Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lulo : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
La Cité des ténèbres, Tome 2 : La Cité des cendres La Cité des ténèbres, Tome 2 : La Cité des cendres
Cassandra Clare   
TROP TROP BIEN
Ce tome 2 est encore mieux que le premier, des révélations vous vont sauter au plafond. Vous vous dites; Mais non ce n'est pas possible, que va t-il leur arriver?" La relation Clary/Jace est surprenante. Vous lisez, vous lisez, et tout d'un coup vous avez fini le livre. Et là, vous vous dites; "heureusement que j'ai le tome 3 sous la main"


par Adèle
Quand j'ai voulu revoir le diable Quand j'ai voulu revoir le diable
April Genevieve Tucholke   
Le tome 1 passait encore ; même si j'ai eu quelques difficultés à ne pas sauter des pages ; mais ce tome-ci est vraiment mauvais.

Le début passe encore. Franchement, j'ai été agréablement surprise par le premier quart du roman. L'histoire est crédible et les scènes s'enchaînent rapidement sans accroc.
J'ai même trouvé le style de l'auteure plus mature. Que ce soit avec ses personnages, ses dialogues ou même son style d'écriture.

Et puis arrivé à une petite centaine de pages ; River refait son apparition et là l'histoire devient du gros n'importe quoi. L'intrigue part dans tous les sens et je n'ai pas du tout compris, ce que cherchait à faire l'auteure.

Mais alors le pire dans ce roman et quand je dis "pire" je suis gentille ; ce résume en un mot. Ou plutôt un nom : Violet.
Dans le tome 1, ce personnage était le moins horripilant de tous. Quoi que son naïveté, frôlée vraiment la stupidité à certains moments ; mais dans ce tome son comportement, gâche tout le roman.

Au départ, je ne comprenais pas pourquoi certains passages du journal intime de Freddie, la grand-mère, de Violet était ajoutée à l'histoire. Et puis, je me suis rendue compte que l'auteure a peut-être voulu que l'on fasse le rapprochement entre le comportement de Freddie et celui de sa petite-fille. Car pour se ressembler, elles se ressemblent.
En plus de porter ses vêtements (ce qui est déjà flippant en soi), Violet adopte le même comportement vis-à-vis des hommes.

Freddie, n'était pas ce qu'on peut appeler une femme de bonnes moeurs. Non, puisque dans sa jeunesse, elle cumulait 4 amants et, ce, alors qu'elle était mariée. Violet prend un peu le même chemin.
Elle n'est pas mariée, n'a pas 4 amants mais sors quand même avec deux frères.

Je n'ai pas compris ce retournement de situation.
Violet se comporte comme une fille facile.
Elle embrasse l'un, pour ensuite courir dormir nu avec l'autre. Ou dors avec un pour ensuite rejoindre l'autre au milieu de la nuit. Je n'ai pas du tout aimé cet aspect de l'histoire. Je le répète cela gâche tout le roman.

Non définitivement je n'aime pas cette saga.
Je ne la recommanderai pas.

par Avalon
Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi
Sylvia Day   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/06/crossfire-tome-1-devoile-moi.html

J'ai été agréablement surprise par cette lecture. Je pense que cela vient en bonne partie du fait que ce livre a été comparé encore et encore à Fifty Shades of Grey, de ce fait je ne m'attendais pas à grand chose alors que j'ai passé un très bon moment à suivre les aventures de Gideon et Eva. Parce que je vais pas m'en cacher, j'ai trouver FSoG très (TRÈS) moyen et la série des Crossfire s'annonce largement plus intéressante (avec d'ailleurs un style d'écriture bien meilleur).
Les grosses similitudes qu'on peut trouver entre les deux séries sont principalement le héros qui se trouve être un jeune et riche entrepreneur avec un lourd passé qui le hante et aimant contrôler son monde. Cependant la ressemblance s'arrête là. Car dans Bared to you, on a le vrai plaisir de croiser une héroïne qui est capable de se prendre en main comme Eva (opposée à l'insipide Ana de FSoG) et qui donc rééquilibre la relation (contrairement à de plus en plus de romances, dont FSoG, où on a une opposition mâle dominant plein de problèmes contre jeune fille innocente et incapable). Ici les deux personnages principaux ont un lourd passé et pas mal de choses à surmonter, ce qui donne une vraie dimension à leur relation.
L'auteur nous embarque très rapidement et pleinement dans le début de cette relation teintée par les secrets des passés de ses protagonistes. A noter également le personnage très attachant et étonnant du meilleur ami d'Eva, Cary, qui semble avoir encore plus de problèmes que Gideon et Eva réunis (je lui donnerais bien son propre roman à celui-là !).
En résumé une vraie lecture à ne pas manquer, et surtout pas sous prétexte que c'est un autre FSoG (d'ailleurs n'attaquez pas ce livre en pensant que vous allez tomber sur une copie de FSoG, si vous êtes fans, car vous serez indubitablement déçus). J'ai vraiment hâte de découvrir le second tome et de connaître les secrets non révélés et l'évolution du couple Gideon/Eva.

par Althea
Lux, Tome 1 : Obsidienne Lux, Tome 1 : Obsidienne
Jennifer L. Armentrout   
Ok. Hum alors comment dire? (Respire Alexiane, respiiiiiiire). Ce livre est volcanique!! je ne trouve pas d'autre mots. Entre l'humour ravageur, les scènes d'actions énormissimes et l'histoire d'amour sauvage je ne vois pas comment on ne pourrait pas aimer ce livre. Le personnage masculin est une vraie enflure (une enflure digne de magazines Hugo Boss) mais on l'adore pour son humour noir et sarcastique. L'héroïne est trop drôle, une vraie geek accro à ses bouquins et à son ordinateur. Ça fait plaisir enfin une héroïne qui nous ressemble!
En bref, je suis totalement sous le charme.
Le règne de la nuit, Tome 1 : La proie du vampire Le règne de la nuit, Tome 1 : La proie du vampire
Bonnie Vanak   
Bof, franchement rien de transcendant dans ce roman. Je l'ai trouvé plat, mal écrit, tellement lourd de clichés qu'il en devenait impossible à soulever. Bref, pas ma tasse de thé.

par Ellana06
Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 3 : Rédemption Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 3 : Rédemption
Sylvain Reynard   
Regardez le petit message que l'auteur nous a adressé hier :

Bonjour mes amis.

J'ai de bonnes nouvelles. Hugo & Cie publieront "Gabriel's Redemption" en français. Je ne sais pas la date de publication, mais je vais avoir plus d'informations bientôt. Merci, merci pour votre encouragement.

SR
www.sylvainreynard.com

YOUPIIIIIIII

par Skipere
Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 1 : Le Divin Enfer de Gabriel Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 1 : Le Divin Enfer de Gabriel
Sylvain Reynard   
Il est rare, en tout cas pour moi, de ne pas savoir exactement ce que l’on ressent pour un livre, soit on aime, soit on aime pas, soit on se réserve pour la suite. Et bien là, je ne sais pas, j’ai tout ressenti !! En ce qui me concerne, le fait de ne pas savoir ce que j’éprouve réellement à la fin de cette lecture est sûrement du au fait que je m’attendais à une énième histoire à la FSOG, mais non rien à voir avec M. GREY, M. STARK ou même M. CROSS. Je peux dire que ce livre est tout public, mais je vous rassure, ce n’est pas un jeunesse non plus !! lol
Tout comme nos chouchous, M. le Professeur Emerson n’a rien d’un ange, il est hanté par son passé, et sa vie sexuelle est des plus intenses, mais pour Julia, il va devenir un ange de vertu, et va tenter de la séduire dans les règles de l'art.
Dans ce roman, nous sommes plongées dans la construction d’une histoire d’amour autre que par le sexe, et ça fait du bien un peu de romantisme. Ils apprennent à se connaitre, se courtisent, se confient leurs secrets, mais cela n’empêche pas qu’il y ai une tension sexuelle entre ses deux personnages.
L’auteur jongle avec les points de vues de Julia et de Gabriel, et certains passages auraient mérité d'être plus approfondies alors que d'autres auraient pu être survolés, mais cela ne m'a pas empêché d'avoir des papillons dans le ventre lors de certaines situations. Il nous fait également découvrir l'histoire de Dante et Béatrice.

Julia est une jeune femme fragile, peureuse, timide, anéantie par ce que son ex lui a fait subir, mais elle est malgré tout d’une bonté extraordinaire. Elle m’a fait sourire quand elle faisait appel au Dieu des étudiants, au Dieu des maladroits, au Dieu du sexe et autres. Mais, Julia va en agacer plus d’une, et oui, c’est comme ça !! lol. En tout cas, moi elle m’a agacé. Ok M. le Professeur en impose, mais quand même à 23 ans, on peut affronter le regard d’une personne, on peut aussi répondre quand on se fait agresser verbalement, et bien non, Julia est trop timide pour tout ça, donc elle encaisse, bon heureusement pour nous, cette situation ne dure pas, et elle va reprendre du poil de la bête !! Au fil des pages Gabriel, va de moins en moins l’impressionner, et elle va réussir à s’imposer. Leur confrontation verbale en salle de classe est pur bonheur ;-))

Gabriel est difficile à cerner, il ne laisse rien transparaître, un seul regard et tout le monde se tait, et toutes les femmes se damnent sur son passage. Son passé est douloureux, il se compare à un démon, il ne pense donc pas mériter le bonheur, pourtant sa rencontre avec Julia va lui faire entrevoir la lumière et il va prendre conscience qu’il a honte de son passé. Mais dire la vérité à Julia, veut aussi dire prendre le risque de la perdre, et maintenant que le bonheur est à porté de main, est-il prêt à perdre tout cela ?? Comment réagira-t-elle quand il lui dira ce qu'il a fait ??

Bon et bien au final, après une nuit de sommeil, je peux dire que j'ai apprécié cette lecture, et même si pour moi ce tome se suffit à lui même, je lirais la suite ;-)


par coco69
Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 2 : L'Extase Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 2 : L'Extase
Sylvain Reynard   
Le tome un fut un véritable coup de coeur, la suite une cruelle déception!!! J'ai eu un mal fou à m'impliquer dans ma lecture, me forçant bien souvent à la poursuivre, alors que parfois tout le plaisir était là, relançant motivation et engouement pour cette romance originale, passionnée, fusionnelle. Je n'ai pas retrouvé le style quelque peu désuet qui donnait tout son cachet à l'ensemble même si la plume simple de l'auteur est très agréable, autant dire que parfois elle allège les tirades explicatives concernant les diverses formes d'arts évoqués qui parsèment l'intrigue. Pourtant tous les ingrédients du premier opus sont présents: analyse psychologique des protagonistes très fine, une intensité dramatique très poussée, deux pestes vraiment détestables, des personnages secondaires attachants très intéressants, beaucoup de références culturelles enrichissantes, un couple toujours sur le fil du rasoir émotionnellement mais qui s'aime profondément. Et pourtant cette fois-ci la mayonnaise n'a pas pris...

Nous retrouvons Gabriel et Julianne en Italie découvrant l'extase d'un amour consommé et partagé, se heurtant malgré tout aux fantômes de leur passé, surtout en ce qui concerne la jeune femme de part la récente agression dont elle fut victime, et ses craintes viscérales de perdre cet homme enclin aux dépendances nuisibles à sa conception d'une vie de couple équilibrée. Après cet intermède Florentin idyllique et brûlant, le retour à la réalité fait effet de douche froide avec le retour de Paulina l'ex compagne de Gabriel, et la rentrée universitaire de Julia qui va devoir faire face à la jalousie malsaine de Christa, dont les manigances vont mettre en péril l'avenir qui s'ouvrait à elle en intégrant Harvard...entre procédures judiciaires, règles universitaires, thérapies plus ou moins concluantes, la route vers un bonheur mérité ressemble plus à un chemin de croix qu'à un tapis de roses...

Nous retrouvons à nouveau ce parallèle avec la Divine Comédie de Dante, enrichie d'une nouvelle analogie avec le couple Héloïse/Abélard, et toujours beaucoup de références à la Renaissance, ses peintres et leurs tableaux, pas mal d'évocations religieuses, poétiques, musicales toutes toujours aussi bien intégrées au contexte. Les longueurs du premier tome qui me semblaient utiles au rythme lancinant du récit m'ont ici lassée, de même que les atermoiements de la douce et bonne Julia qui réussissent cependant à mettre en exergue la profondeur et la beauté de l'amour que Gabriel lui voue tout torturé qu'il soit. J'ai aimé retrouver ce ténébreux personnage mais je pense qu'il était inutile de le faire plonger plus loin dans son enfer pour mieux apprécier son retour vers la lumière, les héros ont suffisamment bavé auparavant, cette surenchère de souffrance a du avoir un effet néfaste sur min appréciation. En tout cas, il me semble que le tome 1se suffisait à lui-même ou alors, peut être attendais-je trop de celui-ci...le troisième opus ne me tentera pas.

par Seregan
Vampire Academy, Tome 6 : Sacrifice ultime Vampire Academy, Tome 6 : Sacrifice ultime
Richelle Mead   
Ça y est, la fin est arrivée. Last Sacrifice, qu'est-ce qu'on peut s'en attendre? Faut pas ce le cacher, mes attentes étaient GÉANTES pour le livre, et j'ai été comblée!
Les aventures de Rose sont toujours aussi excitentes que dans les autres livre et encore une fois, Rachelle Mead a su m'émerveillée.
Bien entendu, j'attends la série qui suit avec impatience.
J'ai tout de même un petit bémol: Je trouvais que la fin était prévisible et a été un peu précipitée, néanmoins, je souhais que ça ce termine ainsi.

Génial. Si vous avez des questions au sujet de la série, n'hésitez pas à me visiter dans ma biblio, je préfère ne pas donner trop d'informations ici pour éviter les spoiler!

xo
Vampire Academy, Tome 4 : Promesse de sang Vampire Academy, Tome 4 : Promesse de sang
Richelle Mead   
Un quatrième tome qui se termine sur de nombreuses révélations et quelques lueurs d'espoirs. On y fait également la rencontre de nombreux nouveaux personnages dont notamment la grand-mère de Dimitri, Yeva, un personnage intrigant et mystérieux ; Olena, la mère du jeune homme, dont la plus grande peur est que quelqu'un ait faim dans sa maison ; Avery, bien qu'en dépit de sa ressemblance avec Rose, tend beaucoup plus vers les ténèbres.... La jeune Moroi, comme d'habitude, ne le remarque pas, et en veut toujours terriblement à Rose de l'avoir abandonnée. Cependant malgré son égoïsme qui l'éloignera peu à peu de Christian, Rose lui manquera toujours...
Et enfin, il y a l'apparition de Abe, quelqu'un de très mystérieux, dont l'identité se révèle... surprenante. Tout au long du tome, on n'arrive pas à déterminer s'il constitue un danger pour Rose ou plutôt un allié. Alors quand on apprend sa véritable identité à la fin... C'est le choc.

par Selenna