Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ludo-1 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
surfer d'argent integrale 1 surfer d'argent integrale 1
Stan Lee   
« Ce n’est qu’en étudiant le passé que je saurai pourquoi je supporte si mal le présent... »

Le Surfer d’Argent

par Ludo-1
surfer d'argent integrale 3 surfer d'argent integrale 3
Stan Lee    John Buscema   
Un tome qui a le mérite de la variété.
L’ensemble de l’album est scénarisé par Stan Lee et dessiné par John Buscema, ce qui donne une cohérence imparable au tout.
Pas de surprise dans le dessin, qui reste identique d’un bout à l’autre. Il est daté début 70, certes, mais il est efficace, les mouvements sont parfaitement maîtrisés et les personnages bien marqués.
Les scénarios nous emmènent dans des aventures très diversifiées, du Hollandais volant à Spiderman en passant un petit village d’Amérique du Sud, on voit de la sorcellerie comme un dôme sécurisé sur une île.
Les décors, les lieux, les protagonistes varient souvent et on ne se lasse donc pas.
Si en général, tout est trop facile pour le Surfeur, ça reste bien sympa à suivre.

1. Requiem pour une âme ! – 3,5
Suite de l’épisode précédent (dans le tome précédent). Le combat est plutôt sympa car le Hollandais a de la ressource mais il reste ce côté larmoyant du Surfeur qui rend le tout un peu lourd…

2. Etranger en ce monde – 4/5
Une histoire qui se suit bien, avec logique et émotions. Bien écrite, avec un petit côté « tragédie shakespearienne », un petit côté espionnage rébellion.

3. Amère victoire ! – 2,5/5
Suite de l’épisode précédent. C’est bien traité, les attaques, les complots, mais ça manque de passion et je n’ai pas été ému par le déchirement du Surfeur.

4. Rassemblez-vous sorcières ! - 4
Episode intéressant même si le Surfeur gagne facilement, mais la sorcellerie, l’Abomination, sont des pistes bien exploitées.

5. L'Homme de l'Apocalypse – 4,5/5
Très bon épisode, on découvre les choses petits à petit, c’est original, diversifié et dans le propos et dans la résolution, le tout servant parfaitement les questionnements du surfeur sur l’être humain.

6. Le Surfer et l'Araignée !... – 4/5
Ça se tient pas mal. L’aventure manque certes d’envergure mais la rencontre entre le surfeur et Spider Man est sympa. Elle ne va certes pas très loin, la conclusion est un peu fade mais l’ensemble reste agréable à suivre.
Surfer D'Argent Surfer D'Argent
Moebius    Stan Lee   
La nouvelle se répand en quelques secondes.
Un gigantesque vaisseau extraterrestre va se poser sur notre planète.
Cette annonce est d'abord accueillie avec incrédulité. Puis la peur surgit et se transforme en terreur. Nourrie de films d'horreur et d'histoires de science-fiction, l'humanité s'attend au pire.
Le fin vernis de la civilisation craque et fait place à l'anarchie la plus brutale !
Galactus est de retour.
Il est l'instant. Il est le pouvoir. Il est la grandeur.
Pris pour un dieu dont le prophète est Colton Candell, Galactus est venu asservir l'humanité, cherchant son auto-destruction puisqu'il a juré, jadis, au Surfer d'Argent de ne pas détruire la Terre...
Couché dans les ordures, au fond d'une impasse, une silhouette enveloppée de guenilles s'éveille doucement.
La puanteur et la saleté ne l'indisposent plus.
Une patrouille vient à passer qui l'interpelle sans ménagements :
Debout loquedu ! Hé crado ! C'est à toi qu'on parle !
OK clodo, tu te lèves ! On t'embarque.....
Cette album est une bonne surprise pour qui, comme moi, n'est pas spécialement amateur de l'univers Marvel.
A "Strange" ou "Nova", j'ai toujours préféré "Tintin", "Pilote", "Métal Hurlant"....et si il faut vraiment traverser l'Atlantique, je leur préfère "USA magazine" ou "Spécial USA".
Pourtant, cet album, fruit de la collaboration entre deux monstres sacrés de la BD, est un événement.
Tout d'abord, il s'agit du Surfer d'Argent, une légende dans le canton !
Ensuite les premières pages s'ouvrent sur un hommage rendu, par Stan Lee, à Jean Giraud, un des créateurs, sous le pseudonyme de Moebius, de "Métal Hurlant".
Si je rajoute : "que les américains nous envient", je me fais lyncher ? Enduire de goudron et rouler dans les plumes ?
Finalement, quel générique !
Écrit par Stan Lee. Dessiné par Moebius.
Autant dire une histoire bien ficelée sur des dessins formidables !


par Giles
La Désobéissance civile La Désobéissance civile
Henry David Thoreau   
Un texte a lire et à méditer à l'heure où on se pose la question du statut des lanceurs d'alerte. Même si j'ai du mal avec la posture très américaine de refus de l'impôt, la question de comment s'opposer à son gouvernement quand il soutient des politiques comme l'esclavagisme qui est clairement contre tous les droits humains reste toujours d'actualité.

par Oceane60
O'Boys, Tome 1 : Le Sang du Mississipi O'Boys, Tome 1 : Le Sang du Mississipi
Philippe Thirault    Steve Cuzor   
Je ne connaissais pas Steve Cuzor. C'est réellement un très bon dessinateur. L'histoire, une adaptation de Huckleberry Finn de Mark Twain dans les années 30 est assez réussie. J'aime bien le personnage de Charley. En conclusion, il s'agit d'un bon album. Et puis on apprend beaucoup de choses.

par oboys
Love in Vain Love in Vain
Mezzo    Jean-Michel Dupont   
Né dans une plantation de coton au sud des États-Unis, Robert Leroy Johnson (1911-1938) est aujourd’hui hui considéré comme l un des plus grands guitaristes de tous les temps. La légende veut qu à un carrefour, il ait vendu son âme au diable pour hériter de sa virtuosité. Beau garçon, on lui prête également une réputation de coureur de jupons invétéré et d écumeur de troquets notoire. Une vie de débauche qui le mènera, à l âge de 27 ans, à une mort prématurée et voilée de mystère. Le premier d une longue lignée d artistes maudits partis trop jeunes... Durant sa courte carrière, Robert Johnson aura seulement laissé une trentaine de titres enregistrés et 3 photos. Mais sa vie, sa musique et sa mort en ont fait une légende pour plusieurs générations de bluesmen et de rockers. Découvrez son histoire...
En grands amoureux du blues et de la musique du Delta, Jean-Michel Dupont, par son écriture subtile, et Mezzo, par son graphisme puissant, signent un somptueux album comme une ode à la mémoire de ce père du blues qui a inspiré tant de grands musiciens comme Jimi Hendrix, Bob Dylan ou les Rolling Stones.

par Alchmea