Livres
564 367
Membres
616 587

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Lou ! Tome 6 : L'Âge de cristal



Description ajoutée par doody 2012-06-21T09:11:17+02:00

Résumé

Tout change, tout reste pareil… Un beau jour, de grands cristaux roses transpercent anarchiquement le cœur de la ville. Depuis, Lou partage son temps entre un programme de collecte de données scientifiques pour le gouvernement, la garde d'un petit frère obnubilé par les dinosaures et les sorties en boîte de nuit. Elle se dit quand même que c'est un peu n'importe quoi, mais pas désagréable. Cette sensation ouateuse, ce flottement incertain... Est-ce que c'est ça, devenir adulte ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 024 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Elode21 2012-12-02T09:10:04+01:00

(Tristan et Jean-Jean travaillent chez Logan)

Tristan : Tu prends la salle du bas ou la terrasse ?

Jean-Jean : M'en fous.

Tristan : J'prends la terrasse alors. Y'a toujours plus de filles !

(Tristan monde les escaliers et aperçoit avec surprise Lou, Karine et l'homme raisin)

Tristan : Qu'est-ce que je vous sers ?

Lou : A ben c'est pas trop tôt ! Alors voyons... On va prendre un grand verre de limonade, sans glace mais avec une rondelle de citron, un banana split avec la chantilly à part dans une petite coupelle, un Schweeppes pamplemousse servi dans une petite chope de bière, une grande salade mixte, mais sans salade et avec une double ration de poivrons et heu... Voyons voir... Vous avez de la papaye ?

Tristan ; Je crois oui.

Lou ; J'ai horreur de ça. Mettez-moi un jus de mangue. Vous nous rajouterez une part de pizza royale sans champignon ni jambon, mais avec suppléments fromage et maïs, un diabolo grenadine sans la paille, rallongé avec de l'eau gazeuse. Et je crois que ce sera tout.

Karine : T'abuses un peu, avec lui, là, non ?

Lou : Oh, tu crois ? GARCON ! Laissez tomber : on prendra trois panini jambon et trois cafés finalement.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Non mais sérieusement, est ce que quelqu'un a compris quelque chose ? C'est vraiment devenu n'importe quoi ! On dirait qu'il manque des tas de pages au bouquin tellement on passe du coq a l'ane d'un coup, comme ça, sans prévenir, et surtout sans explications..

J'espère que le tome 7 sera vraiment mieux, parce que celui la me plonge vraiment dans la perplexité.

Afficher en entier
Pas apprécié

Hum... je suis vraiment déçue... je ne m'attendais pas du tout à ça.

L'histoire est devenue hyper bizarre, et je ne sais pas si c'est une impression mais le tome six est beaucoup plus petit que les autres.

Et les dessins ne sont plus aussi beaux que dans les autres tomes...

Bref, tellement bizarre que je crois que Richard est revenu

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LiliRubis 2021-08-29T17:38:15+02:00
Lu aussi

Un tome un peu spécial/différent qui mélange science-fiction et vie quotidienne. C'est vraiment différent de ce que l'on a pu lire avant (on aime ou on déteste) mais j'ai hate de voir où Julien Neel va nous emmener

Afficher en entier
Bronze

Malgré ce que j'ai longtemps pu penser, ce n'est peut être pas un mauvais tome. Il s'agit de la suite du tome 7, ce qui implique énormément de confusions. On ne comprend pas vraiment ce qu'il s'y passe, pourquoi, comment les personnages en sont arrivés là, et de quoi ils peuvent parler à certains moment.

Il faut pourtant prendre son temps. Une fois son incompréhension, sa frustration, et sa déception calmées, il suffit de relire le tome 7 avant ce tome 6 pour répondre à plusieurs questions laissées sans réponses jusqu'alors. De plus le tome 7 offre une bonne transition entre le style du tome 5 et le style radicalement différent des tomes 6 et 8. Et dernièrement, certains petits détails de Lou! Sonata font écho au tome 6. Finissant de l'implanter solidement dans l'univers de la BD Lou!.

Ce tome 6 est donc une bonne suite au tome 7, proposant des éléments nouveaux à la série, et une narration innovante, bien plus floue et cherchant volontairement (à mon sens) à perdre son lecteur. On comprend bien mieux les motivations de Lou durant le tome 8 et son évolution jusqu'à celui-ci.

Afficher en entier
Or

Je dois avouer que je n'ai pas trop compris cette BD, c'est la BD que j'aime le moins des Lou !

Je suis vraiment déçue !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par julie_mrt 2021-03-21T08:13:12+01:00
Diamant

On change de monde durant ce tome. Elle profite de sortir le soir et elle doit aussi garder son frère qui est obnubilé par les dinosaures.

Afficher en entier
Argent

Coucou les petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique du premier cycle de ce qui se trouve être sans aucun doute ma saga de BDs favorite, j'ai nommé Lou! signée Julien Neel.

Cette série de bandes dessinées, je l'associe vraiment à l'enfance, à ces moments d'insouciance et de plaisir pur passés à la bibliothèque municipale ou dans ma chambre confortablement calée dans un fauteuil à engloutir les savoureuses péripéties de Lou comme on boirait du petit lait. J'ai véritablement grandi avec ce que l'auteur appelle la saison un des folles aventures de son inoubliable et pétillante héroïne. En effet, si je n'avais "que" sept ans environ lorsque le tout premier tome, le délicieux et remarquable "journal infime" est paru, je n'ai commencé à lire Lou! qu'à mon entrée au collège, ce qui fait que j'en étais un peu près au même point que cette dernière dans ma vie de jeune fille devenant femme au fur et à mesure que j'avançais dans ma lecture des différents tomes qui nous narrent de façon aussi réaliste que déjantée les affres mais également les instants de grâce de sa pré adolescence et de son existence de toute jeune adulte.

Cette proximité d'âge constante m'a assurément aidée à m'identifier à Lou, avec laquelle je me suis surprise à partager quasiment les mêmes états d'âme, doutes, angoisses et convictions. Je me effectivement beaucoup retrouvée dans ce personnage de petit bout de femme enjouée, débordant de créativité et qui ose affirmer sa différence avec un panache qui m'a énormément inspirée afin de surpasser ma propre timidité et qui m'encourage encore aujourd'hui à aller de l'avant sans avoir honte de qui je suis, de mes choix, de mes goûts et de mes sentiments. Et cet attachement immédiat et tout ce qu'il y a de plus intense que j'ai ressenti à l'égard de la craquante et enthousiaste Lou vaut pour le reste des personnages : l'inénarrable et formidable maman fan de space opéra et d'écrivain en herbe Emma, la meilleure amie de choc Mina, l'amoureux piteux de la Graoute (il faut lire la BD pour comprendre) Richard, le séduisant petit voisin d'en face Tristan (qui a été mon premier crush de jeunesse à moi aussi - comme quoi, avec ma petite Lou, on se partageait vraiment tout, haha ! D'ailleurs, j'y crois encore à leur histoire, c'est l'un de mes couples mythiques) et son sympathique poto Jean-Jean, la grand-mère grognon et incomparable à aucune autre de Mortebouse, l'envoûtant et merveilleux Paul, la rebelle Marie-Émilie et ses parents si attentionnés et à la maison de vacances de choc (cf. Idylles aka le meilleur tome de toute la saga, don't fight me !), l'hilarant et tout choupinours Mr Juice, le Chat (bien sûr, comment oublier le Chat ?!), le petit frère le plus extraordinaire de toute la Voie lactée Fulgor et j'en oublie sans doute encore beaucoup... En tout cas, ils sont tous siiiiii chers à mon coeur, même Clément Fifrelin, si, si. Again, il faut avoir lu l'ensemble des tomes pour comprendre - si je ne vous incite pas assez à le faire comme ça, je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus !

En parlant plus concrètement des tomes en soi, je ne vous cache pas que, comme la plupart des lecteurs de Lou!, j'affectionne particulièrement les quatre premiers tomes de la saga. Idylles restera celui qui m'a le plus marquée car il constitue à mon sens un réel tournant dans la vie de notre charmante blondinette ainsi que dans celles de l'ensemble des protagonistes, adultes comme ados. Pour ces derniers, c'est ici l'instant T de la grande métamorphose, celle qui se produit entre la pré-adolescence et l'adolescence et qui est annonciatrice de changements importants tant physiques que psychologiques. Les hormones s'éveillent, les papillons apparaissent dans le ventre, un authentique vent de liberté commence à souffler dans les têtes de ces jeunes en mal d'amour et les yeux remplis d'étoiles et l'ambiance définitivement estivale d'Idylles rend à merveille cette confusion des sentiments qui frappe également les adultes. Pour ma part, ce quatrième tome résolument dépaysant est celui oscille avec le plus de brio et de justesse entre humour décapant et émotions prégnantes, un trait caractéristique des intrigues que nous propose de découvrir Julien Neel dans chacun des tomes de cette fabuleuse série. Pour en finir avec ma grandiloquente déclaration d'amour à Idylles, je dirais qu'il s'agit simplement pour moi d'un point de rencontre intergénérationel entre les adultes et enfants de cette histoire dont aucun n'est ressorti indemne. En effet, beaucoup des révélations chocs de la saga y sont faites et on sent que ce n'est plus tout à fait pareil, que nos loulous ont bien grandis, qu'ils sont prêts à jouir pleinement de cette seconde jeunesse toute neuve et à faire de nouvelles rencontres décisives et que les adultes doivent assimiler tout cela tout en prenant aussi conscience qu'il est temps aussi pour eux d'évoluer, de passer à autre chose, de poursuivre leurs aspirations seul ou à deux. Il y a tout simplement eu un avant et un après Idylles selon moi.

Justement, concernant l'après, je ne m'y attarderai pas plus que ça car, si vous avez lu ou suffisamment entendu parler de Lou!, je ne risque certainement pas de vous étonner en vous disant que j'ai assez peu apprécié Laser Ninja et surtout L'âge de cristal. À dire vrai, ces deux tomes m'ont autant fascinée que perturbée. L'insertion d'un tel élément de science-fiction au sein d'un univers au fond très terre-à-terre, d'un récit tranche de vie aurait pu être une excellente idée mais franchement, je n'ai pas compris où l'auteur voulait en venir avec ces énormes cristaux qui commencent à pulluler sur notre planète Terre tels des champignons. Peut-être s'agit-il d'une métaphore très élaborée sur le temps qui passe ou ce genre de réflexion philosophique, je ne sais. Quoiqu'il en soit, si j'ai trouvé que Julien Neel avait évolué dans le bon sens en terme de graphisme, l'esthétique de ces tomes 5 et 6 étant à mon sens indéniablement plus élaborée et saisissante que les précédents, en terme d'écriture et d'innovations scénaristiques en revanche, je ne comprenais pas où il voulait nous emmener et je dois reconnaître que cela m'a laissée fortement indécise vis-à-vis de mon envie même de continuer la saga.

Fort heureusement, j'ai décidé de faire fi de mon ressenti plutôt négatif et je ne le regrette résolument pas. Certes, j'admets que La cabane, aussi sympathique soit-il, m'a laissé un souvenir définitivement peu mémorable, même si j'ai tout à fait goûté l'atmosphère très Mortebouse (ou mon second tome favori de la série)-esque qui s'en dégageait, comme un retour aux sources tout ce qu'il y a de plus bienvenu. Cependant, c'est bien le tome 8, En route vers de nouvelles aventures, qui m'aura véritablement fait l'effet d'un cocon douillet et donné la sensation d'être enfin réunie avec la Lou que je connais depuis toujours, celle qui est toujours prête pour de nouvelles aventures comme le titre de cet octantième tome l'indique si bien. Pour moi, En route vers de nouvelles aventures aura été une salvatrice bouffée d'air frais, une passerelle survitaminée, aussi tendre que loufoque, entraînante et colorée menant à une toute nouvelle étape de notre existence sur cette Terre : celle de l'entrée dans le monde aussi terrifiant qu'exaltant des adultes. Et autant vous dire que celle que réalise Lou dans ce tome-ci est purement et simplement fracassante ! De quoi s'attendre à une saison 2 de ses drôles de péripéties tout ce qu'il y a de plus prometteuse. Je m'en délecte d'avance...

Pour conclure, je ne peux que vous encourager à découvrir les BDs Lou! séance tenante si ce n'est pas déjà fait. Pour ma part, c'est avec beaucoup d'émotion que je continuerai à faire mon petit bout de chemin au sein de ce monde aussi déroutant qu'épatant au côté d'une désormais superbe jeune femme qui l'est tout autant... COUP DE FOUDRE (et ce malgré les "accidents de parcours" car rien n'est jamais parfait, même dans la meilleure des histoires d'amour)

Afficher en entier
Argent

Coucou les petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique du premier cycle de ce qui se trouve être sans aucun doute ma saga de BDs favorite, j'ai nommé Lou! signée Julien Neel.

Cette série de bandes dessinées, je l'associe vraiment à l'enfance, à ces moments d'insouciance et de plaisir pur passés à la bibliothèque municipale ou dans ma chambre confortablement calée dans un fauteuil à engloutir les savoureuses péripéties de Lou comme on boirait du petit lait. J'ai véritablement grandi avec ce que l'auteur appelle la saison un des folles aventures de son inoubliable et pétillante héroïne. En effet, si je n'avais "que" sept ans environ lorsque le tout premier tome, le délicieux et remarquable "journal infime" est paru, je n'ai commencé à lire Lou! qu'à mon entrée au collège, ce qui fait que j'en étais un peu près au même point que cette dernière dans ma vie de jeune fille devenant femme au fur et à mesure que j'avançais dans ma lecture des différents tomes qui nous narrent de façon aussi réaliste que déjantée les affres mais également les instants de grâce de sa pré adolescence et de son existence de toute jeune adulte.

Cette proximité d'âge constante m'a assurément aidée à m'identifier à Lou, avec laquelle je me suis surprise à partager quasiment les mêmes états d'âme, doutes, angoisses et convictions. Je me effectivement beaucoup retrouvée dans ce personnage de petit bout de femme enjouée, débordant de créativité et qui ose affirmer sa différence avec un panache qui m'a énormément inspirée afin de surpasser ma propre timidité et qui m'encourage encore aujourd'hui à aller de l'avant sans avoir honte de qui je suis, de mes choix, de mes goûts et de mes sentiments. Et cet attachement immédiat et tout ce qu'il y a de plus intense que j'ai ressenti à l'égard de la craquante et enthousiaste Lou vaut pour le reste des personnages : l'inénarrable et formidable maman fan de space opéra et d'écrivain en herbe Emma, la meilleure amie de choc Mina, l'amoureux piteux de la Graoute (il faut lire la BD pour comprendre) Richard, le séduisant petit voisin d'en face Tristan (qui a été mon premier crush de jeunesse à moi aussi - comme quoi, avec ma petite Lou, on se partageait vraiment tout, haha ! D'ailleurs, j'y crois encore à leur histoire, c'est l'un de mes couples mythiques) et son sympathique poto Jean-Jean, la grand-mère grognon et incomparable à aucune autre de Mortebouse, l'envoûtant et merveilleux Paul, la rebelle Marie-Émilie et ses parents si attentionnés et à la maison de vacances de choc (cf. Idylles aka le meilleur tome de toute la saga, don't fight me !), l'hilarant et tout choupinours Mr Juice, le Chat (bien sûr, comment oublier le Chat ?!), le petit frère le plus extraordinaire de toute la Voie lactée Fulgor et j'en oublie sans doute encore beaucoup... En tout cas, ils sont tous siiiiii chers à mon coeur, même Clément Fifrelin, si, si. Again, il faut avoir lu l'ensemble des tomes pour comprendre - si je ne vous incite pas assez à le faire comme ça, je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus !

En parlant plus concrètement des tomes en soi, je ne vous cache pas que, comme la plupart des lecteurs de Lou!, j'affectionne particulièrement les quatre premiers tomes de la saga. Idylles restera celui qui m'a le plus marquée car il constitue à mon sens un réel tournant dans la vie de notre charmante blondinette ainsi que dans celles de l'ensemble des protagonistes, adultes comme ados. Pour ces derniers, c'est ici l'instant T de la grande métamorphose, celle qui se produit entre la pré-adolescence et l'adolescence et qui est annonciatrice de changements importants tant physiques que psychologiques. Les hormones s'éveillent, les papillons apparaissent dans le ventre, un authentique vent de liberté commence à souffler dans les têtes de ces jeunes en mal d'amour et les yeux remplis d'étoiles et l'ambiance définitivement estivale d'Idylles rend à merveille cette confusion des sentiments qui frappe également les adultes. Pour ma part, ce quatrième tome résolument dépaysant est celui oscille avec le plus de brio et de justesse entre humour décapant et émotions prégnantes, un trait caractéristique des intrigues que nous propose de découvrir Julien Neel dans chacun des tomes de cette fabuleuse série. Pour en finir avec ma grandiloquente déclaration d'amour à Idylles, je dirais qu'il s'agit simplement pour moi d'un point de rencontre intergénérationel entre les adultes et enfants de cette histoire dont aucun n'est ressorti indemne. En effet, beaucoup des révélations chocs de la saga y sont faites et on sent que ce n'est plus tout à fait pareil, que nos loulous ont bien grandis, qu'ils sont prêts à jouir pleinement de cette seconde jeunesse toute neuve et à faire de nouvelles rencontres décisives et que les adultes doivent assimiler tout cela tout en prenant aussi conscience qu'il est temps aussi pour eux d'évoluer, de passer à autre chose, de poursuivre leurs aspirations seul ou à deux. Il y a tout simplement eu un avant et un après Idylles selon moi.

Justement, concernant l'après, je ne m'y attarderai pas plus que ça car, si vous avez lu ou suffisamment entendu parler de Lou!, je ne risque certainement pas de vous étonner en vous disant que j'ai assez peu apprécié Laser Ninja et surtout L'âge de cristal. À dire vrai, ces deux tomes m'ont autant fascinée que perturbée. L'insertion d'un tel élément de science-fiction au sein d'un univers au fond très terre-à-terre, d'un récit tranche de vie aurait pu être une excellente idée mais franchement, je n'ai pas compris où l'auteur voulait en venir avec ces énormes cristaux qui commencent à pulluler sur notre planète Terre tels des champignons. Peut-être s'agit-il d'une métaphore très élaborée sur le temps qui passe ou ce genre de réflexion philosophique, je ne sais. Quoiqu'il en soit, si j'ai trouvé que Julien Neel avait évolué dans le bon sens en terme de graphisme, l'esthétique de ces tomes 5 et 6 étant à mon sens indéniablement plus élaborée et saisissante que les précédents, en terme d'écriture et d'innovations scénaristiques en revanche, je ne comprenais pas où il voulait nous emmener et je dois reconnaître que cela m'a laissée fortement indécise vis-à-vis de mon envie même de continuer la saga.

Fort heureusement, j'ai décidé de faire fi de mon ressenti plutôt négatif et je ne le regrette résolument pas. Certes, j'admets que La cabane, aussi sympathique soit-il, m'a laissé un souvenir définitivement peu mémorable, même si j'ai tout à fait goûté l'atmosphère très Mortebouse (ou mon second tome favori de la série)-esque qui s'en dégageait, comme un retour aux sources tout ce qu'il y a de plus bienvenu. Cependant, c'est bien le tome 8, En route vers de nouvelles aventures, qui m'aura véritablement fait l'effet d'un cocon douillet et donné la sensation d'être enfin réunie avec la Lou que je connais depuis toujours, celle qui est toujours prête pour de nouvelles aventures comme le titre de cet octantième tome l'indique si bien. Pour moi, En route vers de nouvelles aventures aura été une salvatrice bouffée d'air frais, une passerelle survitaminée, aussi tendre que loufoque, entraînante et colorée menant à une toute nouvelle étape de notre existence sur cette Terre : celle de l'entrée dans le monde aussi terrifiant qu'exaltant des adultes. Et autant vous dire que celle que réalise Lou dans ce tome-ci est purement et simplement fracassante ! De quoi s'attendre à une saison 2 de ses drôles de péripéties tout ce qu'il y a de plus prometteuse. Je m'en délecte d'avance...

Pour conclure, je ne peux que vous encourager à découvrir les BDs Lou! séance tenante si ce n'est pas déjà fait. Pour ma part, c'est avec beaucoup d'émotion que je continuerai à faire mon petit bout de chemin au sein de ce monde aussi déroutant qu'épatant au côté d'une désormais superbe jeune femme qui l'est tout autant... COUP DE FOUDRE (et ce malgré les "accidents de parcours" car rien n'est jamais parfait, même dans la meilleure des histoires d'amour)

Afficher en entier
Argent

lire le tome 7 avant le 6.

Tome assez surprenant par rapport aux restes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dreamygirl 2021-01-07T08:33:19+01:00
Or

J'avoue ne pas avoir tout compris dans ce tome, je pense que ça mérite une deuxième relecture après avoir terminé le tome 7 et 8. C'est grâce au tome 7, qui dans la temporalité, se situe avant le tome 6, que l'on comprend un peu certaines choses, quand sont apparus ces cristaux, l'effet qu'ils ont eu sur le monde... et je pense que ce côté un peu onirique de ce tome est ce qui explique la qualité du dessin, que je trouve un peu moins bonne que les deux précédents. Les traits ne sont pas très précis, comme si nous assistions à une version rêvée de Lou, sans parler des changements de scène assez abrupts. L'ambiance est très bizarre, surtout dans une série terre à terre comme celle-ci. De mon point de vue, c'est le tome le moins bon de la série, dans la première saison, mais peut-être n'ai-je pas analysé ce tome correctement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adnap 2021-01-05T11:10:12+01:00
Bronze

Une BD qui me rappel que des bon souvenirs.

Il a beaucoup d'humour qui permet d'aborder avec un grand sourire l'histoire.

Et quand j'ai appris qu'une suite allée sortir j'ai été aux anges !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elohane 2021-01-02T20:11:38+01:00
Lu aussi

Je n'ai rien compris. Très bizarre...

Afficher en entier

Dates de sortie

Lou ! Tome 6 : L'Âge de cristal

  • France : 2012-11-28 (Français)
  • Canada : 2013-01-25 (Français)

Activité récente

Leah-8 l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-06T13:21:46+02:00
Ti-grou l'ajoute dans sa biblio or
2021-07-01T12:25:16+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 4024
Commentaires 799
extraits 20
Evaluations 842
Note globale 6.29 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode