Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Luna-solem : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
BZRK, tome 2 : Révolution BZRK, tome 2 : Révolution
Michael Grant   
Captivant, palpitant ! : vraiment, je 'ai pas été déçue par ce second tome de BZRK ! L'histoire est toujours aussi bien menée, avec un scénario toujours aussi complexe, qui vous tient suspendu au livre du début à la fin ! C'est bien simple je n'arrivais plus à m'arrêter!
On fait la connaissance de nouveaux personnages (comme Billy, à qui on s'attache mème s'il est parfois énervant) et on aime toujours autant les autres, qui parfois nous surprennent [spoiler](comme lorsqu'on apprend que Ninjisky a maillé Plath : ça je ne m' y attendais pas du tout, je n'aurais jamais pensé qu'il ferait une chose pareil ! Ou encore quand Sadie prend la tète du groupe)[/spoiler]
L'intrigue est menée sur plusieurs plans [spoiler] et on découvre le Doll ship, cette abomination des jumeaux[/spoiler]ce qui nous donne envie d'en savoir toujours plus !
D'ailleurs, quand je l'ai eu fini, j'étais dégoutée de ne pas pouvoir entamer directement la suite ! [spoiler]surtout lorsque Sadie se décide enfin à rechercher qui est Lear, ce que, pour ma part j'attendais depuis un moment ! Et que la présidente se suicide, ce à quoi je ne m'attendais pas du tout par contre ![/spoiler]
En résumé : à lire de toute urgence !

par Goranov
BZRK, tome 3 : Apocalypse BZRK, tome 3 : Apocalypse
Michael Grant   
Arrive le moment où il faut affronter sa PAL, et en sortir le dernier tome de sa saga préférée. Même si on sait que c’est le tout dernier, et que la dernière page tournée du roman clôtura définitivement la série. Il a ainsi été tout aussi difficile pour moi d’ouvrir BZRK : Apocalypse que de le refermer. Et par quel tourbillon émotionnel je suis passée !

Pour reprendre rapidement, BZRK, ça raconte quoi ? C’est une histoire de nanotechnologies, où le corps humain devient un champ de bataille pour les forces en présence : d’une part Armstrong Fancy Gifts Corporation dirigé par les Jumeaux, dont le but est de manipuler les grands leaders mondiaux ; et d’autre part BZRK venu les contrer.

L’histoire démarre sur les chapeaux de roue. Je veux dire, dès la page 12 il se passe quelque chose d’aussi spectaculaire qu’inattendu. À peine arrivée et me voilà déjà happée dans un tumulte électrique et particulièrement violent. Le seul petit hic, c’est que j’ai trop retardé le moment d’en finir avec BZRK, et le tome 2 était un peu trop lointain pour que j’ai précisément en tête les événements du tome précédent. La reprise a été un peu difficile.

Ce final contient beaucoup d’actions, de rebondissements spectaculaires et de révélations stupéfiantes. On va en apprendre de bonnes sur Lear, chef anonyme de BZRK et sur Caligula, son bras droit et tueur redoutable. Il était déjà beaucoup question de la folie qui frappait les membres de BZRK en cas de perte d’un biobot ; là, elle gagne du terrain à l’échelle de la planète tout entière. Le récit se déroule dans une ambiance de fin du monde qui ne fait qu’empirer.

Je crois honnêtement que Michael Grant me veut du mal. Je veux dire, rien au monde ne m’aurait préparé à la déferlante émotionnelle de ce dernier opus. Mon pauvre, pauvre, pauvre petit cœur. La plume de cet auteur apporte beaucoup au récit : une plume sèche, cynique, des phrases courtes et percutantes comme une volée de balles.

Une question que je me pose néanmoins est : la trilogie BZRK peut-elle vraiment être classé en jeunesse ? Certes, les héros sont des adolescents, mais reste que l’histoire est rude, violente, très sanglante et dit les choses directement sans prendre de gants. Et les contenus à destination du public adolescent étant réglementés, je suis assez surprise de retrouver les livres à la section jeunesse.

En bref, ce dernier tome conclut la série de façon époustouflante. L’auteur a réussi à maintenir le rythme de bout en bout et à rendre cohérent tout son univers pourtant complexe. La trilogie BZRK n’a pas la renommée qu’il mérite, et c’est bien dommage ; car à mon humble avis, c’est du grand art.
Le Porteur de lumière, Tome 1 : Le Prisme noir Le Porteur de lumière, Tome 1 : Le Prisme noir
Brent Weeks   
Je viens de terminer ce premier tome et tout ce que je peux dire c'est que Brent Weeks est vraiment un très bon écrivain.
Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi vite sans m'ennuyer une seule seconde.
Alors certes comme beaucoup, d'après ce que j'ai lu, au début j'ai cru que je n'y arriverai jamais.
Brent Weeks a créé un monde de toutes pièces avec un système de magie totalement inédit et assez complexe il faut le dire. Beaucoup de termes nous sont donné sans réel explication et on peut ce sentir vite perdu surtout quand on voit l'épaisseur du livre mais au fur et à mesure de la lecture tout devient plus claire et on rentre complètement dans le monde des sept satrapies.
Cependant un petit index à la fin du livre n'aurait pas été de refus.
Pour ce qui est des personnages, ils sont tous géniaux et bien travaillés.
J’avoue être totalement tombée sous le charme du prisme, Kip est aussi un jeune garçon attachant même si ça manière de se dévaloriser constamment peut être un peut agaçante.
Pour ce qui est des filles, j'ai un petit faible pour Karis.
Je n'ai qu'une hâte maintenant c'est de me plonger dans le deuxième tome, ce que je vais faire de ce pas.

par Jjong29
Le Trône de fer, Intégrale 1 Le Trône de fer, Intégrale 1
George R. R. Martin   
Que dire ? Difficile de mettre des mots sur ce que j'ai ressenti à la lecture de ce premier tome... impossible presque.

A Game of Thrones est peut-être l'un des livres qui m'a le plus marquée, dans ses personnages si tangibles, ses situations si retorses, ses paysages si rudes... C'est une de ces lectures dont on ne sort pas indemne, et je sais que désormais A Song of Ice and Fire ne me quittera plus.

Je n'ai qu'un seul regret : ne pas l'avoir commencé en hiver... Winter is coming.

par Funambule
La Sélection, Tome 4 : L'Héritière La Sélection, Tome 4 : L'Héritière
Kiera Cass   
Je sais pas du tout par où commencer...
Peut-être par l'héroïne ? Oui allez !

Eadlyn est un personnage attachant malgré son caractère de princesse pourrie gâtée ! Elle est complexe, touchante, elle est la digne héritière du trône !
C'est très réaliste de la part de Kiera Cass d'avoir créer une princesse se sentant supérieure aux autres. Elle est née avec une cuillère en argent dans la bouche, c'est donc pas étonnant ! Elle s'autorise des remarques blessantes assez déstabilisantes. Courage aux sélectionnés <3

Bah tient ! Parlons-en de ces sélectionnés (ceux qui m'ont le plus marqué) !
Mon chouchou ? Kile, le fils de Carter et Marlee sans hésiter ! Dès qu'il a été tiré au sort sans le vouloir, j'ai su que c'était lui ! Il est drôle, mignon, craquant... Mais très absent du roman... POURQUOI ?!
Passons maintenant au tour d'Henri. Autant le dire maintenant, je le vois plutôt comme un ami que comme un époux ! Il est adorable avec Eadlyn mais sa ne marchera surement pas car il n'y a rien de vraiment passionnel entre eux et il ne parle pas anglais.
Pour Ean Cable... Je le déteste ! Il a surement un plan en tête !
En bref, vous avez comprit que c'est TEAM KILE en ce qui me concerne ! <3

Mon dieu... Comme Maxon et America m'ont manqué ! Que c'est bon de revoir d'anciens amis avec 20 ans de plus et parents de plusieurs enfants <3 Après toutes ces années, ils s'aiment comme à la fin du troisième tome. Ils sont toujours fidèles à eux-même !
Mais mon dieu comme j'ai été dévasté à la chute du livre !
[spoiler]America ! Un infarctus ? Pas impossible... Elle est plus forte que ça ! [/spoiler]

Pour moi, il n'y a aucun point négatifs. C'est un livre parfait, un sans faute. <3 Merci à Kiera Cass d'avoir su renouveler le concept de la sélection de l'autre côté du miroir ! Cette lecture m'a vraiment ravie ! MERCI <3

5/5 <3

Ps: [spoiler]Une histoire d'amour entre Erik et Eadlyn ? (Même si je reste TEAM Kile !)[/spoiler]
La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 3 : La Princesse mécanique La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 3 : La Princesse mécanique
Cassandra Clare   
Geez, best book ever !!!
Je regrette qu'on ne puisse pas mettre une note de onze aux personnages, parce que c'est le grand point fort du bouquin.
J'adore la façon dont il est si intensément relié aux Mortal Instruments, et au présent de Jace et Clary, par des allusions aux allures de private jokes, tantôt drôles, tantôt émouvantes, et juste surexcitantes pour les fans comme moi. Les noms de famille, la couleur de leurs cheveux, aussi, qui se répercute de génération en génération, de façon suffisamment marquante pour faire sourire tous les aficionados, les détails, tels que le pendentif rouge, dont je me demandais justement d'où il venait, et puis, bien sûr, LE lien entre les deux séries, qui était déjà annoncé en quelque sorte dans City of Lost Souls, que tout le monde avait déjà plus ou moins deviné, mais qui pose un nouveau mystère dans l'épilogue de Clockwork Princess, un mystère qui fait monter mon impatience de trois crans.
[spoiler]Tout le monde se doutait déjà que Brother Zachariah était Jem, mais QUI a découvert le remède, et COMMENT ? J'aurais parié sur Jace et son feu divin, mais Clary et ses runes ont une chance aussi… ou quelque chose de plus général ? Toujours est-il que quand on relit les passages où le Frère Zachariah a la parole dans City of Lost Souls, tout s'éclaire[/spoiler]
Néanmoins, là où beaucoup ont critiqué l'auteur pour avoir fait un "remake" des Mortal Instruments, je dois les détromper. J'étais de cet avis au tout début, mais en lisant le tome 3, il devient évident que… les personnages ne pourraient pas être plus différents. Relire City of Lost Souls m'a d'ailleurs filé un mal de crâne lorsque j'essayais de relier les deux entre eux.
Dans les Mortal Instruments, les personnages sont plus indépendants, et l'amour entre eux, plus égoïste. Dans les Infernal Devices, tout est dans l'altruisme, le sentiment familial, la profondeur de leur (res)sentiments, de leur douleur, de leur amitié… bien sûr, c'est quelque part aux dépends du Big méchant, mais on pardonne, parce que ça sonne tellement vrai… Et la fin est d'une beauté ! (enfin, quand je parle de la fin, je parle de l'épilogue en entier, avec ce qu'elle nous apprend sur ce qui s'est passé, sur ce qui se passera dans City of Heavenly Fire…)
Vraiment, la profondeur des personnages est impressionnante. Ils ont un véritable relief. Revoir le personnage de Magnus lui rajoute vraiment de la consistance dans les Mortal Instruments, ce qui rejaillit sur les autres personnages. D'autant que maintenant, on connaît une partie de son histoire. On sait ce qu'il ressent lorsque Alec lui parle de Will, la boîte de Woolsey Scott prend une autre dimension…
Je sais que je déborde sur le commentaire de la Cité des Ténèbres, mais il est impossible de commenter l'un sans l'autre. Ils sont aussi différents qu'ils sont complémentaires.
De la romance, de l'humour comme s'il en pleuvait, et beaucoup, beaucoup de serrements de cœur (jamais je n'avais éprouvé autant de compassion, d'affection, de compréhension envers des personnages)… Et toujours l'univers sombre, gracieux et incroyable des Shadowhunters.
Je suppose que si vous êtes là c'est parce que vous êtes déjà au courant que ce livre est une pure merveille, un véritable trésor. Sinon, eh bien reprenez au départ. Tome 1, City of Bones. Si si. On l'apprécie d'autant plus que l'on se sent impliqué dans l'univers, qu'on le connaît dans ses détails, que l'on comprend les allusions.
La Communauté du Sud, Tome 5 : La Morsure de la panthère La Communauté du Sud, Tome 5 : La Morsure de la panthère
Charlaine Harris   
Un cinquième tome fort en rebondissements : d'abord le changement de nature de Jason, ensuite l'élection du nouvel Alpha -où l'attitude de Lèn, bien que compréhensible jusqu'à un certain point, dépasse franchement les limites ensuite- et bien sûr Eric qui est... tout simplement lui-même, en fait. [spoiler]J'ai adoré le passage où Sookie lui avoue qu'il était "adorable quand il ne savait plus qui il était" et que "c'était plutôt sympa de l'avoir à la maison." Sa réaction est à mourir de rire ! Surtout quand elle lui dit qu'elle le préférait en amnésique ! Son ego en prend un coup, pour une fois ! (p.222-223 dans l'édition J'ai Lu) Il y a aussi l'apparition de Quinn, arbitre lors des élections, qui reviendra dans le tome 6...[/spoiler]

par Selenna
Le Maître des illusions Le Maître des illusions
Donna Tartt   
J'ai lu ce livre il y a plus de 10 ans, et l'histoire me reste en tête.. un livre audacieux, tordu par moments. Des étudiants qui vous font froid dans le dos, un professeur intriguant, une histoire bien construite.. je ne me rappelle plus des détails, mais l'atmosphère sombre et l'intrigue drôlement bien ficelée restent d'excellents souvenirs. Je le recommande vivement..
Le Vagabond des étoiles Le Vagabond des étoiles
Jack London   
J'ai été bluffée par ce livre. Toute ces histoires réunis dans un seul et unique livre, toute ces histoires étroitement liées. La plume de Jack London est formidable, c'est comme si l'on entrait dans un rêve fabuleux qui vire de tant à autres au cauchemar ou à la belle vie.

par myosotis
  • aller en page :
  • 1
  • 2