Livres
558 439
Membres
606 895

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de luhciie : Mes envies

Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
Je l'ai lu il y a quelques jours. J'étais curieuse de découvrir pourquoi ce livre était tant apprécié (Même si, honnêtement, le résumé ne me disait rien). Cependant, quand j'ai eu l'occasion de le lire, et bien, je l'ai saisie. Au vu de sa position dans ma bibliothèque, vous pouvez aisément deviner globalement ce que j'en ai pensé : Je n'ai pas apprécié. Pourquoi? Ah ! Je vais me faire un plaisir de développer ce commentaire. C'est le but d'un commentaire, non? Expliquer clairement pourquoi on a apprécié ou non. Au risque d'en froisser certains, je vais être honnête et ne pas prendre de gant.

Commençons par le début. Dès que j'ai lu les toutes premières pages, j'ai été vachement surprise. Parce que j'étais tout à fait d'accord avec ce que pensait l'héroïne et j'ai été surprise de retrouver ce type de jugement dans un livre. Je m'attendais pas à tomber sur une héroïne cruellement réaliste. Du coup, je suis partie sur une bonne image de l'héroïne. Erreur. En allant plus loin, j'avais l'impression de découvrir un tout autre personnage. Entre ce qu'elle pensait au début, et la manière dont elle se comporte par la suite... Je ne vois aucun lien logique. Absolument aucun. Hannah, qui peut paraître attachante au début (Pour ma part, pendant une dizaine de pages, à tout casser), s'avère en fait totalement inintéressante. Elle correspond totalement au portrait des héroïnes dans ce type de roman : Naïve (Oh dieu, c'est un euphémisme), irritante (Sérieusement, elle se plaint d'aller en Ecosse. Il y a des enfants qui ne partent JAMAIS en vacances et feraient n'importe quoi pour le faire ! Je comprend qu'elle n'ait pas envie, mais à force c'est franchement gonflant), imbécile, crédule ... Sincèrement, j'insiste là-dessus. Elle a beau avoir dix-huit ans, elle adopte le même comportement qu'une fille beaucoup plus jeune. L'exemple, je le met sous spoiler.

[spoiler]Quand Leith lui parle "froidement" (Hahahahaha),et se montre un peu distant, préoccupé, pendant deux semaines, elle boit, flirte avec n'importe qui et essaye la cigarette avec un inconnu dans la ruelle. C'ETAIT PREVISIBLE A DEUX CENT KILOMETRES QUI ALLAIT SE PASSER UN TRUC BONTE DIVINE. [/spoiler]

Pour moi, c'est un comportement stupide. Inconscient. Et puéril. Incroyablement puéril. Surtout qu'elle est "en danger", mais non. Ca lui passe totalement au-dessus de la tête. Ma foi, si tu veux ma fille... Autre point.

[spoiler]La fille apprend qu'elle a failli se faire violer, et réagit, comme ça : "Oh la la ! Il a voulu s'accoupler avec moi !" ON PARLE DE VIOL LA.[/spoiler]

Vraiment... Je la trouve débile.
En parlant de prévisibilité.. On devine absolument TOUTE l'histoire rien qu'avec le résumé. Quand on commence l'histoire, c'est pire. On devine tout. On peut deviner facilement qui est le fauteur de troubles. Il n'y a strictement AUCUN, mais AUCUN suspens. Ce qui rend le récit incroyablement plat. D'autant plus qu'il n'y a aucune action, donc rien pour relever le niveau.
L'histoire d'amour est incroyablement prévisible. On le sent dès la première rencontre. De toute façon avec le résumé, on est très bien renseigné ... Leur histoire se développe vite, TROP vite, pour que ce soit crédible à mes yeux. J'ai lu d'autres romances de ce genre mais bon sang, celle-ci bat le record. Hannah, que l'on croit censée au début de l'histoire, devient tellement agaçante. Elle devient amoureuse sans que l'on comprenne pourquoi. A chaque fois qu'elle voit Leith, elle ne pense qu'à son physique (qui est trèèèèès idéalisé... Enfin, c'est normal, ce serait pas drôle sinon). Pour résumer, c'est ça, hein. Elle ne voit que ça. Et ça lui suffit pour tomber amoureuse. Je comprendrais jamais...
Puis, Leith également. Il tombe sous le charme, quasiment à la première rencontre (hum), sans que l'on comprenne le pourquoi du comment. Hannah, qui le connaissait à peine, le jugeait déjà parfait pour elle, correspondant totalement à ce qu'elle aimait. Je ne peux pas apprécier une héroïne comme ça. C'est au-dessus de mes capacités, désolée.
Le pire, c'est que je voyais clairement le jeu de l'auteur.

[spoiler]J'ai eu l'impression (plutôt flagrante) que l'auteur a fait en sorte que l'héroïne apprécie suffisamment Davis pour être encore plus déçue pour sa réaction au club, et ne soit pas intéressée par lui. Et le voit, ainsi, uniquement comme un ami. Pour ainsi, laisser le champ libre à Leith.[/spoiler]

Déjà, quand on prend conscience de ça.. C'est mauvais signe.
Puis, quand ils essayent d'être drôles... Encore une fois, on peut avoir l'impression d'avoir à faire avec des adolescents plus jeunes. Cela ne m'a pas fait sourire, et apparemment, je ne suis pas la seule (merci, ça me rassure un peu). Je vais mettre d'autres exemples sous spoiler qui m'ont interpellée...

[spoiler]1) Je rappelle : Ils se connaissent à peine, et Leith propose à Hannah un rendez-vous de deux jours (EVIDEMMENT C'EST TELLEMENT CENSE). Il lui touche la joue, et c'est bon, elle est en transe. Cela me ferait presque rire.
2) Hannah, après avoir vu Leith faire un câlin à Gwen et l'embrasser sur le front, en déduit forcément qu'ils sont ensembles. D'accord. Elle a jamais entendu parler de l'amitié entre garçon et fille ?
3) Puis bon, l'histoire qu'elle se sent coupable vis à vis de Gwen, à la page 77, on repassera...
4) Quand Hannah squatte chez la famille de Leith, sans aucun souci, le père ne dit rien. Sachant qu'ils doivent être seuls, tous les deux, qu'il ne l'aime pas beaucoup... En attendant, il la nourrit etc. Et Hannah n'a aucun scrupule à s'inviter comme ça et s'impose. Cela me sidère.
5) Vers la fin, la manière dont elle exige des explications, comme ça, à des adultes loups... J'ai été littéralement sur les fesses en voyant qu'ils ne réagissaient pas et se justifiaient face à elle. Non mais... non.
6) J'ai noté une incohérence. Hannah qui dit qu'elle est le chauffeur, puis finalement c'est Leith qui conduit. D'accord.
7) Ce serait la première fois que l'oncle et la tante de Leith rencontre une amie à leur neveu. OKAY. CA NE SURPREND PERSONNE? ILS SE CONNAISSENT A PEINE ET LEITH DECIDE DE LA PRESENTER CONTRAIREMENT A D'AUTRES QU'IL CONNAIT DEPUIS PLUS LONGTEMPS. RAH.
8) Quand elle échange des mails avec sa meilleure amie, on ne sait jamais ce qui passe de son côté. Hannah fait que raconter sa vie et demande quasiment jamais de nouvelles à son amie. Puis, quand Sisi apparend que Hannah sort avec Leith, puis qu'elle va vivre en Ecosse, elle réagit à peine à l'annonce de son déménagement, mais pour Leith, ça y va. [/spoiler]

Je sais pas. Mes amies ne réagiraient jamais comme ça. C'est tellement incohérent. On ne sait rien de la vie des autres personnages (Hormis l'histoire d'amour de sa grand-mère, mais bon, c'est parce que c'est en lien avec celle de nos chers héros). Donc, tout le roman se concentre uniquement sur les deux. C'est comme s'ils étaient les seuls dans le bouquin.
Pour revenir à la relation amoureuse des personnages principaux... Aller, je vais mettre sous spoiler, pour éviter d'informer de potentiels lecteurs.

[spoiler]Le mor-aotrom. Qui est un phénomène que les garous vivent une fois dans leur vie, seul un sentiment d'une rare profondeur et d'une sincérité absolue peut le provoquer... Et pas n'importe lequel ! L'amouuuur. -->Ri-di-cu-le. Le fait que ça arrive à Leith et Hannah alors qu'ils se connaissaient A PEINE (J'insiste) est encore plus ridicule. C'est incohérent. Stupide. Incensé. [/spoiler]

Je vais passer l'histoire des âmes soeurs et blabla... hein? ... Et je ne vais rien dire sur le fait que Leith donnerait sa vie (SA VIE) pour une fille qu'il connait depuis pas plus d'un mois. D'accord. Je ne vais pas insister sur les échanges ô combien mielleux ("Oh non, je ne te quitterais jamais !"). Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Je reconnais que quand on est amoureux, on se comporte souvent ainsi, je le conçois. Mais trop, c'est trop.

J'ai remarqué que beaucoup criaient à propos de la ressemblance avec Twilight. Je reconnais qu'il y a de nombreuses similitudes, même si je ne considère pas du tout cela comme du plagiat. C'est vrai que cette ressemblance m'a frappée quand Hannah va dans cette librairie. Cela me rappelait énormément celle où se rendait Isabella dans Twilight.

DONC, pour résumer tout ceciii... Une histoire inintéressante, des personnages fades, des clichés très visibles, aucun suspens, aucune action... <--- Ceci, est MA pensée. Elle n'est pas universelle. D'autres ont apprécié l'histoire, et c'est tant mieux. Pour autant, je n'ai vraiment pas apprécié, pour tous les points énoncés ci-dessus. Je ne voulais pas me contenter d'un "Je n'apprécie pas", sans expliquer clairement ce qui n'allait pas. Maintenant, c'est le cas. Mais je le répète, ce n'est que mon avis. Tout le monde est libre d'apprécier ou non quelque chose, c'est tout.


par Eleanara
Méfie-toi de nous (l'intégrale) Méfie-toi de nous (l'intégrale)
Juliette Bonte   
« Méfie-toi de nous » est un univers beaucoup plus sombre que ce que j’ai pu découvrir dans « Because of you ».
Mackenzie est une jeune fille de dix-huit ans qui a du mal à vivre depuis la mort de sa meilleure amie. Elle enchaîne les crises d’angoisse et après plusieurs mois sans revenir au lycée, elle doit y retourner pour terminer ce cycle et espérer aller de l’avant.
Wade est nouveau dans le lycée de Mackenzie. Mystérieux, solitaire, il ne se mêle pas aux autres. Il est là pour un but précis : vendre la drogue du plus gros dealer de la ville.
Ils n’étaient pas faits pour se rencontrer, pourtant lorsqu’ils croisent le regard l’un de l’autre, le courant passe immédiatement. A travers leurs yeux, une conversation silencieuse s’installe. Une rencontre qui va changer leur univers.

En plongeant dans cette histoire, je ne pensais pas trouver un univers aussi sombre, aussi dense que ce que j’ai pu trouver. Le résumé ne fait pas honneur au contenu, notamment parce qu’il ne dévoile que très peu de choses de l’intrigue. Ca a autant du bon que du moins bon, puisqu’il n’éveille peut-être pas autant d’intérêt que l’on voudrait, mais en même temps il nous réserve beaucoup de surprise.

L’intégrale comporte les deux livres que forment la série « Méfie-toi de nous ». Et heureusement que j’avais immédiatement la suite parce que cette histoire est intense dans tous les sens du terme !

On commence avec la rencontre entre Wade et Kenzie, une rapide rencontre, un regard, et c’est déjà fini. L’un se fait courser par la police, l’autre lui dit par où aller. Un choc éclair qui va être le début d’une histoire électrifiante.
Kenzie n’oublie pas le regard vairon du jeune homme qu’elle a aidé dans la rue, et quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle le croise à son lycée. Wade est le nouveau mystérieux dont tout le monde parle. Il est solitaire et hormis son meilleur ami, Jax, personne n’ose vraiment l’approcher. Il a un charme fou, il fait tomber toutes les filles les unes après les autres, mais il n’est pas intérressé. Il se mure dans son silence qui dérange adolescents et adultes. La seule qui attise sa curiosité, c’est Kenzie, cette fille qui l’a aidé, celle dont tout le monde parle depuis le décès de sa meilleure amie. Il y a quelque chose dans son regard qui l’intrigue, qui lui parle.

L’attirance entre les deux personnages est évidente. La relation évolue, à son rythme, dans une rapide lenteur. Ils prennent leur temps, mais chaque rencontre fait tomber une barrière. Ces deux solitaires vont trouver chez l’autre quelque chose qui va les faire remonter à la surface. Un espoir. Une fenêtre ouverte vers un avenir plus radieux.
J’ai succombé devant ces deux jeunes, devant cette histoire, ce premier amour qui chamboule tout. C’est un condensé d’émotions, intenses malgré l’âge des personnages. Bien qu’ils aient vécu tous les deux des choses terribles, ils sont incroyablement innocents dans leur relation.

Les chapitres alternent entre les deux points de vue, et j’ai adoré être dans leurs pensées.
D’ailleurs, c’était un très bon choix pour Wade qui ne montre aucune émotion devant les autres. Etre dans sa tête permet de savoir ce qu’il ressent, parce que sous sa carapace il y a un vrai coeur qui bouillonne et qui expérimente tout à fond.
Même si le drame qu’a vécu Kenzie est un point important de l’histoire, c’est vraiment le quotidien de Wade qui va être l’élément déclencheur de tous leurs problèmes. C’est sa vie de dealeur qui va dicter les conneries qu’il va faire et qui va tracer le chemin de sa relation avec Kenzie. Il n’est pas tombé dedans pour le « fun », non. Il a un vrai passé, un terrible passif qui fait qu’il est aujourd’hui lié avec des personnes peu recommandables. En rencontrant Kenzie, il se rend compte qu’il doit en finir au plus vite car il ne veut pas qu’elle découvre cette facette sombre de son histoire. Il veut être quelqu’un de bien pour elle, mais il ne sait plus comment faire.

En se plongeant dans « Méfie-toi de nous », je ne pensais pas embarquer dans de telles montagnes russes d’émotions. L’histoire des personnages nous prend aux tripes. On vit avec eux chaque moment dur, chaque instant de douceur. Juliette BONTE arrive à nous faire passer par tous les sentiments, à nous chambouler, à nous plonger dans les pensées et sentiments des personnages avec une facilité déconcertante. Il est rare que je sois autant scotchée par une histoire, encore moins que je le sois sans l’avoir vu venir.
Du début à la fin, je n’ai pas pu décrocher de cette histoire qui évolue. D’une histoire entre adolescents, on se retrouve dans la seconde partie avec de véritables adultes. J’ai aimé ce saut dans le temps, cette évolution, même s’il apporte de terribles nouvelles…

Jusqu’à la fin, on a le coeur en miettes. Jusqu’au bout, on se prend en pleine figure les drames, les sentiments, l’attente et les frissons.
Il m’a été très difficile d’arriver à la fin de cette histoire tant je me suis attachée aux personnages, aux décors, au monde de ce récit. J’en voulais un peu plus, mais c’est toujours le cas quand je passe un excellent moment de lecture.


En conclusion, « Méfie-toi de nous » est un vrai coup de coeur. Juliette BONTE a de l’or entre les doigts et ce livre en est la preuve parfaite. Son histoire mêle la romance et le drame à un rythme effréné qui nous serre le coeur du début à la fin. Les personnages sont imparfaits, mais terriblement touchants. L’intrigue est surprenante, jusqu’au bout on frissonne. C’est intense, addictif, touchant.
Laissez-vous surprendre par cette histoire qui vous emportera et ne vous quittera pas, même une fois le livre terminé.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/05/mefie-toi-de-nous-juliette-bonte.html )
Birthday girl Birthday girl
Penelope Douglas   
il sort quand en France ?? Svp merci d'avance
Bad, Tome 1 : Amour interdit Bad, Tome 1 : Amour interdit
Jay Crownover   
http://wp.me/p5AuT9-1rx

Une série qui commence FORT ! « Amour interdit » premier opus de la série Bad de Jay Crownover. Un antihéros ultra sexy et chaud comme la braise, Bax ! Un roman ultra SOMBRE, INTENSE et également HOT … Un seul mot : une TUERIE !

Après cinq à purger sa peine, Shane Baxter, alias Bax retrouve enfin sa liberté. Mais au lieu de commencer une nouvelle vie, il veut des réponses à ses questions et il est prêt à tout pour les obtenir. Et peu importe de quelles manières il doit s’y prendre. Et ses recherches le mènent vers cette énigmatique rousse qui l’agace au plus haut point mais qui en même temps l’attire plus que jamais … Dovie.

Avec une plume fluide, palpitante et époustouflante, l’auteur nous offre un Incroyable New Adult. Une fascinante intrigue menée avec une grande finesse riche en rebondissements. Aucun temps mort, aucune longueur on ne voit pas le temps passer et on se laisse submerger par toutes ses sensations fortes. C’est juste Phénoménal ! Ici il n’y a pas de place à une romance à l’eau de rose avec des mots doux, des fleurs ou de la tendresse … Non, nous avons juste un homme en conflit avec la vie qui essaie de trouver du confort auprès d’une fille qui accepte ce qu’il est, une fille qui lui donne envie de « Plus ».

Un premier opus authentique qui parle de seconde chance avec une bonne dose de Suspense, de Noirceur, de Violence et de l’Erotisme à l’état pur. Un portrait des banlieues décrit à la perfection avec ses bons et mauvais côtés en passant par du car jacking, des boîtes de striptease, du free fight illégal et du trafic de drogue … C’est impressionnant, enfin une vraie série sur de Vrais Bad Boy et de vrais méchants ! L’auteur prouve qu’on n’est pas obligé d’oublier ses origines pour prendre un nouveau départ. Il suffit juste d’être plus malin que par le passé, d'être courageux et plus ouvert !

J’ai été bluffée par le talent inné de l’auteur pour réussir à nous faire succomber à ses personnages tant imparfaits. Bax est unique dans son genre. Wow, j’ai littéralement craqué pour ce spécimen qui ne sera jamais « un mec bien ». Quand à Dovie, un petit volcan qui a aussi connu une vie dure mais qui sait ce qu’elle veut. On ne peut que se sentir proche d’eux.

Comme vous l’aurez compris « Amour interdit » de Jay Crownover est un énorme coup cœur. Un début explosif qui met en place la trame de la série. Une série qui va nous faire vibrer et frémir mais également nous faire découvrir de nouvelles sensations ! Et moi j’en redemande encore ! Je n’ai qu’une hâte c’est lire la suite à venir et de savoir ce que l’auteur nous réserve pour Race et Brysen.
The Fallen Men, Tome 2 : Welcome to the Dark Side The Fallen Men, Tome 2 : Welcome to the Dark Side
Giana Darling   
From Wall Street Journal bestselling author Giana Darling comes an age gap, forbidden romance between an ex-con MC President and the daughter of the town’s mayor…

I was a good girl.
I ate my vegetables, volunteered at the local autism centre and sat in the front pew of church every Sunday.
Then, I got cancer.
What the hell kind of reward was that for a boring life well lived?
I was a seventeen-year-old paradigm of virtue and I was tired of it.
So, when I finally ran into the man I'd been writing to since he saved my life as a little girl and he offered to show me the dark side of life before I left it for good, I said yes.
Only, I didn't know that Zeus Garro was the President of The Fallen MC and when you made a deal with a man who is worse than the devil, there was no going back...


This is Zeus Garro's story from Lessons In Corruption. A standalone in The Fallen Men Series.
Step Brother Step Brother
Penelope Ward   
Lorsque j'ai repéré ce bouquin, j'ai souhaité l'acheter sur-le-champ. Et j'ai bien fait de céder à mon caprice. J'ai adoré, une superbe découverte !
Ma lecture fut achevée en une soirée, impossible de m'arrêter. L'histoire ne laisse pas une seconde de répit. Le rythme est excellent, je suis restée scotchée du début à la fin.
La plume de l'auteure est agréable. Le vocabulaire est parfois légèrement cru, ce qui n'est pas pour me déplaire, mais si vous cherchez une romance mielleuse vous serez déçu(e).
Tout oppose nos deux personnages : Greta est une jeune fille douce, généreuse, sérieuse, un brin naïve mais très forte. Quant à Elec, il apparaît provoquant, arrogant, mystérieux, bref un bad boy comme on les aime. Toutefois, l'attirance est immédiate.
Durant la première partie, les personnages se rencontrent, se cherchent, commencent à s'ouvrir l'un à l'autre, à se désirer. Certains passages sont très drôles dans ce jeu du chat et de la souris. Cependant, tout s'enchaîne un peu trop rapidement, cette partie méritait d'être approfondie. C'est pour moi le seul point négatif du roman.
La seconde partie est en revanche sacrément bien construite ! J'ai été prise aux tripes. On découvre également le point de vue d'Elec sur toute l'histoire. C'est très bien écrit, aucune longueur et sensations garanties.
La fin est aussi bien travaillée et complète à mon goût. Bref je suis conquise.
Un livre très addictif, je vous le recommande.

par NekoNara
Friends, Tome 1 Friends, Tome 1
Marie-Charlotte François   
Sincèrement, j'ai terminé ce livre plus par curiosité que parce que j'avais accroché à l'histoire, pourtant le résumé était vachement tentant !
Malheureusement, je n'accroche pas du tout au style de l'auteure.. Les personnages sont trop caricaturés, avec de bon gros passages sexistes et des descriptions et sentiments trop brouillons.. J'ai eu l'impression de lire une mauvaise histoire de Wattpad et pourtant, j'essaie toujours d'être sympa dans mes critiques parce que je sais que, pour le style d'écriture, tout le monde n'a pas les mêmes goûts, mais c'était difficile de terminer l'histoire.. Je n'ai même pas été étonnée de découvrir qui était l'agresseur/se (bah oui, autant ne pas spoil, tout ça, tout ça..)

Donc voilà, ça sera sans moi pour le tome 2 !
Immoral Immoral
Chloe Wilkox   
Très belle romance c'est certain! J'ai vraiment aimé les personnages du couple, notamment Logan qui est une très belle personne, fier mais aussi droit bien qu'il se comporte vraiment comme un connard pendant le premiers tiers du livre.

Il y a quand meme quelques petits moins dans cette romance:
[spoiler] -Isobel dite Izzie; meme si j'ai adoré sa personnalité, sa culture son envie d'apprendre et sa passion pendant 80% du livre, ses réactions changeantes vis à vis de Logan m'ont quand même dérangées une fois ou deux. Surtout vers la toute fin quand elle le largue une fois de plus, après lui avoir promis que cette fois elle était la pour le long terme et qu'elle n'allait pas fuir. Je l'adore mais je pense que quand on prend des engagements aussi sérieux notamment envers une personne aussi fragile que Logan, il faut les respecter. Et malgré ca, quand il quitte la ville après ca pour quelques mois et qu'il ne lui répond pas, elle a le culot dêtre furieuse contre lui, de se dire "cette histoire c'était que dans ma tête il n'a jamais tenu à moi" alors qu'ils se sont avoué leur amour et que c'est elle qui après avoir promis d'être la pour lui, de rester, le quitte comme une merde. Au bout d'un moment faut se remettre en question dans la vie. Le pire c'est que si Logan n'était pas revenu et tout, elle était prête à tirer un trait sur leur histoire alors que c'est elle qui a merdé. ENCORE. Qui la laissé tomber. ENCORE. Logan est vraiment fantastique. Je ne me serais pas autant battue pour quelqu'un qui n'en fait pas de même pour moi et honnêtement jusqu'à la toute fin, c'est le cas d'Izzie qui s'apprête à refaire sa vie à NYC sans lui.

- Les parents de Logan et Izzie soit Baxter et Karen. Grosso modo, quand ils découvrent leur relation, ils sont atroces. Leur dise que c'est pas possible, qu'ils détruisent la famille, qui ca leur fait du mal à eux et autour d'eux, que leur relation n'a pas lieu d'être, que Logan ne tient pas à elle, qu'elle s'est fait manipuler et qu'elle n'est pas responsable mais que Logan est comme ca... Il n'a AUCUN RESPECT POUR SON FILS, ca fait mal à voir. Logan est à NYC chez Jarden le frère d'Izzie et leurs parents leur interdisent de se revoir, Logan n'étant autorisé à rentrer qu'une fois le départ d'Izzie pour NYC. Izzie est en dépression, elle mange pas elle perd du poids.... Et leurs parents ne font rien.
- De plus, quand ils se retrouvent au bal du lycée, Karen et Baxter ont des mots assez forts. Assez violents notamment Baxter envers son fils. Il parle de l'attirance d'Izzie pour Logan comme d'un travers. Bref il a des mots assez cruels et très blessants et malheureusement, l'auteur ne nous donne pas cette confrontation, cette discussion ou les choses sont mises à plat. Ils se réconcilient en 30sec et fin. Moi ca m'a manqué, cette discussion entre adultes ou on met cartes sur table. Car je sais que si mes parents m'avaient un jour dit et répété pendant des mois de telles choses, si violents, je n'aurais pas pu leur pardonner. Dans l'histoire tout parait trop simple. Même Karen aurait eu besoin de s'excuser auprès d'Izzie car il y des mots qui blessent et des mots qu'on n'oublie pas et tout ca est oublié bien trop facilement dans ce roman. [/spoiler]
- L'épilogue: il est vraiment court et n'apport pas vraiment d'infos supplémentaires, c'est dommage. De plus il a lieu 8ans plus tard et dure 6pages. Moi il m'a manqué des infos sur l'avenir de certains personnages: que devient Steff [spoiler] (la meilleure amie qui avait trahie et diffusé les rumeurs dans le lycée ) [/spoiler], que devient Coral la connasse? et surtout que devient Eric?? Etait t'il vraiment attaché à Izzie ou c'était juste du faire semblant?? Que fait t'il de sa vie après tout ca??
- J'ai adoré que l'on revoit Jarden et Lake mais par contre, un petit plus de "tkt on vous soutiendra toujours" de la part de Lake qui est la première à découvrir la relation secrète, ca n'aurait pas tué. Elle est très bienveillante mais elle m'est apparue un peu en retrait ici, et je n'ai pas trop aimé. Elle était un peu effacée.

Jarden lui a trois phrases dans tout le livre, dommage c'est un personnage fantastique, cela va sans dire. J'aurais aimé qu'il soit un peu plus présent dans le livre, notamment pour sa soeur car ils sont décrits comme très proches, les meilleurs amis du monde et pourtant, pas de coups de fils ou alors on ne nous en parle pas, ils se voient 2fois l'an. Bref un ou 2 chapitres sur le point de vue de Jarden auraient peut être été nécessaires pour bien rendre compte au lecteur d'a quelle point ils ont une relation proche et soudée (Izzie et Jarden). La on a que la théorie mais en pratique, je vois pas comment ils maintiennent leur lien frère soeur ^^

Bref il m'a manqué des finitions, des petits détails du coup je suis un peu frustrée. Ca n'enlève rien à la qualité de l'écriture bien sur, et à l'histoire en elle meme mais bon, j'admets que je reste bloquée sur la reprise d'une relation avec leurs parents comme si de rien n'était, sans même une excuse ou quoi. Savoir que ton père pense cela de toi, assez violent quand même pour un garçon de 18ans.

par Ines-119
La Carte des Confins, Tome 1 La Carte des Confins, Tome 1
Marie Reppelin   
« Il est gentil, pour un pirate. »

Pirates des Caraïbes meets Une Romance Wattpad (Clichée). Vous suivez sur ce genre de pitch ?
J’aurais peut-être apprécié ça quand j’avais quatorze ans (et encore), mais si on essaie de me faire passer ça maintenant, c’est non. Je ne suis clairement pas le lectorat visé par cette histoire. Ceci dit, je vais m’exprimer en tant que moi d’aujourd’hui, et pas en tant que moi de quatorze ans qui aurait pu lire ça a l’époque.

La première chose qui m’a réellement marquée à la lecture, c’est le problème de ton. Les personnages ne s’expriment pas vraiment comme s’ils étaient réels. Callie et Blake ont la vingtaine mais se comportent la majeure partie du temps comme s’ils en avaient treize, à coups de blagues vaseuses, de taquineries niaises. Par contre, cinq minutes plus tard, ils ont un ton d’aristocrates. Les pirates s’expriment tous correctement, sans aucun tic de langage ni patois, raccourcis ou autres. Le Sorcier Noir a des répliques de méchant de SF des années 60 et des menaces a l’impact... discutable on va dire. Du coup, la crédibilité des personnages prend un gros coup dès les premières lignes.

Pour rester dans les personnages… comment dire ça ? On a :
- Blake mon cher Drama King, grand beau et un peu ténébreux, jeune capitaine prodige, forte tête mais au cœur tendre, qui a eu un passé difficile
- Callie la magnifique rousse, voleuse hors-pair, forte tête mais au cœur tendre, qui a eu un passé difficile
- Les pirates loyaux et honorables assoiffés de gloire et d’aventure
Faut-il vraiment que je continue ?
Le seul qui rattrape un peu le coup, c’est Bold. C’est presque dommage, j’aurais bien aimé avoir l’histoire de sa perspective à lui (il n’a le droit qu’à un ou deux chapitres en pdv interne).

Et puis comme on est sur les personnages, on va parler sentiments et caractère pour Blake et Callie. Le coup du « mon passé compliqué et difficile me rend comme ça », ça ne passe pas. À la limite, ça aurait pu laisser des séquelles qui se manifesteraient dans le comportement, mais ça reste subconscient. Ça ne passe pas directement dans la réflexion interne du personnage, d’autant plus que je ne pense pas que, surtout à leur âge, ils aient assez de recul et d’introspection pour se psychanalyser comme ça.
Et puis bon, les réflexions du type « par l’Océan elle est belle, mais pourquoi je pense à ça maintenant ? »... je m’en serais bien passée.

L’intrigue sentimentale est courue d’avance, ô combien prévisible des le moment où, hasardeusement, deux personnages jeunes et beaux et irrésistiblement attirés l’un par l’autre même s’ils ne veulent pas l’avouer se retrouvent coincés dans une situation où ils sont obligés de se supporter. Quant à l’intrigue générale, elle est plutôt répétitive, sans réel conflit ou enjeux majeurs. Le seul moment où les deux prennent un peu d’ampleur, c’est dans les trente dernières pages.

C’est dommage parce que la plume est correcte, et l’univers était prometteur, mais il est à peine effleuré. Ça manque de réelles descriptions, on passe beaucoup de temps sur l’Avalon, à tourner en rond entre attaques, navigation, discussions Callie-Blake, attaques, navigation… Et d’ailleurs, même avec le peu qu’on voit de l’univers, j’arrive à repérer des choses qui me semblent incohérentes. (Genre des hublots sur un bateau pirate de médiéval fantasy. D’où ? Pourquoi ? Comment ?)
Bref. C’est dommage.
Broken Love, Tome 1 : Fear me Broken Love, Tome 1 : Fear me
B. B. Reid   
First book where i left my confort zone. guess i had trouble adjusting myself to the angsts, and the reaaaally fucked up relationship between lake and keiran but god i how i loved it and craved for more ! the storyline was interesting, the side characters relationship with each other made me grow attached to them and want to read their own story !

par Jess_bl27

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode