Livres
535 650
Membres
561 920

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Lucyinthesky75 : Mes envies

Frida ou la quête insensée d'un romantique moderne Frida ou la quête insensée d'un romantique moderne
Timéo Arbakan   
Célibataire parisien et dépendant affectif, Julien se lance dans une quête éperdue et obsessionnelle sur les sites de rencontres pour trouver l’âme sœur. Ses errements de « romantique sexuel » l’amènent à croiser la route de toute une galerie de personnages féminins plus ou moins déroutants, en particulier Frida, une femme insolite, exubérante et écorchée vive. Leur rencontre va très vite dégénérer en un jeu du chat et de la souris tragi-comique à l’issue d’abord incertaine puis inattendue.

par melywen
Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie
Virginie Grimaldi   
http://readingissosexy.com/le-parfum-du-bonheur-est-plus-fort-sous-la-pluie-par-virginie-grimaldi/

De quoi ça parle ?

La vie de Pauline n’est plus qu’un champ de ruine depuis que son mari lui a annoncé qu’il voulait divorcer. Après 15 ans de vie commune, elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui avoue ne plus l’aimer. La trentenaire n’a plus qu’une seule solution : retourner vivre chez ses parents avec son petit garçon de 4 ans et tenter de se reconstruire, tant bien que mal.
Elle est cependant certaine que Ben l’aime toujours, mais qu’il a simplement oublié ce qu’il ressentait pour elle. Elle va donc se mettre au défi de lui faire réaliser à quel point ils sont faits l’un pour l’autre en lui écrivant leurs plus beaux souvenirs.
Mais replonger dans le passé ne se fait pas sans douleur…

A quoi faut-il s’attendre ?

Pauline est mise au pied du mur du jour au lendemain lorsque son mari lui annonce qu’il ne l’aime plus. Elle se retrouve donc dans une situation que beaucoup de couples rencontrent un jour ou l’autre. L’auteure aborde donc les thèmes du divorce, de la garde partagée d’un enfant, de la solitude qui suit la rupture. L’héroïne est obligée de se remettre en question afin de comprendre comment son couple en est arrivé là où il est aujourd’hui. Grâce à sa famille et à son psy, elle va parvenir à mettre des mots sur ses souffrances.
Des secrets de famille vont être déterrés, des choses tues depuis trop longtemps vont enfin éclater.
Pauline va découvrir que la vie est loin d’être aussi rose qu’elle n’y paraît pour ses proches. Elle va s’apercevoir que la joie et le bonheur ne sont parfois qu’une façade pour cacher les couches de souffrance de tout-un-chacun.

Les personnages sont attachants et poussent le lecteur à se questionner sur sa vie et sur ses relations avec ses proches.
Pauline, l’héroïne, va se confronter à sa mère, son père, sa sœur cadette et son frère. Elle va comprendre les erreurs qu’elle a commises avec son mari, mais pas seulement.
Chaque personnage apporte à l’histoire son lot d’émotions et d’humour.

Il s’agit, à mon sens, d’un roman qui ne plaira pas aux plus jeunes car il n’est pas adressé à ce public. Il l’est davantage pour les femmes de 30 ans et plus qui ont une vie de famille déjà bien établie.

L’écriture de Virginie Grimaldi est fluide et rythmique, ponctuée de touches d’humour absolument délicieuses. Les pages défilent et on ne se lasse pas un seul instant de cette légèreté !

Mon avis :

Ce roman est un coup de cœur ! J’ai passé un excellent moment en compagnie de Pauline et de sa famille qui m’a fait rire et trembler d’émotion.
J’ai même failli pleurer à la fin du livre… L’auteure est incroyablement douée pour développer les émotions pour, tour à tour, nous faire rire et nous provoquer des frissons dans le corps.
J’ai pu m’identifier par bien des aspects à Pauline, ce qui a certainement joué dans l’appréciation de ce bouquin.
A la lecture de cette histoire, je me rends compte que toutes les familles ont leur lot de secrets et de souffrance. Les apparences sont trompeuses. Souvent, nous avons l’impression qu’un couple, une famille se porte bien, respire le bonheur, mais nous sommes parfois bien loin de la vérité.
Pauline s’est voilé la face pendant longtemps, jusqu’à ce que son mari lui ouvre les yeux en la quittant.
Ce roman nous pousse dans nos retranchements et nous force à observer notre propre vie. C’est ce que j’apprécie dans mes lectures : être forcée à me questionner sur ma vie.
Malgré son caractère un peu dramatique, sachez que cette histoire est drôle et légère. J’ai eu de nombreuses fois le sourire tout au long de ma lecture !

Ma note : 5/5
Est-ce ainsi que les hommes jugent ? Est-ce ainsi que les hommes jugent ?
Mathieu Menegaux   
On reconnaît bien le style épuré et percutant de Mathieu Menegaux, et son goût pour les sujets de société qui nous mènent à nous interroger sur la nature humaines et les limites des procédures judiciaires.

Ceci-dit, même si on a du bon avec ce nouveau livre, je suis nettement moins emballée que pour ses deux romans précédents. On est dans un sujet peut-être moins tabou, et surtout avec un développement moins personnel et plus ancré dans la procédure formelle, ce qui est dommage.

Un récit trop descriptif qui confronte deux points de vue différents : d'un côté, Gustavo, homme accusé (apparemment) à tort du meurtre d'un homme. Et de l'autre côté, Claire, la fille de la victime, qui le reconnaît, sans l'ombre d'un doute, comme le coupable.

Et c'est là que les choses deviennent assez étranges. Déjà, au niveau de l'histoire en elle-même, elle n'avance pas. On est dans la procédure, c'est long, et il ne se passe rien. C'est un roman pourtant assez court (environ deux cent pages), et pourtant, le début peine à se mettre en place. On tourne en rond, et on n'est jamais vraiment plus avancés. Et on n'est vraiment pas dans l'ambiance malsaine instaurée dans les deux livres précédents (même si l'acharnement du policier, et ses questions déplacées sont parfois gênantes)

Et c'est peut-être ce qui est le plus frustrant : le point de vue de Gustavo ne nous éclaire pas. Il décrit ce qui lui arrive, mais il semble avoir oublié ce qui s'est passé ce jour-là, [spoiler]il en vient même à penser que ce qui lui est reproché est vrai. Mais pourquoi ? Il ne semble avoir subi aucun traumatisme, qui expliquerait une amnésie partielle. Je comprends bien qu'on puisse oublier ce qu'on a pu faire tel jour qui a eu lieu trois ans auparavant, mais un meurtre ? Notre protagoniste n'est pas très clair. On en viendrait même à croire qu'il est coupable, nous aussi. Sauf qu'il est innocenté. Et on se pose tout un tas de questions. Comment Claire a-t-elle pu le reconnaître alors ? Et si ce n'est pas lui, qu'est-ce qui s'est passé ? On finit le livre avec ce sentiment de frustration, parce qu'on referme le livre sans en savoir plus qu'en l'ouvrant. [/spoiler]

Petit bémol aussi, à la fin tout s'accélère...bien trop rapidement. Le récit est très lent, jusqu'à la fin, et d'un coup, on se prend tout en pleine tête.
Alors cette vitesse colle bien avec le rythme des rumeurs, et du harcèlement que subi Gustavo, mais c'est assez déstabilisant, et trop vite expédié. Cela donne l'impression que le sujet arrive comme un cheveu sur la soupe et n'est que survolé alors que l'auteur aurait pu prendre le temps de s'y attarder davantage.

par Jenna95
LoveStar LoveStar
Andri Snaer Magnason   
Ma lecture n’a pas été si laborieuse que cela, mais je n’en ressors pas grand-chose.
Dans un monde futuriste, une société, LoveStar, a la mainmise sur les relations amoureuses, sur les publicités, sur la manière de s’occuper des morts… sur énormément d’aspects de la vie des gens, sous prétexte d’optimiser au mieux la vie de chacun et la société en général. « LoveStar et ses experts avaient le pouvoir de soustraire les hommes à ce fardeau qu’était la liberté »
Nous suivons deux histoires en parallèle : celle du créateur de cette entreprise toute-puissante, qui réalise que son œuvre est allée trop loin, et celle d’un couple fou amoureux, qui apprend qu’ils ne sont pourtant pas des âmes sœurs selon LoveStar…

Certains éléments du roman m’ont parlé ou m’ont touchée, car il nous montre une humanité ultra connectée, mais totalement déconnectée des principes les plus essentiels de dignité. La mort est réduite à un simple spectacle à sensation, l’amour à un algorithme, les humains sont des publicités ambulantes, la nature est détruite pour des intérêts financiers… Plus rien n’a de sens dans cette société. C’est la logique du monde actuelle, mais poussée à l’extrême.
C’est une réflexion passionnante, mais l’histoire est trop décousue, pas assez aboutie, pour être efficace. J’ai été souvent un peu perdue, me disant que je comprendrai plus tard… et au final, ce n’est pas vraiment le cas.

LoveStar est donc un roman à part, peut-être un peu trop exigeant, qui ne peut pas plaire à tout le monde. Pour ma part, j’ai eu un peu de mal à entrer dedans, puis j’ai commencé par être assez à l’aise, mais la fin n’a pas été à la hauteur de mes espérances. C’est donc un avis assez mitigé, mais s’il vous intrigue, n’hésitez pas à tenter l’expérience ;)
La Fille dans l'écran La Fille dans l'écran
Lou Lubie   
Une réelle pépite que ce roman graphique écrit et dessiné à quatre main. Une rencontre entre deux femmes, deux univers, si différents mais les protagonistes sont toutes les deux pourtant très proches.

Le roman est présenté d'une manière très ingénieuse, chaque personnage à sa page, on lit donc successivement en parallèle deux vies : celle de Coline, en noir et blanc, et celle de Marley, bien plus pétillante et colorée.
Coline est une jeune femme, entrée depuis peu dans l'âge adulte, triste et perdue, elle s'accroche à sa passion et son talent : le dessin. Malheureusement sa vie n'est pas des plus faciles et cela est souligné par un choix graphique très simple et pourtant très profond : le noir et blanc.
Marley est elle une femme bien installée dans sa vie, qui a déjà battis en partie sa vie à Montréal et qui semble se satisfaire de son quotidien dynamique de trentenaire.

Le scénario est en soit assez classique, on assiste à une rencontre entre deux personnages, à la fois très différents et à la fois extrêmement proche. Cette ambivalence est très bien jouée, notamment au niveau graphique. Les personnages se rencontrent et là commence le réel développement des personnages. Le fil rouge est suivi durant tout le livre, même si l'on remarque parfois des écarts afin d'approfondir certaines scènes ou personnage. L'écriture est intéressante, il n'y a pas de côté répétitif, que l'on peut craindre dans ce genre de livres parallèles, au contraire, les dialogues déjà lus sont coupés de diverses manières très astucieuses.
Les personnages principaux et secondaires sont profonds et bien caractérisés, les autrices ne se sont pas contentées d'une opposition simple, mais, par divers traits, propose des réalités complexes qui rendent cette histoire bien réelle.
Le fait d'aborder la rencontre via internet est un sujet qui me tient particulièrement à cœur, de part la stigmatisation des amitiés et amours via internet, qui sont pourtant de réelles sources de sociabilités et le livre va en ce sens. La quête des personnages : donner sens à sa vie, prendre son envol voire sa liberté est réellement touchante et sa construction très bien structurée.

Enfin, niveau graphique, les deux genres se complètent parfaitement, parfois certaines pages semblent même se répondre, bien que les personnages ne soient pas ensemble. Le travail des couleurs est vraiment très beau, ainsi que des éléments et détails ajoutés. Le livre est plaisant à lire et c'est un bel objet, qui donne envie de se le procurer. J'ai tout particulièrement préféré les pages en duo, qui sont très bien réalisées et l'on voit que les deux univers se mélangent en parfaite harmonie.

En conclusion, je dirais que ce roman graphique est une réelle pépite à découvrir, à lire et à relire sans limites!

par Nausicaah
Le Projet Vanility - Tome 2 Le Projet Vanility - Tome 2
Marion Salvat   
Depuis les événements de la tour Prydington, le quotidien de Maxine s'est vu chamboulé : désormais contrainte de vivre chez sa grand-mère, hostile aux Porteurs, elle doit aussi apprendre à contenir le dangereux Vanility. Elle s'appuie sur l'aide de Joachim, Elysha, Lee et du professeur Sirvain, déterminé à tenir sa promesse, pour dissimuler son existence. Mais un danger venu d'Afrique du Sud remet en question la sécurité précaire des Porteurs : la montée en puissance d'un politicien, leader du Mouvement des Originels, bien décidé à établir la suprématie des Naturels. Désormais, les Porteurs doivent se battre pour leur survie... Dans ce contexte explosif, le secret de Maxine pourra-t-il survivre encore longtemps ?

par PALdeHelo
Malgré tout Malgré tout
Jordi Lafebre   
Merci à Netgalley & à Dargaud de m’avoir permis de lire cet ouvrage.

J’ai repéré cette sortie voilà quelques semaines déjà et rien qu’en voyant la couverture et en lisant le résumé, j’ai su que j’aimerais cette BD. Il y a parfois des rencontres qui ne sont pas dû au hasard, celle-ci était écrite, nous devions nous rencontrer, cette BD et moi. Et dès la première page, j’ai été charmé, je suis tombée amoureuse, irrémédiablement, follement, tendrement.

J’ai beau retourner l’histoire dans ma tête, je ne trouve aucun défaut à cet ouvrage, véritablement aucun (si ce n’est qu’elle aurait pu faire 1000 pages de plus que cela ne m’aurait pas posé de problème). Comment ne pas être touché par cette BD qui pourrait remémorer de tendres souvenirs à beaucoup d’être nous, qui n’a jamais aimé passionnément ?

Cette BD m’a bouleversé, elle a fait quelque chose à mon cœur, je ne sais pas encore quoi, je suis en cours d’analyse mais je peux vous dire que je ne suis pas ressortie indemne de cette lecture, j’ai eu le cœur aux yeux et les larmes au bord des lèvres (ou bien l’inverse ?). C’était tellement beau, tellement fort cet amour entre Zeno & Ana, du genre qui transfigure tout, même le temps, surtout le temps.

C’est l’histoire d’un homme et d’une femme qui sont tombés amoureux au premier regard et qui vont parfois se perdre de vue mais jamais trop longtemps. Il y aura toujours ce lien entre eux, fort qui résistera aux épreuves et au temps qui passe.

Le temps, voilà plusieurs fois que je l’aborde car il est fondamental dans cette histoire. Malgré tout nous invite à découvrir l’histoire qui lie Zeno & Ana en remontant son cours, de la fin au commencement et j’ai adoré cet aspect de la narration, c’est hyper original et surtout cela a un lien avec un élément de l’histoire que je ne révélerais pas ici mais j’ai adoré. J’ai adoré tous les clins d’œil disséminés au fil des chapitres. J’ai adoré tout court même.

Enfin, je suis dingue du style graphique de ce titre, c’est absolument sublime, tout est si beau, si coloré, rien que pour le plaisir des yeux, cette histoire mérite d’être lu parce que c’est absolument magnifique.

En bref, je ne parle pas spécialement de l’histoire dans cette chronique tout simplement parce qu’elle est trop belle pour être dévoilée de cette façon, c’est une histoire d’histoire d’amour, il n’y a que ça à savoir avant de se lancer. Lisez-là, laissez votre cœur se gonfler d’amour pour ces personnages, pour Zeno & Ana, pour leur histoire.

par themusik
Le Petit Prince Le Petit Prince
Antoine De Saint-Exupéry   
Une merveilleuse histoire. On s'y accroche à ce petit bout d'enfant. L'innocence de l'enfant et la nostalgie qu'on en a nous reviennent en pleine face quand on parcourt les pages de ce livre. Si on le lit en étant jeune (ce fut le cas pour moi), on l'apprécie sous un certain angle mais on ne perçoit pas vraiment tout ce qu'il implique... Mais en le relisant ayant grandi et mûri, on se rend compte que ce livre cache des trésors de pensées et on ne peut que se laisser transporter... Assurément un livre que je lirai plus tard à mes enfants :)

par Chouc's
La vie commence à 20h10 La vie commence à 20h10
Thomas Raphaël   
Ce n'est pas le type de livres que j'achète normalement mais La vie commence à 20h10 est une agréable surprise !
C'est frais et c'est distrayant parce que nous aussi on aimerait bien avoir la vie de Sophie : pas trop de prises de tête et à la fin un vrai capharnaüm.

Pendant tout le livre je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Plus Belle La Vie. Et même si l'auteur a changé le nom de la série pour laquelle Joyce travaille (La Vie La Vraie) et qu'il place la série à Nice et non à Marseille, on aura tous compris les grandes similitudes. Bon ça ne m'a pas convaincue de regarder Plus Belle La Vie (on ne peut pas faire de miracles !) et ce n'était pas vraiment le but à mon avis mais ça m'a permis de mieux comprendre l'univers de la télé (chiffre d'audience, toujours qu'il y ait de l'action...).

Ce qui m'a le plus plu, c'est le contraste de Sophie la bordelaise dont le seul problème est de finir sa thèse et Sophie la parisienne qui enchaîne les heures de travail pour une série qu'elle ne tient même pas en estime. En fait, la force de Sophie est tout simplement qu'elle ne se laisse pas "dégrader" par l'univers de la télé. Du début à la fin, elle tient à ses valeurs morales (elle ne peut se résoudre à renvoyer des personnes, elle essaie d'aider les auteurs dans leur emploi du temps pour qu'ils trouvent du temps à eux, elle veut rester honnête avec des acteurs qu'elle a vu grandir comme Joseph...) et je ne pense pas qu'elle regrette d'avoir travailler pour cette prod' parce qu'elle a quad même fait des heureux dans toute cette histoire :
[spoiler]Joseph et Margot n'auraient jamais pu se rencontrer sans elle et Annie est fière que sa tante est ressuscitée Abdou ![/spoiler]
Mais Sophie est également forte lorsqu'elle prend une décision parce qu'elle y va jusqu'au bout quant bien même que se soit idiot, désinvolte ou choquant. Elle le fait quand même. Parce que Sophie, c'est une fille déterminée. Déterminée à bien faire, déterminée à faire plaisir et déterminée à atteindre les espérances de sa mère.

En fait, l'auteur se paie un peu notre tête. Attention, il va falloir suivre le fil de ma pensée.
- Il nous explique par le biais de la série que ce qui plaît aux téléspectateurs, c'est tout simplement que les personnages de série leur ressemblent mais également qu'ils vivent des aventures épiques qu'eux ne vivront jamais. Ça me fait un peu penser à une sorte de : "Français, française, votre vie est pourrie, vous vous ennuyez, regardez La Vie La Vraie, cette série est beaucoup plus intéressante que votre misérable vie." Bon j'exagère mais c'est ce que j'ai pensé, mais c'est ça aussi faire du business.
- Et paradoxalement, c'est un peu le coup qu'il nous fait avec Sophie, son héroïne, puisqu'on ne vivra sans doute pas une double vie comme elle. Et puis pas une double vie qui finit mal, elle a quand même de la chance, cette petite Sophie.
- Et comme il sait que ce qu'aime généralement les lecteurs se sont des personnages qui nous ressemblent mais qui vivent des péripéties épiques que nous, lecteurs, nous ne pourront jamais vivre, c'est un peu comme si on se faisait braquer deux fois de suite.

Et le gros plus de ce livre, c'est tout simplement Marc. Parce que même quand il fait une gaffe, on arrive même pas à lui en vouloir et Sophie pas vraiment non plus... Enfin bref, si vous avez vous aussi votre Marc comme le Marc de Sophie, alors vous avez peut-être une vie qui mérite de figurer dans Plus Belle La Vie ;)

[spoiler]Heureusement qu'elle déchire son contrat, elle ne pouvait faire que ça à mon avis. Parce que ce qui compte, c'est qu'on soit fière de ce que l'on fait, et qu'on en ait pas honte.[/spoiler]
Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée
Cassandra O'Donnell   
EXCELLENT!!!

J'ai ADORE ce premier tome, ce fût pour moi un vrai COUP DE COEUR.
J'ai dû me faire violence pour ne pas le finir d'une traite et m'octroyer une petite heure de sommeil ;-).
Voilà une héroïne comme je les aime, une guerrière intrépide et farouche qui n'hésite pas à faire ce qu'il doit être fait, avec un humour sarcastique et corrosif, tout en étant sensible.
Dans ce livre une grande partie de la communauté surnaturelle est représentée : sorcières, vampires, lycanthropes, démons, muteurs, chamans, potionneuses...
On s'attache à une vitesse déconcertante à la quasi totalité des personnages, quant au vampire Scythe Raphael...hum, disons qu'il est à la fois troublant et délectable!
Voici une nouvelle série qui rejoint mes chouchous et dont j'attends la suite avec une impatience non feinte.
A DECOUVRIR SANS DELAI ET SANS RESERVES!

PS : il était dispo dès hier soir chez Virgin.

par ccmars

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode