Livres
475 146
Membres
452 384

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Lumatere Chronicles, Tome 1 : Finnikin of the Rock



Description ajoutée par Gkone 2013-03-30T08:28:38+01:00

Résumé

Finnikin of the Rock and his guardian, Sir Topher, have not been home to their beloved Lumatere for ten years. Not since the dark days when the royal family was murdered and the kingdom put under a terrible curse. But then Finnikin is summoned to meet Evanjalin, a young woman with an incredible claim: the heir to the throne of Lumatere, Prince Balthazar, is alive.

Evanjalin is determined to return home and she is the only one who can lead them to the heir. As they journey together, Finnikin is affected by her arrogance . . . and her hope. He begins to believe he will see his childhood friend, Prince Balthazar, again. And that their cursed people will be able to enter Lumatere and be reunited with those trapped inside. He even believes he will find his imprisoned father.

But Evanjalin is not what she seems. And the truth will test not only Finnikin's faith in her . . . but in himself.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/finnikin-of-the-rock-melina-marchetta/

Ma notation: 3/5

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, ce premier tome et moi étions faits l’un pour l’autre, mais nous avons finalement décidé de faire chemin séparément. Pourtant, tout avait si bien commencé! L’aspect légendaire de l’histoire m’a séduite, ce mélange entre héros de la vallée et mythologie était si sublime que je n’ai pas pu décrocher une seule fois. Cependant, le récit manquait de consistance et les idées étaient trop survolées…

L’une des premières choses que j’ai aimé dans ce livre, c’est combien la famille royale aimait son peuple, et combien le peuple aimait ses dirigeants. Lumatere est une terre d’amour et de paix, et même dans la plus triste des misères, il y a toujours cette volonté d’aider l’autre et cet attachement à la terre natale. Finnikin parcourt les camps pour que l’histoire et l’humanité des Lumaterans survivent à l’absence du territoire, car une population sans terre, c’est une civilisation sans identité. Mon dieu que cet élément a été magnifiquement exploré! J’ai envie de pleurer, et ce n’est même pas ironique!

D’ailleurs, l’humanité est le critère qui a été le mieux travaillé selon moi. Les camps des exilés rappellent ceux des immigrants avec la faim, la maladie et le mal du pays. Les royaumes avoisinants haïssent les Lumaterans, ils n’hésitent pas à en faire des esclaves et à les tuer sans craindre les répercussions de leurs leaders qui approuvent secrètement leurs actes. Du coup, la langue se perd, tout comme le sourire et l’espoir. Certains passages font froid dans le dos car c’est exactement le genre d’atrocités qui se produit dans le monde.

Malheureusement, j’ai eu beaucoup plus de mal avec le reste du récit. Les personnages manquaient de charisme et de profondeur. Finnikin a de bonnes intentions, mais il reste trop passif par rapport à ce qui est attendu de lui. Ca et le fait qu’il se soumette facilement à Evanjalin… Ahem. Il faut le dire, j’ai eu beaucoup de mal avec Evanjalin! Autant j’ai aimé sa force, autant j’ai détesté sa manière de mentir et de manipuler sans regret. Etre prêt à tous les sacrifices au nom de son peuple, c’est noble. Le faire sans reconnaître ses torts, c’est tout autre chose! Le pire, c’est qu’Evanjalin se met colère quand on lui balance ses quatre vérités!

L’intrigue est plutôt bien menée, on arrive à être agréablement surpris par les quelques rebondissements. Cependant, beaucoup trop d’aspects ont été rapidement balayés et n’ont donc pas véhiculé les émotions souhaitées. J’aurais surtout voulu que l’amitié entre Finnikin, Balthazar et Lucien soit davantage développée, le synopsis nous fait penser que le trio va être au coeur de l’histoire, mais ce n’est pas du tout le cas! En plus, des scènes importantes n’ont même pas été décrites, l’auteure n’a pas voulu se prendre la tête avec, quoi…

Quant à la romance, elle ne m’a pas du tout plu, cela a même rendu les personnages niais… Les protagonistes s’enflamment pour pas grand chose, se pardonnent facilement les mensonges et autres manipulations… L’attitude de Froi, un jeune voleur que les héros rencontrent en route, envers Finnikin et Evanjalin est invraisemblable! Heureusement qu’il y avait la Garde de Trevanion, je les ai adorés, surtout Perri! YEAH.

Une petite déception donc. Il manquait pas grand chose pour que je tombe sous le charme!

Afficher en entier

Activité récente

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 1
Extraits 0
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode