Livres
493 095
Membres
489 714

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Flo57 2016-11-28T16:56:25+01:00

"Parce que tu n’aimes pas le chocolat. Parce que tu n’aimes pas l’esbroufe. Parce que tu es belle comme un cœur, que tu rougis tout le temps et que tu es la fille la plus douce, la plus fière et la plus honnête que je connaisse. Parce que tu m’as eu sur un « j’en ai vu d’autres », et que mon monde n’a plus tourné correctement après ça."

Afficher en entier
Extrait ajouté par mamour04 2016-11-26T00:19:08+01:00

Il replace mes cheveux derrière mon oreille, son index s'attarde sur ma joue, ses yeux sont toujours rivés sur ma bouche... Et puis il obéit. Il m'embrasse, férocement. Je plaque mes mains sur ses joues mal rasées tandis qu'il me soulève et me repose lourdement sur le comptoir. Dieu, il a le goût du vin, de chocolat... Et de vanille.

Morsure de Rafael, Sextatic Magic Chocolate.

♡♡♡

Afficher en entier
Extrait ajouté par fadabook 2017-01-07T23:52:50+01:00

" Je ferai comme si je n'étais pas amoureux de toi la semaine prochaine. A la guerre comme à la guerre, l'arc-à-ciel."

Afficher en entier
Extrait ajouté par mamour04 2016-11-26T00:07:28+01:00

- Je ne suis pas un caméléon Archi...

- Tu n'es pas une vraie fille non plus.

...

Archibald me fait signe d'approcher, mais je suis un peu vexée.

- Si je ne suis pas une vrai fille, je suis quoi Alors?

- Approche et je te le dirai! Manipulateur, mais terriblement attachant: le digne descendant de Lois Cardi... Je ne refuse rien au petit dernier de la lignée, alors je me penche et il murmure dans mon oreille, très vite: - Une sirène qui se cache dans un restaurant. C'est pour ça que tu aimes bien être avec les poissons et les langoustes quand tu es humaine. Parce que c'est toi la reine de la mer. Et la nuit, tu te transformes et, comme tu es seule, tu deviens triste.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-06-23T20:57:00+02:00

- Je ne sais pas. C'est le bordel. C'est normal ?

- Oui, j'imagine... La situation est tellement grave qu'on ne sait plus comment réagir.

- Je ne suis pas d'accord, tonne-t-il en se redressant.

Qu'il est fier, et beau. Et impressionnant, et abîmé.

Et réparé ?

- Je sais ce que je veux, Santa. Je sais ce que je suis venu chercher.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-06-23T20:10:13+02:00

Nos regards se croisent. J’espère que le mien est aussi inquisiteur que blessé ; qu’il sache ce qu’ils ont fait.

- Parce que je ne pensais pas tomber sur une fille comme toi. Sur toi.

Il n'a pas hésité, il l'a même clamé farouchement.

- Je ne suis pas différent de celui dont tu parles, reprend-il. J'ai juste oublié qui j'étais à un moment donné.

- Raconte-moi.

Il soupire.

- Je n'ai jamais voulu te faire du mal, je...

- Raconte-moi !

Il me regarde à nouveau et déglutit ; j'ai gagné.

Quand il commence, je me demande si l'amour est capable de tout réparer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-06-23T19:29:45+02:00

- J'essaie de te joindre depuis deux jours, Rafael ! Et je sais pourquoi tu m'évites ! Oh, comme je le sais ! Je suis en colère, tu es content ? Quel goût auront ses larmes, à ton avis ?

Marianne n'a pas cessé de me fixer, sans doute parce que je dois être devenue blanche. Sans doute parce que j'ai lâché le portable sous le coup de la stupeur. Ou du chagrin, ou de la colère. Là, je ne sais plus. Je respire mal, le ciel de Londres ne m'a pas semblé aussi noir ni aussi bas tout à l'heure.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-06-23T18:44:02+02:00

Enfin, il m'embrasse, dans la rue, sous un lampadaire. À Venise.

Ses lèvres sont tièdes et voraces, ses doigts frais courent sous ma chemise.

- Santa, comment s'appelle la couleur de tes cheveux ?

Il broie ma hanche dans sa paume en attendant ma réponse.

- 'Manic Panic. Hot Hot Pink'.

Ses grands yeux dorés s'écarquillent.

- C'est moi qui panique, là...

Il dit vrai, je le lis encore dans ses yeux.

Je le laisse encore m'embrasser, la gorge serrée.

- Retournons à l'hôtel, Santa. Ce sera aussi bien.

Non, ce ne sera pas si bien que ça, parce que ça pourrait être mieux encore. Il le sait autant que moi mais tient à ce que ça n'arrive pas. Je vais me contenter de ce qu'il me donne, pourtant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-06-23T17:40:41+02:00

- Je suis venu m'excuser, Santa.

- Tu t'es déjà excusé deux fois.

- J'ai pour habitude de tout faire trois fois.

Je rougis.

- Oui, trois fois, confirme-t-il avec une lueur dans les yeux.

'Je ne tomberai pas dans le piège. Je ne tomberai pas dans le piège. Je ne...'

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-06-23T17:21:34+02:00

- J'ai essayé de t'envoyer des messages sur le réseau.

- J'ai suspendu mon compte.

- Je tenais à m'excuser.

- Je tiens à ne plus évoquer ce qui s'est passé.

- Santa... soupire-t-il. Il faut que tu comprennes que...

Il est interrompu par des applaudissements ; ceux de Germain Marnier qui tente de nous réunir pour nous briefer sur la prochaine épreuve.

Sauvée par le gong. J'ignore royalement Rafael et me lève pour gagner le centre du plateau.

Je remporte la première manche. Mais quel horrible pincement au coeur...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode