Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par LynnRenier

Extraits de livres par LynnRenier

Commentaires de livres appréciés par LynnRenier

Extraits de livres appréciés par LynnRenier

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Un premier volume qui a su me charmer, indéniablement. J'ai adhéré tout de suite à ce Paris merveilleux que nous propose Pierre Pevel. Entre fantasy, thriller et steampunk, un joli mélange que l'auteur maîtrise plutôt bien.

Ses personnages sont atypiques et captivants à leur façon. Que ce soit Louis Gryffon ou Isabel de Saint Gil, personnages centraux, on finit par s'attacher à eux malgré nous, et à se surprendre à les suivre dans les méandres d'une mystérieuse enquête. D'autant qu'ils ont tous deux un sacré caractère! C'est assez drôle de les voir s'envoyer quelques piques de temps en temps.

Pour ce qui est de Lucien le gnome, Auguste, l'inspecteur Farroux ou les autres personnages que l'on vient à croiser, ils ont leur intérêt, tous autant qu'ils sont. Leur description, simple mais exhaustive, suffit à nous donner une très concrète idée de ce à quoi ils ressemblent et ça nous suffit. Il en va de même pour tout le récit, avec ses lieux, ses protagonistes, ses créatures et ses engins.

Le style se laisse lire tout seul. Le narrateur, tel un conteur, s'autorise même quelques remarques et autres réflexions qui font interagir le lecteur. Un peu comme si, d'une certaine façon, nous participions à l'intrigue. En ce qui concerne cette dernière justement, elle n'est pas digne d'un polar ou d'un thriller, mais elle se tient plutôt bien. On voit les indices venir petit à petit, sans trop en dévoiler. Et la finalité est crédible.

J'ai regretté qu'il n'y en ai pas assez sur Ambremer et qu'Azincount n'apparaisse que ponctuellement, mais je sens que le second volume répondra sans doute à mes attentes à ce sujet. J'ai hâte!

Note: la petite nouvelle que l'auteur nous offre à la fin est bienvenue. Elle nous permet de voir cette influence que la magie peut avoir sur le monde.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 29-05-2017
Un tome 3 qui ne laisse pas de grande place à la surprise. Ca devient prévisible. Et le retour d'Imiko n'apporte pas grand chose de plus, mis à part qu'Hitsugi devient un peu lourd. Juste par curiosité, j'irais lire le tome suivant. La petite Kosumo est agréable, on veut savoir ce qui va lui arriver.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-05-2017
Un second volume égal au premier. Ca se laisse lire tout seul, on se laisse entraîner dans l'histoire sans trop se prendre la tête. Kosumo est attachante. On se plaît à la suivre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-05-2017
Dans la suite du tome 3. Guère de surprise. J'aime assez les kitsunes de la déesse Inari, sont super mignons! Mais Imiko est toujours aussi désagréable et Hitsugi très naïf et influençable ne relève pas le niveau non plus. Heureusement que la jeune Kosumo est là pour apporter un peu de fraicheur à tout ça.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-05-2017
Ca devient un peu long. Plus on avance et plus ça devient ultra prévisible, les personnages perdent de leur attrait (quand on ne les trouve pas fades et sans profondeur) et l'idée de départ qui était pourtant plaisante perd de son intérêt. Quel dommage. On a le sentiment que l'histoire n'est pas plus travaillée sur la longueur et que beaucoup de choses intéressantes sont inexploitées.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-05-2017
Un peu de regain. Ouf! Je commençais à m'ennuyer. L'histoire commence à prendre tout son sens, ça se faisait attendre.
J'aime plutôt bien le personnage de Tenro et ses Inugamis (même s'il mérite parfois quelques remontrances lol) et j'aurai apprécié qu'il apparaisse un peu plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-05-2017
La fin se fait sentir. Je ne saurais dire si c'est crédible ou pas dans l'ensemble, j'attends de voir ce que donne le tome final. Mais certains points me dérangent quant à l'histoire. Le lien Hitsuhi/Destructeur me fait douter et je commence à en avoir assez de tous ces insectes partout. Les Kitsunes et les Inugamis sont tellement plus sympas!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-05-2017
Un suspense en fin de tome 7 qui vient prendre fin ici. Une petite déception d'ailleurs. Beaucoup de bruit pour pas grand chose en fin de compte. La fin tombe à l'eau. J'en espérais un peu plus. Au moins, c'est une histoire qui finit bien. Je n'en attendais pas moins là dessus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-05-2017
Un premier tome qui attise la curiosité. Certes je reste perplexe sur l'histoire et sa cohérence, mais sans doute le tome suivant saura-t-il me convaincre d'avantage. Il est difficile de se faire un avis sur un manga en ayant lu que le premier volume, ce n'est pas vraiment comme pour un roman.

Ce premier volume est un peu long à se mettre en place. Je n'ai pas été très emballée par ce début qui laisse perplexe. On a le sentiment qu'il manque un petit quelque chose pour nous accrocher vraiment. Mais la fin nous offre une belle perspective d'évolution tant au niveau des personnages que de l'histoire elle-même.
En tout cas, les dessins sont sympas et ça se lit plutôt bien. L'idée de départ est bonne, intéressante: reste à savoir comment Yoshitoki Oima l'exploitera.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-05-2017
On sent que la série date un peu, au niveau du dessin surtout (ce qui n'est pas un reproche en soit, juste un constat lol). Après, ça se laisse lire, l'idée de départ n'est pas mauvaise: elle est originale. Voir ce que la suite donne pour se faire un avis concret.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-05-2017
De quoi revisiter les plus célèbres contes des frères Grimms. Un joli coup de crayon, des histoires réinventées avec douceur. Vraiment super mignon! Une belle idée pour faire découvrir nos grands classiques de contes aux plus jeunes, et redécouvrir aux plus grands.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un premier volume qui m'a bien plu. Il pose les bases de l'histoire et elle m'est captivante. C'est original, recherché, travaillé. J'accroche plutôt bien aux personnages et souhaite en savoir d'avantage à leur sujet. Le dessin est tout aussi plaisant, quoi que moins sombre que celui de Stay Dog. Bref: j'ai hâte d'enchainer avec la suite!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-05-2017
Je crois que je n'ai jamais autant pleurer en lisant un manga. C'est touchant, émouvant. Ayukawa prend enfin conscience de l'armure qu'il a érigée entre lui et les autres, et qu'il n'a pas laissé plus de chance à Kawana qui fait tant d'efforts. Ils peuvent surmonter les obstacles ensemble, mais n'est-il pas trop tard? Car Koré-Eda se rapproche beaucoup de Kawana...
Comme je regrette que les évènements prennent une tournure propre au shojo. Comme Calypso-x, je ne suis pas friande des triangles amoureux, d'autant plus que je ne supporte ni Nagasawa ni Koré-Eda. Ils m'horripilent autant l'un que l'autre. Ne peuvent-ils pas aller voir (très loin) ailleurs (ensemble) et laisser nos petits amoureux vivre librement?
J'espère sincèrement que le tome cinq sera à la hauteur du premier de la série et rattrapera un peu ce point de déception. Patience: sa sortie est prévue pour juillet.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 11-05-2017
Soulagement: ce n'est pas le dernier. Un troisième volume qui m'a presque tiré les larmes, plus sombre que les précédents. La relation entre Kawana et Ayukawa n'est pas toute rose, et certains personnes viennent se mêler de ce qui ne les regardent pas. L'infirmière du jeune homme m'insupporte au plus haut point, d'autant qu'elle est détestable avec notre petite Kawana, qui veut tant aider et bien faire... Voilà que leur histoire est en danger, leurs proches n'acceptant pas leur relation. Quelle tristesse.
J'espère que le tome quatre saura apaiser tout cela.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-05-2017
Un tome 2 aussi poignant que le précédent. Un message fort, une vérité frappante sur le handicape. Et c'est à applaudir, car peu ont le courage d'en parler. C'est une prise de conscience aussi sur la réalité que vivent les personnes en fauteuil.

On est bombardé d'émotions. C'est difficile de rester indifférent. On sait que c'est romancé, mais ça nous prend aux tripes malgré tout. On s'attache aux personnages. Kawana et Ayukawa sont vraiment attendrissants. On voudrait tant que leur histoire soit belle. Me voilà prises au jeu des sentiments: je suis impatience de lire la suite!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 11-05-2017
Un manga plein d'émotions. Un sujet difficile que peu ose aborder, et un grand bravo pour ça! Des dessins qui charment, une histoire qui émeu, une romance tendre et fragile, des personnages plus qu'attachants. Je crois que je n'ai jamais été autant touché par un manga (ceux de Yuu Watase mis à part).
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 11-05-2017
Un manga vraiment magnifique! Déjà admiratrice de la série Bride Story, je retrouve avec grand plaisir ce style très travaillé et ce dessin très détaillé. Un auteur différent pour deux séries qui se ressemblent sur ce point. Et ce n'est pas pour déplaire.

Quant au scénario, on sent la recherche et le désir de coller à l'Histoire. Grande fan et connaisseuse de l’Égypte Ancienne, je n'ai pu que me laisser tenter par l'aventure. Et quel voyage! Whoua! Ca en jette! Une héroïne qui a du caractère, un personnage comme je les aime. J'ai accroché immédiatement. Et je n'ai qu'une hâte: pouvoir poursuivre l'aventure à ses côtés dans le tome 2!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 11-05-2017
Globalement, une série qui manque de profondeurs et de travail. En particulier au niveau de l'intrigue. Des détails qui n'apportent que plus de questions, un manque de cohérence parfois. Je regrette qu'Alicia soit si naïve, car bien qu'on s'attache plutôt bien à elle, ça aurait sans doute donné du piment si elle avait eu un peu plus de caractère face à Raisen (et surtout face à la bonne, dont j'ai mangé le nom à celle là).

Un regret aussi au fait que Raisen n'ait rien du "tyran" présenté. Pourquoi ce titre dans ce cas?! Et ce n'est pas le seul personnage qui manque d'informations ou de crédibilité. Ils le sont tous plus ou moins. D'ailleurs, comme le dit Lost-Library, il y en a certains dont on se demande l'intérêt dans tout ça.

Les dessins sont adorables mais ça ne fait pas tout dans un manga. Encore faut-il que le scénario soit bon! L'idée de départ avait de quoi plaire mais elle se retrouve inexploitée. Quel dommage! Une lecture sympathique mais pas vraiment mémorable, qui nous laisse grandement sur notre fin!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 11-05-2017
Les dessins sont toujours aussi agréables, mais l'intrigue devient très floue. Dommage, l'idée de départ était bonne pourtant. Des personnages qui finissent par être très caricaturaux tout de même, une héroïne vraiment naïve et une histoire qui manque de travail dans l'ensemble.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 11-05-2017
Un premier volume qui a son petit charme pour ainsi dire. Des dessins mignons comme tout, une histoire qui a de quoi intéresser. Voir ce que la suite donnera, surtout.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Rouge, contrairement à Graceling, nous laisse perplexe, nous déçoit et nous ennuie presque un peu. On se demande même ce qui a poussé l'auteur à écrire ce deuxième tome de cette façon.

Certes, on en découvre un peu plus sur Leck, personnage que l'on rencontre dans le premier opus, mais si peu. On en regretterai presque Katsa et Po. Rouge n'est pas une héroïne a laquelle on s'attache vraiment, c'est dommage.

On suit son histoire sans grande surprise, prévoyant presque tout à l'avance. On finit par s'en lasser. Heureusement qu'un ou deux personnages relèvent le niveau. Je me comprends.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-04-2017
Je n'ai que deux mots qui me viennent à l'esprit pour parler de ce livre: magnifique et triste.

Je m'explique: l'histoire du jeune Chen et de sa découverte du monde des cavaliers nomades est sublime. Leur vision du monde est semblable à la mienne. Tout n'est qu'une question d'équilibre sous le regard de Tengger, le Ciel Éternel. Et ils portent un grand respect à la nature qui les entourent. Comme le sont les amérindiens et les autres peuples très liés à notre Terre Mère. L'étudiant chinois et sa culture se retrouvent confrontés à cet univers si différent, et pourtant si enrichissant. Une magnifique leçon.

Mais le côté tragique de tout ceci arrive avec la meute de loups, qui ne cherche qu'à subvenir à ses besoins en chassant sur le territoire qui est le leur. De tous temps, les nomades mongoles ont su vivre entourés de ces prédateurs. Ils les connaissent, savent éviter leur colère, et les respectent comme s'ils étaient des Dieux. Mais les chinois qui veulent contrôler ces contrées ne voient pas les choses de la même façon et tentent d'éliminer l'animal en obligeant les nomades à s'en charger eux-mêmes (lâcheté absolue).

Chen, avide d'apprendre, et d'en apprendre plus sur le prédateur, décide de capturer un louveteau pour l'élever (bêtise innommable). Et il attire les foudres des nomades avec lesquels il vit, ainsi que celles de la meute toute entière. Bilig, le chef de la tribu lui en veut de vouloir faire d'un Dieu son esclave, et la tranquillité du village nomade s'en voit fortement touchée.

Ce n'est qu'un début, car les évènements ne font que s'enchaîner à mesure que l'on avance dans le roman. Un style très épuré, agréable à lire. Au côté du vieux Bilig, on apprend humblement tant de chose sur la culture du peuple des cavaliers nomades, sur la steppe mongole et cette Terre Mère. Une culture que je partage.

A mon sens, ce livre est le témoignage silencieux de la bêtise des hommes, et que leur cupidité est la cause de bien des maux. Elle est le témoin, aussi, que chaque être vivant sur cette terre a sa place. Sans les loups, la steppe mongole dépéri. Car ils apportent cet équilibre dont la nature a éternellement besoin. Mais de cela, l'homme semble bien incapable de le comprendre...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-04-2017
Vite lassée à peine commencé. En toute honnêteté, je ne l'ai même pas terminé. Au bout de dix chapitres, je me lassais déjà de l'histoire.

Norec est un crétin fini qui n'a aucune jugeote (du moins jusque là, vu que je n'ai pas achevé ma lecture). La quête de l'armure du Baron du Sang me laisse pantoise. Les prétendus ennemis du héros sont caricaturaux. Seule la nécromancienne Kala relève un peu le niveau de tout ça. Mais si peu.

Voyant que je n'accrochais toujours pas après être arrivée à un tiers du livre, j'ai abandonné l'idée de le terminer. C'est pourquoi mon avis risque d'être négatif. Mais ne vous arrêtez pas à ça. Si le livre vous tente, essayez. Il se pourrait que vous y trouviez votre compte. Pour ma part, je n'y ai pas trouvé le mien. Chacun ses goûts.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-04-2017
Il m'a été conseillé par une amie blogueuse, et je ne regrette pas d'avoir suivi son conseil. Après avoir lu Simetierre du même auteur, j'étais un peu réticente à l'idée de retourner dans l'univers si particulier de Stephen King. Alors j'appréhendais un peu ma lecture pour Les Yeux du Dragon.

Mais j'ai été agréablement surprise. Bien que l'on retrouve la plume unique de l'auteur et son style si particulier, l'ambiance est bien moins sombre. On sent que Stephen King a écrit ce livre pour sa fille. C'est plus léger à lire que ses écrits habituels, moins glauque aussi il faut le reconnaître.

Il y a cette pointe de fantasy que j'ai plutôt bien apprécié. Le narrateur est un conteur qui nous inviterait presque à l'écouter raconter son histoire au coin du feu. Un point de vue qui change un peu de ce dont on a l'habitude et qui m'a plu, surtout qu'il vient nous interroger par moment sur les évènements qu'il raconte et ça nous permet de nous plonger un peu plus dans le récit.

Les premiers chapitres sont un peu longs. Le narrateur relate tout, comment le royaume s'est fait, qui est le Roi Roland, sa femme, comment sont nés ses fils, et surtout qui est Flagg (enfin le peu que l'on peut connaître sur le sombre magicien). On se perd un peu dans tout ce qu'il relate. Mais c'est pour mieux asseoir l'histoire et ses protagonistes. Car sitôt les 3 ou 4 premiers chapitres passés, tout s'enchaîne plutôt bien.

Pour ce qui est des personnages, on les aime ou on les déteste. Parlons des principaux: Roland est un roi bien loin de l'image glorieuse. Il est vieux, faible et manipulable. Mais il ne souhaite que le bien de son peuple et c'est ce qui le rend pour ainsi dire attachant. Sasha, sa reine n'est malheureusement pas présente très longtemps. Elle est vraiment l'archétype de la souveraine sage et juste. Des valeurs qu'elle a inculqué à son fils aîné Peter. Il est le petit prince parfait et ça ne plaît pas à tout le monde. Son cadet Thomas le jalouse, et il causera sans doute ce fameux tournant de l'histoire du Royaume de Delain pour le plus grand bonheur de Flagg. Flagg, justement, parlons en. Le sombre magicien est détestable à souhait. On ne sait très bien s'il est démoniaque ou simplement complètement aliéné. Peut-être bien les deux en fin de compte.

D'autres personnages qui nous semblaient très secondaires au prime abord prennent plus d'importance au fil du récit. Comme de petits détails que l'auteur nous mentionne au début du livre et que l'on pense sans importance. Or, c'est mal connaître Stephen King. Rien n'est cité par hasard. Et plus on avance dans l'histoire plus chaque élément trouve sa place. Nos certitudes sont tour à tour bouleversées, pour certaines. Un joli puzzle qui se tient, il faut l'admettre, car c'est ce qui rend tout ceci très prenant.

J'ai quelques regrets toutefois. On en sait trop peu sur Flagg, dans tous les sens du terme. D'où vient-il vraiment? Qui est-il en réalité? Quelles sont réellement ses intentions. Pourquoi fait-il tout cela? Dans quel but? Car simplement détruire un royaume ne constitue pas un but en soi. Qu'en tire-t-il? Quelle est la raison de ses actes si calculés? Nous n'avons aucune réponse là dessus et c'en est presque frustrant.
Et puis, la fin nous apporte plus de questions encore. Une suite se dessine mais n'arrive jamais. Dommage. On aimerait savoir. Car bien que tout ceci finisse "bien", l'histoire n'est pas terminée. Du moins, elle ne semble pas achevée.

Ceci dit, c'est un roman qu'il faut lire à mon sens. Car il ne ressemble en rien à ce que Stephen King a pu écrire jusque là.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 27-03-2017
Ce troisième volume est puissant en émotions! L'intrigue se met de plus en plus en place suite aux deux tomes précédents, les relations entre les différents personnages s'approfondissent, tout se recoupe doucement.

Ca se tient magnifiquement bien! On se plait à avancer à leurs côtés, à en apprendre d'avantage sur l'histoire de chacun (même si parfois le cœur se serre).

J'ai eu du mal à me dire que je l'avais déjà terminé: je l'ai dévoré. L'attente du tome 4 va être aussi intenable que pour celui-ci après ma lecture du tome 2. Hâte! ♥
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 27-03-2017
Un second volume à la hauteur du premier. Si ce n'est d'avantage. Je ne me lasse vraiment pas. J'adore! ♥
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0