Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lyanaa : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Gévaudan le retour de la bête Gévaudan le retour de la bête
Gilles Vincent   
Agréable surprise.
Je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre en commençant ce roman car je n'ai trouvé aucun avis concernant ce livre.
Mais je me suis lancée et j'avoue être vraiment surprise par ce que j'ai lu.
Je m'attendais à une enquête policière et à une ambiance sombre mais alors pas du tout.
L'histoire est très légère, ce qui est même étonnant quand on sait qu'elle parle de la Bête du Gevaudan.
Les personnages ont 13 ans et on eu particularité étonnante ... Ils possèdent un chat qui parle. Oui. Un chat qui parle. Et ce n'est que la premier point d'une longue série d'événements fantastiques qui vont aider nos detectives en herbes à résoudre les nouveaux meurtres perpétués dans la région.

par Avalon
Le mystère des loups-garous : histoire et légende Le mystère des loups-garous : histoire et légende
Xavier Yvanoff   
Extrait de l'introduction

Dans l'esprit du grand public le terme de lycanthropie évoque habituellement quelques historiettes assez fantaisistes dans lesquelles un individu se trouve momentanément transformé en animal. On connaît ainsi la métamorphose de Nabuchodonosor, celle de Lycaon ou encore celle qui est rapportée dans le Satiricon de Pétrone. Le lecteur cultivé se souvient sans doute de ce lai de Marie de France qui fait expressément référence à notre sujet, ou encore de celui de Mélion. A cela peuvent s'ajouter la légende de la louve d'Apachon, le vague souvenir scolaire de quelques affaires de loups-garous qui se déroulèrent lors des procès de sorcellerie, et bien sûr de quelques légendes régionales entendues pendant notre enfance, ainsi qu'une vaste filmographie venue se greffer sur ce thème. Un tel savoir qui puise ses racines dans le légendaire de l'Europe, pourrait à première vue paraître assez rudimentaire. Il nous semble toutefois satisfaisant si l'on tient compte du fait que les traditions populaires et plus particulièrement les thèmes légendaires se rappellent au grand public par un nombre souvent restreint de noms propres qui soutiennent à eux seuls des scénarios bien connus. Ils ne cherchent jamais à envahir et comme les poètes auxquels un vers sauvé de l'oubli suffit à garantir la postérité, mythes et légendes savent se contenter de quelques mots bien sonnants pour imprégner notre mémoire collective. Il en est ainsi du mythe du vampire, évoqué le plus souvent par le seul nom de Dracula ou par quelques croyances rattachées à l'errance de ses ténébreux confrères. Toutefois, à la différence de ce dernier mythe qui est un tard venu datant du XVIIIe siècle, la lycanthropie a une longue histoire derrière elle, plusieurs millénaires. Cela n'empêche pas de rapprocher ou même de confondre parfois ces deux rôdeurs nocturnes, le mythe du vampire «déteignant» bien souvent sur celui du loup-garou, attribuant par exemple à ce dernier certaines particularités comportementales et même biologiques qui sont pourtant spécifiques au vampire. Nous verrons au fil des pages que cet amalgame est bien peu justifié. Le loup-garou est un mangeur de chair, un dépeceur sauvage, alors que le vampire reste un buveur de sang parfois assez distingué.
On peut néanmoins déplorer que le mythe du loup-garou, comme celui du vampire, n'ait pas eu son Bram Stoker. Car en fait, compte tenu des légendes générées par ce thème, on était en droit d'exiger un grand roman qui fît autorité en fixant toutes les modalités du personnage et toutes les règles rattachées à ses errances nocturnes. Comme pour Dracula, on aimerait avoir un personnage au nom bien frappé susceptible d'évoquer le thème du loup-garou à lui tout seul. Et il faut reconnaître qu'il existe un véritable manque à ce niveau. Dès qu'il est question de vampirisme, le nom de Dracula surgit très vite dans la conversation et chacun trouve ainsi ses repères. Mais lorsque l'on parle de lycanthropie, en dépit même de la popularité du sujet, on serait bien en peine de citer le nom du personnage clé qui résume et porte en lui toutes les attitudes, toutes les croyances spécifiques qui sont propres à cette créature de la nuit.

source : Amazon

par MyriamT
L'Homme contre le Loup L'Homme contre le Loup
Jean-Marc Moriceau   
L'ouvrage constitue la suite de l'Histoire du méchant loup, paru en 2007 et réédité en 2008, qui a contribué à transformer l'image que l'opinion publique avait de l'animal sauvage et de son rapport avec l'homme (une centaine de comptes rendus dans la presse nationale et régionale de 2007 à 2009 et une dizaine de forums sur internet).
Ouvert au grand public - et pas seulement aux historiens - L'Homme contre le loup explique comment les sociétés humaines ont réagi par rapport au prédateur, de l'Antiquité à 2011, selon l'évolution des rapports de force et de la conception que l'homme avait du monde.
Le retour du loup en France et la condamnation de deux chasseurs en 2010 pour avoir tué un animal interrogent l'historien qui livre ici un ouvrage de référence pour tout le territoire français (85 départements représentés) et les pays limitrophes (Suisse, Espagne et Italie).

par Elenna28
Les loups en France Les loups en France
Gilles Ragache   
Chapitres : Le maudit - La dent du loup - La bête du Gevaudan - Le loup fantastique - Légendaire du loup - Tuez-les tous ! - Réhabiliter le loup - Le retour des loups -
avec quelques illustrations dans le texte en noir et blanc, fac-similés de représentations du Loup 1ere édition, 1981 Contents

par AMETHYST
13 histoires de loups-garous 13 histoires de loups-garous
Collectif   
Treize histoires de loup-garou, d'enfant-loup, de chien-loup, de femme-panthère et de gâloup

Lila; de Peter S. Beagle
La marque de la bête; de Rudyard Kipling
Le chien-loup justicier; de Leo Brett
La vengeance de la fiancée; de Roger Harwood
Le gâloup; de Claude Seignolle
La louve blanche de Kostopchin; de Gilbert Campbell
Gabriel-Ernest; de Saki
L'homme qui criait au loup; de Robert Bloch
Sous la protection de Dracula; de Bram Stoker
La louve de la rue Vaneau; de Gérard Prévôt
Hugues, le loup-garou; de Sutherland Menzies
Le hurlement du loup; de Brooke Byrne
Les yeux de la panthère; d'Ambrose Bierce
Alsace, le retour du loup Alsace, le retour du loup
Thomas Pfeiffer   
Un livre fascinant sur l'histoire du loup dans la région alsacienne! [spoiler]On voit que le loup a était très maltraité à l'époque, il était chassé et tué souvent pour une fausse peur mise en place par l'Église qui le représente comme le serviteur du Malin![/spoiler]
Finalement le loup sera t-il y accepté par la population alsacienne après toute ces siècles de crainte vis à vis du loup? Personnellement j'espère que oui! :)

par BloodShed
Le loup Le loup
Billebaude Glénat   
LE LOUP Animal sauvage, politique & symbolique
Ennemis depuis plus de 30 000 ans, l'homme et le loup se sont disputés le territoire, transformant la France en champ de bataille. Depuis la période médiévale, et même plus tôt, la France est marquée du conflit sans cesse renaissant entre ces deux concurrents. Aujourd'hui, plus de deux cent cinquante loups ont recolonisé une douzaine de départements avec une dynamique qui n'a pas lieu de s'arrêter. On dénombre, hélas, de plus en plus d'attaques de troupeaux... et des battues sont à nouveau organisées.
Source de controverses depuis son retour en France en 1992, le loup fascine, effraie et dérange. Alors qu’il était jusqu’à sa disparition, dans les années 1930, l’ennemi à éradiquer, son statut s’est inversé. Naguère honni, il est aujourd’hui protégé, ce qui pose, sur certains territoires, le problème de la cohabitation entre l’animal et les activités humaines. Le loup incarne bien la question du rapport à la nature en ce début de XXIe siècle. D’un côté la sacralisation – il ne faut pas empiéter sur son territoire -, de l’autre la menace du prédateur. Une question centrale se pose. Sur quelle légitimité fonder le retour du loup ? Ce numéro suit trois pistes. Celle, tracée par l'homme, de l'animal symbolique, source de représentations multiples et contradictoires. Celle de l'animal politique, dont le retour est source controverses sur la cohabitation avec l’homme. Enfin, celle de l'animal sauvage, peut-être la plus complexe.
Le meneur de loups Le meneur de loups
Alexandre Dumas   
Ce conte est peut être un peu long pour ce que c'est. Sachant que la morale de l'histoire est explicitée dès les premières pages, la surenchère de malheurs qui s'accumulent sur le héros à cause de sa trop grande jalousie n'était pas forcément utile. Pour moi, il avait déjà son compte à la moitié du roman, pas besoin d'aller aussi loin dans le tragique.
Pour ce qui est de l'écriture, si j'aimais bien ce style un peu vieillot et un peu enfantin il y a quelques années, maintenant j'ai plus de mal à m'accrocher. J'ai dû sauter pas mal de descriptions et de répétitions qui alourdissaient l'histoire, si je ne l'avais pas fait j'aurais certainement abandonné ma lecture avant la fin.

par Fyerise
La bête du Gévaudan. La fin de l'énigme ? La bête du Gévaudan. La fin de l'énigme ?
Jean-Marc Moriceau   
La sanguinaire bête du Gévaudan suscite, depuis 250 ans, bien des fantasmes. A la manière d'une enquête à suspense et à l'aide de nombreuses illustrations et documents d'archives sont restitués les moments clés de ce "fait divers" qui terrifia la France rurale du XVIIIème siècle.

par Marshoo