Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Luluo1998 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Famous Love, Tome 2 : Zane Famous Love, Tome 2 : Zane
Rachel Van Dyken   
Cette suite se lit bien mais c’est vraiment un public adolescente

par Kawa89320
Si demain n'existe pas Si demain n'existe pas
Jennifer L. Armentrout   
Si aux premiers abords, les choses paraissent simples, cela change rapidement. Et je n’ai pu lâcher le roman. Sous couvert d’une aventure lycéenne, JLA aborde un sujet douloureux. Toujours avec délicatesse et sincérité.

Vous avez peut-être connu dans votre vie ce moment, celui qui fait tout basculer, celui qui vous fait voir la vie différemment et qui vous donne envie de la vivre à fond. Douloureux, ou non, ces instants sont de ceux que l’on n’oublie jamais et qui vous changent complètement.

C’est exactement ce dont il est question ici. Lena s’apprête à vivre sa dernière année au lycée et veut se créer un maximum de souvenirs. Ses amies, le lycée, son meilleur ami Sebastian… elle veut vivre tous ces moments à fond. Seulement, il suffira d’un mauvais choix, d’un instant pour venir tout remettre en cause.

Ce roman est ce que je qualifierai de « tranche de vie ». A travers le personnage de Lena, JLA nous donne une belle leçon, elle livre un message difficile et très poignant. La construction du récit sert totalement le message. Aux premiers abords, l’histoire parait des plus simples. Elle ressemble à un « teen drama ». Or il n’en est rien. Il ne faut pas se fier aux premiers chapitres qui donnent une fausse idée de ce que sera ce livre. C’est très malin de la part de JLA et ça contribue à la force du récit.

Je suis sous le charme de la plume de l’auteure et de cette progression en trois temps (Hier – Aujourd’hui – Demain). Trois temps pour mieux traduire le parcours de Lena. Cette insouciance qui se brise, puis la lente progression pour s’en sortir et enfin l’après, ce renouveau. C’est superbement écrit, JLA sait trouver les mots pour mieux nous atteindre. Des mots simples mais tellement forts. C’est extrêmement poignant de voir ces personnages touchés par un drame se battre pour s’en sortir. C’est le réel. JLA écrit le vrai, tout simplement.

Je me suis beaucoup identifiée à Lena, c’est impressionnant. Si son histoire n’est pas la mienne, je me suis reconnue en elle à un point, c’en était troublant parfois. J’ai donc été particulièrement sensible à son histoire, à ses réactions et à ce qu’elle ressentait. Je la comprenais totalement. Et en même temps, tout comme me concernant, je voulais la secouer, lui dire d’ouvrir les yeux et d’aller de l’avant. C’est une héroïne profondément humaine qui m’a énormément touchée.
Contrairement à elle, je n’ai pas de Sebastian dans ma vie et c’est bien dommage. Je succomberai à coup sûr pour un jeune homme comme lui, tellement gentil et attentionné. Il s’est très rapidement fait une place dans mon petit cœur. JLA fait à nouveau des merveilles avec son héros masculin.

La romance est adorable à souhait et évolue tout au long de cette histoire, pour mieux l’accompagner. Mon petit cœur en est devenu tout chamallow et j’ai très vite craqué. J’ai aimé cette touche de romance dans un contexte sous tension, où les personnages sont à vifs. Cela donne un petit truc puissant et très émouvant.

Les personnages qui entourent nos protagonistes ont aussi leur importance. Tous ont une identité, un sens et apportent beaucoup à l'histoire. A travers eux, JLA représente bien les comportements humains. J'ai aimé faire leur connaissance et voir tous ces êtres faire face aux événements, chacun à leur façon.

J’aurais voulu prendre le temps de savourer cette lecture mais je n’ai pas pu faire autrement que de dévorer ces pages. C’était douloureux à lire mais tellement beau à la fois. JLA est redoutable dans le registre YA. Je recommande vivement !!

par Mono9000
Brothers, Tome 2 : Boss Brothers, Tome 2 : Boss
K. A. Linde   
http://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2018/07/wright-brothers-tome-2-boss-ka-linde.html
Second opus de la saga tournant autour des membres d’une famille millionnaire texanne, les Wright. Cinq membres de la famille, une belle fratrie, Jensen trente-deux ans, Austin vingt-neuf ans, Landon vingt-sept ans, Morgan vingt-cinq ans, et la dernière Sutton vingt-et-un ans.


Depuis des années, Landon s’est fait avoir par les mensonges et les manigances de sa femme Miranda. Lors de la dernière Saint-Sylvestre, lui et Heidi ont frôlé le baiser, depuis Landon a coupé les ponts avec elle pour Miranda. Il compte bien remédier à cela, mais c’est sans compter sur sa femme, la détermination d’Heidi,... Sa blessure est handicapante, il doit se reposer et pour s’occuper il prend un nouveau poste dans l’entreprise familiale, et se retrouve être le boss d’Heidi.

Depuis huit mois, Emery sa meilleure amie est avec Jensen, le frère de Landon. Heidi est très attirée par celui-ci mais il est marié. Et elle ne veut surtout pas être une simple erreur de parcours, et Landon ne cesse de la décevoir.


Landon Wright, vingt huit ans est marié à Miranda, et est golfeur professionnel. Diplômé d’Harvard en management, il n’est pourtant pas doué pour rester dans un bureau. Landon est déchiré entre ses sentiments pour Heidi, et son rôle de mari. Il apparaît légèrement faible face à Miranda, cherche rarement le conflit, il pardonne facilement et passe à autre chose.

Heidi Martin fait partie de l’équipe des ingénieurs de la Wright Construction. Sa mère est morte lorsqu’elle était très jeune, son père a fui dans les bras de diverses femmes mariées et dans la drogue facile. Elle ne veut pas devenir comme son père, elle a des principes et veut s’y tenir. C’est une femme forte et indépendante.


La narration est la première personne du point de vue de Landon et d'Heidi. Le changement de narration est marqué par leur prénom à chaque début de chapitre.

La plume est fluide, légère et facile à lire. Le rythme reste convenable, malgré les rebondissements pressentis.

Les émotions sont plaisantes, néanmoins elles restent très douce, un léger manque d’intensité. L’alchimie est réaliste, elle dure plus d’un an avant de succomber. Les scènes érotiques sont sensuelles et torrides, rien de vulgaire.

Lui est entre divers émotions dépressifs, il se sent mal mentalement, physiquement et moralement : Miranda le harcelant, il ne veut pas être le patron d’Heidi, close exigeant aucun rapprochement entre collègue, et sa blessure qui l’éloigne de sa carrière, de son premier amour, le golf. Elle lutte contre ses sentiments, car elle s’est jurée de ne pas succomber à l’ex de sa meilleure amie, à son patron, à un homme marié. Ils vont devoir trouver une solution à ce cercle vicieux qui ne cesse de les éloigner.

Les personnages secondaires sont quasiment les mêmes, les frères et sœurs Wright, Patrick, l’amie d’Heidi Julia, et ses collègues Matt,...


Tous deux ont un passé en commun les séparant, des principes qu’ils ne veulent pas bafouer, c’est à eux de voir l’avenir et non leur passé. Une idée originale, captivante, intéressante et pourtant la lecture manque de piquant, de rebondissements vifs apportant du mordant à tout cela. Les personnages sont attachants, ainsi que leur histoire personnelle. La plume est plaisante et avec des touche d’humour. Un moment de lecture bien sympathique !

par Matoline
Nineteen, Tome 1 Nineteen, Tome 1
Lina Hope   
Merci à Lina de m’avoir fait découvrir cette merveille! Merci d’avoir écrit ce roman! Merci d’avoir fait Abel et Arielle tel qu’ils sont! Merci parce que grâce à cela j’ai pris une claque! Une vague d’émotion immense. Merci Lina! Et surtout n’arrête jamais décrire! J’ai hâte de découvrir le reste de ton univers, parce que maintenant que j’ai un pied dedans ça va être terriblement difficile d’en sortir. ?

Je voulais commencer cet avis, pour parler de la couverture. Je la trouve juste DINGUE! J’adore la photo choisie, déjà elle est en noir en blanc, je trouve que ça lui donne plus de profondeur. En plus ça pourrait tout à fait écho à la douleur de nos deux personnages principaux ainsi qu’à leur passé très difficile. A côté de ça, une petite touche de couleur pour le titre et le nom de l’autre… Encore un symbole? Surement! Et j’adore l’idée. Puis le couple sur la photo, vous le voyez comme moi non?! Cette connexion incroyable entre eux, la confiance qui passe à travers un seul regard. Vraiment elle colle tellement avec le roman c’est incroyable. J’aime tous les petits détails qu’on peut voir, et j’aime en dénicher la signification suite à ma lecture. Les étoiles, les guirlandes lumineuses, l’hirondelle, le juste au corps… Tout a un sens! Et encore je ne vous parle même pas du fond de la quatrième de couverture… Oh lala rien que de vous en parler j’ai juste envie d’une chose, me plonger dans la suite!! J’ai vraiment adoré ce livre, cette histoire, leurs histoires. Avec des personnages touchant et bouleversants.

En parlant des personnages, c’est rare de voir des héros de romans aussi bien construits et travaillés. Je veux dire tellement bien qu’on croie qu’ils existent vraiment.
[...]
En fait les personnages sont très complexes, elle leur a donné une personnalité propre, des failles, des douleurs extrêmes. Ils ont tous les deux des passés plus que malheureux. Ils sont écorchés de la vie. Et on le ressent sur chaque page qu’on lit…

Arielle est une jeune fille à qui tout souriait, jusqu’à cette fameuse nuit, où elle a tout perdu. Une seule nuit a réussi à changer sa vie à jamais. Elle est marquée par cet événement traumatisant, aussi bien physiquement que psychologiquement. Elle a beau essayer rien ne la fera se sentir mieux. Elle essaye d’avoir une vie normale, avec des amies, un copain… Mais pourtant elle souffre, la douleur est constante.

Abel qu’en a lui, c’est toute son enfance qui a été un cauchemar. Le seul moyen qu’il a trouvé pour « s’en sortir » c’est de basculer du mauvais côté. Il se bat, se drogue, vol, se fait arrêter par la police. Bref, il essaie de passer ses nerfs comme il peut pour essayer de s’en sortir, en vain! Il en veut tellement à sa mère depuis des années qu’il essaye de lui faire payer par n’importe quel moyen, quitte à mettre sa propre vie en danger. Alors quand elle va l’envoyer chez son père qu’il déteste au plus au point, ça va être pour lui l’enfer sur terre. Pourtant quitter NY pour LA ne sera pas finalement une si mauvaise idée…

Lorsque nos deux héros vont se rencontrer, ça va faire des étincelles je vous le dis! Abel est tellement mystérieux qu’Arielle ne comprend pas son comportement et sa mauvaise humeur constante. Pourtant tous les deux ils vont réussir à s’apprivoiser tout doucement. Abel va réussir à percer sa carapace et l’aider du mieux qu’il peut à se battre contre sa fragilité et inversement.

Ils m’ont fait plus d’une fois bien rire, car aucun des deux ne veut être avec l’autre, non bien au contraire. Ils s’insupportent, d’ailleurs Abel passe son temps à lui dire que c’est une chieuse finie! Mais malgré ça ils sont tous les deux jaloux de qui conque pourraient s’approcher de l’un comme de l’autre.

On dit que les opposés s’attirent, on peut voir ici que c’est tout à fait le cas, elle qui est douce, fragile, bien élevée, posée et attentionnée. Lui, rebelle, extraverti, indépendant et fort. Des personnalités qui vont chaque jour les rapprocher.

Et puis alors, ce que j’ai adoré dans ce roman ce sont deux choses (en plus des personnages je veux dire). La façon dont ils s’attirent, comment est-ce qu’une sucrerie peut faire autant de remue-ménage dans une relation? (Pour info moi aussi je préfère les rouges! ? ). Et la deuxième leurs petits mots. J’ai peur de trop vous en dire, et pourtant il y a tellement de choses à dire sur ce roman! C’est tellement dur pour moi de devoir me museler comme ça!
[...]

Pour le style de l’écriture, je dirai ADDICTIVE, j’avais beaucoup de mal à lâcher le livre. À chaque fois, j’avais un petit pincement au cœur lorsque je devais le faire. De plus, la façon d’écrire et d’expliquer les choses est tellement bien faite qu’on a l’impression d’être vraiment plongé dans l’histoire. Pour mon contrairement, j’étais très souvent avec Abel et Arielle, en cours, dans leurs chambres etc… Et je regardais simplement ce qui se passait devant mes yeux, assise à côté d’eux. Je sais pas trop comment expliquer ça, ce n’est pas comme regarder un film, c’est plus que ça, vraiment! Plutôt comme s’ils étaient mes amis, et que j’étais avec eux tout au long de leur vie… Vous voyez?

On va de révélation en révélation dans se livre. Plus on avance dans l’histoire, plus on comprend le pourquoi de chaque blessure des personnages. Et on est triste pour eux, plus d’un fois j’ai eu envie de les prendre dans mes bras pour consoler ce petit garçon, ou d’enlever la douleur de mon amie d’enfance qui a vécu quelque chose de traumatisant…

Les deniers chapitres sont de vraie torture émotionnelle, joie, excitation, chagrin, colère, révélation, abandon !! On ne sait plus où donner de la tête. Et cette fin!! Bon sang, Lina à cet instant précis je te déteste de tout mon cœur… tu m’as achevé ! Je veux le tome 2 tout de suite !!! Non j’en ai besoin !

Ah oui!! J’ai failli oublier! Encore un détail qui m’a enchanté… Le miroir!… Ce miroir qui est le témoin de tellement de choses. Les dessins, les petits mots, le mot collé avec du scotch ? !! Mais où vas-tu trouver tout ça???
[...]

Avis complet: https://mummybooks.wordpress.com/2019/08/25/chronique-livresque-76-nineteen-de-lina-hope/
Last fight Last fight
Julie Christol   
Mia fuit l'homme qui la brutalise. Pour ce faire, elle accepte un poste de consultante dans une base d'entrainement militaire.
Elle y rencontre John, instructeur craint et respecté, son référent.
Entre ces deux caractères forts ça fait des étincelles.
Malheureusement Mia est rattrapée par son tortionnaire.
Angoisse,peur,soumission, personne ne peut la sauver.
Des scènes difficiles, violentes. Une très bonne description de la psychologie des victimes de maltraitance.
Un très bon roman qui nous tient en haleine jusqu'au bout.

par SherCam
Hors du temps, Tome 5 : Vendredi Hors du temps, Tome 5 : Vendredi
E. L. Todd   
Une happy-end pour notre mignon petit couple Axel et Marie.
L'écriture est fluide, quoiqu'un peu répétitif lorsqu'on suit la série depuis le début. Mais j'ai tout de même hâte de découvrir samedi pour en savoir plus sur Kyle.

par oliwix
Hors du temps, Tome 6 : Samedi Hors du temps, Tome 6 : Samedi
E. L. Todd   
Très belle histoire d amour.... comme toujours grâce à cet auteur de grand talent. Malheureusement une coïncidence improbable vient gâcher le plaisir.
Hors du temps, Tome 7 : Dimanche Hors du temps, Tome 7 : Dimanche
E. L. Todd   
Encore plus décevant que les autres tomes. La traduction est toujours aussi mauvaise.

par Kikilola
Famous Love, Tome 3 : Will Famous Love, Tome 3 : Will
Rachel Van Dyken   
Will Sutherland est l'agent mais aussi l'ami des stars de Seaside. Mais avant d'avoir ce rôle là, Will a connu la gloire lorsqu'il était le chanteur du groupe Adrenaline, un boys band hyper connu. Et c'est à ce moment là qu'il a rencontré et aimé la belle et célèbre Angelica Greene, la sœur ainé de Lincoln… et qu'elle lui a brisé le coeur. Même si les années ont passé, la douleur est toujours aussi présente mais lorsqu'Angelica a besoin de lui pour relancer sa carrière, Will répond présent… Après tout ce qu'il s'est passé entre eux, comment va se passer leur nouvelle collaboration ? Arriveront ils à mettre leur passé de coté pour pouvoir préparer leurs avenirs ?
J'ai été séduite par l'univers qu'a crée Rachel Van Dyken à Seaside avec les deux premiers volumes de la série. A la fin du précédent opus, elle nous annonçait l'arrivée de la redoutée Angelica Greene et j'avais hate de connaitre les tenants et les aboutissants de cette histoire… J'ai ouvert mon roman et je me suis laissée happer par les mots de l'auteur… Nous avions découvert Will dans les tomes précédents, il est l'agent de Lincoln et Zane, ainsi qu'Alec et Demetri du groupe AD2. Nous le savions très proches de ses protégés. Une célébrité vient de se rajouter à sa liste de clients : la belle Angelica Greene, la sœur de Lincoln. Elle intègre, grâce à Will, le casting du nouveau film de Jamie Jaymeson mais dès l'arrivée de la jeune femme, la tension est très présente. Il faut dire qu'entre eux tous, il y a un passif plutôt lourd, pas mal de choses se sont passées au sein de leur groupe, et pas que des bonnes ! Angelica a eut une très mauvaise période et s'est mise pas mal de monde à dos, dont Will, l'homme qu'elle aimait… Aujourd'hui, il est en charge de relancer sa carrière et il fait son maximum pour rester professionnel mais très rapidement les ressentiments refont surface et viennent mettre à mal leur collaboration… Jusqu'à ce qu'un déclic s'opère et qu'ils soient obligés d'ouvrir les yeux, de mettre les choses à plat pour pouvoir avancer … Il est compliqué pour moi de parler de ce roman sans me lancer dans de grandes explications car une fois de plus c'est la découverte des faits et des gens qui donne tout l'attrait de ce roman et je ne voudrais surtout pas vous gâcher ce plaisir ! J'ai commencé ma lecture avec des a priori car Rachel Van Dyken avait déjà évoqué Angelica dans les tomes précédents et qu'elle l'avait décrite comme une peste, donc j'étais déjà prête à la "détester" Mais dès son arrivée, nous sentons qu'elle n'est plus la même personne qu'avant. Au fur et à mesure de notre lecture, et grâce aux chapitres de son point de vue, nous apprenons à connaitre Angelica et surtout à l'aimer. Sa détresse m'a touché profondément, c'est une jeune femme dévastée qui essaie de se reconstruire et qui tente de réparer le mal qu'elle a fait auparavant. Will n'est pas en reste ! Cet homme souffre depuis des années en silence et cela le ronge même si il cache bien son jeu… Angelica, qui le connait bien, voit clair dans son attitude ! Will et Angie se sont aimés très fort et la chute de leur couple a été très rude, elle a littéralement fait explosé leur monde. Depuis la haine et la rancœur ont pris le relais et le fait de se côtoyer tous les jours, est une torture pour eux deux…Mais cela va les amener à réfléchir, à analyser les faits et à avancer. Leur duo est émouvant ! Cette fois encore, Rachel Van Dyken nous entraine, par sa plume énergique, franche et souvent drôle, dans son monde. Alors le schéma est le même que dans ses autres romans, mais il faut avouer qu'elle le maitrise parfaitement et qu'elle arrive à se renouveler pour nous faire découvrir de nouveaux personnages haut en couleur et nous faire vibrer avec leur histoire. Elle aborde des sujets durs, différents des autres volets, comme la célébrité et tout ce que cela peut entrainer … Elle arrive à trouver le bon compromis, le bon équilibre entre l'émotion et l'humour. Elle sait alléger l'atmosphère de façon légère, par petite touche, pour éviter de tomber dans le larmoyant mais cela ne occulte pas la gravité des faits ou les sentiments qu'elle veut faire passer.
Angelica est annoncée comme étant la mégère de l'histoire. Définie dans un premier temps comme une jeune femme odieuse et capricieuse, je m'attendais à voir arriver une diva… En fait pas du tout, dès ses premières apparitions, nous la découvrons perdue et malheureuse. Au fur et à mesure, elle se dévoile ses failles et on ne peut que s'attacher à elle. Angelica a une carapace en béton armé. Etre une enfant star ce n'est pas évident et elle a du apprendre à se protéger. Elle a subit de mauvaises influences, fait de mauvais choix … Elle va partager avec nous sa descente en enfer… mais aujourd'hui elle assume tout, fait amende honorable et est prête à tout pour se faire accepter telle qu'elle est vraiment… J'ai adoré Angelica !
Will est un homme, un vrai, un qui montre pas ses sentiments… Après avoir connu la gloire, sa rupture l'ayant brisé, il a fait un autre choix de carrière mais avec le retour d'Angelica dans sa vie, il va réaliser beaucoup de chose. Cela va lui permettre de comprendre ce qu'il s'est passé et surtout pourquoi. Il va pouvoir remettre les pièces du puzzle en place pour pouvoir se reconstruire et envisager l'avenir… Will n'est pas aussi parfait qu'il aime à le montrer, mais on l'aime quand même ;)
Les personnages secondaires sont les mêmes depuis le premier tome. La bande de Seaside est une bouffée d'air frais ! Ils amènent fantaisie et d'humour ! Mais c'est surtout une bande d'amis, qui se connait depuis longtemps, qui se soutient et que s'aide… J'ai adoré retrouver Zane (c'est mon chouchou), Lincoln et les autres. Le seul petit hic c'est que l'on a pas les histoires de Jamie, Alec et Demetri et j'aimerais vraiment les connaitre ^^
Sans surprise, j'ai adoré ce troisième volet ! Un récit plein d'émotion où il est question d'Amour évident mais aussi de pardon et de seconde chance… Même si tous les hommes du groupe de Seaside a trouvé chaussure à son pied, Rachel Van Dyken laisse une porte entrouverte pour un retour probable là où se soignent les coeurs brisés… enfin je le souhaite ;)

par BeaMars
Above All, Tome 3 : Décoller Above All, Tome 3 : Décoller
Battista Tarantini   
Bien : Alors que tout semblait enfin aller pour Alexi et Andreas malgré leur situation, le retour de l’ex d’Alexi et l’effondrement de Drake vont apporter son lot de douleur à notre couple quand Andréas découvre de manière brutale qu’Alexi était au courant pour les problèmes de santé de Drake ainsi que du rôle joué par Ganipy. La fureur de Van Allen va tout faire exploser et l’armée va les séparer... Un 3ème tome riche en émotions et rebondissements clôturant avec brio cette trilogie agréable et sensuelle. Un bon moment en compagnie de personnages attachants.

par Folize