entre Europe et Asie: cela devrait aller de soi, après les évènements de ces dernières années. On a vu des gens renverser l'équilibre prétendument immuable des dictatures, on a vu des femmes et des hommes, de jeunes gens le plus souvent, envahir les rues et scander des slogans créatifs, et puissants. On a vu des ouvriers, des ouvrières, des étudiants, des paysans crier de joie ou de douleur, on a vu des intellectuels à qui on brisait les mains ou les jambes, des avocats assassinés... On a vu des sociétés en mouvement. On avait pourtant pris l'habitude de ne plus voir ces sociétés et de parler de la rue arabes, indistincte foule prise régulièrement de soubresauts, souvent réactionnaire, plus souvent encore menaçante.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 05-01
L'islamiste œuvre à isoler sa communauté, à ériger un mur vestimentaire, culturel, linguistique, géographique et juridique, entre les musulmans et les autres, mais c'est lui qui accuse tout le monde de le haïr.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
-Iceman, ça commence à devenir trop risqué. Il faudrait peut-être réfléchir à une autre solution. Toute cette histoire commence a prendre des proportions...
-Ripaton, s'il vous plaît ! Ressaisissez-vous, bon sang!
Vous saviez qu'il allait y avoir des sacrifices à faire. Ce garçon est seulement l'un d'eux.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 28-10-2018
Lorsqu'il s'assoit, je perçois sur lui un fort parfum de vinaigre que je n'avais pas remarqué plus tôt. J'en ai la nausée, fais la moue et fronce le nez.
- Vous avez séjourné dans un pot à cornichons?
Avez vous apprécié cet extrait ? +2
date : 28-10-2018
-Je suppose que c'est le bouquet de ma fille?
Je lui souris. J'ai presque pitié d'elle.
- Tout à fait.
- Il est affreux.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 28-10-2018
Je pense que je n'aurai jamais d'enfants, et c'est finalement une bonne chose. J'aurais été capable de choisir leur prénom dans le rayon conserves d'un hypermarché. Je vous présente Choucroute et Raviolis. Choucroute est l'aîné, et il a une petite saucisse.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1