Livres
483 464
Membres
470 926

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par elodiet 2013-08-04T00:55:35+02:00

" les hommes, c'est comme les emplacements de parking. Tous les bons, sont pris, et les autres sont inaccessibles.

Phoebe Traeger"

Afficher en entier

Ne prenez pas la vie trop au sérieux. Après tout, personne n’en sort vivant, de toute façon.

Phoebe Traeger ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2013-02-09T19:57:51+01:00

Jax se montrait tout aussi empressé que Maddie, mais ils ne pouvaient pas faire l'amour au beau milieu de la cour...

- Oh, pour l'amour de Dieu!

La voix de Tara mis brusquement fin à leurs ébats. Elle toisait Jax d'un oeil furibond.

- Et le patin que tu viens de lui rouler, il était inclus dans le devis?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2012-11-06T16:05:58+01:00

"- Tu t'es offert une petite escapade en solitaire, Maddie ? demanda -t-il d'une voix sourde.

- Pas du tout.

Elle ferma les yeux et tressaillit quand il lui mordit doucement le lobe de l'oreille.

Mon Dieu !

-Peut-être, dit-elle alors.En dehors de ceux que j'ai faits avec toi, c'était mon plus beau voyage depuis longtemps.

-Il n 'y a rien de mal à voyager en solitaire, murmura-t-il. Mais c'est mieux à deux"."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Poevai 2016-06-04T04:29:56+02:00

— À ce qu’on raconte, dit Jeanne en lui mettant un nouveau chèque sous le nez, c’est la deuxième des trois filles de Phoebe. Elle était à la quincaillerie, aujourd’hui, c’est Anderson qui tenait la caisse. Il a dit qu’elle était jolie et gentille, et, même si elle lui a renversé toute sa pyramide de seaux de peinture, il lui a donné dix sur dix. Oh, et il l’a invitée à sortir avec lui, aussi, parce qu’elle a de beaux seins.

Jax s’immobilisa, le stylo en l’air.

— Quoi ?

— Attends, je ne les ai pas vus personnellement, ses seins, je me contente de te faire passer l’info. Je parie que tu aimerais savoir si elle a accepté, dit-elle avec un sourire perfide.

Il ne répondit pas, et Jeanne ne put s’empêcher d’enfoncer le clou.

— Bien sûr que tu as envie de savoir, dit-elle.

— Je ne donne pas dans les commérages. Je suis un homme.

— Tu as trop envie de savoir !

— Pas du tout.

— Si !

— Non, je…

Et merde. Se pinçant l’arête du nez, Jax respira un grand coup. Difficile de le nier : il voulait savoir ce que Maddie avait répondu.

— Avant, tu étais douce et serviable, se plaignit-il.

— C’était à l’époque où ton sourire de voyou me faisait encore craquer.

Afficher en entier

Bienvenue à Lucky Harbor!

Population : 2100 veinards et 10100 crustacés.

Afficher en entier

Elles passèrent la demie heure suivante à siroter une autre bouteille de vin et à découper des photos de tous les hommes "potables" qu'elles trouvèrent dans les magazines. Maddie s'attribua Luke Perry et Jason Priesley - avant leur affreuse période de téléfilms à gogo. Chloé opta pour les boys band. Tous, sans exceptions.

- On ne va quand même pas accrocher que des photos de beaux mecs ? demanda Tara.

Lui donnant raison, Chloé suspendit une cuiller à soupe à une branche, puis elle inclina la tête pour observer le résultat d'un oeil critique avant de la déplacer de quelques centimètres, aussi concentrée que si elle créait un tableau de maître.

(...)

Beaucoup plus tard, allongées sous le sapin, les yeux rivés sur la guirlande lumineuse, elles souriaient toutes les trois comme des imbéciles heureuses.

- C'est le plus beau sapin de Noël que j'aie jamais eu ( Maddie ).

- Tu dis ça parce que tu es saoule, trésor, beurrée comme un petit Lu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Poevai 2016-06-04T10:57:31+02:00

Maddie soupira. La seconde d’après, elle se figea en sentant un frisson familier lui parcourir l’échine. Quelqu’un venait d’entrer, et elle savait qui c’était. Quand elle leva les yeux, elle vit Jax s’avancer vers leur table de son pas assuré.

— Tu tombes mal, lui lança Chloe quand il fut à portée de voix. Je n’ai pas encore tout à fait fini de chanter tes louanges.

Maddie fusilla sa jeune soeur du regard et s’aperçut au même moment que, dans le restaurant, le silence s’était installé.

Tout le monde les écoutait.

— Je faisais la liste de tes qualités, poursuivit Chloe. J’ai juste laissé de côté le fait que tu lui as caché certains trucs, et que tu l’as tenue à distance, évidemment. Ça, c’est ton problème.

Pendant que Chloe parlait, Jax n’avait pas quitté Maddie des yeux.

— Alors, premièrement : je ne t’ai jamais tenue à distance. Peut-être que je ne t’ai pas beaucoup parlé de la personne que j’étais avant, mais bon sang, Maddie, je détestais ce type ! Et je crois que j’espérais que l’homme que je suis maintenant te conviendrait.

— Wouaou ! fit Chloe avant de se tourner brusquement vers Maddie. Tu as entendu ça ?

Le coeur de Maddie battait tellement fort qu’elle craignait qu’il finisse par sortir de sa poitrine.

— Oui, Chloe, j’étais là, répondit-elle.

— Ça me semble valable, comme argument, intervint un homme assis deux tables plus loin.

Maddie le reconnut : c’était l’employé de la station-service.

— Je peux me porter garant de Jax, ajouta-t-il, c’est un type bien. Il a prêté de l’argent à ma soeur quand la banque lui a refusé un emprunt. S’il n’avait pas été là, elle aurait perdu son commerce et sa maison.

— C’est lui qui a construit l’extension de notre maison, lança une femme. Et, quand mon mari a perdu son travail, Jax a accepté qu’on ne le rembourse pas tout de suite, alors que rien ne l’y obligeait.

— Seigneur, marmonna Jax en se dandinant d’un pied sur l’autre.

— Il a aussi équipé tous les policiers de la ville de nouveaux gilets pare-balles, ajouta Sawyer qui venait juste d’entrer.

— C’était censé être une donation anonyme, espèce d’abruti !

— J’ai vu que tu t’enfonçais, et ça me démangeait d’en remettre une couche.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Poevai 2016-06-04T09:14:45+02:00

Avec un sourire d’excuse mêlé d’autodérision, Jax dévoila l’identité du vainqueur :

— Maddie Moore, annonça-t-il sous les acclamations des spectateurs.

L’intéressée en resta bouche bée. Chloe se chargea de la pousser en avant.

— Mais je n’ai pas participé, protesta Maddie, tandis que Jax lui tendait la main pour l’aider à monter sur l’estrade improvisée.

Ford et Sawyer étaient tordus de rire, et Chloe n’était pas en reste. Maddie se tourna à demi et la fusilla du regard.

— Combien as-tu rempli de tickets à mon nom ?

— Cinquante !

— Moi aussi ! s’écria Ford.

— J’en ai acheté une centaine, ajouta Sawyer avec un large sourire. C’est pour la bonne cause, il paraît.

Jax se fit la réflexion que ses saletés de copains avaient peut-être leur utilité, après tout.

Afficher en entier

S’il est sage de se conformer aux règles, il est beaucoup plus drôle de les contourner.

Phoebe Traeger

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode