Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LucineB : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Off-Campus, Tome 4 : The Goal Off-Campus, Tome 4 : The Goal
Elle Kennedy   
J'ai commencé ce livre avec plusieurs à priori, 3 pour être précises :
- Je n'ai jamais réussi à m'attacher au personnage de Tucker dans les autres romans, il était totalement absent et insipide lors des rares fois où on le croisait
- Je n'appréciais pas non plus le personnage de Sabrina
- L'idée qu'elle tombe enceinte me paraissait totalement idiote, mais soit, à voir
Et mes à priori étaient fondés au final. Je n'ai pas aimé ce livre. Je ne peux pas dire que je l'ai détesté mais tout de même. Il y a trop de choses qui ne cadrent pas.
Enfin bon parlons des personnages. Le personnage de Tucker est le pire de celui des garçons. Il est mielleux à souhait et honnêtement, c'est un boulet qui se laisse absolument faire. Alors oui la patience, la douceur, le romantisme c'est bien beau tout ça mais à un moment donné il faut arrêter d'abuser. Elle l'empêche de la soutenir, de voir sa fille quand il veut et lui il dit "amen très bien mon amour on fera ce que tu voudras". C'est ni romantique, ni attentionné c'est tout simplement lâche.
Maintenant parlons de Sabrina, ou le personnage le plus incohérent auquel on puisse penser. Sabrina change d'avis comme de chemise. Elle se prétend être une fille hyper intelligente pourtant elle ne sait réagir à rien. Elle dit oui puis non, blanc puis noir. C'est très agaçant. Pour moi ce personnage est raté.
Dernier à priori, la grossesse. Je trouvais ça idiot et ça n'a pas loupé. Il n'y a aucune raison que Sabrina tombe enceinte. Lynchez moi si vous le voulez mais non ce n'est pas crédible pour un sous. Alors, on compte 99.7% d'efficacité pour la pilule contraceptive si elle est bien prise, ce qui veut dire que sur 1000 relations sexuelles il y aurait 3 risques de tomber enceinte. Alors oui si elle est bien prise, mais Sabrina a des relations sexuelles plus ou moins régulières et elle rêve plus que tout à son avenir, donc elle doit faire attention, autrement ça ne cadre absolument pas avec ce personnage déjà très bancal. Deuxième point, je suis désolée mais une phrase du livre est totalement absurde à savoir "il y a autant de risque de tomber enceinte avec juste le bout qu'avec une éjaculation". C'est une ineptie. Il y a un risque de tomber enceinte avec juste le bout oui, mais jamais aussi fort qu'avec une éjaculation complète. En d'autre terme : juste le bout + pilule = une chance tellement infime d'une grossesse que s'en est ridicule.
Pour ce qui est du reste de l'histoire, déjà il faut croire que l'auteur aime les personnages brisés, on a eu le droit à tout, violence, alcool, viol, famille monoparental, pauvreté et maltraitance.
Je saluais sur le dernier livre la chute plus plausible avec la mort de Beau qui prend au final son importance vraiment dans ce tome mais alors là je ne salue pas du tout la fin. Non mais honnêtement, elle devient limite major de promo avec un bébé de quelques mois, publie dans une super revue, Tucker achète une affaire super florissante et songe à s'étendre. Cui-cui les petits oiseaux quoi.
Fin bref, ce roman n'avait pour moi aucune construction et une logique bancale. De plus je ne sais pas si c'est ma version ou la traduction mais mon roman était bourré de fautes. J'avais déjà noté ce détail dans un chapitre du livre précédent et c'est franchement agaçant.
Autrement dit je suis très déçu de la manière dont se clos cette série. Très emballée par le début mais très déçue par cette fin trop peu travaillée et qui manque de cohérence.

par Lovea
Marked Men, tome 6 : Asa Marked Men, tome 6 : Asa
Jay Crownover   

Une histoire sympathique pour clôturer la série.

Enfin presque puisqu'il y a trois spin-off à ma connaissance à propos de ZEb et Sayer, Orlando et Dom et Avett et Quaid dans la série Saints of Denver...

On devrait donc avoir des flashs du devenir de nos 12 personnages de Marked Men...

par LJ51
Marked Men, tome 5 : Rowdy Marked Men, tome 5 : Rowdy
Jay Crownover   
C’est toujours un vrai bonheur d’attendre le prochain tome d’une série chouchou. Je remercie énormément les adorables attachées presses de chez Hugo Roman, car Marked Men fait partie de ces sagas qui auront marqué ma vie de lectrice. Je me rends compte, que j’ai énormément de chose à dire, alors que Rowdy est jusqu’ici resté très en retrait dans les autres tomes. Ce qui est intéressant avec ce tome, c’est que Jay Crownover a réussi à me rendre curieuse d’un personnage qui était tellement discret, que j’étais à la fois impatience et soucieuse de découvrir ce que l’histoire allait me réserver.

A l’image des tomes précédents, l’enfance de Rowdy s’est passé dans l’indifférence la plus totale jusqu’à ses dix ans. Alors qu’il était un petit garçon triste et seul, ses deux voisines vont lui offrir la chance de s’épanouir comme tous les petits garçons et cette rencontre va être déterminante dans sa vie. Rapidement il tombe sous le charme de Poppy la plus jeune et se lie d’une amitié intense avec Salem la plus grande. Alors que leur situation n’est pas enviable l’un à l’autre, il développe un fort lien qui va les amener à se confier pendant les moments difficiles, comme s’ils s’étaient toujours connu.

Ce lien va se briser quand Salem abandonne sans une explication sa vie au Texas, laissant Rowdy seul. Désireux de s’en sortir, il décide de montrer à Poppy qu’elle n’est pas obligée d’écouter son père en étant une petite fille modèle, mais la situation va dégénérer et le jeune homme va à son tour tout quitter pour se consacrer à sa passion pour le dessin et faire une rencontre déterminante avec Phil Donovan.

Aujourd’hui le petit garçon a bien grandi, et il peut se féliciter d’être devenu un homme intègre, qui peut enfin laisser libre cours à son don pour le dessin. A l’image de ses frères de cœur, le jeune homme n’hésite pas à user de ses charmes et ne se gêne pas pour obtenir ce qu’il désire avec la plus grande facilité. Désormais heureux et casé, le petit groupe va pourtant se faire du souci pour leur ami, qui semble avoir du mal à se poser avec une femme. Quand son passé va franchir la porte du salon de tatouage, il va prendre une claque mémorable et tenter de rester éloigner de celle qu’il n’a jamais pardonnée de l’avoir quitté.

Salem Cruz a été élevé dans la religion par un père tyrannique qui voulait simplement que ses filles rentrent dans le moule, alors que sa jeune sœur est prête à tout pour être une fille modèle, Salem est étouffé par les obligations et ne supporte plus de ne pas pouvoir être celle qu’elle a toujours rêvée d’être. A 18 ans, elle décide de tout laisser derrière elle et malgré les regrets elle n’oubliera jamais celui qui a fait battre son cœur de jeune femme. Malgré dix années écoulées, Salem va voir une opportunité de se racheter et de se rapprocher de Rowdy. Même si le jeune homme semble vouloir la tenir à distance, elle va tenter de lui prouver que même s’il a grandi en ne voyant en elle qu’une simple amie, elle est prête à tout pour qu’il lui pardonne et lui laisse sa chance. Cette amitié particulière, c’est aujourd’hui transformé en une attirance puissante, qu’ils vont avoir bien du mal à ignorer.

Je dois admettre que Rowdy aurait presque pu rivaliser avec les frères Archer et il peut se féliciter d’avoir atteint le top 3 de mes Marked Men chouchous sans même que je m’y attende. Ce qui m’a sauté aux yeux, c’est la complémentarité de ces deux personnages, même en étant dix ans sans se voir, leur passé commun est ancré dans leur vie d’adulte et lorsqu’ils vont enfin se donner une chance, j’ai aimé avoir à quel point ils ne pourraient plus jamais avoir le sentiment de se sentir seuls. Rowdy est un homme passionné d’une grande gentillesse, son charme associé aux descriptions de Jay Crownover rend ce héros diablement sexy, avec une part de vulnérabilité qui le rend attachant et unique. Il fait partie des personnages les plus posés du groupe et malgré son côté secret, il est prêt à tout pour ceux qu’il considère comme sa famille. Il a une manière de croire en Asa qui m’a également redonné confiance en ce personnage qui avait pourtant conservé une image assez négative depuis le tome 2 et c’est appréciable pour savourer le prochain.

Après cinq tomes, Jay Crownover arrive encore à me surprendre. Ces hommes et ces femmes que nous avons suivi, sont désormais une famille et l’intérêt de cette série, c’est que chaque tome arrive à apporter un élément nouveau tout en conservant les codes que l’auteur s’était fixé. L’univers du tatouage rend la lecture intense et ses personnages font rapidement grimper la température. Même s’il est difficile de ne pas émettre des comparaisons, toutes ces histoires, ces personnages qui nous ont fait passer par toutes les émotions m’ont marqué à leur manière et même s’ils se démarquent les uns des autres, certains personnages m’ont plus touché que d’autres. Un tome qui fait honneur à cette série riche en émotion.

http://wp.me/p4u7Dl-3bG

par Luxnbooks
Marked Men, tome 4 : Nash Marked Men, tome 4 : Nash
Jay Crownover   
Après Rule, Jet et Rome vient l'histoire de Nash le gentil garçon ! Son histoire aussi complexe que celle de ses amis raviront les fans de la série Marked Men ! La série continue avec Rowdy le garçon sympa qui à un lourd passif et ensuite Asa ! La série vaut le détour ! Bonne lecture ;)

par Ryzel
Marked Men, tome 3 : Rome Marked Men, tome 3 : Rome
Jay Crownover   
Jay Crownover sait décidément comment nous rendre accro ! Depuis le premier tome, j'avais vraiment envie de découvrir l'histoire de Rome. Ce grand frère si protecteur, cet ami si important pour Shaw, cet homme engagé pour son pays. Pour tout vous dire, je l’idolâtrais un peu. Même si Rule reste mon chouchou.

Je me suis donc lancée dans cette lecture, certaine quelle me plairait. Je ne me suis pas trompée ! Ce troisième tome est encore meilleur que le précédent et à pas grand chose du premier, qui avait été un coup de coeur !

Ici, nous retrouvons donc Rome, le frère de Rule, et Cora, l'amie de Shaw et de toute la bande d'ailleurs !

Une chose est sûre, la plume de Jay Crownover est hyper addictive ! Et ses personnages sont juste incroyables ! Le personnage de Cora, qui dans les tomes précédents me plaisait déjà beaucoup, est un personnage auquel on s'attache très rapidement. Ce petit brin de fille qui croque la vie à pleines dents malgré son coeur brisé m'a de suite plu ! Elle est une amie fidèle, loyale et prête à tout. Sa personnalité a vraiment fait que j'ai accroché à l'histoire.

Pour Rome, au début j'ai vraiment cru que j'allais lui en vouloir ! Notre revenu de guerre n'est plus le frère qu'il était. Il n'est plus que l'ombre de lui même. Brisé par ce qu'il a vécu, il crache son désespoir sur ses proches. Son comportement, bien que justifié, m'a vraiment fait peur. J'ai cru que je n'allais plus autant l'apprécier ! Mais c'est grâce à Cora qu'il va tout faire pour remonter la pente !

Je n'ai pas eu autant d'émotion qu'avec l'histoire de Rule et Shaw, mais je peux vous dire que celle de Rome et Cora est juste superbe ! Pas mal de passages m'ont fait craquer, avec un sourire tout bête sur le visage, et je ne regrette vraiment pas cette lecture ! D'ailleurs, comme toujours, Jay Crownover nous réserve son lot de surprises et rebondissements en tout genre ! Tenez-vous prêtes !

En conclusion, j'ai adoré cette lecture, et bien sur, je la recommande ! Hâte de lire l'histoire de Nash et Saint que l'on découvre un peu plus !

par Carole94P
Marked Men, tome 2 : Jet Marked Men, tome 2 : Jet
Jay Crownover   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/04/01/marked-men-tome-2-jet-jay-crownover/

Le premier tome de Marked Men avait été une incroyable surprise, tant et si bien que j’avais eu un joli coup de cœur pour cet opus aussi surprenant qu’addictif. J’avais donc hâte de renouveler l’expérience avec la suite, même si je redoutais un peu le fait que cette dernière ne soit pas à la hauteur.

Alors, effectivement, j’ai préféré Rule à Jet, mais cela ne s’est joué qu’à un cheveu. J’ai vraiment apprécié ce second opus à sa juste valeur, dans la pure continuité de l’histoire précédente, et c’est avec plaisir que je me suis replongée au cœur de notre groupe de tatoués préférés.

Ayden m’a étonnée, mais Jet m’a complètement faite craquer. Vu son étoffe de rock star, je pensais que l’on aurait affaire à un tome où la femme allait courir après le mec. Pour ma plus grande surprise, ce fut l’inverse. Il faut dire qu’Ayden et Jet cachent bien plus de choses qu’ils n’en laissent transparaitre. La fragilité de Jet m’a prise au dépourvue et m’a sincèrement touchée ; ce grand garçon m’a émue et je n’avais qu’une envie : qu’il puisse trouver le réconfort qu’il cherche inconsciemment. Ayden, quant à elle, m’a étonnée, non pas dans sa façon d’agir, mais dans sa dualité ; ce conflit constant entre là Ayden d’aujourd’hui et celle de son passé. Alors quand ce passé ressurgit, ce n’est pas forcément pour le meilleur, et j’ai vraiment été scotchée par ce passif que je n’avais absolument pas entr’aperçu chez elle.

Mais là où Jay Crownover se démarque vraiment dans son genre, c’est qu’elle n’abreuve pas son histoire de scènes de sexe. Souvent, c’est la surenchère dans ce genre d’histoire, où les scènes explicites prennent le pas sur l’histoire principale et ne servent plus à grand chose au bout d’un moment. Ici, c’est l’inverse. Chaque moment intime est judicieusement placé sans que cela ne fasse trop ; chaque scène permet à l’historie d’avancer… et c’est vraiment quelque chose qui m’avait marquée dans le premier tome, cette justesse et cet équilibre, et que j’ai adoré retrouver une nouvelle fois dans la plume de Jay Crownover.

Pour conclure : j’ai encore passé un excellent moment avec nos Marked Men. Jay Crownover a su trouver ce juste milieu dans son écriture pour nous livrer une histoire aussi sensuelle qu’intrigante. Le tout saupoudré de bad boys tendres comme des nounours. Je suis toujours aussi conquise après ce second tome, et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite de la bande !

par Kesciana
Marked Men, tome 1 : Rule Marked Men, tome 1 : Rule
Jay Crownover   
C'est bête de se dire que j'ai acheté ce livre en étant certaine qu'il me plairait. Pourtant j'aime l'idée de ne pas m'être trompée.

Autant vous dire que je ne suis pas allée acheter ce roman avec ma mère... Mais j'aurais pu ! J'aurais dû. On aurait bien ri quand je lui aurais dit que c'est un roman plutôt porté sur l'érotisme. Eh ouais, maman. ^^

Bref ! Ce premier tome de la saga Marked Men m'a charmé, rien de plus simple et de plus fort. J'en ressors toute joyeuse et je n'ai qu'une envie c'est de courir à la Fnac acheter le second tome. Dommage qu'il soit deux heures du matin...

Ce qui m'a attirée en premier dans ce roman, ce n'est surtout pas ses passages chauds. Mais la simple et merveilleuse idée "d'entrer" dans un monde de tatoueurs et de personnes qui osent écouter du métal. Les tatouages et ma famille, c'est une histoire d'amour qu'on partage donc j'ai tout de suite été emballée par l'idée d'un bad boy tatoué des pieds à la tête -et percé en plus, nom de dieu, je vais faire une crise cardiaque ! En ce qui concerne le genre métal, ce n'est pas mon genre favoris question musique mais je vis avec un grand frère qui m'en fait manger tous les jours alors, honnêtement, Marked Men avait de bons arguments pour s'infiltrer dans mon cœur littéraire comme si on entrait dans un resto.

La plume de Jay Crownover est entraînante et très agréable à lire. Je crois que j'ai rarement été aussi emballée par la façon d'écrire d'un auteur. C'était simple mais j'ai trouvé super que grâce à sa simplicité elle fasse passer des émotions, etc...

L'histoire est très bien menée et Ô combien addictive.

Mais ce qui m'a vraiment plu, ce qui m'a conquise ce sont les personnages. Il ne m'a pas fallu dix pages pour m'attacher à tout ce petit monde en me disant que je me faufilerais bien dans l'histoire pour me faire une place parmi eux... Il pourrait pas y avoir un tome avec moi dedans, Jay, please ? Faudrait que je fasse gaffe à ce que j'écris, ça pourrait être mal interpréter...

J'adore les personnages, tous qui qu'ils soient. Bon, sauf Gabe (l'ex que j'aurais bien envoyé chier un milliard de fois) et les parents de Shaw (sur qui j'aurais bien craché si j'avais autant de talent que mon grand frère pour ce genre de trucs...). Mais sinon, qu'est-ce que je les ai aimé les personnages de ce merveilleux premier tome !

Rule Archer - le gars tatoueur dont tu tombes amoureuse dans ce premier tome.
Shaw Landon - la fille qui fait des études de médecine que tu voudrais désespérément être dans ce premier tome.
Rome Archer - le grand frère militaire que tu ne peux qu'aimer parce qu'il est merveilleux.
Remy Archer - frère jumeau de Rule (bon, il est mort trois ans plus tôt mais il vit à travers les personnages donc, tu t'y attaches quoi qu'il advienne).

Au fait, suis-je la seule à avoir trouvé ça génial que les frères Archer aient tous les trois un prénom qui commence par un R ? Pourquoi mes parents n'ont-ils pas eu la même idée ? Sérieux, des fois je me pose des questions sur eux ! ^^

Nash - le meilleur ami de Rule et tatoueur qui me donne envie de lui faire des câlins et ne me demandez surtout pas pourquoi, je ne sais pas.
Rowdy - ami de Rule et tatoueur aussi, que je ne demande qu'à connaître d'avantage !
Ayden - meilleure amie de Shaw et que j'adore tout simplement.
Jet - ami de Rule et chanteur d'un groupe de métal, je vais devenir sa plus grande groupie d'ici peu.
Cora - gérante du salon de tatouage, perceuse, et fille géniale que tu veux à tout prix avoir comme amie.

OK, aux premiers abords, ce roman à l'air d'être un cliché. Mais je le répète, parce que je l'ai déjà dit pour d'autres romans, je me fais un plaisir de lire les clichés. Ils me rappellent que ça peut vraiment arriver, plusieurs fois, à tout le monde. Et puis, je rêve de clichés. Mais finalement, lorsqu'on lit l'histoire, on passe au-dessus de l'idée du cliché - on lit et on est tellement dedans que rien ne pourrait nous perturber et on prend notre pied (sans mauvaise idée derrière la tête).

Les évènements de ce roman m'ont plu et satisfaite, je n'en attendais ni plus ni moins et donc, j'ai adoré ! De plus, j'ai beaucoup aimé les relations entre les personnages, quelles qu'elles puissent êtres. [spoiler]Je me suis doutée dès le départ que Remy était gay, j'ai du flaire. ^^ Et la réaction de Rome suite à cela m'a un peu déçue de sa part mais je suis sûre qu'il saura se rattraper le moment venu *regard qui veut tout dire et sourire faussement innocent*.

La déclaration d'amour de Rule à Shaw m'a fait fondre. Je crois qu'elle fait partie des plus belles que j'ai lu jusque-là. Je dis bravo à cette œuvre d'art vivante (bien que j'ai conscience qu'il est fictif) qu'est ce gars ![/spoiler]

En conclusion, il est clair que j'ai aimé ce livre et que je le recommande à tout le monde ! Parce que personne ne peut résister à ça. Non, je vous assure. C'est une saga vraiment prometteuse.

En tout cas, vous pouvez être sûrs et certains que je me jetterais sur le second tome (et les tomes suivants) comme si c'était le dernier livre de la planète.


par Sheo
D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You? D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You?
Estelle Maskame   
Après avoir lu les deux premiers tomes en français, je ne pouvais pas attendre novembre pour la sortie du troisième, j'ai donc décidé de le commander en VO. Et heureusement ! Bien que je sois triste d'avoir du quitter Eden et Tyler, je suis contente d'avoir pu les retrouver dans ce troisième et dernier tome, et je sais que je les retrouverais en novembre dans la version française.

On retrouve Eden, un an plus tard, toujours en été, puisque c'est la particularité de cette série, les trois tomes sont toujours un an plus tard, et se déroule pendant les vacances d'été. Elle est de retour à Santa Monica après sa première année à l'Université de Chicago. Mais après la révélation de la relation entre elle et Tyler un an auparavant, son père ne lui parle plus, ainsi que Jamie, un des frères de Tyler. Ils n'acceptent pas leur relation, et ne comprennent pas comment ils peuvent faire ça entre demi-frère et demi-sœur. Mais Tyler étant parti à la fin du second tome, Eden a passé un an à supporter toutes les remarques stupides, et elle ne veut plus entendre parler de Tyler, et elle soutient qu'elle n'est plus amoureuse de lui. Mais lorsque celui-ci va débarquer pour quelques jours à Santa Monica, et lui proposer de repartir avec lui pour quelques jours, pour qu'elle comprenne pourquoi il s'est absenté pendant onze long mois, elle ne va plus savoir quoi faire.

Aaaah, j'adore cette série ! C'est frais, c'est jeune, c'est mignon, mais c'est aussi mature, et j'ai juste adoré lire ces trois merveilleux tomes, et j'en redemande encore et encore !

Ce tome possède une vraie fin, on n'est pas emporté cinq, dix, ou vingt ans plus tard comme dans beaucoup d'épilogue, il n'y en a d'ailleurs aucun, mais il y a quand même une fin, et je la trouve magique. Tout n'est pas parfait, mais ça y ressemble pour moi, et j'ai adoré la façon dont Estelle Maskame a terminé cette superbe saga.

On voit la plupart des personnages, Eden, Tyler, leurs parents, les grands-parents de Tyler, Rachael, Snake, Emily, mais aussi la meilleure amie de Portland de Eden que l'on a vite fait connu dans le premier tome, Amelia.

Tout est crédible dans cette série, l'amour que ressentent les protagonistes peut paraître gros, puisque à chaque tome, ils ont eu un an de séparation, mais ça montre aussi que le vrai amour existe, et croyez moi, je suis une grande romantique, mais je ne suis certainement pas le genre de personne à croire au seul et grand amour, ni au prince charmant, mais je crois aux âmes sœurs, je crois au fait que l'on en ait plusieurs, et qu'on les rencontre tout au long de notre vie. C'est comme ça que je vois Eden et Tyler, comme des âmes sœurs.

Et puis cette série m'aura fait visiter plusieurs endroits, tels que Santa Monica, New-York mais aussi Portland. L'auteure les décrit parfaitement.
Quand je pense au premier tome, lorsque Eden arrive à Santa Monica pour la toute première fois, j'ai l'impression que ça fait une éternité alors que je l'ai lu il y a seulement deux-trois semaines. Depuis, il s'est passé trois ou quatre ans dans l'histoire, et j'ai l'impression d'avoir vécu toutes ces années avec eux. Estelle Maskame a fait grandir ses personnages parfaitement, on voit une évolution incroyable entre le premier et le troisième tome.

Je ne m'en rendais pas vraiment compte avant d'écrire cette chronique, mais je me suis vraiment attachée aux personnages et à l'histoire, et tout ça va tellement me manquer ! Ca faisait quelques mois que je voulais lire cette saga, dès que le premier tome est sorti en France, je me souviens avoir voulu attendre novembre pour que les trois soient sortis en français, mais je n'ai pas pu attendre, et j'ai tellement bien fait ! Lorsqu'on est sur d'aimer un livre rien qu'en le voyant, il ne faut pas hésiter une seule seconde.

Je vais finir cette chronique par dire que cette série fut un énorme coup de coeur, et que je la recommande des millions de fois.

Et puis n'oubliez pas... No Te Rindas. ♥


http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2016/08/dimily-tome-3-did-i-mention-i-miss-you.html

par OLDB
My dilemma is you, Tome 3 My dilemma is you, Tome 3
Cristina Chiperi   
Je l'ai reçu un jour avant sa sortie officiel, comme chaque livre que l'on précommande sur Amazon. J'avais hâte de commencer, le deuxième tome nous laissait sur un long mystère.
My dilemma is you est une lecture sans prise de tête, on tape bien dans le clichés, les événements sont sans surprise et les personnages n'ont pas le plus grand caractère du monde.
On en parle que Chris soit plus perturbée par sa relation avec leau Cam que par la mort de sa meilleure amie? (perso je m'en remettrai pas si la mienne mourrait)
Enfin bref, je savais dans quoi je me lançait avec cette trilogie, bien que le récit soit écrit d'une façon à ne pas entrer dans les détails, que certaines choses sont inutiles et que certaines scène soit absolument gnangnante.
La relation entre Cam et Chris est moins travaillé.
Pouvons nous parler maintenant du fait que parfois elle lui en veut pour strictement... RIEN pendant un bout de temps mais que par contre, quand il lui ment sur leur première fois, elle ne crise pas tant que ça.
Sérieusement, les réaction de Chris m'intrigueront toujours.
J'ai apprécier le tome 1 et 2, mais j'ai détesté celui-ci, vraiment détesté. Quand je l'ai refermé, j'ai eu envie de le jeter à la poubelle tellement j'étais en colère. La fin m'a juste... écoeurée. On ne connait rien de l'avenir de nos personnages, on accèlère le processus et puis HOP on voit le mot FIN s'affichait en bas de la page.
Ce tome est écrit à la légère, il n'y a aucune émotion derrière, j'ai beau avoir essayé par amour pour les personnages, je n'ai aps accroché. J'étais attachée à Chris, Cam, Sam, Nash etc, mais les personnages n'ont tellement pas fait ressortir leurs émotions que j'en ai était dégouter.
My dilemma is you est un roman pour ceux qui veulent se vider la tête, et disons le clairement... pour les minettes en chaleurs. Personnelement, je passais un bon moment au début, mais nous n'avons pas pu évoluer avec l'auteur, ni voir une évolution chez les personnages.
Je n'ai rien ressenti, alors qu'il y a eu plein de moments où l'on aurait du pouvoir entrer dans la tête de Chris et avoir envie de pleurer ou de sauter de joie, mais l'auteur ne nous en donne pas l'occasion. C'est dommage.

par Emma-14
Off-Campus, Tome 1 : The Deal Off-Campus, Tome 1 : The Deal
Elle Kennedy   
J'ai absolument tout adoré dans ce livre.
Absolument TOUT. C'était tellement une histoire réaliste, une histoire ou les sentiments prennent le temps d'évoluer où les personnages apprennent à se connaître. Ce n'est pas le genre d'histoire d'amour ''je tombe en amour au premier regard'' non ici l'auteur nous offres une histoire bien battit et puissante & très réaliste. On passe de je ne t'apprécie pas beaucoup, à je t'aide pour tes révisions à je t'apprécie & on devient amis. Puis on passe du stade amis au stade on se désirent puis viennent les sentiments & la relation. C'était génial j'ai adorée voir nos merveilleux personnages évoluer, voir leur histoire se construire, se bâtir tranquillement et un coup dedans WOW on en veut juste plus encore plus. J'ai été charmer par Garret et le fait qu'il assume ses sentiments envers Hannah quand il se rend compte qu'il veut plus. J'ai aimer que Hannah ne soit pas le genre de personnage qui tome sur les nerfs en acceptant tout sans broncher etc. Elle est forte, belle, intelligente, talentueuse & une fois qu'elle sait ce qu'elle veut elle assume & je l'ai adorée du début à la fin. Garrett aussi vraiment j'ai aimer qu'il soit bon vivant, drôle, agréable, beaux comme pas permis, talentueux & fort lui aussi. Ce sont deux personnages qui ont vécu chacun une épreuve difficile & ils l'affrontent vraiment bien.

La romance est tellement belle & agréable. L'ambiance & l'univers de ce livre est super. L'auteur aborde des sujets sérieux mais les manies d'une tel manière que le livre reste léger c'st tout simplement brillant & les personnages secondaires sont géniaux aussi. C'est un livre tellement bien écrit avec une romance comme je les aimes. L'auteur nous offres vraiment quelques choses de qualité ici avec Off-Campus. Vraiment je manques de mot pour dire à quel point j'ai aimée, adorée l'histoire d'amour entre Hannah & Garrett à quel point je me suis régaler avec leur parcours, leur sentiments & la magnifique chimie qui opère entre eux tout au long du livre. Je me suis laisser emporter dans l'univers du livre je m'aurais crue à l'université c'était tellement présent, tellement bien manier. C'était une lecture addictive & fabuleuse. J'ai bien hâte de me lancer dans l'histoire de Logan quoi que Garrett & Hannah vont vraiment me manquer. Heureusement j'imagine que nous allons les retrouver un petit peu dans le prochain roman.

C'était mon premier roman de Elle Kennedy & ce ne sera définitivement pas mon dernier. J'ai absolument tout aimer dans ce livre. J'ai été charmer par sa plume & son talent, par ses personnages & son histoire, l'univers dans le quel on gravite c'était de toute beauté. Off-Campus mérite d'aller dans ma palme d'or. Je suis tellement heureuse d'avoir lue ce petit bijoux. Une magnifique histoire lisez-le.

par Marieno89
  • aller en page :
  • 1
  • 2