Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ludo-1 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
C'est chic ! C'est chic !
Nile Rodgers   
Le Freak et Good time du groupe Chic, Upside down de Diana Ross, Let's dance de David Bowie ou encore Like a Virgin de Madonna... le guitariste Nile Rodgers a écrit et produit des tubes depuis plus de quarante ans, avec un seul objectif : faire danser la planète entière. C'est Chic !, son autobiographie retrace ce parcours unique, des rues violentes du Bronx aux limousines immaculées. Dès l'enfance, Nile Rodgers échappe à toutes les règles. Elevé par sa mère noire et son beau-père blanc, tous deux junkies et pourtant très protecteurs avec lui, il grandit entouré d'artistes et de personnalités iconoclastes dans un New-York sauvage, énergique et aujourd hui disparu.
Dès l'âge de quatorze ans, Nile Rodgers gagne sa vie grâce à la musique. Mais c'est à la fin des années 70 qu'il invente le disco avec le groupe Chic et révolutionne ainsi la musique noire. New-York vit la nuit à cette époque ; Chic et Nile Rodgers sont les rois des clubs avec leurs tubes à la fois dansants et extrêmement sophistiqués. Repris par le Sugar Hill Gang, le groove inimitable de Good Times deviendra l'une des bases du rap naissant. La guitare inimitable de Nile Rodgers se fera ensuite entendre sur d innombrables albums et singles, généralement classés en haut des charts.
C est chic ! retrace ce destin d'exception avec un humour implacable, une franchise sans limite et des anecdotes marquantes (Thelonius Monk qui débarque chez ses parents, le premier passage de Chic en boîte de nuit, la nuit d improvisation avec Jimi Hendrix, les virées sans limite avec Billy Idol, la première écoute de Let s dance...)
Musique, vie nocturne, drogue, racisme... en racontant son parcours, Nile Rodgers fait revivre au lecteur 20 ans d'histoire américaine et de musique pop. L'équivalent black de Just Kids de Patti Smith.


par JLB21
Suicide, dream baby dream Suicide, dream baby dream
Kris Needs   
« C’était l’année zéro qui abolissait les vieilles routines du rock, qui privilégiait la débrouillardise et qui s’ouvrait largement sur des formes musicales méprisées par les punks comme le free jazz, le funk et même la disco.« 

par Ludo-1
Burning Britain Burning Britain
Ian Glasper   
The product of years of research, travel, and countless conversations, Burning Britain is the true story of the UK punk scene from 1980 to 1984 told for the first time by the bands and labels that created it. Covering the country region by region, author Ian Glasper profiles legendary bands like Vice Squad, Angelic Upstarts, Blitz, Anti-Nowhere League, Cockney Rejects, and the UK Subs as well as more obscure groups like Xtract, The Skroteez, and Soldier Dolls through hundreds of new interviews and photographs. As the 1970s closed the media was quick to declare punk dead, but a new generation of even more aggressive and political bands were announcing their presence through some of the most primal and potent music ever committed to plastic. This book is the definitive guide to that previously overlooked era.

par Ludo-1
The Day the Country Died: A History of Anarcho Punk 1980–1984 The Day the Country Died: A History of Anarcho Punk 1980–1984
Ian Glasper   
If the bands in Burning Britain were loud, political, and uncompromising, those examined in Ian Glasper's new book were even more so. With Crass and Poison Girls opening the floodgates, the arrival of bands like Zoundz, Flux of Pink Indians, Conflict, Subhumans, Dirt, The Mob, Omega Tribe, and Icons of Filth heralded a new age of honesty and integrity in the 1980s underground music scene. It was a time when punk stopped being merely a radical fashion statement, and became a force for real social change. Anarchy in punk rock no longer meant "cash from chaos"—it meant "freedom, peace, and unity." Comprehensively covering all the groups and names, big and small, The Day the Country Died also features exclusive interviews and hundreds of never-before-published photos.

par Nanou_
Paradoxia Paradoxia
Lydia Lunch   
« Je convoitais les honneurs du veuvage : une raison de pleurer leur trépas. J’aurais aimé qu’ils aient les couilles de le faire, et leur besoin pathétique d’attention et de tendresse me débectait. J’ai toujours pensé que le suicide était la sortie qui convenait à l’homme d’une certaine trempe, le pari ultime, un « je t’emmerde » sans appel. Il y a de bonnes raisons pour se foutre en l’air. N’importe quel lâche peut vivre en appréhendant le coup dur pendant des années. L’agonie. La douleur, infligée ou non. Les lopes se font toujours remarquer, pour se faire tabasser encore et encore, sous le poids écrasant d’une blessure karmique. Dans cette existence, certaines âmes sont nées pour être perpétuellement torturées, ne jamais trouver le répit, la paix intérieure, ne jamais se libérer du fardeau de l’hérédité, des gènes négatifs, du psychisme meurtri, de la libido déstructurée, du moi fracturé, du ça éreinté, des nerfs exténués, de l’adrénaline en pagaille. Leur souffrance leur sert de tremplin pour torturer les autres. La victime devient le bourreau. Le suicide pourrait-il briser la chaîne d’une tradition familiale : la transmission, génération après génération, de comportements psychotiques ? »

Extrait de 
Paradoxia
Lunch, Lydia
Ce contenu est peut-être protégé par des droits d’auteur.

par Ludo-1
Déséquilibres synthétiques Déséquilibres synthétiques
Lydia Lunch   
Ce recueil de nouvelles est un cri non pas de désespoir comme on pourrait le juger malheureusement trop rapidement, mais un cri de vie. Ces gens, dont elle raconte si bien les événements de leur passé, leurs envies, leurs doutes, n'ont qu'une chose en tête, s'accrocher pour continuer à grapiller quelques heures, quelques jours ou quelques mois. On mène un bout de chemin avec ces écorchés qui se prouvent tous les jours qu'ils sont bien là, toujours en vie.

Une écriture très fluide et sans lourdeur exprimée de manière très crue, sans fioriture. On a la sensation d'être là, avec ces gens, de partager un moment de leur vie difficile, paralysés par leurs névroses, leurs obsessions.

Ces nouvelles ont piqué ma curiosité et j'ai voulu en savoir plus sur l'auteur. Ce qu'elle écrit lui ressemble.Beaucoup de ces textes retracent certainement des moments vécus ou au moins des moments y ressemblant.

A la fin du recueil, Lydia Lunch prend le temps de nous retranscrire des interviews menés parfois par téléphone. Les personnages interrogés sont aussi de l'univers si particulier l'auteur, oeuvrant dans la société underground.

Un recueil qui se lit avec délectation.

par Skritt
Le miroir se brisa Le miroir se brisa
Agatha Christie   
Une actrice de renom et son entourage arrivent dans le petit village voisin de celui de Miss Marple. Presque tout le village est réuni dans la résidence des nouveaux venus quand une femme du village est assassinée... Qui a donc bien pu vouloir tuer une personne inoffensive comme elle ? Une intrigue très intéressante et complexe. La clef de l'énigme est surprenante et inattendue. L'adaptation cinématographique est à recommander également.
Les Vacances d'Hercule Poirot Les Vacances d'Hercule Poirot
Agatha Christie   
Comme tous les autres romans policiers d'agatha, ce roman est plein de suspense et d'interrogations. Poirot nous montre que malgès son âge, il est toujour apte à résoudre de nombreux mystères.

par myra44
Mort sur le Nil Mort sur le Nil
Agatha Christie   
Ce roman d'agatha christie m'a énormément plu. Comme à chaque fois, je n'arrive pas à deviner qui est le meurtrier avant la toute fin du livre, ce qui dévoile l'habilité de l'auteur.

par myra44
Poirot joue le jeu Poirot joue le jeu
Agatha Christie   
Ce livre est pas mal. je l'ai un peu moins aimé que d'autres romans d'Agatha Christie mais il deumeure bien.

par myra44