Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Lusylila

Extraits de livres par Lusylila

Commentaires de livres appréciés par Lusylila

Extraits de livres appréciés par Lusylila

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 09-11
Définitivement, ce que j'aime chez Grangé, c'est la personnalité de ses personnages. Parce qu'ils sont toujours au plus proche de la réalité, avec un côté sombre et un côté tout à fait normal, voir banal.
Ici, à nouveau, son personnage principal est à la fois vulnérable, méchant garçon, vulgaire, avec un côté obscur et des manières de faire pas toujours très orthodoxe. Ce qui le rend crédible, là où d'autres seraient trop "super-flic-parfait" et gâcheraient donc un peu le récit.
Malheureusement, cette fois-ci, malgré le fait que les personnages soient à la hauteur, c'est l'histoire en elle-même qui ne m'a pas convaincue. Dommage. Elle avait pourtant bien commencée, mais j'ignore pourquoi, c'est parti en sucette et tout c'est mélangé, jusqu'à complètement occulter le "meurtrier de départ" et sa série de meurtres aussi macabre que choquante.
Le suspens était là, c'est vrai, c'est indéniable et il m'a tenu en haleine du début à la fin, mais la tournure qu'à pris le récit aux environs du troisième tiers du livre m'a déçue. Je me suis demandé ce qui se passait, c'était comme si Grangé n'avait plus eu d'idées pour poursuivre le cas de "l'accoucheur", et que pour faire bonne figure, il avait enchaîné sur autre chose, histoire de finir le livre quand même. (Je ne parlerais même pas de cette fin si... si... bref, on ne va pas en parler...)
Cependant, le style d'écriture est toujours aussi bon et accrocheur, l'ambiance est toujours aussi stressante et il y a peu de temps morts, je dirais donc que ce Grangé n'est pas mauvais, mais qu'il en a fait des meilleurs.
Aussi, si vous n'avez pas aimé celui-ci, ne vous arrêtez pas là et continuez votre lancée, parce que pas mal d'autres de ses romans sont géniaux et viscéralement choquants, terrifiants, sombres, glauques, morbides, intenses et j'en passe et des meilleurs...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
J'attendais une avalanche de suspens, d'actions et de rebondissements dans les 3 premiers tomes, et là, je les ai enfin eues!!!
La pression monte à chaque fin de chapitre, l'ambiance est pesante, stressante et on ressent clairement l'urgence des personnages dans leur quête respective.
C'est vraiment épique, tout s'enchaîne à la perfection, tout est bien dosé et je n'ai pas eu l'impression que l'histoire devenait de plus en plus prévisible, ce qui est donc une réussite.
Les personnages étaient tous très bien travaillés, leurs rapports entre eux étaient passionnant et très bien inclus dans l'histoire. (Pour ma part, c'est clairement Vahanian que j'ai préféré dans cette saga, ainsi que les vampires, que j'ai pris plaisir à suivre, n'étant pas du tout comme dans tous les romans que j'ai pu lire auparavant, du genre Anita Blake, Les Gardiens de l'Eternité... Là, ils étaient plus "humains" et j'ai beaucoup apprécié.)
Cependant, cette fin me frustre tout de même, car nombre de questions me traversent encore l'esprit:
Spoiler(cliquez pour révéler)
Qu'en est-il de Mikhail? Sera-t-il innocenté, comme Carrovet? Que va-t-il se passer pour le bâtard de Jared? Cam guérira-t-il? Et Carrovet? Et que vont devenir Kiara et le bébé? Va-t-il s'en sortir après avoir reçu cette dose mortelle de spigelie? Que vont devenir les traîtres Vayash Moru comme Uri et compagnie? L'épidémie de peste sera-t-elle endiguée? Trévath ou Nargi attaqueront-ils Margolan?

Bref, autant de questions qui me font douter quant à une suite éventuelle, ce qui serait la bienvenue...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Dès que j'ai eu ce tome 2 (tant attendu!!!) entre les mains, je me suis regardé dans la glace et je me suis dit: "Ma fille, t'as intérêt à prendre ton temps pour le lire, au lieu de le dévorer en 2 jours à peine, parce que sinon, je te botte le c**!"
Vous pensez bien que je n'ai pas réussi l'opération :P
Donc, tout d'abord, première surprise: Eh bien j'avoue avoir préféré le tome 1. Oui, je suis étonné moi-même, mais je pense que ce n'est due qu'à une chose et une seule: Le fait de savoir que l'écriture serait à nouveau merveilleusement poétique, légère, délicate et riche en émotion. Je n'ai donc pas été aussi émerveillée que durant ma lecture du tome 1, (enfin, si, je l'ai été, mais un peu moins, étant donné que je savais à quoi m'attendre.)
Cependant, ce tome-ci est à la hauteur du premier. J'ai pris plaisir à retrouver tous ces personnages que j'avais à la fois adoré et haïe dans le 1er. Sont aussi venus de nouveaux personnages que j'ai pris plaisir à connaître et qui ont été tout aussi bien travaillés que les précédents. Tout l'univers féerique m'a à nouveau agrippée dans ses lignes, pour ne me relâcher qu'à la toute fin du récit.
J'ai retrouvé avec une joie immense ce rapport à la nature et aux éléments, qui ont à nouveau favorisé cette ambiance magique, paisible, vaporeuse, élégante et profonde, cher à Charline Rose et qui en font un peu sa marque de fabrique.
Elle a su encore une fois trouver les mots pour nous faire comprendre, pour nous faire aimer, et pour nous faire vibrer tout au long de cette lecture. Elle a réussi à nous faire passer la vision qu'elle a de Son Monde imaginaire, avec simplicité, beauté et moult descriptions et détails à la fois délicats, lumineux et poétiques.
Je ne cache pas que c'était parfois un peu long, notamment la partie concernant l'évolution de Lucetmel dans le royaume des Humains, mais la curiosité était tellement forte que ça ne m'a pas dérangé longtemps, au contraire, je me suis attaché à lui, (mais je ne dirais rien de plus à son sujet, si vous voulez en savoir plus, il faudra lire le livre, que je vous conseille fortement ^^)
Bien sûr, la fin n'en est pas vraiment une, étant donné qu'un tome 3 suivra, mais ce tome est une réussite et grâce à ce final, mon imagination n'aura aucun mal à s'emballer, pour que l'attente me paraisse moins longue jusqu'à la prochaine aventure d'Edwenn, Jezekael et leurs compagnons.
Ma conclusion sera très simple: Ce livre est un bijou, une petite pépite pleine de poésie, où la Nature est un personnage à part entière, forte, vivante et Majestueuse.
À lire de toute urgence!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Sans mentir, on plonge dedans la tête la première.
Et c'est un vrai délice...
Les détails sont tellement nombreux, vivants, palpables, que vous sentirez les odeurs de la forêt venir à vous et que les frissons de la magie vous donneront la chair de poule.
Si vous voulez des livres proches de la nature, proches de la simplicité, foisonnants de détails et écrits avec de la magie au bout des doigts, ce récit est fait pour vous.
Vos mains deviendront des aimants, qui ne pourront pas se détacher ou refermer ce livre. Vous serrez bouleversé, émerveillé, enchanté, que dis-je vous serez Faës à votre tour.
C'est tellement bien écrit, bien raconté, imaginé, (la jalousie m'a fugacement étreint, je l'avoue). J'ai été admirative des mots que j'ai lu, de cette capacité à embellir les phrases, de les plonger dans la lumière, comme s'ils étaient tous d'une importance capitale, et en même temps, tellement fébriles, fragiles et éphémère.
Voilà, je ne trouve plus mes mots, alors j'envoie toute ma sympathie à Mme Charline Rose, pour le beau moment qu'elle a crée pour nos yeux, et vous conseille à vous, chers lecteurs, de rêver aussi fort que vous le pourrez quand vous l'aurez enfin terminé.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Après avoir lu ce tome, je peux affirmer que si vous ne voulez pas lire le 3 et le 4, vous pouvez facilement vous arrêter à la fin du 2.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Non pas que le 3 soit nul, mais puisque les méchants sont morts dans le 2, et que de nouveaux arrivent dans le 3, c'est comme si l'histoire recommençait depuis le début, mais toujours avec les mêmes personnages.

Aussi, dans ce tome, Tris est un peu moins le "centre" de l'histoire, car l'accent est beaucoup mis sur le parcours de Kiara et celui de Vahanian. De ce fait, on change de lieux à chaque fin de chapitre, pour suivre un coup Tris, un coup Kiara et un coup Vahanian, ce qui est plutôt sympa et permet de ne pas s'ennuyer.
Bon, c'est toujours un peu long et "plat" sur les bords, mais il y a du contenu et c'est toujours aussi bien écrit, complet et riche en détails.
De plus, j'ai trouvé que cette fin donnait beaucoup plus envie de lire la suite que les 2 précédents. Alors, même si l'histoire n'a rien d'exceptionnel, eh bien, ça passe très bien, on a aucun mal à s'imaginer le tout, on plonge dedans très facilement et si vous n'étiez pas attaché à Vahanian avant, là, vous allez sans doute changé d'avis, car personnellement, c'est celui que j'ai trouvé le plus travaillé et le plus intéressant.
Je suis donc parée pour le tome 4!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Ahhh, me voilà soulagée. Ce tome-ci est bien meilleur que le 1er, et sous toutes ses formes.
L'univers m'emballe toujours autant et le récit en lui-même a sans cesse éveillé ma curiosité. Le style d'écriture est toujours aussi fluide et agréable, les personnages ont tous mûrit au fil des pages et les rebondissements que j'attendais dans le tome 1, sont enfin arrivés, même si l'action manquait encore beaucoup. Pas au point de s'ennuyer, mais c'était trop souvent "calme" à mon goût, avec toujours quelques longueurs inutiles, je trouve.
Cependant, encore un bon point, là où j'avais trouvé la présence des
Spoiler(cliquez pour révéler)
Vampires
incongru dans le 1er volet, à présent, ils ne me dérangent plus du tout. Au contraire, leur présence dans l'histoire est intéressante, et rajoute même une touche de danger supplémentaire qui est la bienvenue, étant donné qu'on ne voit que rarement les méchants.
Aussi, l'urgence de leur quête et leur voyage dans les autres contrés, pour s'entraîner et apprendre de nouveaux sorts était très bien décrit et l'ambiance pesante autour de Tris et ses compagnons était des plus addictive. Les informations importantes sont délivrés au bon moment, le fil conducteur est solide, parfaitement clair et même si le tout était prévisible, c'est la façon dont l'auteur mène son récit, qui force le respect. Car il fallait réussir à faire que tout s'enchaîne sans accrocs et avec cohérence, ce qui est un franc succès.
Le tome 3 promet d'être épique!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
C'est long, c'est très long, et puis, ah oui, c'est long aussi...
Les détails sont très présents, ainsi que les descriptions d'à peu près tout, mais je dirais que c'est trop. Beaucoup de choses ne sont pas nécessaire et ne font qu'alourdir le récit.
L'histoire est très intéressante, tout a éveillé ma curiosité, mais paradoxalement, j'en attendais plus. Et quand je dis plus, je veux dire plus d'action, moins de "remplissage", plus de rebondissement, plus d'entrain et moins de "déjà vu".
Toutefois, les personnages sont très intéressant et bien travaillés. Le fil conducteur et l'ambiance Fantasy sont parfait, tout comme le côté magique, seulement une chose m'a un peu dérangé:
Spoiler(cliquez pour révéler)
Les vampires.[/spoiler] Ils m'ont parus bien déplacés dans ce récit, ce qui a, pour moi, un peu décrédibilisé le tout. C'est vrai, imaginez l'univers de Tolkien, et son Seigneur des Anneaux, de la pure Fantasy comme ici; il y a de la magie, des revenants (dans le Retour du Roi), des châteaux, des batailles, des épées, des créatures effrayantes, et tout à coup, arrive [spoiler]un Vampire
... ça fait bizarre, non?
Cependant, le moins qu'on puisse dire, c'est que ce récit est très addictif et que la plume de l'auteur est excellente. Ce qui fait que je lirais le tome 2 à coups sûrs, ne serait-ce que pour assister à la suite des aventures de Tris et ses compagnons.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Bien mieux que le premier tome, mais malheureusement, sans rien d'exceptionnel.
Je me souviens qu'il y avait plus d'actions, de rebondissements et que les méchants étaient cette fois bien ancrés dans le récit, seulement, ça n'a pas suffit.
J'ai l'impression de n'avoir fait que survoler cette saga. Elle n'a pas été transcendante. Je n'ai pas eu cette petite étincelle qui fait que l'histoire me restera en mémoire pendant longtemps. Aussi, je ne pense pas que je relirais cette série, peut-être à cause du style de l'auteure, ou du manque d'à peu près tout..
Cela étant, je dois bien admettre que niveau personnages, détails, et fluidité du récit, vous en aurez pour votre argent, alors j'espère que ces 2 tomes vont plaire à d'autres!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Lu il y a un moment déjà, mais je me souviens d'avoir été un peu déçue.
Ça manquait de profondeur, je me suis ennuyé, l'action ne venait pas et quand elle venait, elle repartait aussitôt sans faire d'étincelles. Les rebondissements étaient trop tardifs, les méchants sont arrivés trop tard et ils auraient mérité d'être plus présents.
Cependant, il est vrai qu'on accroche facilement à l'histoire et qu'il y avait pas mal de bonnes idées. Aussi, heureusement que la fin était à la hauteur et que le personnage d'Asher était bien construit, drôle et sarcastique à souhait, donnant du peps au récit là où il devenait souvent lent.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 30-09
Eh ben merde alors...
Je ne sais pas pourquoi, mais avant de le commencer, je me suis dit: "Je vais être déçue. À coups sûrs, je le sens venir, je vais être déçue..." Ne me demandez pas pourquoi, car cela m'étonne moi-même.
Eh bien non. Je n'ai pas été déçue. Pas du tout même. C'est bien simple, je n'ai mis qu'une moitié de journée à le lire, c'est donc que ce récit est addictif à son niveau maximum. Je n'ai pas pu décroché un seul instant de ce thriller pour le moins angoissant, terrifiant et psychologiquement intense.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Le personnage de Lisa est comment dire... flippant. Oui, c'est ça, elle m'a presque plus fait peur que ses ravisseurs eux-même. Son esprit singulier et sa capacité à se détacher de tout sentiment et de toute humanité m'a pour le moins effrayé, je l'avoue.

Mais à côté de ça, j'ai eu pour elle une bouffée de solidarité qui m'a surprise, après coup. Et pour cause, j'en suis venue à invectiver les pages de mon bouquin, pour l'aider, pour la prévenir, pour l'encourager, pour lui communiquer mon soutien...
C'est con hein? Ce n'est qu'un roman. Mais quand ils sont si bien écrit, comme celui-ci, eh bien c'est facile de se plonger dans le récit, jusqu'à se demander si on en fait parti ou pas.
En conclusion, je dois bien admettre que le scénario était on ne peut plus accrocheur, le suspens était également là, quant au style de l'auteur, il était indéniablement incisif et percutant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Argh!!! Encore une fois, quel dommage!!!
Ça s'essouffle trop rapidement, ça manque d'imagination, et ça part trop en cacahuète. Non, mais vraiment, ça manque de cohérence, de fluidité, ça se complique trop et j'avoue m'être plusieurs fois perdue. Je ne comprenais plus rien, c'était trop vague, pas assez détaillé, presque forcé...
Ce récit n'avait, pour moi, rien d'addictif et je me suis même forcé à le terminer. L'univers n'était pas assez riche, pas assez rechercher, les personnages étaient, la plupart du temps, insupportables, froids et je dirais même, exécrables.
Bien entendu, tout n'est pas bon à jeter dans cette histoire, je n'irais pas jusque là. L'ambiance était à la hauteur, les descriptions et détails étaient justes et ont réussi à me plonger dans le récit. Quand à la fin de ce second tome, je dirais qu'elle n'est pas mauvaise, mais qu'elle n'est pas exceptionnelle pour autant. Ce n'est pas une grande surprise et ce n'est pas une fin qui restera en mémoire très longtemps...
J'espère tout de même que cette saga plaira à d'autre, et que la magie des étoiles vous emportera un peu plus loin que moi...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 21-09
Argh!!! Mais quel dommage!! Je suis tellement déçue et tellement frustrée!!!
Ce bouquin promettait pourtant d'être une petite pépite. Alors pourquoi tant de médiocrité? Il y avait du potentiel imagination à en tirer, ça aurait pu être tellement génial. L'idée de départ avait de la gueule, ça éveillait la curiosité, ça mettait l'eau à la bouche... que s'est-il passé?
J'ai vraiment la sensation que ce bouquin a été écrit trop tôt. Ou trop vite. Oui, c'est ça, trop tôt ou trop vite. Et dans les deux cas, ça se ressent partout et ce, pratiquement dés le début.
Ça manque d'action, de rebondissement, d'imagination, de tout!! On ne s'attache pas aux personnages, ça manque de précision, de vie!! C'est plat, c'est souvent tiré par les cheveux, ou incohérent. On se perd vite, on s'ennuie, (j'ai lâché l'affaire 2 fois avant de réussir à le lire enfin d'une traite, sans attendre des mois entre deux lectures...)
J'en attendais plus, où est le spectaculaire, l'inédit, l'émerveillement, le côté addictif, le petit truc en plus?
Serait-il dans le tome 2??
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 14-09
Bon, eh bien j'avoue ne pas avoir tout compris...
Ce livre est pour moi ni bon ni mauvais, je dirais simplement qu'il est intéressant, prompte à la réflexion, mais très compliqué. Surtout si vous êtes des non-initiés, comme moi, et que cet univers de Renaissance, de codes, de mystères et d'hypothèses, est trop tiré par les cheveux pour vous.
En effet, très peu d'action jalonne ce roman, cependant, j'avoue ne pas m'être ennuyé, étant donné que la curiosité faisait office d'aimant, pour que je ne puisse pas lâcher le livre. Le suspens était là, les personnages étaient intéressants et le sujet tout entier également, seulement, de là à comparer cette lecture à du Dan Brown ou du Umberto Eco, je ne suis pas d'accord.
Le point positif à ce récit, c'est qu'il n'est pas extrêmement long et qu'il n'a donc pas la lourdeur d'un pavé indigeste. Les énigmes et décryptages sont résolues de manières assez légère, avec un récit entrecoupé de choses qui n'ont aucun rapport avec, histoire de ne pas nous bourrer le crâne à chaque page. C'est donc plutôt agréable à lire et même si j'avoue être resté sur ma faim, (à la fin), je pense que la Règle de quatre est un bon roman, qui a nécessité beaucoup de recherches et de travail et qui mérite que l'on garde cela en tête, après l'avoir fini.
Parce qu'écrire un livre n'est jamais une partie de plaisir, et qu'il y en a qui sont plus difficile à écrire que d'autres...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Vous voyez la scène du dessin animé disney Hercule, où Hadès s'énerve après peine et panique, et où sa mèche bleue explose et devient rouge...
Voilà comme était ma tête à plusieurs reprise, pendant ma lecture.
La première fois, parce que j'ai eu du mal avec le temps employé par l'auteur. Plutôt que le passé simple, j'aurais tout mis à l'imparfait, ou même au présent, car certains passages étaient bizarres à la lecture.
Bref, à cause de ça, j'ai eu peur que le livre en entier ne me plaise pas. Vraiment, j'ai eu peur d'être déçue et je me suis dit que ce serait dommage, parce que j'ai tout de suite sentie le potentiel imagination de l'auteur.
Alors je me suis accrochée, et les autres fois où j'ai eu la tête d'Hadès c'était parce que c'était ÉPIQUE!!! et INTENSE!!! et ARGHHH!!! et TROP BON!!! et PUT*** DE CLANCY DE MERDE!!!! (J'aurais adoré lui arraché la tête à ce détraqué!!)
Bon, soyons un peu sérieux. Mise à part le style d'écriture qui m'a un peu dérangé, le contenu de cette histoire était génial et très addictif. Malgré le fait que je n'ai pas réussi à m'attacher à Ruby, j'ai adoré le personnage de Suzume et celui de Chubs, surtout Chubs. Les rebondissements étaient là où il fallait, et même si j'ai un peu regretté le manque d'action par moments, le tout tenait la route et le récit était bien ficelé.
Je vais donc de ce pas me jeter sur le tome 2, et demain, direction ciné pour voir le film!!!!! :P
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 05-08
Le suspens était là, c'est indéniable, et vous en aurez pour votre argent, surtout aux environs des 400 pages, où l'intensité du récit vous fera perdre haleine.
Cependant, c'était long. Beaucoup trop long. Il y avait trop de bla bla, pas assez de dialogues, et même si les descriptions et les détails foisonnaient, à un moment donné, l'overdose était inévitable. Le "pavé" est devenu indigeste et c'était difficile de ne pas perdre le fil conducteur.
Plusieurs fois j'ai dû m'accrocher pour continuer à tourner les pages, mais j'avoue que le dénouement final m'a cloué le bec. Parce que je ne l'ai pas vu venir. Vraiment. Tout en lisant, j'avais fait ma propre liste de suspects dans ma tête, et
Spoiler(cliquez pour révéler)
eux n'en faisaient pas partis. Pas un instant je ne les ai soupçonnés, ce qui fait que ma surprise n'en a été que plus grande... Aussi, je comprends l'épilogue. Il est juste. Adéquat. Et d'un certain côté, je dirais même, percutant. Car, aurait-il pu en être autrement? Ils se sont fait justice eux-même, et je n'arrive pas à me dire que ce n'est pas bien, ou que c'est horrible. Parce qu'à mon avis, plus d'une famille de victime aimerait pouvoir faire justice eux-même...

A vous de vous faire votre propre opinion...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Quand j'ai lu la 4ème de couverture, j'ai tout de suite accroché, ça m'a tout de suite emballé, cependant, j'avoue que pour l'instant, j'ai un avis un peu mitigé.
La raison de ce déchirement? Simple, le passage où nous assistons à la fragmentation de
Spoiler(cliquez pour révéler)
Roland. Parce que c'est complètement impossible, et même avec un peu d'imagination, je n'arrive pas à l'envisager comme possiblement faisable. C'est trop gros, trop absurde, trop... fou. C'est impossible, hein? Hein que c'est impossible, de se faire prélever toutes les parties du corps en restant conscient?

Toutefois, le reste du récit était prenant, captivant, on ne peut plus hypothétique et Ô combien particulièrement bien ficelé.
Les 3 personnages principaux sont bien travaillés, les descriptions sont là, à foison, et la lecture est plus qu'addictive.
Je salue le travail d'imagination, parce que ça éveille la curiosité très facilement et c'est difficile de lâcher le livre une fois commencé!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 02-08
Je ne sais pas quoi dire. C'est comme si je ne pouvais pas donner mon avis, parce que le livre n'est pas fini, alors qu'il l'est bel et bien. C'est étrange. Peut-être est-ce parce que je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages... En effet, il m'a manqué ce petit quelque chose, cette petite étincelle qui vous attire vers cet individu plus qu'un autre.
J'ai été touchée, certes, mais je sais aussi que je suis passée à côté de quelque chose. Le style d'écriture est toujours aussi agréable et je n'en démords pas, si j'avais lu ce récit sans savoir qui en était l'auteur, j'aurais su que c'était Van Cauwelaert, parce que c'est tellement lui. Ce côté farfelu, tiré par les cheveux, hypothétique, improbable, bourré de sentiments et prompte à la réflexion...
Je le relirais peut-être un de ces jours, pour voir si cette histoire de réincarnation me livre tous les secrets à côté desquels je suis passée.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 31-07
C'est un bon roman, mais qui traîne un peu en longueur et qui s'essouffle trop souvent. C'est parfois compliqué de savoir qui fait parti de quelle maison et qui complote avec qui. De plus, le fait de passer sans arrêt d'un groupe à l'autre à chaque fin de chapitre, est parfois gênant et nous fait perdre le fil conducteur.
Le côté positif de cette histoire qui m'enchante le plus, c'est que pour une fois, les "héros" ne sont pas de beaux jeunes hommes ou de magnifique jeunes femmes, aux regards envoûtants et aux charmes indéniables. Ici, nous avons un Cromlek (ogre), une aveugle et un gai luron un peu naïf et qui met les pieds dans le plat à tous bout de champ.
Ça change, et c'est agréable de voir que l'on peut bâtir une belle histoire d'amour ou d'amitié, sur autre chose que le physique et l'apparence général des personnages.
Du reste, le style d'écriture est très bon, les détails sont là, il n'est pas difficile de se plonger dans leur monde, et c'est facile à lire.
Cependant, je reste sur ma faim. Trop de questions se posent encore, arrivé au bout du récit. Et puis, j'avoue ne pas trop comprendre la fin. Quelque chose a dû m'échapper, sans doute.
En conclusion, je dirais que j'ai apprécié ma lecture, sans pour autant avoir un coup de cœur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 24-07
C'est un livre touchant et bien écrit, comme tous les autres romans de feu Pierre Bottero.
Celui-ci est puissant, quoiqu'un peu léger sur les bords, parce que cette maladie qui peut toucher n'importe qui, sans faire de distinction entre les individus, est bien plus dévastatrice que ça. A mon sens, Bottero n'a fait qu'effleurer le sujet, que ce soit celui de l'Anorexie ou de la Dépression.
Cependant, s'il fallait expliquer aux jeunes gens ce qu'est l'Anorexie, avec des mots simples,qui leur parlent et puissent leur ouvrir les yeux "en douceur", je leur conseillerais de lire l'histoire de Zouck...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 07-07
Un alien. Ce type est un alien. Ou un génie, j'hésite.
Avec Werber, ça va toujours loin, hyper loin. Il pousse ses idées à l'extrême, et même si au début ça parait stupide, incongru, inimaginable, tiré par les cheveux, ou carrément fou, eh bien petit à petit, ça devient faisable, hypothétique, envisageable, pas si con que ça, ou carrément révolutionnaire.
Werber fait remettre en question, fait réfléchir, fait ouvrir les yeux, et à la fin, ça donne toujours quelque chose de positif. ça nous change un peu, nous fait évoluer, nous ouvre de nouvelles portes, fait basculer nos certitudes et nous laisse parfois sur le cul (comme moi, en cet instant)
Bref, lire du Werber, c'est se prendre une claque à chaque fois, parce qu'il ne connaît pas le mot "Prévisible"!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Avec Besson, tout est toujours profond, touchant, et humain. Cette histoire en est la preuve, encore une fois.
C'est un récit poignant, certes prévisible, mais ce n'est pas la fin le plus important, c'est de suivre cette longue ligne qui y mène. Cette ligne faite d'amitiés profondes, d'enfance heureuse, de blessures diverses, d'expériences nouvelles, de guerres, de paix, de hauts, et de bas...
C'est beau, émouvant, la plume est fluide et malgré la trahison, Thomas n'en reste pas moins humain. Ses émotions sont vraies et on peut s'identifier à lui, de part ses profonds sentiments d'amitié pour Paul. Ce qui est le plus marquant dans ce récit.
Je conseille ce livre à tous ceux qui ne peuvent s'empêcher d'être ému, quand un roman de Besson est entre leurs mains...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 09-06
"Le résultat est aussi inattendu qu'hilarant."
Mouais... inattendu, peut-être, mais hilarant... je n'aurais pas dit ça.
Ce récit est, comment dire? Indigeste.
Oui, c'est ça, indigeste. Tout est écrit façon "bloc", c'est trop compact, tout serré. Y'a pas assez de fluidité. Faut revenir à la ligne de temps en temps!! Et faut mettre de vrais dialogues et pas tout écrire comme ça, à la suite. Parce que sinon, c'est visuellement lourd et ça coupe dans la lecture.
Bon, étant donné qu'ils sont tous les 4 très différents, le fait de passer de l'un à l'autre comme ça n'était pas trop dérangeant, mais bon sang, ils sont tellement... tellement... je ne sais même pas quoi dire!
Je m'attendais à des récits émouvants, touchants, avec une vraie détresse émotionnelle et tout ce qui va avec ce sujet Ô combien difficile qu'est le suicide. Au lieu de ça, on a une Jess plus qu'insupportable, grossière, et méchante la plupart du temps. Un JJ qui, faut bien l'avouer, n'a pas franchement de raisons valables de vouloir de suicider. Un Martin qui ne donne absolument pas l'impression de vouloir avancer, ou réparer ses erreurs, ou ne serait-ce que se reprendre en main pour ses deux petites filles. Et enfin, on a Maureen, qui à mon sens, et là seule à avoir de quoi se plaindre dans cette histoire...
En conclusion je dirais que ce bouquin n'est pas un raté, mais qu'une fois fini, j'ai un peu de mal à voir où l'auteur voulait en venir.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Parce que, au final, personne ne se suicide, mais on ne sait pas vraiment pourquoi personne ne se suicide.

Je suis peut-être passée à côté de quelque chose...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Eh merde!!!
Encore une fois, je l'ai pas vu venir...
Pourtant, je le savais, plusieurs fois je me suis dit: "Fait gaffe, t'as peut-être déjà croisé le tueur. Réfléchie. Ouvre les yeux. ça pourrait être lui. Et pense à ça. Et fait attention. Et bla bla bla..." Et ben non, je me suis fait avoir, en beauté!!!
Cependant, ce tome-ci est moins incisif que le précédent. Moins terrifiant et moins addictif aussi. Là où le serment des limbes était viscéralement choquant, ici, l'horreur des meurtres est moins percutante, peut-être parce qu'on s'est moins focalisé dessus, je ne sais pas. En tout cas, l'accent était surtout mis sur l'enquête et l'avancée de Jeanne pour trouver le meurtrier. Les détails étaient là, mais on ne s'attardait pas dessus, le récit étant tellement fluide et le chassé croisé omniprésent.
Pas de temps morts, même si beaucoup de surplace parfois. J'ai trouvé que ça manquait un peu d'action et qu'à part courir d'un pays à un autre, il ne se passait pas grand chose.
Aussi, j'aurais vraiment aimé un prologue, parce que la fin est un peu abrupte et certaines questions restent en suspens.
À lire d'urgence si vous aimez être trimbalé comme des marionnettes dans une enquête policière macabre, où l'issue vous coupera le souffle et vous restera en mémoire un petit moment ^^
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 30-05
La plume de Marguerite Duras est assez difficile à cernée, et cette fois-ci, j'avoue ne pas avoir aimé. Ce n'est pas ce qu'elle raconte qui m'a bloquée, mais bien sa façon d'écrire.
Les phrases sont simplement mises bout à bout, comme un robot, sans fluidité; ce qui en fait un bloc indigeste et lourd.
Dommage, je m'attendais à quelque chose de plus profond et de plus poétique...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Mais WHAT!!!
Spoiler(cliquez pour révéler)
Newt et Sonya sont frères et soeurs!!! o_O[/spoiler]
Et dire que même à la fin du tome 3, personne ne s'en est souvenu...
Pourquoi ne pas leur avoir rendu leur mémoire? [spoiler]ça aurait été tellement génial que Sonya se souvienne qu'elle s'appelait Lizzy et qu'elle avait un grand frère de la mort qui tue!! :([/spoiler]
"LES ULTIMES SECRETS ENFIN RÉVÉLÉS!" Tu parles, j'ai encore plus de questions à la fin de ce dernier tome.
Du genre: [spoiler]Qu'est-ce que Jorge et Brenda viennent faire là? Et quand ils se sont rencontrés eux et Thomas dans le tome 2, comment se fait-il qu'ils ne l'ai pas reconnu, puisqu'ils s'étaient vu avant que Thomas entre dans le labyrinthe?
Et Chuck, pourquoi il était pas logé à la même enseigne que les autres garçons? Qu'est-ce qu'il avait de si spécial pour être autorisé à venir voir Thomas et Teresa avant d'entrer dans le labyrinthe à son tour?
Bref, je trouve que ce tome nous donne beaucoup de réponse, mais pas assez. De plus, je l'ai trouvé un peu long, et il ne s'est pas passé grand chose. J'aurais aimé plus de détails, certains passages auraient mérité d'être plus approfondis et même si c'était super de revoir Newt, Minho, Alby et Chuck, j'aurais bien aimé en savoir plus sur le deuxième labyrinthe et le groupe des filles...
Je conseille à tous les fans du labyrinthe de lire ce dernier volet, parce que ça vaut le détour et faut bien boucler la boucle ^^
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
C'est terrifiant. Non, monstrueux. Horrible. Viscéralement choquant.
Un passage en particulier m'aura profondément marqué: Le Rwanda... les passages où Grangé décrit les horreurs du génocide en 1994. La nausée m'a prise. J'ai ravalé ma bile in extremis. J'ai soudainement eu envie de pleurer. Pleurer de douleur, de tristesse, mais surtout, de peur. J'ai été choqué, d'une manière que je n'ai pas vu venir. J'en ai eu des sueurs froides et j'avoue m'être arrêté de lire. Je ne pouvais plus. Je n'y arrivais plus. Pourquoi?
Parce que cette fois-ci, je ne me suis pas dit que c'était juste de la fiction. C'était bel et bien réel. Des gens sont vraiment morts comme ça. Et ceux qui on fait ça sont de la même race que la mienne... La race humaine...
Grangé est percutant. Du début à la fin. Il ne passe pas par quatre chemins et n'a pas peur des mots qu'il emploi. Il veut faire passer un message précis, et il y arrive. On plonge dedans la tête la première. Et si ça ne vous ébranle pas, c'est que vous n'avez pas compris...
Ce récit est habilement raconté. Et même si plusieurs fois je me suis dit que ça devenait un peu long sur les bords, pas une fois je n'ai pensé à arrêter ma lecture. Et c'est ça qui m'énerve le plus. Parce que, quand vous faites un cauchemar ou qu'un truc vous fait peur, votre corps réagit pour vous protéger, soit en vous réveillant, soit en fermant vos yeux instinctivement... Là, rien n'a fonctionné. J'ai été contrainte de lire jusqu'à la fin. Pas d'échappatoire. Et il a presque réussit à me faire croire en son Diable et son serment des limbes.
Je salut la qualité du récit et la profondeur du travail de recherche. C'est du travail de fourmi, qui tient la route et percute à chaque fin de chapitre. Tout se suit. Tout s'imbrique à la perfection. Rien n'est là au hasard. Tout a une importance. Les détails sont cinglant, acérés, incisifs. Les rebondissements successifs viennent vous achever dans vos certitudes, remettant tout en question, vous orientant dans d'autres directions, encore plus terrifiantes, plus horribles que les précédentes... Et pendant ce temps, les pages défilent, vos émotions aussi, et vous ne savez plus quoi ressentir, quoi penser, et ce qui est de l'ordre du réel ou non.
Vous êtes avec Mathieu du début à la fin. Non, vous ÊTES Mathieu. Sa logique devient la vôtre, ses conclusions sont les mêmes que vous, ses raisonnements font sens, et donc à la fin, inévitablement, vous sombrez avec lui.
De ce fait, passé la centaine de chapitre, le suspens deviendra insoutenable et le dénouement final vous achèvera, comme si une chape de plomb venait de vous tomber sur la tête.
Je me souviendrai longtemps de ce bouquin. Parce que, vraiment, je ne l'ai pas vu venir...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1