Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ludivine-76 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Les Animaux fantastiques Les Animaux fantastiques
Joanne Kathleen Rowling    Norbert Dragonneau   
Moins de 100 pages, pour évoquer toutes les créatures magiques du monde de Harry Potter. Tel un vrai livre de cours, celui-ci est tagué par nos héros : Harry, Ron et même Hermione ! Un court bestiaire fantastique, avec descriptions + classification de la part du ministère de la magie lui-même et parfois des illustrations. Quelques anecdotes drôles. Un ouvrage plaisant mais dispensable sauf pour les fans de HP.

par saltanis
Tintin et le lac aux requins Tintin et le lac aux requins
Hergé   
J'ai adoré cette aventure-là, que j'ai également vue en dessin animé. Le passage qui m'a le plus plu est sûrement lorsque le capitaine Haddock pilote le sous-marin en forme de requin, un passage inoubliable ! Le dessin animé est tout aussi bien que la BD, et c'est un réel plaisir de retrouver Tintins et ses amis !
Montréal - Heureux qui comme... Montréal - Heureux qui comme...
Sarah Bernhardt   
« Enfin, nous voici à Montréal. Depuis longtemps, dès ma plus petite enfance, je rêvais du Canada. »
Précédée par sa réputation scandaleuse, Sarah Bernhardt entreprend en 1880 une grande tournée en Amérique du Nord.
Bien que l’évêque de Montréal ait jeté l’anathème sur la troupe, les habitants accueillent avec ferveur la grande comédienne qui ne manque pas une occasion de tenter l’aventure.
Récit extrait de Ma double vie, Mémoires de Sarah Bernhardt publié en 1907.
Aventures à Fort Boyard : le secret du père Fouras Aventures à Fort Boyard : le secret du père Fouras
Dan Mitrecey   
Elisa, Gérald et Julien, invités privilégiés de l’émission-jeu "Fort Boyard", sont préoccupés par leur vieil ami, le père Fouras.
Depuis qu’il a vu des signaux de feu, au large du fort, et reçu un message codé en morse, il semble abattu et même angoissé. Aurait-il quelque chose à se reprocher, lui qui paraît plein de sagesse ?
L’inquiétude des enfants augment lorsque le vieil homme leur fait part des menaces qu’un homme a proférées contre lui. Quel est donc cet étrange mystère ? Les trois enfants vont mener l’enquête.

par anonyme
Titanic T3 S.O.S Titanic T3 S.O.S
Gordon Korman   
Une belle fin, a la fois triste et joyeuse tout pour en faire un bon livre.

par Julie-59
Dico marseillais : d'aïoli à zou ! Dico marseillais : d'aïoli à zou !
Daniel Armogathe    Jean-Michel Kasbarian   
Etal vivant de langues, criée hâbleuse, colorée, Marseille acclimate tous les mots du monde et, gourmande, elle les déguste comme des coquillages. L'exception linguistique de Marseille c'est d'abord un besoin de connivence collective et une aspiration identitaire de ses habitants : ne pas être fondu dans la masse, ne pas s'aligner sur le français national, revivifier le vieux fonds provençal pour inventer et nourrir son parler bien à soi.

Mais la langue aujourd'hui évolue de façon spectaculaire, grâce à la créativité des Marseillais et à la démarche originale de ses artistes, jongleurs de mots.

Un historien, D. Armogathe et un linguiste, J.M. Kasbarian, ont choisi d'enquêter sur de nouveaux terrains et d'explorer des sources très actuelles : une littérature en plein renouveau, une communauté de musiciens unique en France et l'outil Internet, le plus riche des parloirs en temps réel. Ainsi , après l'indispensable Bouvier, publié ici même, voici un nouveau dictionnaire où chaque Marseillais se reconnaîtra, qui accueille sans fard les mots d'humeur et d'humour, les nostalgies et les inquiétudes de la cité.

par anonyme
Indiana Jones Jr sur le Titanic Indiana Jones Jr sur le Titanic
L.S. MARTIN   
Quel est le point commun entre une boîte aux lettres, Sherlock Holmes et le Titanic ? Réponse : Indiana Jones ! Un Indy très en forme qui embarque de Southampton sur le géant des mers malgré Fort heureusement, le jeune aventurier n'est pas superstitieux. Mais cela ne l'empêche pas d'ouvrir l'œil, et le bon…

par hrandir
Les Hauts de Hurlevent, tome 1 (Bd) Les Hauts de Hurlevent, tome 1 (Bd)
Emily Brontë    Yann    Edith   
J'ai découvert les Hauts de Hurlevent dans un manga, Glass no Kamen ; c'est de là que m'est venue l'intérêt pour cette BD ; j'étais curieuse de savoir quelle version j'allais préférer.
Hindley est un personnage exécrable, le pire que je connaisse, il a si peu de cœur qu'il brutalise son innocent fils. Quant à Catherine, je reconnais bien ce caractère sauvage vu que c'est le mien ; par contre, ses caprices de lady m'ont vite exaspérée.
P.39, "La bonté est rarement récompensée" : le fait d'être gentil n'empêche pas la maladie de frapper à ta porte ; reflet d'une vérité que j'ai pu vérifier maintes fois...
Autant j'ai détesté Hindley, autant j'ai adoré Edgar et sa sœur Isabelle et j'ai eu de la peine pour le petit Hareton que Nelly a lâchement abandonné.
Paris cinéphile Paris cinéphile
Gilles Renouard   
Paris n’est-elle pas – entre toutes – la ville du cinéma ? Pour les aficionados, elle offre d’infinies possibilités : voir et revoir les chefs-d’œuvre dans des salles historiques, participer à des débats passionnés, dénicher affiches rares et bandes originales, louer des films introuvables ailleurs… Les plus «mordus» peuvent aussi assister à des tournages, faire de la figuration, rencontrer leurs acteurs préférés à des avant-premières et, bien sûr, étudier l’art de la réalisation ou du montage dans des écoles réputées.


par anonyme
Le Chevalier d'Eon, tome 1 Le Chevalier d'Eon, tome 1
Tow Ubukata    Kiriko Yumeji   
Je le sens que je suis à deux doigts de commencer à apprécier, mais je trouve qu'il manque un petit quelque chose qui ferait la différence... pourtant, y a un bon cadre (des décors parisiens, ça change pour un manga), du suspense sur certains personnages et l'origine de ces poèmes psychopathes. Le dessin est un peu spécial aussi, mais satisfaisant.

par Zinthia