Livres
505 435
Membres
513 101

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par doublie 2017-09-21T16:11:34+02:00

Lorsqu’il voit que je porte son T-shirt, il lâche le paquet de chips qu’il tient et s’avance vers moi. Il retire sa casquette et la met sur ma tête. Ses yeux prennent une teinte si sombre que j’en frissonne. Il m’enlace, me pousse contre le plan de travail. Je me laisse aller au désir que je ressens et au sien. Il m’en coupe le souffle.

– Je retire ce que j’ai dit, et je te ramène ce soir. C’est non négociable.

– Tu es complètement névrosé.

– Du tout. Je suis plutôt très excité. Comment veux-tu que je tienne la soirée ? Tu es envoûtante. Mon T-shirt, ma casquette, toi, c’est tout ce qu’il me faut pour me rendre dingue.

Je glousse, il se penche vers moi et m’embrasse comme un diable. Ses lèvres sont impatientes, sa langue aussi. Elle ne tarde pas à taquiner la mienne. J’agrippe son T-shirt entre mes doigts et je me grandis pour ne rien rater de ces sensations.

– Tu veux faire le tour du propriétaire ? murmure-t-il à même ma peau.

– Le tour de ta chambre, tu veux dire ?

Il rit et les secousses de son corps font vibrer le mien. J’ai de plus en plus de mal à lui résister.

– J’adore quand tu lis dans mes pensées.

Je me dis que je devrais faire plus attention, être plus vigilante, ne pas craquer si facilement, mais il arrive je ne sais comment à faire taire mes pensées. Il me caresse les joues et m’embrasse encore.

– Merde, les amoureux, faites ça ailleurs qu’à côté de la bouffe.

Eren éloigne sa bouche de la mienne, je tourne la tête.

– Ryan, casse-toi d’ici !

– Ah ! s’esclaffe celui-ci, amusé. Il a dit « Ryan », donc il est sérieux.

Gosling sourit, me fait un clin d’œil. Je rougis, mais je ne bouge pas. Quel crétin celui-là aussi.

– Je dis juste de faire attention, parce que je n’ai pas envie de goûter à la sauce spéciale Eren ou de retrouver un poil de cul dans les chips. Et toi ? rajoute-t-il en demandant à Johanna.

Elle prend une chips dans le saladier et fait semblant de retirer quelque chose dessus, ce qui me fait éclater de rire.

– Non plus.

Afficher en entier
Extrait ajouté par la-voyageuse 2017-09-24T02:35:26+02:00

(Échange de sms eren - poppy)

–Tu veux être mon escort et jouer ma fausse petite amie à Paris ?

   

–Nem, tidak, nei, no, iié, niet, nein, non…

   

–J’ai plus ou moins compris où tu voulais en venir, mais vraiment, il n’y a rien à faire.

Réfléchis-y quand même, Ginger. Du vendredi au lundi, durant le dernier week-end d’octobre. On aura une semaine de pause. 3 jours à Paris, tous frais payés. Toi, tu n’as rien à faire, juste jouer ma copine, ensuite, chacun continuera sa vie de son côté.

Afficher en entier
Extrait ajouté par doublie 2017-09-21T16:09:34+02:00

– Tu ne t’arrêtes pas pour dire bonjour, Honey ! C’est malpoli, tu sais !

Je me retourne, il est adossé au mur. Il m’attendait ici ? L’idée me donne des papillons dans le ventre. Il me rattrape et je rougis. Bon sang, ce mec est… sexy. Il est en jean, avec un pull noir, une casquette et une veste toutes deux à effigie des Blue Devils, il est trop craquant.

– Tu fais la promo de ton équipe ou tu as peur qu’on ne te reconnaisse pas sans ?

Il ricane. Il est encore plus sexy quand il fait ça.

– Tu sais très bien que tout le monde sait qui je suis.

Et ça se confirme, car pratiquement tous les regards se posent sur lui. Ah, ces sportifs, déjà des stars à l’université.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celine-Lequest 2017-10-06T16:11:04+02:00

Il se penche, attarpe mon visage en coupe et plante ses yeux dans les miens, faisant disparaître le reste du monde, nous laissant seuls sur la terrasse du deuxième étage de la Tour Eiffel.

- Eren ?

- Je vais t'embrasser, Poppy. Il nous regardent tous.

- Peut-être, oui...

- Pour le deal, rajoute-t-il avec plus ou moins de conviction.

- « Pour le deal », oui ...

- Pour rendre les choses plus crédibles, enchérit- il, la voix rendu grave par le désir.

- « Pour rendre les choses plus crédibles » , c'est logique, oui...

- Parce qu'il me semble que c'est nécessaire.

- « Nécessaire » ...

Afficher en entier
Extrait ajouté par mzellebabeth 2017-10-02T12:19:11+02:00

– Je n’ai pas reçu de photo aujourd’hui, dit-elle en me fixant. Tu ne m’aimes plus, Escort Boy ? La flamme de notre faux couple s’est-elle déjà éteinte ?

Il ne m’en faut pas plus pour me sentir victorieux et fier de moi. Si je m’attendais à entendre ça… Je ris.

– Loin de là, ça ne fait que commencer, non ? Tu as fini par t’y faire, Honey ?

Elle glousse un peu et secoue la tête en regardant par la vitre. La nuit est tombée sur la ville de Durham et les réverbères éclairent les rues de leurs lumières orange.

– Je fais un book, je récupère toutes tes photos pour les vendre aux plus offrants. Comme les Pokémon, je les collectionne. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Eleana2731 2018-10-14T10:40:03+02:00

Il se pince les lèvres, et un sourire craquant se dessine sur son visage. Je n’arrive pas à m’empêcher de rire. Imbécile !

– Maintenant, si tu permets, j’ai rendez-vous.

Je me plonge dans mon livre.

– « Il me prit dans ses bras pour essayer de m’abriter de la pluie tant bien que mal et me lova contre son torse »…

Je referme mon livre et le fusille du regard.

– Quoi ? Je lis avec toi, je m’ennuie…

– Occupe-toi tout seul !

– Alors, il fait quoi après ?

– Il lui met un doigt dans le cul, je grommelle.

Ses yeux lancent des étincelles, je sens mes joues devenir écarlates. Merde ! Pourquoi j’ai dit ça ?

– En voilà une chose intéressante ! Fais-moi lire. Donne !

Il tente de l’attraper, mais je le frappe avec le livre. Il rit. Les voyageurs derrière nous ricanent. Je glousse.

– Gamin !

– Tu as les joues toutes rouges, Honey ! Aurais-tu honte de ta lecture ?

– Non, je n’aime juste pas qu’un crétin lise par-dessus mon épaule.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celine-Lequest 2017-10-06T15:19:58+02:00

- Qu'est ce que tu fais ? Souffle-t-elle.

- J'improvise.

- Tu...

- Tu es parfaite, Honey ! Je murmure en attrapant la pierre minéral blanche qui pend à son cou. On se fiche d'où on va, de qui tu vas rencontrer, que tes habits soient des vieilles fripes comme tu l'as dit. Tu m'as fait bander de suite en arrivant et tu es belle.

- Très classe Dreamlover. Mais merci ...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Eleana2731 2018-10-14T13:16:19+02:00

– Et donc, cette histoire de deal, c’est quoi ?

– Je pensais que tu n’avais pas le temps.

– Je n’ai pas dit que j’accepterais. Je veux juste entendre la prochaine ineptie que tu vas me sortir.

La revoilà, ça, c’est ma Poppy.

– Sors avec moi.

– Quoi ?

– Tu m’attires, Honey, j’annonce d’une voix rauque. Je sais que c’est réciproque. On s’est embrassés plusieurs fois et merde, j’ai envie de continuer. Je veux continuer de t’embrasser mais aussi te voir de temps en temps. Tu sais, pour sortir, aller au restaurant, regarder les matchs de NBA qui commencent bientôt. Je te désire. Je pourrais te montrer le côté sextatique des choses.

– Tu partagerais ta vie « sextatique », quel honneur et quelle bonté d’âme ! Tu es si généreux…

Je ris.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Eleana2731 2018-10-13T21:12:17+02:00

Eren

Oui.

Elle a dit oui.

Je ne dois pas ressentir ce qu’un mec ressent quand il demande sa femme en mariage, mais j’ai l’impression d’être à deux doigts. J’aime quand tout fonctionne comme je veux. Putain de merde, elle a dit oui. Elle a fini par accepter. Je me donnais encore une semaine avant de paniquer et d’essayer de trouver quelqu’un d’autre. Ses mots résonnent dans ma tête depuis hier soir et chaque fois ça me rend heureux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ambre_09 2017-11-15T23:07:35+01:00

-Je sais, mais un con qui adore t’embrasser.

Je fonds et me laisse aller en oubliant où nous sommes. Lorsqu’il s’écarte, je souffle.

– « Sexceptionnel », murmure-t-il.

– Quoi ?

– « Sexceptionnel », voilà comment c’était hier, Honey. Ce n’était pas « sextatique », c’était « sexceptionnel ».

Je ronronne comme un chaton, on pourrait presque sentir mon ventre vibrer. C’est idiot, mais ça me rend heureuse.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode