Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lucette33 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Mes mots sont les fleurs de ton silence Mes mots sont les fleurs de ton silence
Antoine Paje   
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre ...
Lorsque l'on se prend au jeu, on a tendance à essayer de provoquer sa propre "zone de combat" et quand cela marche un tout petit peu, l'introspection commence et nous fait réfléchir sur celui qu'on est ...
Voilà ce que ce livre a réussi à faire sur moi.
Admirable écriture, j'aimerais lire les autres romans de cet auteur!

par PatFlash
Retour sur terre Retour sur terre
Melanie Rose   
http://lesangdeslivres.blogspot.fr/2015/10/retour-sur-terre-de-melanie-rose.html

La couverture est vraiment belle, mais quand nous lisons le roman, nous l’aurions vue différemment.

Quand nous commençons ce livre, nous sommes ravis de constater que les chapitres sont assez courts, ce qui aide grandement à la lecture. Ensuite, nous rentrons facilement dans l’histoire grâce à la plume fluide et simple de l’auteure.
Au départ de cette histoire, nous sommes tout de suite au cœur de l’action. Nous rencontrons Michaela, l’héroïne de ce roman et tout de suite, nous la trouvons attachante. Nous rencontrons également d’autres protagonistes qui vont avoir un rôle très important dans la continuité de l’histoire.
Rapidement, nous sommes assez angoissés de voir un évènement surgir et nous nous demandons bien ce qui a pu se passer. Nous vivons comme si nous étions à la place de Michaela, car l’auteure a choisi d’écrire cette histoire à la première personne, ce qui n’est pas pour nous déplaire, car l’angoisse est encore plus à con comble et le mystère est poussé à fond.
D’autres personnages viendront se greffer à la suite. Nous ne comprenons pas pourquoi l’un d’entre eux est aussi sur la défensive et a une pointe d’exaspération dans sa voix quand il retrouve une personne qu’il n’a pas vue depuis longtemps.
Par la suite, quand nous avançons un peu plus, nous comprenons sa réticence, mais nous trouvons quand même sa réaction disproportionnée aux vues de la situation. De ce fait, nous n’arrivons pas à savoir si nous allons l’apprécier ou non.
Les autres personnages proches de Michaela, au début de l’histoire, nous intriguent beaucoup. Nous n’arrivons pas à savoir qui ils sont réellement et si ce sont de bonnes ou mauvaises personnes pour elle grâce au mystère que fait planer Mélanie Rose.
Tout au long, cette dernière va nous faire douter sur tout et tout le monde. Cette intrigue peut-être considérée comme un thriller installé dans un roman contemporain, ce qui est peu commun et fait vraiment plaisir à lire.
Par la suite, nous sommes troublés, touchés au fond du cœur, tristes à un point que nous nous sentons aussi perdus que l’héroïne. Ce sont de terribles évènements, assez durs à encaisser, mais qui sont obligatoires pour que l’histoire soit parfaite.
Nous apprenons à connaître les personnages et très vite, nous voyons à quel point ils sont loufoques. Bien que ce soit une histoire stressante et captivante à la fois, ces derniers vont beaucoup nous faire rire. Déjà, leur différence de caractère est très bien réalisée, mais aussi leurs différentes cultures qui ajoutent beaucoup de piment dans l’histoire. Au fur et à mesure, nous en venons à tous les apprécier.
Nous rencontrons un autre personnage qui ne nous inspire pas confiance et dont nous venons à nous en méfier. Par la suite, nous comprenons que nous avions raison et nous sommes ravis d’avoir bien cerné cette personne.
Ce qui est bien dans ce roman, c’est que tout y est très bien installé et créé.
Nous avons tous les sentiments contradictoires qui viennent s’insérer au fur et à mesure de l’histoire comme : l’amour, la haine, la joie, la tristesse, la confiance, la trahison… Tout y est installé et tout nous paraît, on ne peut plus, réel.
Quand nous rencontrons un nouveau personnage, nous nous demandons très vite qui il peut être. Beaucoup d’interrogations nous passent à travers la tête et nous imaginons beaucoup d’hypothèses, mais tout sauf la bonne et du coup, quand nous apprenons qui il est, nous sommes choqués, mais aussi, ravis de voir à quel point Mélanie Rose à bien mené son intrigue.
À la fin de cette histoire, nous sommes assez stressés. L’angoisse revient au galop et nous avons peur du devenir de trois personnages. C’est une fin digne d’un très bon polar et nous sommes ravis de ce merveilleux final.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?


Je ne connaissais pas cette auteure et j’avoue que j’ai un véritable coup de cœur pour sa plume !
L’histoire est rondement bien menée du début à la fin à tel point que je voulais toujours en savoir plus.
Je vous invite à lire ce merveilleux roman, qui pour moi, est un véritable coup de cœur !
Pour ma part, je vais suivre attentivement cette auteure et me procurer ses romans précédents.
L'âme et la vie L'âme et la vie
Carl Gustav Jung   
Quatrième de couverture
Ce choix de textes - plus d'un millier - éclaire et illustre les aspects les plus caractéristiques, les plus accessibles aussi, de la doctrine de Jung. L'ouvrage s'adresse moins au spécialiste qu'au lecteur soucieux de découvrir les perspectives originales qu'ouvre cette pensée sur les domaines les plus importants de l'existence humaine. Parmi les thèmes abordés, on retiendra l'essence et l'activité de la psyché (l'âme, la conscience et l'inconscient, les archétypes, le rêve), l'homme dans sa vie relationnelle (médecin et malade, l'homme et la femme, jeunesse et vieillesse, l'individu et la communauté), le royaume des valeurs et des choses dernières (la connaissance de soi, la vie de l'esprit, la création, le bien et le mal, le devenir de la personnalité, l'Occident et l'Orient, destin, mort et rénovation, la voie vers Dieu). Le lecteur pourra aussi se laisser guider, à son gré, par les titres plus précis figurant en haut de chaque page et qui en résument le contenu essentiel. Enfin, l'index général des matières et des noms situé à la fin de l'ouvrage en facilitera également une étude plus attentive. L'Âme et la Vie constitue l'introduction la plus riche et la plus sûre à l'une des plus grandes doctrines psychologiques de notre temps.

par anonyme
L'Obsédé L'Obsédé
John Fowles   
Il ne faut jamais convoiter un livre trop longtemps. A attendre trop longtemps ce livre que je m'imaginais très fort, j'ai forcément été un peu déçue. En expliquer la raison précise dévoilerai la structure du roman et gâcherai le plaisir de la découverte. Aussi je peux résumer mon avis comme ceci : on est souvent plus dans l'analyse que dans l'émotion, je m'attendais à quelque chose de plus "tendu" dès le départ.
La Ferme du bout du monde La Ferme du bout du monde
Sarah Vaughan   
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire La ferme du bout du monde. Même s'il y a une certaine tension dramatique dès le début du roman que ce soit dans le vécu des personnages du passé ou celui du présent, je lui ai trouvé un effet très paisible. Une certaine tranquillité se dégage du style et peut-être du lieu évoqué si particulier, cet endroit reculé de la Cornouailles. Mais, ne nous y trompons pas car le paysage et le climat de cette région où la nature garde tous ses droits correspond tout à fait à l'ambiance de ce qui se joue dans cette famille qui vit depuis six générations dans cette ferme éloignée comme livrée à elle-même et aux éléments.
L'histoire se passe sur deux périodes à plus de 70 ans d'intervalle. En 2014, Lucy, une infirmière de 32 ans, mariée depuis 7 ans, découvre que son mari la trompe. Au même moment, elle manque de peu commettre une erreur fatale de dosage mettant la vie d'un nourrisson en danger de mort. Bouleversée, ses supérieurs l'engagent à se mettre en congé maladie pour l'été. Elle retrouve dans la ferme familiale sa mère Judith et sa grand-mère Maggie. Cette dernière est l'héroïne de la période durant la seconde guerre mondiale que nous allons suivre en alternance. Maggie va vivre une passion avec Will venu de Londres pour trouver refuge en 1939 avec sa soeur Alice dans cette ferme pour y travailler. Mais les amours de ces jeunes gens vont être contrariés par la mère de Maggie, froide et sévère, qui la promet à un bien meilleur parti.
Dans la première moitié du roman qui se lit agréablement, j'ai beaucoup aimé la vie à la ferme dans cette région au caractère particulier aussi bien dans la période actuelle que dans celle concernant le début des années 40 avec cette famille accueillant ces deux jeunes gens et qui tous vont perdre un peu de leur insouciance, notamment face à la guerre qui se joue non loin même s'ils sont à l'abri et peu concernés par ses effets dans les premiers temps. En 2014, il y a les problèmes liés aux endettements que la ferme connait avec le risque de devoir vendre auxquels Lucy souhaite trouver une solution. Cela lui permet par ailleurs de ne pas penser à ses propres soucis liés à son mariage qui bat de l'aile et à sa profession qui provoque en elle des angoisses. Dans la seconde moitié du roman, cela devient passionnant et addictif car un événement nous plonge dans l'expectative de ce qui s'en suivra.
J'ai trouvé le style et le rythme des chapitres entre le passé et le présent tout à fait à mon goût. La dramaturgie surgit du vécu difficile et incertain des héros et les personnages secondaires ne sont pas en reste. Si je me suis beaucoup attachée à l'héroïne, Maggie, durant quasiment tout le roman, j'ai été très touchée ensuite par le personnage secondaire de Alice digne d'une héroïne dans une certaine mesure car je l'ai trouvé très émouvante. J'ai beaucoup apprécié la description très réaliste des sentiments et émotions que vivent les personnages et qui montre une héroïne dont le jugement a pu être brouillé par méconnaissance de certaines choses et le personnage secondaire d'Alice qui se révèle pour moi un personnage très nuancé que j'ai beaucoup aimé.
www.ladyromance.over-blog.com
Les Yeux couleur de pluie Les Yeux couleur de pluie
Sophie Tal Men   
Je termine la lecture de ce roman mitigé. Je suis forcé d'admettre que j'avais d'abord choisi ce livre parce que la couverture m'avait attiré l'oeil. Après avoir lu son descriptif, l'histoire me paraissait légère et agréable. Un roman entre-deux. La lecture s'est faite rapidement, mais je ne sais pas si j'ai réellement apprécié. Je n'ai pas l'impression de mettre attachée aux personnages comme à mon habitude. Je trouve qu'il manquait quelque chose, tout me semblait froid. Beaucoup de technique et peu d'émotion ressentie. Je n'ai pas détesté, mais je n'ai pas pour autant aimé. Dommage puisque, à mon avis, l'histoire avait tous les éléments pour être une petite romance estivale bien sympathique.

par Fannylap
Ginny Moon Ginny Moon
Benjamin Ludwig   
Coup de cœur !

Ce livre est juste... sublime !
Ginny Moon a 14 ans. Elle est autiste et a été retiré à sa mère à l'âge de 9 ans. Elle vit maintenant avec ses nouveaux Parents-pour-toujours. Sauf que Ginny a un problème, sa Poupée est restée chez Gloria, sa mère biologique qui la maltraitait. Cela l'obnubile. Elle est donc prête a tout pour retrouver celle qui la battait afin de découvrir ce qu'il est advenu de sa Poupée.

Le lecteur se trouve immédiatement embarqué dans l'histoire de cette jeune autiste et ne lâchera pas le livre avant de savoir ce qu'il s'est passé le soir où les services sociaux sont venus la chercher et surtout, pourquoi cette adolescente de 14 ans fait un blocage sur une simple poupée.

Ginny vous embarquera loin dans son monde, monde qui reste obscur pour les adultes qui l'entourent, mais qui ne le sera pas pour vous puisque c'est elle la narratrice.

C'est émouvant, c'est drôle, c'est instructif. C'est juste génial.
Entre « Le bizarre incident du chien pendant la nuit », « Autobiographie d'une courgette » et « La ballade de Lila K.», c'est un premier roman que je vous recommande sans réserve.

par dadotiste
Une vie entre deux océans Une vie entre deux océans
M.L. Stedman   
J'ai passé un bon moment de lecture.

Il est difficile de rester indifférent à ce genre d'histoire, on est forcement touché. Le personnage d'Isabelle est celui qui m'a le plus émue.

Par contre j'ai trouvé le personnage de Tom tout à fait détestable. Toute vérité n'est pas bonne à dire, il fait voler sa famille en éclat juste pour se donner bonne conscience?
[spoiler] Il élève un enfant pendant 4 ans mais vu qu'il a mauvaise conscience il préfère faire souffrir tout le monde plutôt que de prendre sur lui??? Et après il fait son martyr en prenant toutes les charges et en refusant d'incriminer Isabelle? On doit faire quoi là? Louer sa grandeur d’âme? C'est de sa faute à lui si on est là, on va pas le remercier. [/spoiler]

Le personnage le plus à plaindre est bien sur Lucy, ça me fendait le cœur de la voir aussi malheureuse. [spoiler]Encore une fois comment Tom peut il infliger une telle douleur à cette enfant ?? La priver du jour au lendemain de tout ces repères? [/spoiler] D'ailleurs j'ai trouvé peu crédible qu'elle ce soit aussi bien remise de ces événements, un traumatisme aussi puissant laisse des traces.

Bref le récit met un peu de temps à ce mettre en place mais on fini par être pris par l'histoire.

Le personnage le plus censé de toute cette histoire reste quand même la sœur d'Hannah [spoiler]Hannah ne sait pas gérer cette enfant, et comme elle le dit dans le roman, ce n'est pas sa fille. En étant élevé par Isabelle elle est devenue la fille de cette dernière. La sœur d'Hannah voit bien que supprimer Isabelle de la vie de Lucy c'est un acte abominable. Le mieux pour l'enfant aurait été de rester auprès d'Isabelle tout en introduisant petit à petit Hannah dans sa vie[/spoiler]

Une lecture qui soulève des questions intéressante et qui amène le débat, car clairement tout le monde n'aura pas le même point de vue sur cette histoire et ça, c'est intéressant.

par celia23
Le Gang des rêves Le Gang des rêves
Luca Di Fulvio   
Ce roman fait le buzz sur les réseaux littéraires depuis plusieurs semaines. Et une fois n’est pas coutume, c’est à la fois amplement mérité et j’ai participé à l’engouement général !

Ce n'est pas une surprise : j'ai adoré cette lecture. Rien que le titre me parlait, j'aime les oxymores de ce genre !
Et donc. Ce livre. C'est une jeune italienne, Cetta, qui émigre à New York avec son bébé. Dès le début, le ton est donné : l'histoire sera loin d'être rose. Et pourtant...
L'auteur fait avancer le récit avec plusieurs époques parallèles sans que l'on se perde, ou si peu (si c'est le cas, cela donne bien l'idée d'un « rêve »...). Le jeune Christmas trace son chemin avec malice et intelligence au milieu des dangers des gangs et de la honte de la pauvreté. Jusqu'au jour où il tombe amoureux d'une jeune fille plus riche et traumatisée...

Il n'y a quasiment que des bons points : les personnages sont hauts en couleur, le scénario est bien rythmé, la plume est légère.
Un seul aspect m'a dérangée et m'empêche de qualifier ce roman de coup de cœur : de terribles violences sexuelles sont décrites et, à mon sens, elles étaient loin d'être toutes nécessaires, notamment vers le milieu du roman.
Je pourrais aussi chipoter et dire que j'ai trouvé la fin un chouïa trop facile.
Mais globalement, j'ai adoré ce livre. L'ambiance est extra, j'ai souvent ri ou souri, j'ai tremblé... J'ai ressenti tout ce que l'on peut souhaiter ressentir dans une lecture, les 700 pages se tournent toutes seules !
Je ne peux que recommander très chaudement ce roman, comme tous ses autres lecteurs !
« Arrête avec tes mensonges » « Arrête avec tes mensonges »
Philippe Besson   
Intimiste, vibrant et saisissant, Arrête avec tes mensonges est un roman qui nous emporte et nous enroule en son sein. Il émane de cette histoire à la fois brutale et infiniment douce une chaleur envoûtante qui nous berce et nous ramène à ces amours perdues, qui ne sont plus douloureuses, mais qui demeurent inoubliables. C’est un récit qui bouleverse universellement tant il vise, avec pudeur et véracité, nos émotions les plus profondes. Les destins de Philippe et Thomas sont renversants. Arrête avec tes mensonges, c’est avant tout une histoire d’amour silencieuse, qui se fait discrète parce que cachée, mais dont l’impact est retentissant auprès des héros et des lecteurs. Une romance sublimée par ses non-dits qui m’a complètement retourné et qui me restera en tête pendant longtemps.

Les premières pages imposent ce qui sera le point d'honneur de cette histoire : les mots de Philippe Besson se veulent directs mais poignants grâce à leurs envolées lyriques. Je suis instantanément tombé amoureux du style magnifique et maîtrisé de l’auteur. Pendant ma lecture, je me sentais véritablement au creux d’un cocon chaud et invisible duquel je ne voulais sortir sous aucun prétexte. Lire Arrête avec tes mensonges, c’est comme s’emmitoufler sous une couette épaisse un jour de pluie : on se sent emprisonnés de la meilleure des façons possibles dans un univers qui n’appartient qu’à nous. Philippe Besson excelle dans l’art de nous couper le souffle en déversant, noir sur blanc, les passions ardentes qui ont consumé sa jeunesse.

--> CHRONIQUE INTÉGRALE : https://motsdejo.wordpress.com/2018/05/15/arrete-avec-tes-mensonges-philippe-besson/

par Jordan