Livres
564 670
Membres
617 184

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par farahAnah 2020-10-02T03:57:02+02:00

— Moi, je ne regrette pas, lâchai-je, avec une moue boudeuse.

Un bref ricanement s’échappa de sa gorge, accompagné d’une œillade taquine.

— Ça, c’est parce que tu es amoureuse.

Je fronçai les sourcils. M’arrêtai, en le laissant continuer d’avancer avec le parapluie. Les gouttes sur le sommet de mon crâne étaient froides, diminuant cette envolée calorifique qu’il me causait. Surpris, il fit volte-face, s’immobilisa en m’interrogeant du regard, cigarette entre les lèvres.

— Je suis amoureuse ?

— Bien sûr, rétorqua-t-il du tac au tac, d’une placidité glaçante.

Il réduisit l’écart entre nous, m’évitant le rhume, puis écrasa son mégot au sol. De sa main imprégnée de tabac, il leva mon menton pour plonger ses yeux sombres, sévères, dans les miens.

— Tu es amoureuse de moi, et c’est ce qui me fait perdre la tête.

Mon ventre se tortilla.

J’aimais Wolf de tout mon cœur. Cet état de fait n’avait rien d’anormal. Nous vivions ensemble en tant que frère et sœur, il était le centre de mon univers, la raison pour laquelle j’avais intégré le manoir. J’avais tant lu sur l’amour, certaine que mes sentiments s’apparentaient à de l’obsession, du désir. Une nécessité.

— Comment peux-tu en être si sûr ?

Il s’avança encore et se baissa légèrement, son visage n’étant plus qu’à quelques centimètres du mien. Mon cœur palpitait derrière mes côtes.

— Parce que je l’ai décidé, ma poupée. Qu’est-ce que tu ressens, là ?

Je cillai, humectant mes lèvres.

— J’ai envie que tu m’embrasses.

Il me sourit.

— Pour quelle raison ? exhala-t-il contre ma bouche.

Pour quelle raison ?

— Parce que… c’est inexplicablement bon. Parce que je suis au plus près de toi, je partage quelque chose de très intime.

— Nous avons toujours été intimes, me contra-t-il, presque narquois.

Mon nez se plissa.

— Non, pas comme ça. Dans ces moments-là, tu succombes. Et c’est quand tu es le plus faible que je te trouve le plus beau.

Son souffle sur ma peau disparut. Il se crispa, le regard brillant d’étonnement. Durant quelques secondes, je crus que je l’avais déstabilisé.

— Hm ! rit-il, comme pour masquer son trouble. Tu vois, ma poupée, tu es amoureuse. Autrement, personne n’aimerait le monstre tapi en moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-02-28T15:41:35+01:00

Je culpabiliserais pour deux. J’embrasserais nos péchés, moisirais dans les abysses de l’enfer a sa place.

Afficher en entier
Extrait ajouté par farahAnah 2020-10-02T03:59:08+02:00

Dans la chambre toute noire, je ne trouvais pas le sommeil, cette nuit.

Sa colère était imprimée dans mon cœur. Son expression, lorsqu’il nous avait rejointes dans le jardin, la veille, me le serrait. Je ne voulais plus jamais avoir à la subir. Plus jamais.

C’était arrivé parce que j’avais été contre la volonté de Wolf. J’avais désobéi sans le savoir.

Cet homme sentait le danger. Il me rassurait, pourtant j’avais peur de ce qu’il y avait en lui. Il était comme un loup, un loup qui m’avait acceptée dans sa meute. Je ne devais pas m’en exclure. Surtout pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ilonalibois 2021-06-30T17:45:33+02:00

Je levai les yeux vers son visage tiré. Son visage d’ange aux airs de démon. Wolf était si séduisant, j’avais beau me repaître de son image tous les jours depuis cinq ans, l’effet qu’il me produisait ne s’était jamais estompé. Au contraire.

Bien sûr que je ne voulais pas mourir.

Fallait-il que l’on boive le calice jusqu’à la lie ? Mon cœur était en chute libre.

Sans répondre, je nichai ma tête contre son torse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Idole 2021-04-18T18:02:37+02:00

Pendant qu’elle se rhabillait, sans même se nettoyer (je veux te garder en moi, m’avait-elle dit), je m’affalai contre le mur décrépi, sûr d’entacher mon manteau griffé. Le souffle encore erratique, je l’observai avec dévotion, cette certitude ancrée derrière mes côtes : Kai coulait dans mes veines.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Idole 2021-04-18T18:00:19+02:00

— Et… je ne peux plus t’appeler Katharina, décréta-t-il d’une voix inaudible.

Ce fut le coup de grâce. Je l’encaissai, immobile, compressée entre ses bras fermes. Mes repères étaient en train de voler en éclats.

— Kai3… c’est très bien, Kai. C’est plus court. Mais je ne t’imposerai rien, est-ce que cela te convient ?

— Oui.

« Oui, tout ce que tu voudras », réprimai-je.

J’étais dans l’incapacité d’accéder à tous ses désirs, mais dans la mesure du possible, je m’y plierais. Je n’avais nul autre choix, de toute manière.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-02-28T15:41:20+01:00

J’ignorais quand le déclic s’était produit. Cette conviction qu’elle était mon âme sœur, qu’en plus de m’appartenir, elle me possédait dans le creux de sa main et m’asservissait à son insu.

...

Le souffle encore erratique, je l’observai avec dévotion, cette certitude ancrée derrière mes côtes : Kai coulait dans mes veines.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-02-28T15:41:04+01:00

Je ne... suis rien... sans toi ! J’ai mal... quand tu n’es pas là ! Et j’ai mal... quand tu es là ! Parce que... parce que... mon cœur bat trop fort !

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-02-28T15:40:46+01:00

Comment résister ? Comment la préserver ?

Si dans mon esprit, la dépravation m’avait englouti, elle ne devait pas s’en douter. Sous aucun prétexte.

Tant pis pour mes nuits blanches, tant pis si je rêvais de la mort, tant pis si je me désagrégeais...

J’espérais juste qu’il ne soit pas déjà trop tard.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode