Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lulilette : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
The Choice of Sacrifice The Choice of Sacrifice
Thaïs L   
Quand Thaïs L. s'attaque au monde des Bikers cela donne une histoire sensationnelle où un passé effroyable et un présent dangereux vont se croiser et changer la vie deux sœurs instantanément.

Judie et kelly sont deux sœurs qui ont choisi de partir loin de leur ville natale afin de se forger une nouvelle vie loin de tout ce qu'elles ont toujours connu. Enfin c'est Judi qui a pris cette décision car suite à certains événements c'est désormais elle la responsable légale de Kelly âgée seulement de 16 ans.
Malheureusement en arrivant dans leur nouvelle maison les filles vont vite se rendre compte que la ville est également habitée par des Bikers aux allures effrayantes qui apparemment ne sont pas content de leur arrivée.
Judie est affolée à cette nouvelle, savoir que ça petite sœur allait se retrouver dans la même ville que ces hommes n'a fait qu'accentuer sa peur.


Par la suite Judie va apprendre qui sont réellement ces Bikers intimidants. Deux gangs : Les "Dark Riders" et les "Los Oscuros". Deux clans rivaux qui se livrent une véritable guerre des territoires et Judie et Kelly vont, malgré elles, se retrouver au milieu de toute cette haine.

Petite présentation de nos héroïnes. Tout d'abord l’aînée, Judie. Jeune femme réservée au physique et aux allures simples et naturels. Contrairement à ce qu'elle croit Judie est une battante, une personnalité alliant force et fragilité - cette héroïne m'a beaucoup ému, elle fait passer ceux qu'elle aime en premier malgré toutes les conséquences que cela peut avoir sur elle. Une héroïne admirable, qui, on va vite le deviner, cache un terrible passé et lorsque je l'ai découvert mon sang s'est glacé.
Puis il y a Kelly, c'est étrange de lire une histoire où le personnage porte le même nom que moi
Hidden desire, Saison 1 Hidden desire, Saison 1
Angel Arekin   
http://www.lmedml.fr/2018/01/30/hidden-desire-saison-1-angel-arekin/

Retrouver la famille Mordret… *soupire*. Après avoir fait connaissance avec Béni et Ciaràn Mordret, j’étais impatience de me pencher sur le cas de Declan. L’aperçu que j’avais eu de lui dans les romans précédents d’Angel Arekin était plutôt positif, c’est indéniable, ce personnage m’a toujours attiré… Pour plusieurs raisons.

Declan Mordret avait attisé ma curiosité… Malgré son masque de froideur j’avais compris qu’il était différent des autres Mordret mais surtout différent de Ciaràn, Declan n’est pas sans cœur, il ressent des émotions même s’il se targue du contraire. Declan est un joueur, ce qu’il veut, il l’obtient… enfin en théorie. Car en pratique ce n’est pas totalement vrai, mais une chose est sûre, amorcer un jeu dangereux avec Merryn, la secrétaire de sa cousine Béni, lui procurera peut-être un apaisement de courte durée. Merryn est délicieuse et elle aime jouer. Mais sait-elle à quel point Declan est dangereux ?

J’ai envie de vous dire que cette première saison était une mise en bouche, un début gentillet qui ouvre l’appétit. Est-ce le calme avant la tempête ? Je n’en doute pas une seule seconde. Ayant lu [Love Business], [Sans coeur] et [Sans âme], je peux dire que je connais bien la famille Mordret… J’étais donc déjà préparée à affronter Declan. Ce que j’aime par dessus tout c’est qu’une fois de plus ce récit se chevauche sur les autres romans de l’auteure qui concernent la famille Mordret, certaines scènes me sont revenues en mémoire mais d’une façon totalement différente étant donné que le point de vue n’est pas le même. Tous ces romans sont complémentaires et c’est juste une excellente expérience de lecture.

Cette première saison m’a permis de jauger un peu l’ambiance de cette romance, et Angel Arekin a encore réussi à me conduire au bord du précipice. Je peux attester qu’elle est la seule à savoir me repousser au-delà de mes limites car oui dans ce roman j’ai été hors de moi à certains moments, en colère et j’ai vu rouge… L’intrigue est intense et palpitante, les héros ne vous laisseront aucuns répits. Les tenants et les aboutissants de l’histoire sont assez flous… Mais si vous êtes une inconditionnelle de l’auteure alors vous saurez au moins vous situer un minimum dans l’intrigue ^^ Pour les autres, et bien vous devrez suivre les indices qui vous donneront certaines réponses. Parler d’un roman tel que celui-ci est assez difficile, car il est impossible de développer trop l’intrigue, je peux vous dire que la tension est là, à chaque page vous allez exulter et avoir des frissons. Declan est un être difficile à cerner car il brouille les pistes, il ne laisse aucune chance à quiconque d’entrevoir ses faiblesses, et pourtant il en a… comme nous tous me direz-vous et ce n’est pas faux.

Merryn m’a vraiment conquise. Je dois dire que cette héroïne m’a vraiment tapé dans l’œil. Je la trouve juste géniale. Cette nana a un sacré potentiel séduction, elle est naturelle mais libérée, très féminine et à l’aise avec sa sexualité. Merryn est volcanique mais pas dénuée de sensibilité et j’admire cette femme pour sa personnalité flamboyante. Je dois dire que je me suis tellement attachée à elle que par moment j’ai eu mal pour elle. J’avais peur de la voir s’embarquer dans ce jeu mystérieux avec Declan. Comme quoi parfois on ne craque pas que sur les héros car ici Declan et Merryn sont à égalité. Ils me plaisent tous les deux. Et c’est la première fois que je me sens attirée de cette manière par une héroïne, un petit plus donc pour cette romance. J’ai aimé le tempérament de cette femme, elle est sexy et d’une grande intelligence. Elle a une prestance et une aura qui attire le regard, j’ai aimé son évolution, ses prises de conscience et sa façon de croquer la vie à pleines dents. Cependant et c’est ce qui m’a bluffé c’est qu’elle reste accessible, humaine et ne se cache pas derrière un masque. On perçoit facilement ses petites faiblesses et si elle s’avère à la hauteur pour être la partenaire de jeu de Declan elle n’en reste pas moins une femme qui a un cœur et qui ressent des sentiments, quand bien même ce ne serait pas de l’amour.

Angel Arekin ne me déçoit jamais. Et ici ce qui me plaît c’est la complexité des relations entre les personnages, et la complexité des personnages en eux-mêmes, l’auteure est allé chercher loin des personnalités hors du commun, difficile de les cerner et en même temps difficile de ne pas les aimer. Le récit se chevauche sur les autres romans et c’est un tour de force à mes yeux car cela demande encore plus de travail pour la cohérence des scènes et la complémentarité aussi. J’ai adoré la narration à deux voix qui met en lumière les pensées de nos héros. L’aspect érotique est aussi délicieux que le sont les personnages, il y a une dualité entre Declan et Merryn, on assiste à des scènes particulièrement torrides motivées par la domination de Declan et tout cela avec un aspect psychologique lié aux autres éléments du récit dont je me dois de taire la teneur. Car cette romance est vraiment très compliquée, dans le bon sens du terme, beaucoup d’élément s’ajoute au jeu qui se joue entre nos héros. La famille Mordret a elle aussi sa place dans ce premier opus… Pour votre plus grand plaisir ^^

En bref, une première saison explosive qui pose les bases de la relation de Declan et Merryn. Un début très prometteur qui nous annonce une tempête pour la suite de l’histoire. Declan est tout aussi charismatique que Ciaràn, Jelan et Béni… Mais j’avoue que j’ai eu un coup de cœur pour Merryn et j’ai hâte de les retrouver tous dans la saison 2.


The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark
C.J. Roberts   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Tout d'abord, je tiens à dire que ce que j'estime très dangereux dès le départ, c'est le WARNING pas assez clair quand il n'est pas carrément inexistant pour les livres de Dark Romance ! => mes trois précédents essais n'avaient AUCUN warning (Percée à nue, Twist me - qui est même classé comme "New adult dark erotic novel" ou Tears of Tess)
Pour celui-ci, parler de "consentement ambigü" alors que ce sont des viols, ce n'est pas ce que j'appelle un warning par exemple…
Pour un genre aussi "tordu" que celui-ci, je trouve ça hyper important, surtout que ces livres sont assez facilement accessibles sur internet par n'importe qui, quel que soit l'âge ! Ceci étant dit…


Après mes précédents essais en Dark Romance et après avoir lu de très nombreuses critiques sur amazon.com et goodread, y compris sur les volumes suivants, j'ai décidé de ne pas lire ce bouquin finalement.
Je ne comprends pas comment on peut classer et considérer ce genre d'abomination comme des romances (horreur, thriller, polar, etc, je veux bien... mais romance, même dark, NON QUOI !).

Par ailleurs, comme par hasard, c'est toujours une femme (de préférence jeune => 18 ans bordel !!!) qui est enlevée, torturée, violée, battue, dégradée et j'en passe et qui, comme par hasard, tombe "amoureuse" de son bourreau…
Et sérieusement, ça vous fait fantasmer un mec qui viole et torture une femme (enfin, plutôt une fille dans ce cas vu son âge et sa virginité) ?!? Vous trouvez ça stimulant et érotique ?!? O__O
=> parce qu'en classant ce bouquin comme dark erotica, ce n'est rien de moins qu'une érotisation du viol et de la torture ! Bon sang, cette fille est dressée à ressentir du plaisir à être violée et torturée ?!?!?!? Et après, on appelle ça "consentement ambigu", clair que ça sonne fichtrement mieux hein ! (Le consentement sexuel n'est JAMAIS ambigu ! Si le consentement n'est pas sûr, c'est que ce n'en est pas !)

Alors je me pose quelques questions pour celui-ci particulièrement :

- au vu de ce qu'a manifestement vécu le "héros" et qui devrait nous apporter une soi-disant compassion ou obligeance envers lui (sérieusement ?!?), pourquoi lui n'est pas tombé amoureux de son "violeur/ravisseur/tortureur" ?

- en quoi le fait de kidnapper et détruire de toutes les manières possibles une jeune fille parfaitement inconnue pourrait-il l'aider à se venger ?

- quelle est "l'excuse" pour toutes les autres femmes qu'il a détruites et vendues comme esclaves sexuelles avant ? (puisque celles-ci n'étaient pas destinées à sa vengeance)


Lisez donc "La moitié du ciel" de Sheryl WuDunn et Nicholas Kristof.
Ou encore "Trafic de femmes" de Lydia Cacho.
Ca c'est la réalité du monde et de ce que vivent les esclaves sexuelles… Après, revenez me dire que c'est normal et trop cool d'essayer de tourner des histoires pareilles en quelque chose de "romantique", "sexy" et "sensuel/érotique"…

les bouquins sont ici :
http://booknode.com/la_moitie_du_ciel_01027233
http://booknode.com/trafics_de_femmes_01191553


Quand je me suis essayée à la Dark Romance, je ne m'imaginais pas du tout ça je dois dire… Ce genre d'histoire n'a strictement rien de romantique, je ne comprends pas que ce soit classé dans "romance"… Je m'attendais à des histoires très noires ou dans un milieu très noir et dur (guerre, mafia, gangs, etc…) et à la limite, oui, que la fille souffre… MAIS PAS DES MAINS DU HEROS !!! Pour moi, on ne peut pas écrire une histoire d'amour avec un héros qui fait subir tout ça à l'héroïne (parce que c'est souvent dans ce sens) ! Et on ne tombe pas amoureux de son bourreau, ça n'a rien de crédible, surtout s'il vous traite comme ça ! (ou alors, appelons ça par son vrai nom, du conditionnement, et pas de l'amour !)

Après, j'aurai pu comprendre si on avait classé ces bouquins dans le genre psychologique (et encore, psychologie vraiment tordue et extrême), mais dire, à la fin, "quelle magnifique histoire d'amour", c'est une blague ?!? On peut aimer un livre très noir et glauque, mais il ne faut pas perdre de vue la réalité à mon sens ! Là, on parle de viol, torture, destruction mentale et j'en passe du personnage masculin sur le personnage féminin ! COMMENT peut-on trouver qu'il y a de l'amour dans ça ? Ce n'est pas de l'amour, c'est de la dépravation humaine ! Pour qu'il y ait de l'amour, il faut du partage, du consentement, du respect… dans ces bouquins, il n'y a rien de tout cela, ce n'est que de la noirceur et de la malveillance, de l'obsession et de la violence…

Ce qui me dérange donc le plus dans la Dark Romance, c'est le classement dans "romance" et les commentaires qui trouvent que ce sont de magnifiques histoires d'amour…
J'ai lu des bouquins très durs, comme "Séquestrée" de Chevy Stevens, où j'ai été remuée et profondément touchée et horrifiée de ce que vivait l'héroïne… mais ça n'a pas été tourné en histoire d'amour et c'est pour ça que j'ai apprécié ces livres !

Une lectrice de goodread a décrit sa lecture comme : regarder un ours se faire torturer pour qu'il danse... et considérer du coup que l'ours veut et aime danser et éprouve de l'affection pour son dresseur...
Je ne peux qu'être d'accord avec cette description !

Allez, bonne lecture, je vous laisse pour aller retrouver mes vraies romances (érotiques ou non) où les protagonistes se traitent avec respect et amour… Et si un jour un Dark Romance apparaît où le héros ne violera, battra, torturera et détruira pas l'héroïne mais que ce seront "eux contre le monde cruel dans lequel ils vivent", qu'on me prévienne et je le lirai parce que CA ce serait de la dark romance à mes yeux !



PS : j'encourage toute personne à lire ne serait-ce que la page wikipedia sur "la culture du viol" et à comparer avec les livres de Dark Romance, qui sont à mon sens la démonstration la plus extrême et l'expression noir sur blanc de cette "culture"…
Je considère d'ailleurs que pour écrire des trucs pareils, ces auteurs doivent être profondément sadiques et misogynes.

par Vitany
Pure corruption, Tome 2 : Crime et expiation Pure corruption, Tome 2 : Crime et expiation
Pepper Winters   
Après avoir dévoré le premier tome, j'étais curieuse de découvrir la suite. Et autant dire que j'ai apprécié cette lecture même si j'avoue que Kill m'a parfois un peu agacée !

On retrouve nos héros dans la situation de la fin du tome 1. Le père de Kill est venu enlever Cléo et laisse son fils pour mort chez lui. Cléo va être retenue pendant de longues heures alors que Kill est gravement blessé. Mais ce dernier est prêt à se battre pour récupérer l'amour de sa vie. Et autant dire que la guerre est déclarée entre les deux. Et cette dernière pourrait être bien plus dangereuse qu'imaginé.

Alors j'ai replongé avec plaisir dans ce roman. J'avais déjà beaucoup aimé le premier tome, qui m'avait pris au coeur. Forcément, je voulais en savoir plus. Malgré tout ce que Cléo avait pu apprendre sur Kill, elle n'a jamais douté de son amour pour lui. Et je dois avouer que c'était vraiment beau à voir, parce que même dans une situation dramatique, elle continuait de croire en lui. Cet amour qu'ils ont l'un pour l'autre, et qui est décrit à la perfection par Pepper Winters m'a totalement subjuguée.

Cléo fait d'ailleurs preuve d'une grande force, ici. Elle vient seulement de retrouver sa mémoire, mais se retrouve plongée au milieu d'une guerre sans merci, et alors que Kill met à exécution un certain nombre de plans dont elle n'a jamais entendu parlé. C'est loin d'être facile pour elle, et pourtant, elle ne flanche jamais. Elle va toujours soutenir Kill, quoi qu'il se passe. C'est vraiment un personnage que j'ai adoré.

Quant à Arthur Kill Killian... J'aurais tellement apprécié de l'aimer autant que dans le premier tome. Mais il a cette culture du secret qui a gâché une partie de ma lecture... J'ai eu l'impression qu'il n'avait pas confiance en Cléo, peu importe le nombre de fois où elle le rassurait et alors qu'elle connaissait l'intégralité de son passé... Et il s'est obstiné à lui mentir. Alors qu'elle a le bon goût de lui pardonner, pour ma part, je n'arrive vraiment pas à passer outre, et tous ces mensonges empilés, au fil des pages et jusqu'au bout du roman, m'ont agacé fortement....
En dehors de cela, j'ai beaucoup aimé le voir évoluer et changer au fil des pages. De cet homme avide de vengeance, qui a perdu l'amour de sa vie, à cet homme qui se réalise enfin, j'ai vraiment été heureuse pour lui ^^'

L'histoire est vraiment bien construite, mais m'a coûté une forte frustration, puisque Kill étant fort pour garder ses secrets, j'avais envie de savoir et il n'y avait clairement aucune raison de garder le secret sur tout... Bref de la frustration. Mais j'ai quand même passé un bon moment ! Notamment parce que le récit se passe en plein milieu de motards et que j'adore tout simplement cette ambiance de 'gang' et de famille qui les entoure. Donc forcément, j'étais à fond dans l'histoire. Et puis je voulais voir comment les choses allaient tourner.

Quant au style de Pepper Winters, encore une fois, il est génial !

En bref ? Quand même une bonne lecture malgré quelques agacements :/

>> https://meliegrey.blogspot.com/2019/04/pure-corruption-tome-2-crime-et.html

par MelieGrey
Monsters in the Dark, Tome 1 : Larmes amères Monsters in the Dark, Tome 1 : Larmes amères
Pepper Winters   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

La Dark Romance, je crois que définitivement, je n'y arrive pas et c'était mon dernier essai… En fait, ça ne correspond pas du tout à ce que je m'imaginais au départ sous cette appellation… Je pensais que les deux héros souffriraient, qu'ils seraient dans un climat très dur (guerre, mafia, gangs, etc…), mais je ne pensais pas qu'il s'agissait du héros qui infligeait lui-même des horreurs à l'héroïne !

On peut créer une histoire très sombre, mais ce besoin (dans tous les romans Dark Romance que j'ai lues) d'humilier, rabaisser, violer, battre, torturer et détruire le personnage principal féminin, qui au final termine quand même par aimer ça, c'est pas possible pour moi ! (si c'était dans un livre d'horreur, un thriller ou un polar, à la limite ok, mais pour une "romance", même dark... non quoi !)

Si c'était l'héroïne contre les méchants, mais qu'au moins le personnage principal masculin était gentil et doux avec elle (lui qui la protège contre le monde cruel), je veux bien... mais faire subir les pires horreurs à une femme et qu'au final elle tombe amoureuse de vous, ça n'a pas de sens !
[spoiler]A noter qu'on essaie de faire passer Q pour un homme honorable qui récupère des femmes détruites par l'esclavage sexuel et abusées pour les aider à se reconstruire puis les renvoyer chez elles… et là, il tombe sur une femme non détruite et au lieu de la renvoyer direct chez elle, il la détruit ?!? (oui parce que TOUT ce qui lui arrive d'horrible après - les viols, les maltraitances physiques et j'en passe - c'est sa faute parce qu'il l'a gardée ! => sans compter tout ce que LUI lui fait...)[/spoiler]

Par ailleurs, concernant ce bouquin spécifiquement, je n'arrive pas à dépasser la réalité de la chose, car ce que subi le personnage féminin arrive VRAIMENT dans la vie de tous les jours à des femmes, des hommes et des enfants... mais sans tout le "romantisme" qu'on essaie de nous faire avaler ici ! Ca me révolte qu'on essaie de rendre romantique des horreurs que vivent des personnes dans la réalité !
Romanciser et érotiser les abus et l'esclavage sexuel, le kidnapping, le viol, la maltraitance, la torture et j'en passe, c'est écoeurant ! (imaginez juste de remplacer Tess par un enfant de, disons, 10 ans - mis à part l'âge, tout le reste serait pareil - c'est toujours aussi "érotique" et "romantique" ? Q est toujours un héros à vos yeux en imposant tout ça à un enfant plutôt qu'à une femme adulte non consentante ?)

Quand je lis une romance, c'est pour échapper à la dureté du monde, pour me faire rêver… et ça, en plus que le terme de "romance" accolé à ce genre de récit me dérange profondément, ça me balance juste toute l'horreur du monde dans la face, ça ne me fait vraiment pas rêver !

Je pense que pour écrire un récit tel que celui-ci (ou comme d'autres Dark Romance que j'ai testé comme Percée à Nue ou Twist me), il faut être profondément misogyne et sadique...

Vraiment trop tordu pour moi et je ne comprends absolument pas comment on peut trouver ce genre d'histoire romantique !


PS : Où est le WARNING !?!? Il me semble que pour un livre tel que celui-ci, c'est INDISPENSABLE !

par Vitany
Les Tornades d'Acier, tome 1 : Froid comme la Pierre Les Tornades d'Acier, tome 1 : Froid comme la Pierre
Olivia Rigal   
Du potentiel mais trop peu exploité

Le jour où Lisa perd son frère David, elle retrouve Brian, son amour d'enfance et meilleur ami de David. David et Brian appartenaient tous deux à une Unité d'Elite de la police. Mais David avait intégré "Les Tornades d'Acier", un mystérieux groupe de Bikers hors-la-loi... Un premier volet trop court et qui manque de profondeur pour qu'on puisse s'attacher aux personnages. L'univers des Bikers façon "sons of Anarchy" était pourtant prometteur. Dommage.

Lu aussi : 4/10
Wind Dragons MC, Tome 2 : L'Enfer d’Arrow Wind Dragons MC, Tome 2 : L'Enfer d’Arrow
Chantal Fernando   
Mouais : Pour venger la mort de Mary, Arrow a tué le président des Wild Men, ce qui lui a valu de faire de la prison. Cela fait 5 ans qu’elle est morte et pourtant, il refuse de vivre, rongé par la culpabilité. Lorsqu’Anna rentre dans sa vie, il se sent revivre mais le refuse. En effet, il trouve Anna trop bien pour lui, il ne veut plus mettre de femme en danger et surtout c’est la sœur de Rake. Anna est retournée auprès de son frère pour poursuivre ses études et craque complètement pour le ténébreux Arrow mais elle n’arrive pas à percer ses défenses… Un 2ème tome un cran en dessous du 1er et nous n’en savons toujours pas plus sur les activités du club.

par Folize
Le Sang de la Lignée, tome 1 : Flashback Le Sang de la Lignée, tome 1 : Flashback
Elena Guimard   
Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur qui m'a fait parvenir son livre pour que je le lise et lui donne mon avis (même si j'ai mis beaucoup de temps à me lancer dans l'aventure).
J'ai bien aimé l'univers créer par l'auteur même si celui-ci est particulièrement complexe et j'avoue que j'ai parfois été totalement perdue. Néanmoins, on comprend l'idée générale ce qui permet de comprendre l'histoire, les motivations et les espérances d'Alban.
Les personnages sont attachants dans l'ensemble, par contre j'ai pas trop compris le principe du "méchant" qui n'apporte, à mon sens, pas grand chose à l'histoire mais bon... C'est dommage qu'on ai pas l'arbre généalogique d'Alban dans le livre, cela permettrai de mieux comprendre les relations entre les différents personnages.
Par contre, j'ai eu du mal avec le style de l'auteur qui écrit comme elle parle. autant c'est pas gênant dans les dialogues, autant dans les parties "racontées" c'est étranges, même si c'est Alban qui raconte son histoire. Et parfois, j'ai remarqué des erreurs dans la construction des phrases.
Bref, sinon, j'ai bien aimé l'histoire et la relation entre Lara et Alban est très agréable même si je pense que Lara accepte tout un peu trop facilement.
encore merci à l'auteur pour m'avoir fait découvrir son livre.

par Ally-Lily
Voyage au jardin des sens Voyage au jardin des sens
Robin Schone   
L'histoire se déroule en 1886... une époque pleine de tabous et de non-dit.
Elizabeth, mariée à 17 ans à un homme qui ne jure que par la politique et sa carrière, se voit un jour devant le fait accompli : son mari la délaisse et elle craint qu'il ait une maitresse.
Elle brave alors les interdits en allant trouver un homme considéré comme "bâtard" par la société, fils d'un sheik Arabe et d'une aristocrate Anglaise. Elle lui demande de lui enseigner comment séduire un homme, comment lui donner du plaisir...
Cette romance et pleine de surprises et de rebondissements. Elle m'a touchée, m'a donné à voir un côté pourtant réel d'une époque qui bien que dépassée, n'est pas totalement obsolète. Une romance tendre et épicée. Un roman à lire car l'érotisme n'est pas tout, il y a aussi un message.
J'ai beaucoup aimé ce livre.

par Christy
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3