Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Loul_ : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
La Conspiration, Tome 2 : La Carte du Destin La Conspiration, Tome 2 : La Carte du Destin
Maggie Hall   
Ce second tome est nettement meilleur que le premier. Ce n'est plus seulement une chasse aux indices, non, il y a de la trahison, des fuites, des meurtres en plus. Ce roman est rempli de suspens ! On a pas le temps de souffler, les pages défilent et on vit a 100% les aventures d'Avery. J'aime toujours autant -voir plus- Stellan. Pour ce qui est de Jack je suis partager. Les personnages de cette série sont vraiment attachant s et j'adore le groupe que forme Avery, Stellan, Jack, Luc, Élodie et Colette.

Bien que j'ai adoré ma lecture j'avoue qu'une fois de plus tout se passe très vite mais c'est moins dérangeant que dans le premier tome. Après, pour ce qui est de la fin, je la trouve géniale MAIS [spoiler]je dirais que le comportement d'Avery face a la mort de sa mère est "compréhensible" mais je trouve qu'elle se détaché trop vite de sa tristesse. La vengeance et la colère arrive trop rapidement.[/spoiler] Le discours de fin est bien mais voilà il ne m'a pas émerveillé tant que ça. Il n'y a pas assez de details .

En conclusion, c'est un très bon livre et s'il vous plait ne vous arrêtez pas au premier tome ! Ce roman est bien meilleure ! Que ce soit pour les personnages, l'intrigue, l'originalité, l'humour... Parfois, le roman manque de détail et on a l'impression que l'intrigue avance trop vite mais pas de quoi s'en formaliser ! C'est pourquoi je conseille ce roman qui est vraiment génial !!
Bonne lecture.

par Jordane_
Follow Me Back, Tome 1 Follow Me Back, Tome 1
A.V. Geiger   
Wahou! je viens tout juste de finir ce livre et comment dire !! Je suis sans mots! J'ai juste A-DO-Ré!! Un énorme coup de cœur pour cette histoire!

Un énorme coup de cœur pour les personnages, pour le style de l'auteur, pour l'ambiance, pour le rythme, et pour cette horrible fin pleine de suspense!

Follow me Back c'est l'histoire de Tessa, fan inconditionnelle d'Eric Thorne, un chanteur de Pop rock qui fait fureur .. et d'Eric Thorne, qui se crée un faux compte pour troller une de ces fans, qui n'est autre que Tessa ...

Alors qu'Eric est plutôt en colère contre la tournure qu'a pris sa vie dernièrement, il décide de s'en prendre à Tessa, une fan qui n'a fait qu'alimenter, encore une fois, la folie qu'il y a autour de lui sur la toile!

Commence alors des échanges par MP .. qui contre toute attente, finissent par devenir sincères et rassurants, pour l'un comme pour l'autre. Chacun se retrouvant dans l'autre..

Sans en dire trop pour ne pas spoiler .. vous l'aurez compris, Tessa et Eric finissent par se rapprocher grâce à leurs échanges virtuels..

Mais toute cette histoire est entourée d'une histoire plus sombre, dont on a les infos qu'au fur et à mesure de notre lecture.

En effet, une enquête est en cours .. on commence le livre avec un extrait d'un rapport d'audition, dont on déroulera le fil en même temps que l'histoire de Tessa et Eric!

C'est super bien fait ... L'alternance des MP entre Tessa et Eric, et les extraits de l'audition ..

On a hâte d'en savoir plus, un livre IMPOSSIBLE à lâcher ! Mais l'auteur va encore plus loin, avec un déroulement plein de suspense, mais une fin HALLUCINANTE! J'imagine un peu tout sur celle ci mais j'ai une petite idée et j'ai vraiment vraiment vraiment hâte d'avoir le tome 2 pour voir si j'avais raison ou non!

J'ai trouvé les personnages très attachants, et connaissant personnellement quelqu'un touché par l'agoraphobie, le personnage de Tessa m'est apparût très fort ..

Bref, je vous le dis, sautez dessus vous ne serez pas déçue!

http://plusieursvies.eklablog.com/follow-me-back-de-a-v-geiger-a130384436
Follow Me Back, Tome 2 : Tell Me No Lies Follow Me Back, Tome 2 : Tell Me No Lies
A.V. Geiger   
Dans la lignée du premier ! Je ne sais pas comment écrire ce commentaire sans spoilers vu comment le tome 1 se termine. Je vais le faire en deux parties : dans la première je vais exprimer mes sentiments face à ce tome, ce que j'ai aimé ou pas (toujours en évitant de spoilers) puis dans la deuxième partie que je mettrais sous spoilers, je vais parler du reste.

Alors, ce second tome est aussi bon que le premier à mon gout, on retrouve l'histoire conductrice et en parallèle on a également les interrogatoires. J'ai encore une fois beaucoup aimé cette "technique", elle permet de garder un suspense en disposant ici et là des indices qui nous font toujours tourner les pages plus vite pour savoir la suite. Et clairement les pages on les tourne sans vraiment s'arrêter. Le scénario est entraînant même si j'avoue avoir trouvé le début un peu long, la suite à relevé le niveau. Tout comme le tome 1, il se lit très facilement, le style est simple et sans prise de tête. Il y a cependant quelques fautes d'orthographes ici et là, pas très gênantes pour la lecture mais qui saute parfois aux yeux.
Les réseaux sociaux prennent une très grande place, le fils conducteur est toujours auteur deux : Twitter et maintenant Snapchat. J'aime beaucoup les conversations qui se déroule à travers eux, ça donne un peu de fraîcheur et d'originalité.

Deuxième partie :
[spoiler]Éric n'est pas mort ! Même si on s'en doute un peu, le suspense est très vite coupé car dès les premières
pages on sait qu'il est en vie. L'auteur aurait peut-être pu faire attendre encore un peu le lecteur.[/spoiler]
[spoiler]Le personnage de Tessa est peut-être celui que j'aime le plus. J'adore ses phobies et ses crises de panique (qui sont d'ailleurs très bien décrites). Ils la rendent tellement humaine, elle est douce et même si elle est fragile, elle essaie de garder la tête hors de l'eau et j'ai beaucoup apprécié ces traits de son caractère. C'est un personnage simple, auquelle on peut facilement s'identifier, avec une vraie personnalité, un peu jalouse mais pas au point d'être maladif. Sa relation avec Eric est toute mignonne et j'ai beaucoup aimé lorsqu'à la fin c'est elle qui l'aide à prendre le dessus sur ses crises.[/spoiler]

[spoiler]Comme je le disais plus haut, j'aime beaucoup l'aspect réseaux sociaux, en revanche je trouve ça légèrement bancale le fait que lorsque Blair veut prévenir la police que Tessa est séquestrée il envoit des messages sur Twitter ? Ce serait plus rapide et plus intelligent de les appeler directement ?[/spoiler]

[spoiler]Pour les deux "coupables", je m'y attendais absolument pas, j'étais persuadée que c'était Blair le coupable mais non ! Du coup ça donne envie de relire le premier pour essayer de trouver des indices.[/spoiler]

La fin et les réactions des personnages sur les dernières pages sont très cohérentes avec le reste de l'histoire.
Donc malgré que ce soit une histoire issue de Wattpad (j'ai toujours peur à de mauvaises surprises c'est vrai), c'est une très bonne découverte, les pages se tournent très vite, l'intrigue se met en place doucement et les révélations s'enchaînent sans qu'on les voient venir. C'est une très bonne duologie à mon gout qui ne tombe pas tellement dans les clichés qu'on peut voir habituellement grâce surtout au personnage de Tessa.

PS : Au niveau de la couverture j'adhère un peu plus à celle du tome 1 quand même.
Suite Scarlett Suite Scarlett
Maureen Johnson   
Suite Scarlett est un roman sans stress, avec une routine très agréable. J'ai apprécié que l'histoire se déroule dans un hôtel - un endroit assez peu commun -, ensuite, les personnages qui m'ont beaucoup fait rire - entre autre Mrs Amberson que j'ai beaucoup apprécié, Scarlett, Lola, Eric et évidement Spencer ! - et enfin j'ai aimé l'humour de ce livre qui été drôle et frais.
L'amour n'était pas la chose la plus présente, mais les relations entre frère et soeur étaient certainement les plus importantes. J'ai adoré tous les aspects théâtrales et du show-biz de ce bouquin.
Je ne pense pas lire la suite, car on me la plutôt déconseillé et je crois que je m'arrêterais là. Je dirais qu'il se suffit à lui-même.
Ce n'est pas un livre exceptionnel, ni très émouvant, mais je vous le conseille quand-même.

par Kiiwako
Au secours Scarlett ! Au secours Scarlett !
Maureen Johnson   
j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre qui est une suite géniale du premier tome.
American Royals American Royals
Katharine McGee   
Ce roman fut sincèrement une belle découverte.
Premièrement ce fut ma première lecture en VO, ce roman restera donc gravé en moi pendant un bon moment (je peux vous assurer que pour une première en VO, 400 pages c'est énorme ?).
Le fait de se faire confronter quatre jeunes filles au point de vue bien différent donne vraiment un coup de peps à l'histoire. Bien que je pense que l'on s'identifie des les premières minutes à l'une des quatre, l'histoire ne serait pas perçu de la même façon sans avoir différencier les points de vue.

De plus, cette idée de recréer une monarchie aux USA et tenter d'imaginer, de façon très fantaisiste, ce que cela pourrait donner ma vraiment plus. Les personnages sont attachants l'histoire assez additive et on se surprend à vouloir absolument découvrir le fin mot de l'histoire.
Mais qu'on se le dise, cette histoire ne fait que commencer et je suis impatiente dans apprendre plus dans le tome 2
La Couleur du mensonge La Couleur du mensonge
Erin Beaty   
La couleur du mensonge… sa magnifique couverture, son résumé un peu trop détaillé, mais particulièrement intrigant… Voilà un titre qu’il me tardait de recevoir, et une histoire que je me languissais de dévorer ! Je n’ai pas attendu : je me suis jetée dessus sans tarder et je l’ai terminé très rapidement. Ce premier tome s’est révélé être un page-turner bourré de surprises.

Sage vit à la charge de son oncle et sa tante. Pour une fille telle qu’elle, le seul choix dont elle dispose est celui du mariage. Pourtant, Sage ne l’envisage pas un instant. Son caractère impétueux et son don aigu pour analyser les autres font d’elle une personne difficile à contenter. Un jour, son oncle lui annonce qu’il a réussi à lui obtenir une entrevue avec la marieuse la plus cotée du pays. Même si elle n’en a pas la moindre envie, Sage se plie à sa décision et rencontre donc Maitresse Rodelle. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de sa langue bien pendue, et Sage n’est pas une fille qui se plie aux règles élémentaires. Plutôt que de lui trouver un mari, Maitresse Rodelle la prend comme apprentie. Les voilà bientôt à sillonner les routes afin d’accompagner de jeunes célibataires vers la capitale où elles seront mariées aux plus beaux partis du royaume. Escortées par une troupe militaire aux intentions douteuses, Sage va se lancer dans une aventure des plus inattendues.

Ce qui m’a d’abord séduit dans La couleur du mensonge, c’est son cadre bien particulier. Un univers aux allures médiévales, tout en se retrouvant dans la peau d’une apprentie entremetteuse… ça me plaisait énormément ! Il m’est très vite apparu que ce titre ressemblait à certains ouvrages de fiction historique, tout en apportant un vent bienvenu de nouveauté et d’une certaine modernité.

On le remarque surtout à travers Sage, une héroïne qui ne s'en laisse pas compter, opiniâtre avec un caractère de feu. Fine observatrice, elle m’a impressionnée plus d’une façon. Elle m’a fait penser à un petit animal sauvage qui mord parfois la main qu'on lui tend.

On suit également Ash et Queen, deux hommes chargés d’escorter les jeunes filles jusqu’à la capitale. Il y avait quelque chose chez Ash qui me dérangeait, sans que je parvienne à mettre le doigt dessus. En revanche, j’ai eu un faible pour Queen (quand vous aurez lu le livre, vous comprendrez l’ironie de la situation).

Là où Sage s’avère trop prompte à passer aux conclusions, Queen, lui, se montre trop pressé dans chacun de ses actes. Les histoires de Queen et de Sage sont différentes en tout point, mais leur route finit par s'entrecroiser par la force des choses. Et ça donne quelque chose… d’intéressant, je dirais !  

La prise en main du roman n’a pas été sans quelques difficultés, en ce qui me concerne. Le début, avec sa légère surcharge de plans stratégiques, m'a paru un peu difficile à intégrer. Mais après une centaine de pages, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette histoire.

L'univers créé par Erin Beaty est fourni, la psychologie des personnages bien amenée et sans artifices. L'auteur nous les présente tels qu'ils sont et nous offre des dialogues particulièrement percutants.

Au niveau du style et du contexte, j’ai beaucoup pensé à The Curse qui est une saga que j'affectionne énormément. Ça bouge dans tous les sens, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Erin Beaty joue avec nos nerfs, les personnages rusent, mentent et se cachent de lourds secrets. La manipulation atteint un tel niveau qu'au bout du compte, on ne sait plus très bien qui manipule qui. 

Quand on parvient au point de rupture où les masques s'abaissent, c'est la confusion qui règne. J'ai commencé à revenir en arrière pour relire certains passages et faire la lumière sur des dialogues un peu nébuleux. Une chose est certaine : les personnages cachent sacrément bien leur jeu. Et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé dans ce premier opus !

En résumé, stratégies militaires et paranoïa sont de mise. La couleur du mensonge est un roman qui s’apprivoise, où la vérité se mérite. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, vous risqueriez de tomber dans le panneau, comme moi ! Ici, tout le monde cherche à en apprendre sur tout le monde. Les personnages rivalisent de ruses pour découvrir ce que cachent leurs interlocuteurs. Prêts pour une aventure où les mensonges sont au cœur de toutes les préoccupations ?


Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/la-couleur-du-mensonge-erin-beaty
Interfeel Interfeel
Antonin Atger   
Un roman que j'ai eu l'occassion de lire grâce à la #MasseCritique de Babelio, merci à eux et à Pocket Jeunesse pour l'envoi. Et franchement, le résumé donne envie, mais le roman est encore plus surprenant à la lecture...

L'histoire est celle de Nathan et de ses amis, qui sont connectés grâce à Interfeel, un réseau social du futur permettant de partager ses émotions. Chaque habitant partage ses émotions avec tous les autres, au même titre que l'on se téléphone actuellement ou que l'on partage des choses sur Facebook, Twitter ou autres.. Mais un événements va se produire et bouleverser Nathan. Et cela va l'amener à faire la rencontre d'une personne "sans-réseaux", qui vit en marge de la société. Nathan et ses amis vont alors vouloir en connaitre plus sur l'univers qui les entoure...

Alors je te le dis tout de suite, je ne pensais pas autant apprécier cette lecture. Mais en plus de l'univers, totalement créé par l'auteur, avec Interfeel, les relations entre les personnes, les gens dans ce monde, je trouve qu'il y a une réelle réfléxion sur les réseaux sociaux de nos jours. Et j'ai apprécié cela, car en plus des aventures qui s'enchaînent pour Nathan et ses amis, il y a vraiment des éléments qui nous font réfléchir à ce que nous apporte nos réseaux sociaux ou pas d'ailleurs. Donc, je peux dire que j'ai trouvé beaucoup plus qu'une histoire dans ce roman, mais plutôt quelque chose d'instructif, qui amène à la réfléxion autour d'un univers créé de toutes pièces, mais qui pourrait être notre futur. Je peux que te le recommander pour toutes ces raisons là.

La fin est surprenante, mais on n'était pas à cela prêt vu que j'ai déjà été surprise à de nombreuses reprises durant ma lecture. A chaque page, quelque chose de nouveau s'imbrique dans l'univers, dans l'histoire. C'est cela qui m'a vraiment emporté.

Nathan est un jeune homme qui se trouve entouré de ses amis au lycée, mais aussi de sa famille chez lui, tous accro au réseau social Interfeel. Je dois dire que je le trouve d'une très grande maturité pour son âge, mais cela m'a plu, car j'ai pu plus facilement m'attacher à lui et à son histoire. Le caractère principal de Nathan, qui a retenu mon attention, c'est qu'il est curieux. Mais pour cela, il est aussi courageux et déterminé, ce que j'aime dans les personnages des romans que je lis. Du coup, j'ai apprécié le suivre dans ses aventures et je trouve qu'en sa compagnie, nous n'avons pas le temps de s'ennuyer pour mon plus grand plaisir. En effet, il cherche toujours à avancer et revient que très rarement en arrière. Bref, c'est le personnage qui a fait que j'ai énormément apprécié cette lecture.

Le style de l'auteur est recherché, posé. Cela m'a beaucoup plu, car j'ai facilement accroché à son univers, qui est bien expliqué et détaillé pour nous permettre de nous projeter dedans. Un vrai plaisir de le lire et surtout de la découvrir.

En général, une histoire autant surprenante qu'intéressante autour d'un réseau social révolution : Interfeel. Je recommande vivement cette lecture entre détente et réfléxion.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2018/06/interfeel-dantonin-atger.html
Fangirl Fangirl
Rainbow Rowell   
Waouh, jamais je ne me serais attendu à une tel merveille !
Même si ma sœur, l'ayant lu et ayant eu les même préjugé que moi au début, m'avais bien dit qu'il ne fallait pas s'attarder sur résumé et sur la couverture peut accrocheurs, je n'ai pu m'en empêcher, et c'est vrai que ce n'est pas du tout le vrai reflet du livre.
En vérité ce livre est vraiment extra, et par dessus tout, peu commun.
J'ai presque immédiatement accroché avec Cath que je comprenais parfaitement. Même si elle est sur ses gardes, et qu'elle est loin d'être sociable il faut la comprendre : elle se retrouve dans un monde qui ne la comprend pas et qu'elle ne comprend pas non plus !
Elle a ses idées bien à elle et reste plantée sur ses positions, elle n'est donc pas naïve pour deux sous, et elle est très intelligente, a la même passion que moi (lire)....et est drôle ! Que dire de plus, une héroïne comme on en voit peut ! Ce qui m'a totalement fait tomber sous la charme c'est que quand il est question de Laura, elle ne lui pardonne pas et ne croit pas à une soudaine réconciliation, ça aurait signifié que son armure contenait une énorme faille (faille que beaucoup de héros dans les livres ont, et que je n'affectionne pas du tout), et elle serait redescendu dans mon estime.
Lévi que je n'appréciais pas particulièrement au début et devenu de plus en plus génial à mes yeux, ses sourires et sa douceur envers Cath m'ont fait fondre à mon tour. Et puis dans leur histoire d'amour pas de niaiserie (qui me donne de soudaine envie de suicides ou d’homicides) pas de "il m'effleura et je faillis défaillir" (petit clin d’œil à mon précédent commentaire), non tout se fait simplement ils se rapprochent, ils se plaisent, ils s'aiment. Sans confettis ni paillettes. J'ai adoré.
Reagan est devenu mon idole tout au fil des pages. Sa dureté, sa froideur et sa parfois méchanceté, m'ont conquis. Pourtant on voit bien qu'elle n'est pas sans cœur et n'essaie pas de jouer un jeu pour en donner l'impression, c'est juste que c'est son caractère.
Et Wren, un coup je l'adorais, un coup je la haïssait. Elle changeait de visage comme de chemise. Mais on découvre son véritable et définitif visage à la fin et je puis affirmer que désormais Wren fait également partie des personnages géniaux de ce livre.
Aussi j'ai vraiment aimé que le livre jongle entre la fanfiction de Cath et sa vie à elle. Cela permet de s'en détacher quelques instants pour découvrir un autre univers incroyable et addictif. Et ça permet également de nous faire découvrir de nouveaux personnages tous très attachants et agréables.
Et la fin bien qu'un peu conte de fée (mais je n'en veux pas à l'auteur car elle a écrit le livre d'une manière tellement réelle qu'un peu de "magie", (ça n'en est pas vraiment) ne fait de mal à personne) est splendide et je n'aurais pu concevoir une autre fin.
Vraiment c'est un roman qui fait du bien, beaucoup.
A lire sans se poser de questions.
Le Dernier Jour de ma vie Le Dernier Jour de ma vie
Lauren Oliver   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2017/05/before-i-fall.html

Pour son premier roman publié (Before I Fall est sorti en version originale en 2010 et pour la première fois en français l'année suivante), Lauren Oliver ne s'est clairement pas facilité la tâche par la structure de l'histoire. En effet l’héroïne, Samantha, revit en boucle un jour précis de sa vie tout au long du roman. Pour ma part je n'avais jamais lu ce gimmick de boucle temporelle, néanmoins j'ai déjà vu plusieurs films qui s'articulaient autour de cette particularité (le plus célèbre est sans nul doute Un Jour Sans Fin mais plus récemment sont sorti Source Code ou encore Edge of Tomorrow). Clairement c'est un gimmick très ingénieux mais qui peut rapidement devenir un piège car l'histoire devient beaucoup trop facilement répétitive. En lisant Before I Fall j'ai d'ailleurs commencé à avoir un peu peur de cela, dès le second jour on s'ennuie un peu et on a l'impression de relire la même chose. Néanmoins Lauren Oliver ne tombe pas dans le piège et dès le troisième jour on commence à sentir une vraie évolution, d'abord dans le personnage de Sam et par conséquent dans le récit. Dès qu'on dépasse les deux premiers jours il y a donc de vrais changements qui s'opèrent et on est captivé par les événements qui changent de jour en jour.

Concernant les protagonistes on a une vraie évolution chez l’héroïne qui est fort appréciable. En effet au début elle n'est pas franchement attachante, elle est même un peu agaçante et pour être honnête avec vous si elle était restée la même tout au long de la lecture ça aurait été très pénible à suivre. D'autant plus que ses copines ne sont pas franchement des flèches non plus. Mais là encore l'évolution qui s'opère chez Sam se répercute sur la façon dont elle voit son entourage et sur ce qu'elle pense de leurs actions. J'ai beaucoup apprécié le recul que prend Sam sur ses amies et leurs actes au fil des jours qui se répètent, elle apprend finalement à les accepter pour leurs bons et moins bons côtés et c'est une jolie leçon d'amitié.

Pourtant vous vous demanderez bien pourquoi ce roman n'a finalement pas été un coup de cœur puisque tant d'éléments m'ont plu une fois les deux premiers jours passés... Eh bien je dois dire que j'ai été fortement déçue par la fin et le message ambigu qu'elle véhicule. Je ne peux pas trop vous en dire pour ne pas vous spoiler mais je n'ai pas vraiment compris le choix de l'auteure sur la forme en nous proposant un tel dénouement qui à mon sens ne va pas forcément dans le sens du reste de l'histoire.

Ainsi j'ai beaucoup aimé ma lecture de Before I Fall. Si les deux premiers jours dans la boucle temporelle sont un peu répétitifs et souffrent de l'immaturité de l’héroïne, la suite est prenante et offre de belles réflexions notamment sur l'amitié. Si on rajoute à cela que l'écriture de Lauren Oliver est toujours aussi agréable, on passe un super moment et on ne voit vraiment pas les presque 500 pages se tourner. Très honnêtement je suis super curieuse de voir ce que donne l'adaptation ciné, j'espère que nous aurons l'occasion de la découvrir en France !

(Avis modifié et mieux développé à l'occasion de la réédition)

par Althea
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4