Livres
547 813
Membres
585 239

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de lucylou_81 : Mes envies

Hearts, Tome 1 : Forbidden Love Hearts, Tome 1 : Forbidden Love
Claire Contreras   
Ce livre m’a donné envie de le lire dès les premières lignes du résumé. L’histoire qui en découle est sublime, celle d’un premier amour, de cœur brisé et de reconstruction. Une lecture intense, touchante, c’est tout un chapelet d’émotions qui vous submerge dès les premières pages, mes larmes n’ont pas été loin de couler sur certains passages, j’ai vraiment adoré lire ce livre.

C’est principalement du point de vue d’Estelle que nous avons dans l’histoire, cette jeune femme qui essaie de se reconstruire depuis le décès prématuré de son fiancé. Elle tente de se sortir la tête de l’eau, un an s’est écoulé depuis ce jour tragique. C’est en partant vivre chez son frère Victor qu’elle va retrouver Oliver, l’homme qui a fait chavirer son cœur depuis sa plus tendre enfance. Le revoir va faire ressurgir les blessures du passé mais aussi tous les bons moments qu’ils ont partagé. Oli est le premier homme qu’elle a aimé, et bien qu’amoureuse de Wyatt, les sentiments qu’elle lui portait n’étaient en rien comparable à la passion que cet homme a pu lui faire ressentir.

Entre eux l’alchimie est parfaite, leurs émotions passent en un regard, mais tous deux savent qu’une relation sera difficile. Surtout pour Estelle qui a tant souffert des absences d’Oliver, de sa réputation de coureur, elle sait qu’il ne veut en pas s’engager auprès d’une femme. Le fait aussi qu’il soit comme un membre de sa famille et qu’il soit le meilleur ami de son frère renforcent la barrière qui les tient éloignés l’un de l’autre, Vic prendrait très mal le fait qu’ils deviennent amants.

De son côté Oliver va tout faire pour reconquérir Estelle et lui prouver que cette fois-ci il ne prendra pas la fuite. Il va essayer de la rassurer sur son engagement auprès d’elle, il sait qu’elle a souffert, que le fantôme de son fiancé n’est jamais loin, il va devoir faire ses preuves et se montrer patient afin de ne pas la brusquer.

Nous survolons aussi des passages important de leur passé avec quelques flashbacks. C’est avec les souvenirs d’Oliver que nous faisons des bons dans le temps, il nous apporte beaucoup de réponses grâce à ses souvenirs. Ces instants volés, ces moments entre eux de partage et de confidences nous permettent de mettre des images sur les blessures qu’ils se sont infligés et les raisons qui ont rendu Estelle si méfiante envers lui aujourd’hui.

Au fil des pages, nous voyons Estelle devenir plus confiante, moins perturbée, la culpabilité la ronge de moins en moins. Elle apprend à se reconstruire, à rouvrir son cœur, bien que les blessures du passé ne soient jamais bien loin. Elle va se donner corps et âme à cet homme qui lui a pourtant brisé le cœur à de multiples reprises, les instants qu’ils partageront seront doux et plein d’émotions.

Une lecture intense avec des personnages attachants, une jeune femme blessée par la vie, son cœur a beaucoup souffert de ses amours perdus. Oliver est un homme solide, sûr de lui, passionné, passionnant et envoutant. Un jeu de séduction permanent se joue entre nos deux personnages, de la passion et beaucoup de tendresse en ressortent. La sensualité de leurs échanges et la manière dont ils se dévoilent est très plaisante, la lecture se fait plus légère grâce à la touche d’humour qui y est apportée. La plume de l’auteur est fluide et addictive, j’ai vraiment adoré chaque morceau de cette histoire, les bons moments comme les mauvais.

L’histoire d’un premier amour qui hante, qui fait peur, qui passionne, qui vous porte et qui vous rend l’espoir que peut être rien est perdu. Qu’un cœur brisé peut se reconstruire, que l’on peut aimer de différentes façons, elle montre que la vie est courte et qu’il faut profiter de tout ce que celle-ci nous apporte et surtout ne jamais perdre espoir.

http://www.livresavie.com/hearts-le-tome-1-forbidden-love-de-claire-contreras/#more-12673

par Natoche
Foutu coloc ! Foutu coloc !
Lou Garance   
Une histoire super addictive avec un brin d'humour et une excellente réparti de la part des protagonistes seul bémol la fin tous s'enchaîne trop vite comparé au déroulement de l'histoire. Il aurait été bien de développer un peut plus la relation secrete. Et le personnage de leo et milo au vu du dénouement.
En clair à lire de toute urgence
Ps la couverture n'est franchement pas à la hauteur de l'histoire.

par Lorada
Je veux vivre Je veux vivre
Jenny Downham   
Dire que ce livre ne m'a pas ému serait mentir, il est juste exceptionnel ! J'ai véritablement eut du mal à le terminer vu que ma lecture était ponctuée de sanglots. Je me suis vraiment remise en question après avoir lu ce livre, qui m'a énormément aidé à faire le deuil d'une personne proche. J'ai encore des frissons rien que d'y repenser. En tout cas, je ne dis pas ça souvent, mais Merci Jenny Downham, merci de m'avoir aidée à franchir un cap que je pensais insurmontable.

par vagabonde
Le Contrat, Tome 1 Le Contrat, Tome 1
Tara Jones   
J'ai eu envie de m'arrêter déjà en lisant les clauses du contrat au tout début... Pourquoi, mais pourquoi ne l'ai-je pas fait ?!?

Alors en fait, nous avons tout ce que je déteste dans ce livre estampillé "romance" (et qui ne mérite absolument pas ce titre) :

- une héroïne girouette qui passe du "j'ai envie de lui taper dessus" à "je mouille ma culotte pour lui" toutes les trois pages ;

- un "héros" agressif, méprisant, rabaissant, humiliant, harceleur, obsédé, qui ne manque pas de rappeler à chaque moment à la femme qu'elle n'est qu'une chose qui lui appartient et qu'elle doit obéir à chacune de ses lubies ;

- un contrat d'esclavage (de mariage, arf ! laissez-moi rire, au vu des clauses, c'est clairement de l'esclavage => l'une d'elle dit par ex. qu'elle n'a pas droit de se refuser à lui s'il veut la culbuter, donc il a le droit de la violer en gros) ;

- des actes charnels forcés, de la violence gratuite, et surtout, de la violence contre l'héroïne (la fessée, faite TOTALEMENT sans consentement) ;

- un pseudo-mystère planant sur la vraie raison du contrat mais qui doit être bien bateau et n'excuse en rien le comportement de Lancaster envers Angeline.

Aucune chance que je lise la suite !
Et je trouve que la violence verbale et physique est beaucoup trop banalisée dans les romances. Je vois une différence entre deux caractères qui s'affrontent (comme dans "Beautiful Bastard" ou "Attrape-moi... si tu l'oses") et d'autres comme celui-ci.


PS : J'ai entendu parler des accusations de plagiat qui pèsent sur ce livre, j'ai donc fait quelques recherches...
Il est vrai que la fanfiction dite originale (qu'on peut trouver ici : https://m.fanfiction.net/s/7178957/1/Le) présente vraiment beaucoup de similitudes avec ce bouquin... En tous cas, à mes yeux, la notion de plagiat est justifiée à ce stade de ressemblance !
Tara Jones est donc une "autrice" bannie de ma liste de lecture définitivement !

par Vitany
Just 17 Just 17
Emma M. Green   
Je n'ai pas apprécié ce roman.
Cela me coûte énormément de le dire car Emma Green est une de mes auteures préférées. Mais il faut dire les choses comme elles se présentent, et dans le cas de ce livre, c'est loin d'être une réussite.

Je tenais quand même à dire que je n'ai rien à redire quant à la plume de Emma Green qui est encore une fois excellente. Mais si son nouveau roman est un échec, c'est parce que sa lecture a été dérangeante et malaisante. « Just 17 » se penche sur une thématique assez complexe, et je pense malheureusement que Emma Green n'a pas réussi à la développer de la bonne manière. Elle n'a pas réussi à amener le sujet en douceur, et le fait que la romance se développe aussi rapidement m'a rapidement refroidi. En toute franchise, je n'ai rien contre la différence d'âge. Mais dans ce contexte, il est assez difficile à accepter une romance entre un professeur et son élève. J'ai essayé de m'investir dans cette relation naissante, mais c'était beaucoup trop pour moi. Je ne vais pas trop me pencher sur le cas des personnages. Je dois dire que je ne me suis pas du tout attachée à Lemon et Roman. J'ai trouvé que le personnage masculin manquait cruellement de maturité, et Lemon était une héroïne assez creuse.

Ce roman est donc une déception. Je dois dire que j'aimerais pouvoir découvrir Emma Green dans un autre registre. Le gros problème de ces derniers romans, c'est que j'ai toujours l'impression qu'elle nous propose des dérivés de ses anciennes intrigues en changeant deux trois éléments. « Just 17 » est pour moi le roman de trop, dont le développement n'a rien de vraiment transcendant et que j'ai hésité à abandonner à plusieurs reprises... Quel dommage...
Grover Beach Team, Tome 1 : Changement d'équipe Grover Beach Team, Tome 1 : Changement d'équipe
Anna Katmore   
Cyplog n’a pas pour habitude de faire dans la traduction, alors c’est avec curiosité que j’ai vu passer ce titre, ça change de leur ligne éditoriale. La couverture ne m’inspirait pas spécialement, mais au vu du résumé, il y a eu un petit je-ne-sais-quoi qui m’a donnée envie. Je ne suis pourtant absolument pas adepte des teen stories, le lycée c’est hyper loin. Au moins dix ans. Bon ok, 15 ans. Roh, ça va ! Je ne suis pas la cible, trop amer, trop cartésienne et je crois que je n’ai jamais été fleur-bleue pour normalement apprécier ça… et pourtant.

J’ai tout aimé dans ce petit tome, il y a quasiment rien à lui reprocher, si ce n’est qu’il soit court alors qu’il y avait matière à faire plus. Mais en soit, est-ce un problème d’avoir de temps en temps des histoires plus courtes ? C’est une petite douceur, un bonbon acidulé qu’on a envie de re-goûté alors qu’on vient tout juste de le terminer. Un petit soupire peut être un des effets secondaires de cette lecture.

Les personnages ont beau avoir dans les 17-18 ans, ils sont assez mature pour ne pas me donner envie d’en claquer un, mais suffisamment jeune pour coller à leur image. Quand on s’attaque à cette tranche d’âge, il faut savoir la doser sans que ça ne devienne exagéré. Ici, le cadre s’y prête assez facilement, le sport est une discipline qui demande un encadrement, des responsabilités ce qui amène donc des situations où l’âge ne compte que très peu. En dehors de ça, les soirées arrosés, les « boîtes » (s’il y a du karaoké, ce n’est pas un club mais un bar dansant !) sont également un élément intemporel.

N’importe quel lecteur peut finalement y trouver son compte, ce qui nous empêchera pas , si vous avez passé l’âge des premiers baisers, d’avoir un petit torticolis, à regarder en arrière. Comment étions-nous à cet âge là ? Hum, j’avoue que j’aurais bien aimé y avoir un Ryan Hunter ! Mamamia qu’il est craquant comme tout, on a du mal à croire qu’il a 18 ans le jeune homme… quand à Liz c’est un personnage féminin réussit. Elle a des réflexions, des réparties excellentes et sans jamais tomber dans la vierge effarouchée qui est souvent détestable. La plume d’Anna Katmore est vraiment top ce qui rend le tout hyper addictif.

C’est une histoire d’A tout public qui ravira les fans de teen stories ou bien celles et ceux qui veulent un joli truc qui fait du bien dans un univers sportif/lycée. Les personnages sont attachants et tellement cute qu’il faut les rencontrer. Là, j’ai juste envie d’un autre Grover Beach. C’est dire.

par LLyza
Sky high Sky high
Emma R. Lowell   
https://ivredemots.weebly.com/chroniques/sky-high-emma-rlowell

Un grand merci aux éditions hugo roman pour leur confiance en ce service presse !

Gill est une jeune étudiante studieuse qui n'a aucun doute sur ce qu'elle veut faire plus-tard, de la médecine. Quand elle n'est pas avec sa meilleure amie Lindsay, Gill passe son temps à réviser pour pouvoir rentrer en fac. Voulant décompresser des études prenantes, elle va s'inscrire à l'escalade où elle rencontrera Jared, un garçon qui n'a pas peur de se mettre en danger au charme indéniable qui fera tout pour faire craquer Gill. Tout aurait pu s'arrêter là, être une simple romance mignonne entre deux adolescents, mais l'univers (ou l'auteure) en a décidé autrement, un accident que ni l'un ni l'autre n'avait vu venir et qui va mettre à mal leur relation naissante.

Sky high est un roman young-adult ou il y a un AVANT et un APRES dans lequel les personnages changes et évolues de façon impressionnantes. Au début nous avons une Gill assez discrète, timide qui évolue en quelque sorte dans l'ombre de sa meilleure amie qui au contre d'elle est pimpante. Toujours la tête dans ses études, les seuls moments ou elle décompresse, c'est quand elle est avec Lindsay ou qu'elle fait de l'escalade. C'est pendant ce sport qu'elle va rencontrer Jared, le genre de garçon populaire, beau à s'en damner qui attire le regard et la sympathie des gens qui l'entourent. Jared est un héro qui n'a peur de rien, pas même du vide. Il aime l'adrénaline que lui donne les hauteurs et ne peut s'en passer. Quand les deux héros se rencontrent, Jared désire Gill, mais elle, elle le repousse par respect pour sa meilleure amie qui a craqué pour lui. L'attirance présente entre les deux héros fait qu'ils ne peuvent rester loin l'un de l'autre. Jusqu'au drame.

Quand j'ai commencé ce livre, je ne m'attendais pas une seule seconde à ce qu'il me rende accro au point qu'en quelques heures à peines, il était fini. Je me félicite de l'avoir commencé au réveil, car sinon, me connaissant, j'aurai fait nuit blanche. Cette histoire, ce n'est pas un coup de cœur, c'est un coup de massue qui m'a pris aux tripes et m'a serré le cœur puissance mille. Bon sang, même quelques heures plus-tard, j'en suis encore fébrile. Le thème qui est présent dedans est bien amené et les conséquences sur les personnages sont particulièrement bien décrit et réaliste. Une chose me chagrine tout de même, c'est que certains points n'ont pas été abordé, ce que l'on a appris sur les protagonistes par exemple, le futur des relations entre eux. Aussi, le fait qu'un ou deux personnages qui étaient très présents dans la première partie, mais qui ne l'était plus dans la seconde m'a pour ainsi dire peiné. J'aurai aimé que leurs cas soit plus abordé, j'ai une impression de trop peu maintenant.

Dans ce récit, la tragédie arrive à Gill, cela la fait devenir plus sombre, elle repousse les gens qui s'approche trop prêt d'elle. La reconstruction va être très difficile, cela va être le parcours du combattant pour qu'elle devienne, non pas comme avant, mais une version d'elle-même moins « méchante ». Pour ce qui est de Jared, autant au début je l'adorais, autant à la fin je me sens frustrée pour de multiples raisons. Il n'est pas celui que je croyais et je suis déçue de lui, je n'ai pas particulièrement apprécié sa façon d'être après le drame de Gill, j'aurai aimé qu'il se secoue un peu plus pour elle. Pour ce qui est de Linsday, je l'ai beaucoup apprécié même si... même si elle a beaucoup baissé dans mon estime après. Malgré, elle essaye de se rattraper, seulement sa manière est assez étrange.

Pour ce qui est de la plume de l'auteure, j'ai beaucoup apprécié car j'ai trouvé ce livre vraiment addictif. Je ne sais pas si c'est la longueur des chapitres (courts) qui m'ont donné cette envie de ne pas lâcher le livre, mais dans tous les cas, c'est un fait ! En quelques heures, j'en avais fini. L'histoire est belle, touchante, dramatique aussi. Sky high a réussi à toucher des points sensibles en moi. C'est un récit sur l'amitié, l'amour, la trahison, mais pas que ! Pour un premier roman publié, je le trouve particulièrement bien réussi. Les descriptions sur l'escalade ne sont, ni trop ni pas assez. « L'après » pour Gill est réussi, car on se met à sa place, on ressent ses émotions et elle change, elle évolue différemment, pas forcément en mieux, mais pas en pire non plus.

Pour conclure, c'est une très jolie découverte que j'ai lu très vite. Sky high, est un young-adult qui commence par une jolie romance pour ensuite devenir plus dramatique. J'ai apprécié cette surprise, bien que mon cœur a failli lâcher à quelques reprises, que certains personnages m'ont fait grincer des dents et qu'il y ai eu des petits « manques » pour moi.
Too Young Too Young
Margot D. Bortoli   
Je voudrais oublier ma lecture de ce livre pour le relire une nouvelle fois encore et encore. Cette histoire est intense vraiment, je le recommande x1000

par Nadigane
Promets-moi, saison 1 : Louise et Marco Promets-moi, saison 1 : Louise et Marco
Anne Cantore   
https://bymelimelobook.wordpress.com/2018/07/17/promets-moi-saison-1-louise-marco-de-anne-cantore/

Marco est le fils de Max Gardani chef du plus puissant clan mafieux de la côte d’Azur !

Quand le cadavre de son père est retrouvé dans le port et que tous les policiers décident que sa mort est suspecte, une certaine Louise se retrouve en tête sur la liste des accusés. Marco et Louise viennent de deux mondes bien différents ils n’auraient jamais dû se rencontrer !

Quel lien relie Marco et la jeune femme ? Que détient-elle qui la rend si dangereuse aux yeux du fils du Parrain ?

Pour le savoir, Marco va devoir renoncer à ses convictions et surtout résisté à l’attirance qu’il ressent quand il est à côté d’elle !

Louise est responsable de projet au prestigieux MIT de Boston. Une jeune femme qui a décidé de partir loin d’une mère qui vit avec le fantôme de son père et a décidé de faire sa vie à Boston mais quand sa mère est victime d’un accident elle décide de rentrer pour rester à côté d’elle mais elle n’avait pas prévu qu’une lettre comme une promesse allait faire changer sa vie à ce point !

Louise est une femme forte qui ne va pas avoir peur de se salir les mains ou de tenir tête à des hommes dangereux, une héroïne qui m’a plu, qui a du mordant mais aussi un grand cœur et qui va tout faire pour réaliser la promesse que sa mère a faite à Max Gardani !

Marco est un homme qui a vécu depuis l’âge de 5 ans avec Max Gardani, son père adoptif, après l’assassinat de son père il se retrouve à la tête des Gardani. Il est l’héritier de son clan qui lui voue un respect total ! Un clan qui même si il trafique, vole etc à quelques règles. Les enfants sont précieux, on ne les touche pas et on baise avec les femmes autant que veut mais sans violences et sans contraintes ! Un homme qui dirige d’une main de fer son clan comme son père avant lui et qui a gardé les mêmes règles que lui ! Une promesse doit être tenue !

Marco m’a tout de suite plu, un homme sûr de lui qui va vous donner chaud ! Un homme qui dégage un aura de puissance mais aussi une sacrée noirceur, un homme qui a dû faire ses preuves comme tout les lieutenants de Gardani, un homme qui aime tout contrôler que ce soit dans son clan, dans sa vie privé ou même au lit! Mais aussi un homme qui peut être doux et attentionné et qui comme son père n’a qu’une parole !

C’est le premier livre de l’auteure et chapeau ! La mafia n’est pas un univers facile a abordé, la mafia à des codes, des règles bien établies et même si ce n’est que de la fiction il faut quand même rester cohérent dans ce qu’on raconte et ici tout est parfait : des hommes durs mais avec un sens de la famille à toute épreuve un padre fort mais qui peut aussi se montrer gentil et une femme qui va se donne corps et âme à un homme qu’elle aime et qui va tout faire pour l’aider !

Au final une histoire qui se dévore, qui nous prend aux tripes, avec des complots et des rebondissements et révélations qui vont vous laisser sans voix ! L’auteure à une plume fluide on ne s’ennuie pas une seconde et on dévore à une vitesse folle les pages ! Un joli coup de cœur pour moi !

Je remercie L’auteure et sa maison édition pour leur confiance et ce service presse !
Chère Ella Chère Ella
Rebecca Yarros   
Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2019/11/12/chere-ella-rebecca-yarros/

Je ne suis pas de celles qui pleurent à la lecture d’un roman pourtant ici, les larmes me sont montées à plusieurs reprises pour ces personnages avec qui la vie semble par moment très cruelle.

Bennett et Ella vont entretenir une correspondance alors que ce dernier est au front avec le frère d’Ella. C’est pour eux l’occasion de se livrer sans avoir peur du regard ou du jugement de l’autre. Cette sorte d’anonymat leur permet plus de liberté et donc de spontanéité.

Cette histoire ne va pas vous épargner, certes la partie romance est vraiment belle, très juste, avec un beau message. Cependant le contexte autour de notre duo est parfois terriblement triste. Je préfère vos prévenir car j’ai vécu un grand huit émotionnel. Sur un chapitre j’avais un sourire et j’entrevoyais le meilleur et au suivant, j’étais à deux doigts de m’effondrer. J’avoue que j’étais lessivée moralement en terminant et je ne m’attendais pas à ça avec une romance contemporaine.

J’ai adoré, je ne sais pas comment c’est possible d’ailleurs car j’ai souffert pour eux et plus d’une fois, pourtant j’ai continué, j’ai tout apprécié et j’ai posé ce roman en me disant que malgré les grandes douleurs, l’humain est capable de ne retenir que le meilleur dans ce monde.

Que vous dire de plus, tous les personnages sont importants, ils apportent tous du poids et de la légitimité dans ce récit et même si ça peut paraitre par moment très dramatique (certains diraient trop) j’ai souvent lu des articles relatant aussi des parcours chaotiques.

Alors c’est beau, c’est touchant et la correspondance donne une nouvelle dimension à cette romance. J’ai adoré, c’est un coup de cœur un peu particulier mais qui restera très longtemps ancré dans ma mémoire.

Comme à son habitude Rebecca Yarros écrit très bien, elle sait doser ses romans pour que les lecteurs soient à la fois éprouvés et satisfaits. Une sortie à ne pas louper car définitivement différente de ce qu’on peut lire.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode