Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de m-c57 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Pas à pas Pas à pas
K. C. Wells   
Une lecture sans grande surprise mais qui est toute belle. Je me suis laissée porter par la douceur de l’histoire et des personnages et comme je l’ai déjà lu dans d’autres commentaires, c’est une super lecture doudou. A lire quand on a envie d’une belle histoire sans prise de tête.
La fin laisse par contre une ouverture sur une possible histoire sur Cole.

par Floreen
Tentations, Tome 2 : Coup d'enfer Tentations, Tome 2 : Coup d'enfer
Ella Frank   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/03/tentations-2-coup-denfer-ella-frank/

Tout simplement parfait ! Voici les premiers mots qui me viennent immédiatement à l’esprit en refermant ce second tome. 375 pages de pur bonheur sous le signe de la passion, de l’amour et de la confiance. Oh bien sûr, rien ne saurait être aussi facile, mais Tate et Logan nous offre une suite délectable, impossible à lâcher.

Pourtant j’avais quelques appréhensions puisque le premier opus m’avait déjà ravi les sens et me voilà tout bêtement conquise par ce livre qui ne cesse de m’étonner, me surprendre et m’enflammer. Si vous pensez que nos deux héros se calment avec le temps, laissez-moi vous dire que vous êtes loin du compte et préparez-vous à de grosses bouffées de chaleur durant cette lecture.

L’aspect charnel est important dans cette histoire, car il reflète les émotions vibrantes qui animent ces deux hommes hors du commun. À travers leur désir insatiable et leurs ébats d’un érotisme pur et d’une sensualité à couper le souffle, ils expriment avec leur corps ce qu’ils n’arrivent pas encore à verbaliser. Et croyez-moi séparément, ils sont déjà exceptionnels, mais ensemble, il n’y a pas de mot pour exprimer ce qu’ils dégagent.

Il est très rare que j’adhère aux romances qui font la part belle au côté sexuel pourtant ici Ella Frank leur a donné une telle dimension et une telle signification que cela ne fait que sublimer et renforcer le lien qui unit Tate et Logan. Personnellement, ils m’ont fait frissonner et il se peut que mes joues aient chauffé plus d’une fois en les imaginant tous les deux dans un lit, une douche, un parking, un restaurant….Oui je m’emballe, pardon, mais vous comprenez l’idée.

Toutefois, malgré ces moments explosifs, il est évident que ce n’est plus que du sexe. Ce petit bout de phrase pourrait résumer à merveille ce roman, car bien que l’on soit dans une saga érotique, l’auteure y a mêlé de puissants sentiments qui dévastent tout sur leur passage et font évoluer la situation à une vitesse vertigineuse. Très vite, on sent que Tate et Logan ne sont pas réellement prêts pour ce qui leur arrive néanmoins, je suis vraiment ravie de constater qu’ils savent ce qu’ils veulent et connaissent la valeur de l’amour. C’est simple, ils ne cherchent pas d’explications sur ce qu’ils ressentent ils le vivent.

Cependant, une montagne d’obstacles se dresse sur leur chemin et notamment un énorme conflit qui s’enlise. Notre couple doit affronter la rage, la cruauté, le rejet et l’intolérance ce qui m’a beaucoup interrogé sur le regard de notre société. Comment peut-on juger les autres par rapport à l’être aimé ? De quel droit se permet-on de les désavouer ? Tate et Logan abordent bien malgré eux des problèmes épineux, mais toujours sur un pied d’égalité en prenant en compte les besoins de l’autre.

Coup d’enfer est un livre qui porte donc bien son nom tant il est excitant et émouvant. Ce duo incarne parfaitement la passion, la fougue, l’ardeur et l’espoir.

Il me tarde de découvrir dorénavant la suite, car Ella Frank finit sur un épilogue intrigant qui me donne envie de savoir ce qui les attend. Rendez-vous le 02 mai prochain.
Fucking Love, Tome 1 : For Play Fucking Love, Tome 1 : For Play
Amélie C. Astier   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/01/fucking-love-1-for-play-amheliie/

Écrire un MM dans le milieu pornographique était déjà osé. Y ajouter un acteur hétéro aux idées bien arrêtées plutôt risquées, mais c’est un défi qu’Amheliie a relevé avec brio mêlant érotisme et intensité.

Fucking Love… Tout un programme pour un livre au premier abord provocant, mais qui se révèle être tellement plus que ça. En lisant le résumé, on peut se dire que voilà du porno gay, on tombe dans la facilité et c’est bien là tout le talent de l’autrice qui en a fait un roman bouleversant, mais surtout terriblement addictif.

Bien sûr les scènes osées sont présentes, il ne saurait en être autrement vu le sujet abordé, mais elles sont évoquées avec tellement de naturel, tellement de normalité qu’on se laisse guider à travers les pages au rythme de l’alchimie incroyable qui se dégage de notre duo. Cette histoire est totalement différente de ce à quoi je m’attendais : à la fois torride à souhait et d’une tendresse inouïe. J’ai ressenti des sensations et des émotions incroyables durant cette lecture. Il faut absolument découvrir cette romance.

J’ai adoré suivre l’évolution de la relation entre Jax et Dereck au fil des mois. Entre excitation, incompréhension, complicité et envie, on apprend à connaître ces deux hommes que tout oppose ou presque. Plus les chapitres défilent plus la tension devient palpable entre eux. Leurs échanges sont fluides, simples presque évident, mais il se développe un vrai besoin viscéral de l’autre qui fait que l’on retient son souffle minute après minute. On dit que les contraires s’attirent et je peux vous garantir que ces deux-là s’emboitent à la perfection.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’est bien mal connaitre Amheliie qui a su exploiter son texte de fond en comble. Elle n’hésite pas à évoquer tous les aspects de l’univers pornographique du plus respectueux au plus extrême, du plus passionné au plus trash. Elle provoque, attise, dévaste en insérant à son récit une suite d’éléments sombres qui menace de tout faire voler en éclat. Je n’ai pu que m’accrocher à mon livre et me laisser porter par les révélations et les multiples rebondissements.

Enfin, je finirai en vous disant que Fucking Love n’est pas un simple MM, c’est une très belle leçon de vie. Aimer quelqu’un ce n’est pas aimer un genre. On aime une personne pour ce qu’elle est et non ce qu’elle représente. L’amour, le vrai ne se définit pas, il se vit.

Vous dire qu’attendre le prochain tome est dur serait un euphémisme tant il me tarde de savoir ce qu’il advient de notre couple. Il faut cependant rester forte et prendre son mal en patience.
On ne sait jamais On ne sait jamais
Mary Calmes   
L'histoire était bien dans son ensemble mais il y a deux-trois petites choses qui m'ont dérangée... Hagen est quelqu'un de brisé mais de tendre, il a du mal à (re)donner sa confiance mais, il va de l'avant malgré ses blessures physiques et surtout psychologiques. Mitch lui, est sûr de lui, très confiant et un fonceur. Franchement, je n'ai pas du tout apprécier ce personnage. Le voir revenir dans cette ville, récupérer son premier amour comme une fleur, genre c'est normal... Non, je regrette, il a vécu 17 ans loin de Hagen, à cacher ce qu'il était, commettre certaines erreurs, après avoir traité Hage comme il l'a fait, personnellement j'ai du mal avec ce genre de personne. Alors oui ces enfants sont vraiment adorables, Mitch est plein de bonnes volontés et il est en effet le seul que Hagen ait jamais aimé et n'aimera jamais personne d'autre. Son retour lui fait du bien, lui permet d'aller vraiment de l'avant donc pour ça, oui j'ai apprécié. L'autre prétendant de Hagen, Ash, je pensais que c'était un type bien, il me faisait même de la peine [spoiler]mais tout comme Hagen, son manque d'honnêteté et ses mensonges m'ont échaudée.[/spoiler]
Enfin, cela reste une bonne lecture, j'ai passé un bon moment avec eux dans cette petite ville d'Oregon et, l'écriture de Mary Calmes est toujours aussi plaisante.

par Mayzie
Cocktail, Tome 2 : Lovemaker Cocktail, Tome 2 : Lovemaker
Alice Clayton   
Ouais, c'est mimi tout plein mais ça manque quand même cruellement de rebondissement cette affaire! ok, Caroline a un boulot plaisant et qui l'occupe pleinement, ok Simon se montre présent et à son écoute mais au final, même s'il y a des pointes d'humour et quelques réflexions, au final, j'ai comme dans l'idée qu'il ne se passe pas grand chose dans ce tome! Dommage, l'idée du Wallbanger et du harem me plaisait à la base...
My Escort Love, Tome 1 My Escort Love, Tome 1
Laura S. Wild   
Après tous ces commentaires élogieux, je m'attendais à découvrir une histoire un peu hors norme (Noah est tout d même "escort") et pourtant pleine de tendresse.
Et bien, je peux vous dire que pour y avoir de la tendresse, il y en a... il y en a même BEAUCOUP trop. C'est TROP rapide, TROP gnan-gnan, TROP plein de pathos, TROP prévisible (et je pourrais continuer longtemps) !
Sans parler du fait que tout est "trop mignon" à souhait, on en sort écoeuré, et surtout je n'ai trouvé aucun personnage crédible. Je ne me suis attachée à personne, ils sont tous manichéens à mort... Bref, je n'ai vraiment pas aimé et surtout, je dis méfiance vis-à-vis des bons commentaires. Je ne le conseille vraiment pas. Il y a des romances prévisibles bien meilleures.

par mxnomad
Pouvoirs d'attraction, Tome 2.5 : The Partner Pouvoirs d'attraction, Tome 2.5 : The Partner
Abigail Barnette   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-4im

{Marina} : Abigail Barnette nous offre une nouvelle d’une quarantaine de pages qui retrace une journée et une nuit de Neil.

[...]

Comme dans les deux premiers tomes, l’auteure a une façon assez cru d’aborder les effets de la maladie, des points tels que l’aspect physique (et mécanique) de l’âge qui passe…. Et il a une manière assez « clinique » d’évoquer l’utilisation de certains gadgets des jeux libertins.

Du coup (même si il y a beaucoup de respect entre les partenaires), la distinction qui est faite entre le sexe et les sentiments, enlève la « chaleur » qui rend les passages « hot » torrides…

J’ai donc ressenti le même plaisir à lire cette nouvelle que j’en ai eu à lire les deux premiers volumes de POUVOIRS D’ATTRACTION… Tout en ayant la même difficulté à me laisser embarquer….

La plume de Abigail Barnette influe un certain détachement aux jeux sexuels qui ne me permet pas de « vivre » l’histoire.
Une histoire d'amour tenace, Tome 1 : Tout change Une histoire d'amour tenace, Tome 1 : Tout change
Melanie Hansen   
<3 <3 Chronique Coup de Cœur<3 <3

En quelque mot : intense, fort, puissant, émotion...Voilà, comment je décrirais ce roman...

Rien à voir avec une banale histoire d'amour entre deux amis, même si l'un est hétéro... Non, c'est un condensé d'amitié, d'amour, de flashback et de SSPT... C'est l'histoire de deux hommes qui sont devenus amis pendant la guerre... qui ont dû gérer les répercussions de celle-ci ! L'un amputé, l'autre gravement atteint de SSPT.

Deux amis qui vont se reconstruire l'un avec l'autre, même si leur chemin les sépare de plusieurs centaines de kilomètres, ils font front ensemble à chaque bouleversement dans leur vie.

Deux amis qui vont passer à l'étape suivante sans vraiment y être préparé...

Bref, une histoire comme je les aime... des personnages comme je les affectionne...

D'un style addictif, fluide, doux et sensuel, quand il le faut. L'auteure et sa plume m'ont happée dès le prologue ! M'ont séduite, émue, fait sourire...

Jase m'a serrée le cœur, il m'a touchée un peu plus que Carey, mais pas de beaucoup... Jase m'a séduite lui aussi a travers ses émotions, son vécu, ses batailles intérieures et surtout grâce à l'amour inconditionnel qu'il porte à Carey...

Carey, quant à lui, m'a attachée avec son indépendance, qu'elle soit émotionnelle ou physique, mais il m'a mise en colère... (Je me suis même entendue l'insulter à un moment...).

Bref, des personnages forts, virils, d'anciens militaires qui se reconstruisent, des scènes calientes... Le tout porté avec cohérence, sensibilité, passion, émotion...

Un cocktail savamment dosé pour m'entraîner dans une lecture que rien ne pouvait me faire lâcher !

Un joli coup de cœur pour le premier tome de cette série et pour le premier roman que je lis de cette auteure... A suivre de près ;-)

Maintenant... Ben comme d'habitude, je vous invite à vous en faire votre propre opinion.

par ElsReader
Flirt à Chicago, Tome 1 : Lena Flirt à Chicago, Tome 1 : Lena
Ella Frank   
https://lmedml.com/2017/02/02/flirt-a-chicago-1-lena-ella-frank/#more-28164

Fan de la collection « Passion Intense » des éditions J’ai lu pour elle je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle saga. Et je dois dire que ce premier tome est juste excellent.

Lena O’Donnell n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis la disparition de sa sœur Carly, morte dans un accident de voiture alors que Lena était la conductrice. Depuis neuf ans elle porte la culpabilité de cette perte, elle s’est murée dans son rôle de pédiatre, mettant des distances entre elle et les hommes. Elle refuse catégoriquement tout rapprochement avec la gent masculine, de peur d’essuyer une nouvelle perte qui la plongerait à nouveau dans un profond désespoir. Mais lorsqu’elle va croiser la route de Mason Langley, elle va comprendre que parfois il est bien plus difficile de résister quand le désir se fait sentir.

Et si cette rencontre était l’oeuvre du destin ? Si cette passion qui couve la sauvait enfin ?

Ce premier tome ne pouvait pas plus me séduire, je dois dire que j’ai aimé l’histoire de Lena et Mason du début à la fin. Je trouve que l’auteure a tissé une intrigue très originale nous faisant ressentir une myriade d’émotions.

Tout d’abord, j’ai adoré le début de la romance, une relation amour/haine qui joue avec nos nerfs et qui évolue en un flirt incessant, augmentant sans cesse la tension sexuelle dans l’histoire. Entre Lena et Mason, le désir couve, il est là tapis dans l’ombre de leurs joutes verbales assassines… Je dois dire que cela a fait augmenter ma température corporelle à de nombreuses reprises.

Ella Frank met en scène des personnages très intéressants avec des comportements assez complexes. Surtout en ce qui concerne son héroïne. Lena est une femme qui se cache derrière une façade froide et coincée, elle est assez austère en dehors de son travail. Elle s’enferme dans une solitude punitive, elle porte la culpabilité de la mort de sa sœur et ne s’autorise en aucun cas d’être heureuse. Face à Mason, elle va avoir une attitude très négative, agressive et déterminée à repousser cet homme qui lui fait ressentir des choses qu’elle ne veut pas éprouver. Lena est sacrément têtue, elle est difficile à cerner et elle sera douée pour rendre Mason totalement cinglé.. Mon avis sur son personnage est vraiment positif car pour moi Ella Frank a géré à merveille l’aspect deuil et culpabilité, elle rend son héroïne touchante et émouvante, malgré son caractère buté je n’ai pu que comprendre son attitude. Je me suis aussi beaucoup identifiée à elle de par mon vécu.

Mason Langley… *Soupire* Mason est le célibataire le plus en vogue à Chicago. Tout lui réussi et il évolue dans le monde culinaire. Propriétaire du restaurant « Exquis », il exerce un métier qui le passionne et cela se ressent beaucoup tout au long du roman. Mason est aussi un homme déterminé à avoir ce qu’il veut. Dès le premier regard qu’il a posé sur Lena, il a voulu en savoir plus sur elle malgré la façon dont s’est passé leur première rencontre. Mason est du genre curieux et il n’a qu’une envie… Percer la carapace de coincée de Lena, découvrir ce qui se cache à l’intérieur. C’est un personnage séduisant et sa façon de provoquer Lena m’a tout simplement fait fondre, impossible de résister à ses petites provocations grisantes.. J’ai trouvé son évolution saisissante, l’auteure a réussi à donner de l’envergure à la relation de ses héros en nous proposant un scénario très bien mené.

Et si il n’y avait pas que Lena à sauver dans cette histoire ?

Les personnages secondaires sont eux aussi très importants. Shelly, la collègue de Lena m’a fait rire de bon cœur, elle est vraiment nature, du genre à secouer Lena quand il le faut. Le genre de nana qui met les pieds dans le plat pour faire ouvrir les yeux à son amie. J’ai adoré le personnage de Catherine, la mère de Mason qui joue un rôle très important dans la vie de Lena, c’est un personnage qui apporte de l’authenticité au récit, le genre de femme que l’on a envie de rencontrer pour illuminer notre vie. Wendy et Rachel apportent de l’humour et une bonne dose de conseil à notre Mason, je les ai trouvés charmantes.

L’intrigue est vraiment très prenante, le rythme du récit nous entraîne dans un flirt brûlant dans lequel nos héros ne ressortiront pas indemne. La notion de flirt m’a énormément plu et j’ai trouvé cela vraiment plaisant et original. Le dénouement de l’histoire a pris un tournant inattendu et j’ai vraiment été surprise de ce que l’auteure nous a proposé. Le thème de fond est profondément sérieux. Le deuil qui s’accompagne de la culpabilité est difficile à gérer et l’auteure met en lumière le cheminement possible d’un deuil. La difficulté à reprendre le cours de sa vie sans oublier les êtres chers que l’on a perdu.

L’érotisme n’est pas en reste dans ce roman et il se décline en une parade de séduction brillamment exécutée. Nos héros vont se détester, se désirer et ils vont surtout s’aimer, malgré leurs différences et leurs blessures. L’électricité qui se dégage de leurs rencontres est omniprésente, j’ai trouvé les scènes vraiment uniques, Ella Frank se permet de sortir des sentiers battus pour nous proposer des tableaux érotiques très excitants. Une scène en particulier m’a marquée de la meilleure des façons me laissant un grand sourire aux lèvres avec l’envie de tenter l’expérience.

En bref, totalement sous le charme de la plume d’Ella Frank j’ai dévoré cette romance érotique qui pour moi a un énorme potentiel. L’intrigue et les personnages sont géniaux, ils évoluent ensemble dans la séduction, le flirt et la découverte du bonheur. Les thèmes abordés sont traités avec justesse et beaucoup de tact. Avec une narration à la troisième du point de vue de nos deux héros, Ella Frank nous permet d’être en première ligne de ce qui leur arrive. Ressentant les émotions en même temps qu’eux. La plume addictive et émouvante de l’auteure m’a totalement conquise, je n’attends qu’une chose, découvrir le second tome de cette saga.

Je vous conseille cette romance érotique les yeux fermés.
Les Idoles du stade, Tome 8 : Double jeu Les Idoles du stade, Tome 8 : Double jeu
Jaci Burton   
Largement mieux que le précédent, ce tome 8 aborde 2 sujets importants, en plus d'une romance empreinte d'une certaine douceur. Outre l'écriture fluide, légère, vivante, des scènes épicées très sensuelles, ce couple est charmant dans leur propre démon. Les émotions sont parfois criantes de vérité sans pour autant oublier quelques répliques savoureuses.
Un bémol sur le manque de descriptions physiques de l'héroïne et sur un épilogue ultra rapide.
Neamoins, j'ai passé un bon moment de lecture, même si la romance est légère.

En bref, malgré un épilogue quasi inexistant et sous couvert d'une écriture rythmée, ce tome 8 est vivant, riche en émotions, relate certains aléas de la vie avec un couple attachant.
Un scénario qui tient la route.
Bonne lecture