Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ludo-1 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Dispersés dans Babylone Dispersés dans Babylone
Jérémie Dres   
Pourquoi le reggae fait-il si souvent référence au judaïsme ? Cette question, qui tourne, à l'obsession, entraîne Jérémie Dres d'Addis-Abeba à New York dans une vaste et passionnante enquête, où se mêlent destins individuels et grandes légendes.
Écoutez nos défaites Écoutez nos défaites
Laurent Gaudé   
Quel magnifique tourbillon d'émotions que ce livre!

Ce livre raconte des moments-clé de l'existence de six personnages, trois historiques et trois fictifs. Deux agents spéciaux : un Français qui termine sa carrière, et un Américain s'étant retiré des forces spéciales. Une archéologue transportée par le désir de faire survivre l'histoire. Deux chefs militaires, Hannibal Barca, qu'on ne présente plus, Ulysses S. Grant, le plus grand général nordiste lors de la guerre de Sécession. Un chef politique, le Négus, Hailé Sélassié, roi d'Ethiopie.

Des histoires pour la plupart n'ayant aucun rapports, se rapprochent puis s'entre-croisent dans un typhon d'émotions.

Chaque fait historique est réel, et on y voit le dépit devant la nécessité de laisser tant de soldats mourir pour "remporter" la victoire. Les conséquences sont visibles rapidement, et on voit l'évolution de chaque personnage comprenant l'horreur qu'il a commise, allant d'une d'une perte de confiance en soi, suivi de remords inimaginables, à la dépression et la déperdition par l'alcool.

Laurent Gaudé, titulaire du prix Goncourt, ne cesse de bluffer avec son style plein de vie, d'émotions, nous emportant littéralement à chaque coin du monde, nous faisant traverser les époques avec toujours autant d'enthousiasme.

Ce livre est pour moi le bijou des sorties 2016
L'Idole des camés L'Idole des camés
Richard Stratton   
« Dans l’affaire Rude/Byrne-Downes, pour laquelle le gouvernement dépensait des millions, il était presque impossible de demander trop de fric. D’abord, au moins en ce qui concernait Rickie, il y avait une possibilité réelle de gagner ce procès. L’issue dépendrait, dans une large mesure, de la portée et de l’impact de la défense que Held pouvait monter. Et ça nécessitait de l’argent. Comme disait Held, en Amérique, la justice coûtait cher.
Le gouvernement pouvait rameuter des dizaines d’assistants procureurs fédéraux, pour préparer le procès. Il se servait d’une armée d’agents et d’enquêteurs pour rassembler des preuves, trouver des témoins, et harceler la défense – avec les fonds illimités des contributions. Plus grave encore, la puissance du système tout entier était derrière lui pour effrayer les jurés, intimider les témoins, et user les inculpés et leurs défenseurs jusqu’à ce qu’ils soient prêts à céder. La magistrature, censée rétablir la balance, prenait ouvertement le parti du gouvernement. »

Extrait de 
L'Idole des camés
Stratton, Richard
Ce contenu est peut-être protégé par des droits d’auteur.

par Ludo-1
On caracole aux Caraïbes On caracole aux Caraïbes
Jack Weeks   
Financier, Noir, Jasper Trilling doit sa position sociale élevée après avoir détroussé un noyé trente six ans auparavant.
A cinquante-deux ans, c'est un homme au statut en marge, dont les avis sont écoutés, dans cette île des Caraïbes dirigée par des Blancs. Ses meilleurs amis sont Alvin Hatch, un Blanc ancien de la Navy, King Cat, jeune danseur de limbo, et Crosscut qui vit retiré dans la campagne avec ses trois fils.
La mainmise américaine sur le tourisme local et celle de la Mafia sur le casino de Treasure Beach l'irritent et il décide de spolier les envahisseurs en forçant le coffre-fort de l'établissement de jeux. Dion Blake, le détective de l'hôtel dans lequel est installé le casino se méfie de cet homme affable qui sait encaisser les coups, surtout les paroles blessantes proférées à son encontre. Courtois, Trilling veut et exige que des emplois soient réservés à ses compatriotes noirs, que les Américains n'apprécient guère.
Alvin est chargé d'entraîner physiquement les fils de Crosscut tandis que Margie, une jeune femme aux charmes épanouis, ex-strip-teaseuse et propriétaire d'un petit hôtel, doit détourner l'attention de Blake.
Le grand soir est arrivé. Une fête est organisée sur une petite île voisine, et, pendant que King Cat monopolise l'attention des touristes, Jasper Trilling rejoint Treasure Beach. En compagnie de Hatch il grimpe à l'aide d'un grappin jusqu'au casino installé sous une terrasse contigüe à l'hôtel et neutralise assez facilement le directeur de la salle de jeux, le propriétaire de l'hôtel et l'encaisseur de la Mafia. Sous la menace de leur faire sauter la cervelle, Jasper Trilling et Hatch obtiennent rapidement la combinaison du coffre. Tandis que les fils Crosscut investissent la salle de jeux et dépouillent les joueurs, Crosscut crée une diversion en faisant exploser des pétards en divers endroits.
Trilling rejoint la petite île au moment où Cat ayant terminé son numéro de limbo jette ses brandons en l'air. Le mini incendie qui se déclare, allié au bruit des pétards, provoque un début de panique chez les touristes. Panique que Blake a du mal à canaliser. Le détective est persuadé que Trilling est à l'origine du hold-up mais il ne peut le prouver.

Au travers de cette histoire de hold-up préjudiciable à la Mafia, menée rondement et avec un certain humour, Jack Weeks, comme incidemment et innocemment, met le doigt sur le problème racial. Les Blancs et les Américains qui gouvernent cette île placée sous la dépendance de la Couronne Britannique, considèrent les Noirs comme une race inférieure, paresseuse, et ne veulent pas leur confier certains travaux.
Jasper Trilling dont la position sociale peut lui permettre de poser ses conditions, le fait avec courtoise mais autorité. il défend ses frères de couleur, et s'il semble céder sous les arguments de ses interlocuteurs, c'est pour mieux les contrer par la suite.
Les touristes de sexe féminin sont attirées par la couleur de la peau de Trilling et sont excitées par Cat et son numéro de limbo, atteignant parfois l'orgasme au cours du spectacle.

par Ludo-1
Le secret Halidon Le secret Halidon
Robert Ludlum   
Le KGB n'est plus qu'un mauvais souvenir, Kadhafi a pris un coup de vieux, et voici que l'IRA décide de déposer les armes. Triste époque pour les auteurs de thrillers! Mais ce petit malin de Robert Ludlum a déjà diversifié ses sujets - comme le montre ce roman publié sous pseudonyme en 1974. Dans la forêt vierge de Jamaïque, un géologue a des tas d'ennuis avec une société multinationale très déplaisante qui nourrit la double ambition de saccager la nature et d'établir un nouveau paradis fiscal. Une secte mystérieuse intervient alors avec une rare brutalité: vieille de plusieurs siècles, formée de descendants d'esclaves, Halidon incarne-t-elle le Mal absolu ou un Bien supérieur? Un suspense moite et sanguinolent.

par Henri-1
Le Le "Gunman"
Claude Rank   
Tandis que le gouvernement français, aux abois, cherche les fonds jadis prêtés aux quatre vents dans le monde, avenue Kléber, mystérieux, dramatique hold-up au siège d'un holding sans qu'apparemment un centime soit volé.
En Jamaïque, l'un des pays naguère aidés, c'est la guerre civile larvée. Une fois la droite est au pouvoir, une autre fois, la gauche. Au ministère des Finances on s'aperçoit (bien-heureusement) que pour l'instant des anticommunistes mènent la barque à Kingston: c'est donc le moment d'aller leur réclamer des comptes...
Pas si facile! C'est une rude tournée qui va commencer pour les hauts fonctionnaires socialistes chargés de «relever les compteurs». Bon gré, mal gré, la Force M. ira leur donner un coup de main car c'est l'argent de la France.
Très vite tout le monde va s'apercevoir que Beyrouth, en comparaison de Kingston, c'est le paradis !


par x-Key
Les gens dansent pour ne pas mourir Les gens dansent pour ne pas mourir
Laurence Schaack   
Un trés bon livre. L'écriture est fluide et les personnages sont vraiment attachants. On entre tout de suite dans un univers très riche. C'est l'histoire de personnes réelles et fictives, de la musique jamaicaine, de la religion de Jah... De plus, on apprécie les pages d'infos à la fin sur les personnages, la musique et le culture.

par Yas"=)
Maléfique Jamaïque pour Coplan Maléfique Jamaïque pour Coplan
Paul Kenny   
« Nous voici dans les pays des Maroons, déclara soudain Chelcy. Nous appelons Maroons les esclaves qui brisaient leurs chaînes et se réfugiaient dans la montagne pour échapper à leurs maîtres. Nous éprouvons tant d’admiration pour ces Africains indomptables que leurs descendants ont conservé le droit de gouverner eux-mêmes leurs territoires. Leurs assemblées sont présidées par un des leurs qu’ils appellent Colonel et qui est élu à vie. »

Extrait de : Kenny, Paul. « Maléfique Jamaïque pour Coplan. »

par Ludo-1
Hécatombe pour OSS 117 Hécatombe pour OSS 117
Josette Bruce   
Une jeune nymphomane imprudente, un ancien souteneur de La Havane devenu impuissant, un tueur sadique...
Sans oublier un petit Chinois discret qui manie le couteau à découper et la mitraillette avec une égale dextérité...
Tels sont les premiers adversaires auxquels OSS 117 se heurte à son arrivée à la Jamaïque. Les cadavres pleuvent dru...

par x-Key
L'Exécuteur-154- Tempête de neige sur la Jamaïque L'Exécuteur-154- Tempête de neige sur la Jamaïque
Don Pendleton   
« Notre contact m’a faxé une copie du premier rapport d’autopsie. À en croire ce document, la pommette gauche de Jakob a été fracassée. Il souffrait de plusieurs graves traumatismes au niveau de la veine jugulaire gauche, de la carotide et de la trachée. D’énormes hématomes sont visibles sur la paroi abdominale, et un coup de pied ou de genou au niveau des bourses lui a sérieusement endommagé le testicule gauche, entraînant une hémorragie de l’appareil urinaire. La cause du décès est un terrible coup assené sur la nuque, qui lui fracturé la seconde vertèbre cervicale et a causé des dégâts irréparables au niveau de la moelle épinière. »

Extrait de : Pendleton, Don. « Tempête de neige sur la Jamaïque. »

par Ludo-1