Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LucyYy : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Un jour j'irai chercher mon prince en skate Un jour j'irai chercher mon prince en skate
Jo Witek   

Mon avis :



Je remercie les Éditions Actes Sud Junior pour ce partenariat.



Mon petit résumé :

Son prénom : Frédérique

Son âge : 15 ans

Sa passion : le skate

Son style vestimentaire : plutôt masculin

Son souhait le plus cher : recevoir son premier baiser.



Frédérique est une ado bien dans sa peau, elle ne rêve que d'une chose, qu'un garçon l'embrasse, mais Fred est plus le genre de copine à qui l'on met une tape dans le dos plutôt qu'un baiser sur les lèvres.

Les copines de Fred vont prendre le souhait de la jeune fille très au sérieux et vont tout mettre en œuvre pour que les choses évoluent pour Fred. La première solution est de la changer, la rendre plus féminine, pour ces filles la séduction passe par le style vestimentaire et le comportement.

Frédérique va faire une multitude d'efforts pour ressembler à ses camarades et séduire les garçons, mais elle ne se sentira pas à son aise.

Elle va par la suite, trouver une solution de secours et déclarer qu'elle souhaite rester "célibre" pour elle, c'est sa façon de dire à ses copines qu'elle assume et maîtrise la situation.

Heureusement, les vacances sont proches, cela va lui permettre de prendre un bon bol d'air, loin de ce quotidien oppressant.

C'est donc chez ses grands-parents qu'elle part, à Deauville et c'est une fois en Normandie, qu'elle va faire la connaissance de Diane, sa tante et marraine, elle va énormément se rapprocher de cette femme qui lui est inconnue et pourtant en qui elle trouve une oreille attentive et des conseille qui se révèle être prodigieux .

Mais les vacances ne vont pas se passer comme prévu, drame et secret de famille vont être révélés au grand jour... Frédérique va vivre des moments mouvementés, douloureux et heureux à la fois...



Les personnages :

Si j'ai beaucoup aimé Frédérique, j'ai un vrai faible pour Diane, la tante déjantée.

Ces deux femmes sont vraiment touchantes et on ne peut que s'attacher à elles et à leur histoire.

Suite sur mon blog: http://leslecturesdelily.overblog.com/2013/10/-124-un-jour-j-irai-chercher-mon-prince-en-skate-%C3%A9crit-par-jo-witek.html
Les Belles, Tome 1 : Les Belles Les Belles, Tome 1 : Les Belles
Dhonielle Clayton   
Avec Les Belles, Dhonielle Clayton nous entraîne au cœur d'un univers noir et obsédant où rien ni personne n'est vraiment ce qu'il laisse paraître. À une époque où l'illusoire est plus alléchant et fascinant que la réalité, ce roman laisse entrapercevoir quelques réflexions plutôt intéressantes sur la beauté et les faux-semblants qui doivent prendre le pas sur le tangible. Si j'ai énormément apprécié cet aspect de l'intrigue, son rythme ultra entêtant et son atmosphère à la fois mystérieuse et interpellante, il m'a manqué un degré supérieur d'intensité pour totalement me prendre au jeu. En effet, même si Camélia est une héroïne forte et combative, je l'ai trouvé assez têtue et parfois trop aveugle pour m'attacher à elle au maximum. J'ai trouvé certains des protagonistes qui gravitent autour d'elle bien plus expressifs, crédibles et fouillés qu'elle et, partant de là, je me dis qu'il y a quelque chose qui cloche. Fort heureusement, les rebondissements qui peuplent cette histoire permettent de lui conférer une force certaine qui me laisse avide de connaître la suite des aventures des Belles.

Dès les premières pages, je me suis senti embarqué dans un univers ultra coloré, ultra excitant et ultra novateur. Les mots de l'auteure possèdent véritablement "le truc" qui nous permet de visualiser, autant que faire se peut, le monde qu'elle projetait en couchant ses pensées à l'écrit. Le monde d'Orléans est absolument fascinant, regorge de secrets et déborde d'un attrait qui émane pratiquement du livre. J'avais vraiment envie de m'enfoncer, aux côtés de Camélia, au cœur de ces rues, ces paysages et ces pièces magnifiques qui s'articulaient petit à petit derrière mes rétines. La plume de Dhonielle Clayton est hyper satisfaisante et parfaitement maîtrisée. Les descriptions ne manquent de rien et ne tombent pas dans le surplus inutile. On croit, sans aucune peine, à tout ce qu'elle nous expose et c'est un véritable ravissement.

Derrière ce lieu fait d'opulence et de luxe se cachent de terribles mystères qui, lorsqu'ils nous sont exposés, s'avèrent être d'énormes révélations. Tout au long de notre lecture, on sent bien qu'il y a un malaise qui s'amuse à nous étreindre de plus en plus sans jamais se dévoiler totalement. J'ai tellement aimé cet élément-clé du récit. Le climat est envoutant tout en étant, de façon sous-jacente, anxiogène au possible, presque inquiétant. Si Camélia met plus de temps que le lecteur à le comprendre, on saisit pourtant qu'il y a quelque chose de malsain qui est tapi et rôde derrière la beauté illusoire et omniprésente.

C'est d'ailleurs pour cela, comme dit précédemment, que j'ai eu du mal à me connecter à son personnage et à croire en certaines de ses émotions. Certes, Camélia est une badass, une héroïne au caractère bien tranché qui sait ce qu'elle veut et qyu est prête à tout pour les personnes auxquelles elle tient. C'est un aspect indéniable de sa personnalité qui m'a touché et qui, je l'espère, sera approfondi et encore amélioré dans la suite de la saga. Néanmoins, alors que certaines réponses sont presque littéralement sous ses yeux, elle s'enfonce, parfois, dans une spirale de questionnements inutiles ou superficiels qui m'a assez frustré. Sa sensibilité, qu'elle utilise majoritairement à bon escient, tend malheureusement vers l'aveuglement et elle se laisse alors dissiper trop facilement. Le cœur prenant le pas sur la raison, certaines de ses réactions m'ont déplu ou m'ont semblé de trop. Cependant, à l'approche des derniers chapitres, elle semble être plus réfléchie et mature et j'espère qu'elle conservera cette personnalité bien plus intéressante et supportable à l'avenir.

SUITE : https://motsdejo.wordpress.com/2018/04/09/les-belles-t-1-les-belles-dhonielle-clayton/

par Jordan
Une semaine, 7 lundis Une semaine, 7 lundis
Jessica Brody   
Avis complet ---> https://lmedml.wordpress.com/2016/09/18/une-semaine-7-lundis-jessica-brody/

En bref, Une semaine, 7 sept lundis est un super roman. Drôle, intelligent, plein de sensibilité et de romantisme. Jessica Brody met en scène des personnages vrais, pleins de fraîcheur et authentique. Si certains personnages sont un peu stéréotypés, Ellie, elle, est une héroïne drôle, un poil décalée, qui apprend de ses erreurs et qui fait preuve d’une détermination sans faille. L’auteure traite de nombreux sujets touchant à l’adolescence tels que l’amitié, la séparation, les problèmes liés au lycée, la recherche d’identité et l’acceptation de soi. Tout ceci dans un récit sans aucune redondance mais rempli d’humour et d’auto-dérision. Bref, un pur bon moment de lecture. Une histoire à adapter au cinéma !