Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LylaWolf26 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Wings, Tome 1 : Ailes Wings, Tome 1 : Ailes
Aprilynne Pike   
Avant tout, je dois vous informer que ce n'était pas la première fois que je lisais le roman. En effet, l'année dernière, j'avais pu lire Ailes en version québécoise. J'avais par la suite posté un premier avis sur le blog. Ce n'est qu'en apprenant cette année que Wings allait sortir chez nous que je me suis rendu-compte que j'avais complètement oublié de quoi parlait l'histoire et que mon avis était... Comment dire... Vraiment moyen.
Du coup, quand j'ai vu que Pocket Jeunesse organisait un concours pour gagner le roman, j'ai participé. Au pire, si je ne remportais pas le livre, j'avais toujours ma version chez moi. Mais coup de chance, je l'ai gagné ! Voilà pourquoi je reviens aujourd'hui avec un second avis. Mais pour tout vous dire, c'est exactement comme si j'en publiais un pour la première fois, comme j'avais tout oublié. Enfin, tout cela pour vous dire que oui, je l'ai bien lu une première fois, mais que j'ai totalement laissé m'échapper cette lecture.
Pour en venir à mon avis, je retiendrai de Wings une magnifique petite histoire, très douce et très fluide, qui se dévore. Le roman est un concentré de tendresse, qui nous permet de passer un excellent moment en compagnie de protagonistes touchants et adorables. L'auteure, Aprilynne Pike, a un style d'écriture très léger et très poétique, ce qui rend notre lecture agréable et captivante. J'ai vraiment passé d'excellents moments en lisant cet ouvrage magique.
L'intrigue est en apparence simple, mais elle n'en est pas moins prenante. On découvre Laurel, une adolescente âgée de quinze ans et demi, qui va vivre sa première année au lycée... Et de scolarité. En effet, depuis son enfance, elle n'a connu que les cours à domicile. Lors du jour de la rentrée, elle va faire la rencontre de David, un très charmant jeune homme, ainsi que de Chelsea. Très rapidement, ils vont se lier d'amitié. Tous trois vont d'ailleurs former un groupe que j'adore. Ils sont vraiment tous attendrissants.
Au fur et à mesure que David apprend à connaître Laurel, il nous permet de découvrir toutes les habitudes de vie de celle-ci. Elle semble être une jeune fille normale, mais elle possède certaines manies assez étranges. En effet, elle ne mange et ne boit que des produits à base de légumes, de fruits et d'eau. Pas question pour elle de se nourrir d'aliments salés, de boissons sucrées ou de repas servis à la cafétéria du lycée. Ce n'est pas tout, Laurel a la peau d'une blancheur unique, ses cheveux sont soyeux alors qu'elle ne les shampooine jamais et elle est incapable de se souvenir de la dernière fois qu'elle a saigné.
Mais ce n'est pas le pire, loin de là. Un beau jour, Laurel va s'apercevoir qu'un bouton a poussé dans son dos, entre ses omoplates. A première vue, cela est normal. Bien que Laurel n'est jamais eu de boutons d'acné, elle pense que la puberté l'a enfin touchée. Mais il n'en est rien. Plus les jours passent et plus cette grosseur va s'agrandir et s'étendre. Au bout d'un certain temps, elle disparaît... Remplacée par des pétales. Des pétales, oui. Une énorme fleur s'épanouit dans le dos de Laurel.
Suite à cette découverte, Laurel va rencontrer Tamani. Dès qu'elle va le croiser, Laurel va succomber à son charme, bien qu'il soit sur le point de lui offrir des révélations qui vont la laisser sous le choc. En effet, Tamani lui apprend qu'elle est la plus haute mutation de plante du monde, ce qui revient à dire... Qu'elle est une fée. Cette nouvelle va lui ouvrir les portes à un tout nouveau monde, et à un tas de nouveaux problèmes.
Je m'arrête là en ce qui concerne l'intrigue, mais il faut savoir qu'elle est menée à la perfection. Les rebondissements et les secrets s'entremêlent sans cesse, ce qui nous permet d'être ancrés dans l'histoire et de ne pas réussir à la quitter.
Mais ce n'est pas tout. Bien que les personnages soient innocents et passionnants, ils n'en restent pas moins dotés de sentiments forts et pleins d'affection. On assiste dans ce roman à la naissance d'un véritable triangle amoureux qui plaira à tous les inconditionnels de romance. Laurel, David et Tamani forment un vrai trio qui nous fait vivre des instants fabuleux et enflammés. Qui de Tamani ou David Lauren va-t-elle choisir ? C'est la question que tout le monde se pose, même elle.
Derrière toute cette histoire fantastique, je dois bien avouer que j'ai très souvent souri... Bon d'accord, j'ai ri à des moments où il n'y avait aucune raison de le faire, mais quand même, quand Tamani parle sans cesse de "la fleur" de Laurel, comment se retenir ? Je veux bien avoir l'esprit un peu mal placé, mais j'ai tout de même eu l'impression de lire des allusions étranges aux pétales dans son dos.
Pour conclure, je ne peux que vous conseiller de lire Wings. J'ai vraiment adoré ce roman. Les personnages sont étonnants, l'histoire est féérique et la conception des fées que nous dévoile Aprilynne Pike est très plaisante. L'écriture, le fil conducteur et les évènements inattendus que renferme cet ouvrage nous permettent de succomber à son histoire, et de vraiment être plongés dans un univers fascinant. En bref, Wings est une très belle lecture, qui procure un réel plaisir à la lire.

http://wandering-world.skyrock.com/3042944443-Wings-Tome-1-Ailes.html

par Jordan
Gone, Tome 1 : Gone Gone, Tome 1 : Gone
Michael Grant   
Un premier tome à l'écriture fluide, facile à lire. L'histoire est originale, dans le sens où elle raconte un peu le rêve de chaque enfant : un monde sans adulte. Mais contrairement à Peter Pan, elle montre aussi l'envers du décor, la réalité de la chose : les problèmes de survie, de tensions entre groupes, etc.

par Selenna
Gone, Tome 2 : La Faim Gone, Tome 2 : La Faim
Michael Grant   
Tout simplement génial ! Je le préfère de loin au tome 1 car on parle plus des personnages secondaires ...
La fin nous laisse en suspens . j' attend le tome 3 avec impatience
Gone, Tome 3 : Mensonges Gone, Tome 3 : Mensonges
Michael Grant   
Magnifique. Ce livre est tout simplement génial.

Le mystère de Britney et de Drake qui se baladent dans la ville est plein de supsens. Dès le début on est de nouveau aspiré dans la zone, où le fragile équilibre qui venait de s'installer menace de s'effondrer.

Vers la premier quart du livre, tout s'accelère, on est tiraillé entre les histoires de pas mal de personalités de la zone, Sam qui a du mal à s'entendre avec le conseil, Astrid qui ne supporte plus les responsabilités, Caine, Diana et leur bande qui souffre cruellement de la faim, Lana, Mary et tant d'autre....

C'est presque impossible de relacher le livre.

Et la fin... Woah.

A lire sans hésiter ;D Par contre on en a pour un an avant la suite ><'
Gone, Tome 4 : L'Épidémie Gone, Tome 4 : L'Épidémie
Michael Grant   
Wahouu ce tome est génial ! J'en ai pris plein la tête, plein les yeux, l'auteur est un géni.
Ces enfants souffrent tellement, tant de morts...
J'ai hâte de connaître enfin le pourquoi du comment de cette fameuse "zone".
Effectivement cette série est assez gore et à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes.
J'aime toujours autant l'allure de cette saga, de l'action encore et toujours.
Vivement la suite.
Gone, Tome 5 : La Peur Gone, Tome 5 : La Peur
Michael Grant   
Je l'ai dévoré le jour même de sa sortie... Il est magnifique !!!
On commence le livre : Tout va bien !
On avance dans sa lecture : Tout va mal...
Et on finit le bouquin : ...... Je vous laisse la surprise !!!
On pensait qu'au bout de quatre tomes, on connaissait bien les personnages... En fait, non ! Certains nous étonnent, d'autres nous déçoivent, les autres gardent leurs personnalités...
La fin est... Bah, c'est une fin, quoi ! On a seulement hâte que le tome 6 sorte !!!
Gone, Tome 6 : La Lumière Gone, Tome 6 : La Lumière
Michael Grant   
Put*in de m*rde de chiasse de...
Rrm. Interlude juron mérité, puisque je viens de finir Gone 6, Light, en anglais. Et f*ck, that was sooooooo great! Amazing!! En fait, j'hésite entre les regrets de l'avoir lu et pleurer. En fait, je pleure. Depuis que je l'ai fini, je vous annonce que je suis en deuil. Deuil de cette magnifique série, et de mon perso préféré. En larmes, je vous dis. Je n'ai jamais autant pleurer de ma vie.
Sincèrement, ce tome propulse cette série au rang de chef d'oeuvre. Je sais pas quoi dire de plus parce que j'ai la gorge nouée et les larmes aux yeux, et ça m'empêche d'organiser mes pensées.
A vous, chanceux (ou pas, d'ailleurs, je ne sais pas trop), qui n'avez pas encore fini avec cette incroyable aventure...
Les Héritiers de l'Aube, tome 1 : le Septième Sens Les Héritiers de l'Aube, tome 1 : le Septième Sens
Patrick Mc Spare   
Les héritiers de l’Aube est un superbe roman d’aventure, on ne peut qu’être emporté par son panache !

L’histoire se déroule au fil d’une lecture aisée et sans temps mort. Le principe du voyage dans le temps est ici exploité à fond, jusque dans les détails psychologiques et dans les tournures de langue des personnages. La couverture est très accrocheuse et se poursuit sur le dos et le quatrième de couverture. La fumée verte qui flotte sur les héros annonce des péripéties d’ordre fantastique, ce qui se vérifie tout à fait : un contexte réaliste, des interventions magiques. On retrouve la magie Fomoré chère à l’auteur.
Nous commençons le roman de manière très naturelle en suivant le jeune Alex, apprenti journaliste idéaliste, un garçon d’aujourd’hui. Dès la fin du chapitre 1 il se trouve face à des « monstres » qui l’enverront en mission dans le passé. Pour les fan des Haut-Conteurs, nous reconnaissons ici les deux spectres de moines que l’on a fréquenté dans les tomes 4 et 5 de cette série (les tunnels maléfiques Fomoré par exemple). Personnages étranges, ils ne sont pas réellement agressifs, mais pour le moins ambigus. Nous découvrons ensuite au fil des pages deux autres héros : Laure, qui vient du XVIIIe siècle, fille fort habile et maline, et Tom, le garçon débrouillard du XIXe siècle, sorte de petit Oliver Twist gouailleur. Tout l’intérêt des interactions entre ces trois là vient du décalage permanent entre leurs cultures d’origines. Ainsi Tom, habitué à se battre pour sa survie, paraît rustre à Alex, et Laure femme libre en son siècle lui semble conservatrice. Quant à eux ils trouvent facilement Alex prétentieux avec les « connaissances historiques » qu’il peut leur asséner sur leur époque et leur futur. Les expressions vont aussi être souvent sujet de dispute ou de rire. J’ai relevé avec plaisir le « je ne te dis pas… » d’Alex, repris par Laure : « pourquoi ne le dis-tu pas ?». C’est vrai que la prétérition est bien un signe de notre temps. Toutes leurs interactions sont prétexte à de savoureux échanges.

Nos héritiers se retrouvent donc tous trois dans une époque qu’ils n’arrivent pas au départ à appréhender. Ils savent être en époque médiévale (c’est vaste). Laure semble là plus à même de les aider à survivre dans ce temps. C’est seulement en arrivant à Paris, au terme d’un voyage éprouvant qu’ils pourront se repérer, ils sont en pleine guerre de cent ans. Le personnage de Nicolas Flamel est introduit dans l’histoire et le Paris de l’époque est restitué dans tous ces détails : les rues, les combats, la mort omniprésente, les factions rivales. La carte dessinée en deuxième de couverture est belle, mais il vaut encore mieux se laisser porter par les descriptions lors de cette arrivée. On apprécie fortement par contre le tableau des personnages (Armagnacs et Bourguignons), placé en tête du chapitre d’entrée dans Paris. La profusion des personnages à partir de ce moment rend nécessaire d’avoir les idées bien claires sur les forces en présence.

Dans cette époque les trois se débrouillent plutôt bien. Les objets « du futur » jouent aussi un rôle important. Les pistolets de Laure sont vus comme des « bâtons du diable », le briquet d’Alex comme la preuve qu’il est le maître de l’enfer. Leur statut de « sorcier », du point de vue de l’époque, leur cause parfois du tort, mais plus souvent les tire d’affaire. Quand à la sorcellerie, ils en sont en partie pourvus. En effet les « héritiers » sont bien détenteurs de pouvoirs, latents, qu’ils doivent apprendre à contrôler. Ils en ont bien besoin au vue de leurs ennemis. Car un bon roman tient par des méchants de grand calibre, tel Hermès. La première scène d’attaque du démon dès le chapitre 3 laisse des frissons dans le dos. Par la suite nos trois alliés font face à la meute terrifiante des « cagots », monstres noir et filiformes, et sans yeux, créés par le démon. Ils seront poursuivis tout au long du roman par ces êtres qui cherchent comme eux une pierre magique, pour la rapporter à leur maître. Hermès quant à lui peut prendre la forme de n’importe qui, ce qui rend difficile à prévoir ces attaques. Mais les humains « mauvais » ne sont pas en reste pour se mettre sur le chemin des héros, comme Tonin le Cramoisi chef sanguinaire qui donnera l’occasion d’une scène de combat époustouflante sur les hauteurs de Notre-Dame. Alex y affronte en duel ce guerrier redoutable sur un arc-boutant au dessus du vide. Enfin deux sortes de chimères, créés par un maléfice dont je ne peux rien dire pour ne pas vous gâcher la surprise, viennent fondre sur Paris au cœur même des combats des hommes : torches humanoïdes et gargouilles. Du grand spectacle.

Finalement lors du chapitre ultime un moment historique particulièrement important est abordé pour l’apothéose du combat final. Là encore l’auteur se plaît à marier les détails historiques véridiques avec les éléments fantastiques de son récit. En refermant le livre on se dit que cette aventure au XIVe siècle était bien haletante et l’on a hâte de retrouver nos héros. De fait on s’attache au cours du récit à ses personnages. Une femme forte qui se tire toujours d’affaire, un garçon plein de surprise mais encore espiègle, un jeune homme courageux et qui fait le lien avec le lecteur.

En bref, j’ai adoré ce livre que je recommande chaudement. ;)
Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Tome 1 : L'Alchimiste Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Tome 1 : L'Alchimiste
Michael Scott   
C'est vraiment un super livre,je suis impatient de lire les autres.On rentre dedans direct dés les premiers chapitres il y a de l'action ça bouge souvent c'est rarement mou,des surprises a tout moment et beaucoup de personnages historiques, sont présent sauf les jumeaux.A lire!

par xx26x
Hex Hall, Tome 2 : Le Maléfice Hex Hall, Tome 2 : Le Maléfice
Rachel Hawkins   
Ce tome est tout simplement sublime ! Je craignais que ce deuxième tome ne soit pas à la hauteur du premier... Mais ce n'est pas le cas ! Magie, amitié et amour se mêlent avec brio ! En plus, cette fois-ci nous ne restons pas à Hex Hall puisque nous suivons Sophie, Jenna et Cal en Grande-Bretagne direction l'abbaye Thorne là où réside le conseil et le père de Sophie qui au passage est un personnage très attachant.
Notre héroïne est toujours aussi drôle et nous fais vraiment sentir ses sentiments que cela soit tristesse, amour et colère.
On en apprend plus sur l'origine ainsi que l'histoire des démons. L'écriture et toujours fluide et les événements ne possèdent aucun temps mort.
J'espère pourvoir vite me procurer le tome 3 !