Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lunarsenic : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Comme un livre ouvert Comme un livre ouvert
Liz Kessler   
J'ai adoré mais trouvé que c'était trop plat et cliché à la fois. Mais il est vrai que nous ne sommes pas tous des héros aux aventures rebondissantes...
Je vous écrirai Je vous écrirai
Paule Du Bouchet   
J'ai très peu de souvenirs de ce livre. Et en général, un livre dont je ne me souviens pas, c'est que je n'ai pas accroché.
La double vie de Cassiel Roadnight La double vie de Cassiel Roadnight
Jenny Valentine   
J'ai beaucoup aimé. Mais en même temps, je reste un peu déçue : encore un bouquin dont j'avais deviné la fin...
Ma vie d'esclave Ma vie d'esclave
Mende Nazer   
J'ai lu ce roman alors que j'avais 11/12 ans. Emprunté dans la bibliothèque de ma grand-mère. En une nuit je l'ai fini. J'avais besoin de connaître la suite.
J'ai été bouleversée.
C'est vraiment un livre à lire.
Connexions dangereuses Connexions dangereuses
Sarah K   
J'ai lu ce bouquin au collège, je me souviens surtout de ce qu'il se passe à la fin. J'en ai encore des frissons.
Je pense lire l'original à présent.
L'Épreuve, Tome 2 : La Terre brûlée L'Épreuve, Tome 2 : La Terre brûlée
James Dashner   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/08/lepreuve-tome-2-la-terre-brulee.html

Généralement lorsqu'un tome 1 est trop bien, le second déçoit. C'est un peu une loi élémentaire de la littérature Young Adult. Et puis, il y a ce livre. Ce second tome tout aussi fascinant, complexe, addictif et génial que le premier.

Dès le premier chapitre, le roman est lancé sur les chapeaux de roues. James Dashner a prit le parti de ne pas nous imposer d'ellipse de temps, et nous repartons donc au point où le premier tome s'était arrêté. Non seulement cela donne une vraie continuité à ce second tome, mais en plus le rythme ne perd pas de temps à également reprendre comme en quarante. Les ennuis s'empilent donc de nouveau très rapidement avec le début de cette nouvelle épreuve et la découverte de l'existence d'un groupe B. En tant que lecteur on ne se pose pas de questions et on repart dans cette histoire avec des questions pleins la tête.

Cette seconde épreuve imaginée par WICKED afin de tester les adolescents apporte également avec elle son lot d'obstacles et de nouvelles questions. La principale étant : en qui Thomas peut-il avoir confiance ? A part Newt et Minho, les autres personnages sont très vite devenus très suspect à mes yeux. A commencer par Teresa, qui disparaît mystérieusement durant la nuit en laissant derrière elle une fiche de WICKED la qualifiant de "Teresa Agnes : La traître", et Aris, qui lui apparaît à la place de Teresa et s'avère être le sujet masculin du groupe B. Si vous, vous avez pas d'énormes doutes qui commencent à se répandre comme une traînée de poudre dès ce moment... Et puis croyez-moi lorsque je vous dis que les doutes ne feront qu’accroître au fil des pages et des événements ! Le moins que l'on puisse dire c'est que James Dashner n'a pas eu la main morte sur les retournements de situations ! Une fois encore mon cerveau est passé plusieurs fois près de la surchauffe. Bref, ce livre m'a mise dans un de ces états... Et comme si on était pas devenus assez parano comme ça au fil de notre lecture, à 80% du roman c'est l'apothéose du retournement de situation qui se met en route. L'auteur nous retourne le cerveau dans tous les sens tellement de fois d'affilés qu'à la fin on ne sait même plus où on en est, et ça c'est un vrai régal.

Concernant les personnages, si j'avais apprécié Thomas dans le premier tome, je l'ai vraiment adoré dans celui-ci. Le phénomène d'identification se déclenche vraiment dans ce second tome, et surtout on s'attache encore plus au jeune homme. Comme je l'ai dis plus haut, j'ai également une fois de plus beaucoup apprécié Newt et Minho qui sont décidément des personnages qui savent se faire discrets mais sont de vrais soutiens. Les personnages féminins ne sont cependant toujours pas à la fête puisque la seule réellement présente est Brenda, une jeune femme que les garçons rencontrent lors de leur périple, et qu'elle souffre du même problème que Teresa lors du premier tome : une vraie distance entre elle et le lecteur qui la rend difficilement attachante et appréciable. Je ne m’appesantirais également pas plus que nécessaire sur le personnage de Teresa, pour cause de risque de spoilers, mais dirais simplement que j'ai décidément beaucoup de mal avec elle. Si dans le premier tome elle m'avait laissé indifférente, elle m'a carrément déplu dans celui-ci...

Après, je vais quand même souligner un petit point négatif qui pourra peut-être en gêner certains. En effet, ce tome se repose énormément sur le mystère qui s'épaissi et qui donc nous porte au travers des quelques petites baisses ponctuées dans le rythme général. Cependant le fait est qu'on commence à être vite perdus dans cette histoire. J'ai l'impression de ne toujours pas voir appris grand chose de concret durant ces deux volets et qu'au contraire les choses se sont nettement compliquées avec chaque nouvelle pierre apportée à l'édifice.

En conclusion ce second tome de L’Épreuve fut une nouvelle réussite pour ma part. Tout comme le premier tome je le qualifie volontiers d'haletant, captivant, et de très grande qualité. James Dashner prend un malin plaisir à faire s'effondrer toutes nos certitudes et personnellement, même si mon petit cœur en a souffert, j'ai adoré ça. Le troisième, et ultime, tome s'annonce définitivement savoureux !

par Althea
Garçon ou fille Garçon ou fille
Terence Blacker   
Un chouette roman plein d'humour avec une belle morale. Vivement conseillé.
La guerre des mondes n'aura pas lieu La guerre des mondes n'aura pas lieu
Johan Heliot   
Je crois que Johan Héliot est en train de devenir l'un de mes auteurs chouchous !
Trois livres lus de lui et aucune déception, même si La Lune seule le sait m'avait semble un peu traîne en longueur.
Mais bref, quoi qu'il en soit j'ai beaucoup aimé ce livre ci, très agréable à lire, très facile à se plonger dedans... Le style de l'auteur fait qu'il n'est pas du tout incongru de retrouver HG Wells, John Carter et Edison sur mars. C'est même tout à fait normal !

par Siniriel
L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel
James Dashner   
Retour dans le monde de James Dashner!
Et oh lalala, je ne crois pas que je vais me remettre de cette trilogie. Ça doit faire un an que je n'ai pas lu ce genre de série qui vous comprime le cœur et vous empêche de dormir. Je doute d'en retrouver encore. Car L'Epreuve est vraiment exceptionnel et c'est se briser le cœur que de fermer Death Cure. Un déchirement. Savoir que plus jamais je ne lirai sur ces blocards me tue, c'est un horreur.
Que dire sur ce tome 3? Déjà, qu'il faut une volonté surhumaine pour ne pas lire la fin (qui, comme tout les tomes, se finit sur un mail du WICKED.). Des le début, ce n'est que panique et angoisse et les doigts qui tremblent sur les pages. C'est affreux de devoir tourner chaque page. Jamais l'action ne s'arrête. Il y a toujours quelque chose qui se passe, l'histoire ne s'essouffle pas et ne parait pas forcée.
Tous sont de retour: Thomas, Minho, Theresa, Brenda, Jorge, Newt... Les fondus, Poêle à frire, le WICKED... Mais que d'émotions, j'en ai encore la gorge nouée, l'estomac de travers et les larmes aux yeux!!
[spoiler]Newt, qui n'est pas immunisé contre la Braise. Sa descente vers la folie, terrible et terrifiante. Il est mon personnage préféré. Savoir ça... L'espoir que j'ai eu jusqu'au bout, jusqu'à la dernière page... Il y a des passages très éprouvants dans Death Cure. Quand Minho et Thomas retournent chercher Newt, dans un Crank Palace -Palais de Fondus- et que celui ci les rejette... Je crois que je n'ai jamais rien lu de plus dur. C'était horrible de voir ce trio disparaitre... Et sa mort... Seigneur!! Des hauts le cœur, une irrépressible envie de hurler et de tout balancer. Je vous jure qu'on pète les plombs à ce moment là. Enfin, un moment très intense et très éprouvant.[/spoiler]
Le livre entier vous fait péter les plombs du début à la fin. Que ce soit parce que vous voulez savoir la fin ou parce que c'est fini, vous avez intérêt à avoir le cœur bien accroché. Je ne peux pas dire plus. Je ne peux pas vraiment retranscrire ce que j'ai ressenti à ma lecture de Death Cure. C'est au delà du descriptible et de l'excellente lecture. C'est un monde qui se ferme et une blessure qui s'ouvre.
Ici, il n'y a plus de labyrinthe ni de désert. L'action se passe dans différents lieux et on en découvre plus sur le monde. Avec une surprise en prime.
Mais ça se passe bien jusqu'à l'épilogue. L'épilogue est une horreur indescriptible.
Je suis absolument détruite en pensant que je ne lirai plus jamais sur Thomas, Minho, Newt et les blocards. C'est affreux.
Alors à vous, chanceux qui ne l'avaient pas encore lu, je vous souhaite bien du courage pour supporter cette dernière épreuve. Mais prévoyez une nuit, parce qu'il est impossible de faire une pause dans cette avalanche d'action, de rebondissements et de sentiments. Ayez le cœur accroché et résistez à l'envie de lire l'épilogue.
Bon courage!
Humaine, tome 1 : Humaine Humaine, tome 1 : Humaine
Rebecca Maizel   
Infinite Days est entre autre chose la bouffée d'air frais qu'il me fallait. Qu'on se le dise bien, j'adore particulièrement les histoires de vampires, mais il faut quand même avouer que dans la plupart de ces histoires on retrouve aisément le personnage humain qui n'aurait rien contre devenir à son tour un vampire... Avec Rebecca Maizel, on inverse la tendance, on va à contre-courant et j'ai vraiment apprécié.

Sortie d'un sommeil d'une centaine d'années et redevenue humaine, Lenah a tout à apprendre du vingt et unième siècle. Un peu comme un bébé, si ce n'est que sa véritable naissance remonte au quinzième siècle et qu'elle possède des connaissances monstrueuses en langues et autres. On la voit s'adapter au monde et aux mœurs d'aujourd'hui avec parfois un certain émerveillement qui m'a amusée. C'est un processus assez lent, d'autant que les habitudes ont la vie dure ! Lenah a tendance au début du livre à imaginer ce qu'elle aurait fait à tel ou tel personnage si elle avait toujours été vampire. Et puis il y aussi les quelques traits vampiriques qu'elle conserve comme une vue ou une ouïe plus développée que la moyenne, mais qui s'estompent petit à petit. C'est intéressant de la voir évoluer et changer, devenir plus humaine à chaque instant.

J'ai adoré Tony, un jeune artiste avec qui elle se lit d'amitié au lycée et dont les remarques sont parfois tordantes. Justin également, le garçon dont Lenah tombe amoureuse, et que j'ai trouvé adorable durant les quelques instants où il se montrait timide et nerveux. Mais le personnage qui m'a vraiment touchée et émue reste sans aucun doute Rhode. Rhode, que Lenah désigne clairement comme son âme sœur et qui s'est sacrifié pour elle. Je ne pense pas qu'on puisse trouver mieux comme véritable preuve d'amour. La présence de Rhode est par ailleurs très forte puisque même s'il n'est plus là, les pensées de Lenah reviennent régulièrement sur lui et l'auteur nous offre bon nombre de flash backs où il se trouve.

En parlant de flash backs, on peut également revivre à travers les souvenirs de Lenah certains moments passés en compagnie des quatre vampires dont elle est la créatrice et la Reine. On découvre Vicken, Heath, Song et Gavin, chacun unique en son genre mais seul Vicken est réellement mis en avant puisque c'est le seul que Lenah ait un jour aimé, hormis Rhode. La seconde partie du roman leur est essentiellement consacrée, une seconde partie où l'action se fait plus présente. Je l'attendais avec un peu d'appréhension d'ailleurs ; il est clair dès le début qu'ils viendront la chercher dès qu'ils s'apercevront de sa disparition, mais quant à savoir quand et comment, c'est là où réside tout le suspense.

Quant à l'extrait de Stolen Nights que l'on peut lire à la fin du livre, il remet bien des choses en question...
J'ai hâte de pouvoir lire la suite !

par Jandh