Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LuciusvD : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Tortues à l'infini Tortues à l'infini
John Green   
Turtles All The Way Down (titre anglophone) est, pour moi, le second meilleur roman de John Green (après Nos Etoiles Contraires) à égalité avec Qui es-tu Alaska? J'ai adoré ce livre que j'ai dévoré en moins d'une semaine...

Le style d'écriture est toujours aussi excellent. Je dirais même parfait, selon moi. C'est du pur John Green. Des phrases à en faire pleurer les plus insensibles. Des tournures de phrases, des expressions qui m'ont profondément ému... C'était de la poésie en roman. J'ai eu d'avantage l'impression de l'entendre parler quand je lisais ce livre. Ce dernier m'a définitivement semblé plus personnel que les précédents. On sent l'attachement de l'auteur à traiter ce thème. On sent l'engagement de John Green dans cet ouvrage. Encore plus que pour les autres livres.

Alors, commençons par le scénario et thème de ce livre. Si l'ouvrage est vendu comme une enquête, un mystère à résoudre, le livre ne se focalise pas dessus; ce qui m'a plu. Je me souviens ne pas avoir adoré La face cachée de Margo pour cette raison. Le thème de l'enquête, du suspens, du mystère à résoudre, de la grande quête ne m'est pas particulièrement cher. Je pense que ce livre aurait pu s'en passer, mais il ne m'a pas déranger. Non, clairement, ce livre est portée sur la maladie mentale de Aza et sa façon de gérer sa maladie avec les gens qui l'entourent. Et en cela, cet ouvrage relève du génie.

Je me suis reconnu dans énormément de passages de ce livre. J'ai trouvé que la maladie était très bien traité, non pas comme quelque chose qui est guérissable grâce à l'amour ou l'amitié, mais comme une vraie bataille, qui peut parfois sembler impossible à gagner mais aussi comme un défi à relever au quotidien. Les derniers mots du livre m'ont arraché quelques larmes.

Ensuite les personnages... S'ils ne sont pas nombreux, ils ont l'avantage d'être bien développés à mon goûts. Sans être idéalisés. Aza en est un très bon exemple. L'auteur la dépeint comme une jeune fille sensible, anxieuse, malade... On se prend d'empathie pour elle. Toutefois, John Green n'hésite pas à faire ressortir son côté égocentrique, self-centered, focalisé sur sa maladie, etc. qui existe, et qui peut effectivement être difficile à gérer pour l'entourage de personnes avec des maladies mentales.

J'ai aimé que l'histoire d'amour soit présente mais pas centrale. Le seul reproche que je pouvais faire à TFIOS était qu'Hazel semblait "guérir" de sa depression, un peu magicalement, grâce à l'influence de Gus. Or, ici, on ne tombe pas dans le piège du "l'amour m'a sauvé". La relation entre Aza et Davis est importante, car ce fut le premier amour d'Aza, et car elle met en lumière les luttes du personnage pour agir comme une adolescente normale, ses craintes, ses difficultés à process comme un individu lambda, etc. Donc la présence de cette histoire est pertinente mais elle ne prend pas une trop grosse partie de l'histoire.

L'amitié entre Daisy et Aza, à défaut d'être l'amitiée légendaire, auquel on pourrait s'attendre, est plutôt vraie et réaliste. Les deux amies s'aiment clairement. On sent que Daisy constitue une aide permanente pour Aza. Mais sans que ça tombe dans le cliché de la BFF, histoire d'amitié parfaite. Daisy est un très bon personnage en cela. Elle réagit très bien à certains comportements de Aza : elle lui propose d'aller voir un film chez elle, alors que celle ci fait une crise de panique, etc. Mais parfois, étant humaine, elle a de mauvaises réactions et s'emporte contre son amie. Certains n'apprécieront probablement pas. Moi, j'ai trouvé que ça ajoutait une touche de réalisme aux personnages et à la relation amicale des deux jeunes filles. Car personne n'est parfait, et aucune relation n'est vraiment flawless.

Profond, puissant, touchant sans tomber dans les clichés, je l'ai surtout trouvé très vrai. C'est ce réalisme émouvant qui m'a transporté dans ma lecture, m'a fait vivre toutes les émotions in live, m'a emporté. Véritable voyage dans les pensées directs du personnage principal, ce livre touchera plus particulièrement les personnes qui se reconnaissent en Aza (ce fut mon cas). En écrivant une oeuvre plus sérieuse et "lourde" que ses autres livres, John Green prend un pari risqué auprès de ses fans, qui pour moi, paye à 100%0
Reflection - A Twisted Tale Reflection - A Twisted Tale
Elizabeth Lim    Disney Storybook Art Team (Illustrations)   
What if Mulan had to travel to the Underworld?

When Captain Shang is mortally wounded by Shan Yu in battle, Mulan must travel to the Underworld, Diyu, in order to save him from certain death. But King Yama, the ruler of Diyu, is not willing to give Shang up easily. With the help of Shang's great lion guardian ShiShi, Mulan must traverse Diyu to find Shang's spirit, face harrowing obstacles, and leave by sunrise--or become King Yama's prisoner forever. Moreover, Mulan is still disguised as the soldier called Ping, wrestling with the decision to reveal her true identity to her closest friend. Will Mulan be able to save Shang before it's too late? Will he ever be able to trust her again? Or will she lose him--and be lost in the Underworld--forever?

par fred9
Le Protocole de la crème anglaise, Tome 4 : Reticence Le Protocole de la crème anglaise, Tome 4 : Reticence
Gail Carriger   
Percy is off to Japan, but will Japan survive Percy?

Bookish and proper Percival Tunstell finds himself out of his depth when floating cities, spirited plumbing, and soggy biscuits collide in this delightful conclusion to New York Times bestselling author Gail Carriger’s Custard Protocol series.

Percival Tunstell loves that his sister and friends are building themselves a family of misfits aboard their airship, the Spotted Custard. Of course, he’d never admit that he belongs among them.

Percy has always been on the outside – dispassionate, aloof, and hatless.

But accidental spies, a trip to Japan, and one smart and beautiful doctor may have him renegotiating his whole philosophy on life. Except hats.

He’s done with hats. Thank you very much.

Reticence is the final book in the Custard Protocol series. It takes place after events in Competence and contemporaneous with those in How to Marry a Werewolf.

The Spotted Custard crew is back for one last rollicking adventure! Watch Miss Gail tie up all those loose threads. Look out for appearances from beloved Parasolverse characters (and some less beloved) and learn everyone’s secrets… the hard way.

Percy, of course, could care less.

Or could he?

par Emakhtila
Poison or protect Poison or protect
Gail Carriger   
Lady Preshea Villentia, the Mourning Star, has four dead husbands and a nasty reputation. Fortunately, she looks fabulous in black. What society doesn’t know is that all her husbands were marked for death by Preshea’s employer. And Preshea has one final assignment.

It was supposed to be easy, a house party with minimal bloodshed. Preshea hadn’t anticipated Captain Gavin Ruthven – massive, Scottish, quietly irresistible, and… working for the enemy.

In a battle of wits, Preshea may risk her own heart – a terrifying prospect, as she never knew she had one.
Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 4 : La Carte des jours Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 4 : La Carte des jours
Ransom Riggs   
Quand j'ai vu le roman dans le rayon du magasin, j'ai sauté sur ma mère pour qu'elle me l'achète. Une vraie perle ! J'ai beaucoup apprécié ce tome. Retrouver la bande des particuliers m'a fait plaisir.
Artemis Fowl, Tome 7 : Le Complexe d'Atlantis Artemis Fowl, Tome 7 : Le Complexe d'Atlantis
Eoin Colfer   
Franchement il est super, j'avoue que moi aussi j'ai trouver que c'était court comme s'il y avait moins d'action que d'habitude. Mais c'est pas grave car globalement c'est toujours aussi bon!
Artemis Fowl, Tome 8 : Le Dernier gardien Artemis Fowl, Tome 8 : Le Dernier gardien
Eoin Colfer   
Que d'émotion... Ce livre est vraiment mon préféré. Je viens de le finir. Et objectivement, c'est vraiment le meilleur de toute la série. Une intrigue palpitante, plus d'émotion et des scènes hors du commun. La fin est inattendue, on hésite à pleurer ou à rire... Pourquoi donc faut-il que ce soit le dernier ?!
Le personnage d'Artemis a beaucoup évolué depuis ses débuts, pour finir par devenir un héros digne de ce nom. Le livre finit en beauté, et il clos magnifiquement la série, nous laisse un souvenir indélébile.
Que de fois j'ai relu des passages, discuté des péripéties d'Artemis avec mes amis ! Et bien ça y est, je dois passer à autre chose... J'en garderai toujours un souvenir impérissable. J'ai du mal à me dire que je dois me détacher d'Artemis, Holly et tous les autres, qui sont des personnages qu'on a tant apprécié au fil de nos lectures...
Je n'ai qu'un mot pour la fin : merci Artemis !

par athalia
Le Dossier Artemis Fowl Le Dossier Artemis Fowl
Eoin Colfer   
J'ai beaucoup aimé la premiére des histoires contenue dans ce livre. La deuxiéme un peu moins. Les interviews des personnages sont géniales, ainsi que les shémas et dessins.

par x-Key
The Wicked Years, Tome 2 : Son of a Witch The Wicked Years, Tome 2 : Son of a Witch
Gregory Maguire   
Liir hid in the shadows of the castle after Dorothy did in the Witch. Left for dead in a gully, the teen is shattered in spirit and body. But silent novice Candle tends him at the Cloister of Saint Glinda, and wills him back to life with her music.

What dark force left Liir in this condition? Is he really Elphaba's son? He has her broom and her cape - but what of her powers? Can he find his supposed half-sister, Nor, last seen in the forbidding prison Southstairs? Can he fulfill the last wishes of a dying princess? In an Oz under new and dangerous management, can Liir keep his head down long enough to grow up?

par Joany13