Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de m-c57 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Ici et ailleurs, Tome 1 : Au milieu de nulle part Ici et ailleurs, Tome 1 : Au milieu de nulle part
Roan Parrish   
J'ai acheté ce livre sur un coup de tête lors d'une convention LGBT. La couverture m'a tout de suite attiré. Je la trouve particulièrement belle, surtout que j'aime beaucoup ces paysages de forêt de conifères enneigée. C'est, si je me souviens bien, ce qui m'a poussé à l'acheter en premier. J'ai mis un certain temps avant de le lire notamment parce que j'avais déjà une jolie PAL mais une fois le nez dedans, il n'a pas duré longtemps !

Au début, j'étais sceptique. Je ne suis pas très fan des récits au présent, qu'ils soient à la première ou à la troisième personne du singulier. C'est un point de vue subjectif évidemment. Alors, au début ça m'a un peu dérangé. Mais ce qui m'a le plus rendu incrédule, c'est la rapidité des deux personnages dans le premier chapitre à passer directement à quelque chose de plus concret. Plus tard pourquoi pas mais au début, je trouvais ça beaucoup trop rapide, sans réelles recherches. Mais au final, même si je trouve ça toujours un peu improbable, je me suis laissée porter par l'ambiance du roman et par l'attachement que j'ai développé pour les personnages.

Daniel est un protagoniste que j'ai trouvé plus attachant et intéressant que Rex au début. Mais seulement au début. J'ai cette fâcheuse tendance à adorer les personnages torturés et Daniel est ce que je recherchais. Mais en vérité, Rex n'est pas un modèle d'homme parfait et je me suis progressivement attachée à lui aussi.

J'ai pas mal apprécié l'aspect très académique qui est mis en avant par Daniel. Je m'y suis un peu retrouver et je me suis auto critiqué aussi. Oui, les gens de l'université peuvent avoir cet air suffisant, du genre : "j'ai fait de biens meilleures études que toi, évidemment que je sais, évidemment que je suis plus intelligent que toi." Je trouve ce concept très actuel. Venir de telle ou telle université influence vraiment la suite de votre vie et on peut effectivement être catalogué de cette façon. J'ai trouvé l'approche de ce sujet très intelligente et je suis même contente de la voir dans un tel roman. Je me suis moi-même posée des questions à ce sujet, savoir si j'étais vraiment du genre à juger les gens par rapport à ça. Sans mentir, la réponse est oui. Oui parce qu'on nous apprend à être comme ça et je m'en sens un peu honteuse. Je ne suis pas mécontente d'avoir eu ce déclic en lisant cette oeuvre, au contraire.

Une autre chose que j'ai beaucoup aimé c'est l'aspect mental de Daniel. C'est un personnage très torturé, qui se rend compte de certaine chose mais qui ne peut pas les modifier si facilement. Il est à la fois fort et fragile. Fort pour protéger sa fragilité justement. J'ai beaucoup apprécié ce côté "c'est beaucoup trop bien pour que ça m'arrive à moi. Il y a forcément quelque chose de mauvais derrière ça." J'ai aimé parce que je me surprends parfois à penser comme ça. En fait, je me suis identifiée au personnage un grand nombre de fois, d'où le fait que j'ai sans doute développé un attachement plus profond et plus rapide pour Daniel que pour Rex.

Ensuite, il y a toute cette partie sur la famille de Daniel. Au début, je me suis dit que c'était cliché. Mais parfois, quelques clichés ne font pas de mal, surtout quand les détails varient. En fait, ce sont même ces détails qui font être importants. Ici il y en avait quelques uns, notamment Colin et son agressivité. Mais pas juste des injures par-ci par-là. Une vraie agressivité qui ne fait que gonfler à chaque fois qu'on en apprend un peu plus sur la famille de Daniel. Ce qui est bien selon moi, c'est que je n'ai pas pressentit les premiers signes. Evidemment, quand ils sont devenus assez clairs à son sujet, je suis restée incrédule, attendant de savoir comme l'auteure allait s'en sortir avec ce nouveau cliché. Eh bien, selon moi, plutôt bien.

Pour en revenir un peu plus sur l'histoire en elle-même avec Rex, je dois dire que je trouvais au début que l'auteure insistait trop sur les odeurs de pin, de bois, et autre que portait Rex. Ensuite ça se calme et ça devient moins récurent, moins lourd à lire. On apprend doucement à connaître ce personnage assez énigmatique qui s'avère touchant, avec une réelle sensibilité et un coeur solide. Je continue de dire que le début va un peu trop vite entre eux au début, mais une chose que j'ai apprécié, et je le relève parce que justement, ça change de ce que j'ai déjà pu lire, mais j'ai aimé, par exemple, la scène où Rex doigte Daniel en l'embrassant contre un arbre et ne va pas jusqu'à le prendre, jusqu'au bout de l'acte sexuel. Comment expliquer ça... ? En fait, souvent (de ce que j'ai lu en tout cas), le schéma des scènes est le même : préliminaire avec régulièrement une fellation, une préparation, puis la pénétration. Ici, le fait qu'il le doigte juste pour les sensations m'a plu. J'ai trouvé que ça changeait, donc j'ai aimé. Juste toucher pour toucher, pour chauffer, pour faire plaisir à l'autre, et rien de plus. C'est cet aspect qui là qui m'a charmé, même si je ne nie pas qu'il y a beaucoup de scènes de sexe dans ce roman.

En parlant du sexe dans ce roman, j'ai beaucoup aimé le fait que, malgré la différence de taille, les deux personnages changent leur position, qu'ils n'aient pas un rôle fixe à chaque fois qu'ils couchent ensemble. Pourquoi l'un devrait forcément toujours être celui qui est pris, et l'autre celui qui prend ? On aurait parlé de Rex et Léo, je ne dis pas, la conception devient plus difficile, mais là ce n'est pas le cas et je trouve ça bien.

En parlant de Léo, je trouve ce personnage secondaire rudement attachant, et j'ai très très hâte que le tome 3 sorte en français ! Je l'affectionne vraiment. Je trouve qu'il s'intègre très bien à l'intrigue et qu'il ajoute une touche de couleur et de fraîcheur quand il apparaît. Sans parler du fait qu'il aide à l'amitié entre Will et Daniel, ce qui n'est pas rien. J'apprécie beaucoup Will aussi. Son jeu sournois avec Daniel m'a fait sourire et j'ai trouvé très plaisant de lire comme quoi ils étaient de force à peu près égale au combat.

Je dois dire que sur les derniers chapitres, j'ai pleuré. Pas le tout dernier, mais ceux où Daniel est carrément paumé ! J'ai adoré ! J'adore pleurer sur un livre parce que je trouve qu'un livre qui arrive à faire pleurer d'émotions est un livre où l'auteur à réussi à transmettre les sentiments de son personnage à ses lecteurs. J'ai été très touché. Vraiment. Pour moi, l'auteure a réussi sa mission, Daniel m'a arraché des larmes à plusieurs reprises. En fait, c'est à la fois chaotique pour Daniel mais très clair pour le lecteur et c'est ce qui est bien fait. Je ne vais pas trop en dire dessus pour ne pas spoiler mais sincèrement, ces derniers chapitres ont été intense !

En ce qui concerne la fin, je ne m'attendais pas trop à ce que ça se finisse ainsi. Je déteste les fins. Je déteste finir un livre et dire au-revoir à des personnages auxquels je me suis attachée. Je trouve ça dur, surtout quand j'ai adoré parce que je ne veux justement pas les quitter. Cependant, ici, j'ai beaucoup aimé la fin. Elle est plutôt ouverte et tous les problèmes ne sont pas résolus, laissant au lecteur le plaisir de s'imaginer la suite dans sa tête. Cependant, en venant ici pour laisser mon commentaire, j'ai vu qu'il y avait deux autres tomes (je l'ignorais jusque là) et j'ai bondit de joie en l'apprenant ! Surtout le tome 3 en réalité ! Même si je pense que pour le tome 2, les beaux paysages enneigés, le silence de la forêt et toutes les senteurs qui vont avec vont me manquer. J'avoue m'attendre à quelque chose de plus urbain alors que justement, ce tome-ci m'a charmé parce qu'il s'agit du Michigan (parler du Michigan et de Détroit m'a d'ailleurs inspiré une forte nostalgie que j'ai eu du mal à digérer au début, pour des raisons personnelles). Je ne sais pas réellement à quoi m'attendre donc je vais devoir attendre pour me prononcer à ce sujet.

L'écriture de l'auteure, ainsi que la traduction, m'ont, comme je l'ai déjà dit plus tôt, un peu gêné, notamment le temps. Je ne suis pas fan des récits au présent mais rapidement, ce malaise est passé pour m'intéresser beaucoup plus à l'histoire et au final, je n'y faisais plus du tout attention. J'étais plongée dedans et je trouve cette histoire très addictive. Il m'était parfois difficile de décrocher, surtout que les chapitres sont longs.

En outre, j'ai beaucoup aimé cette histoire et j'ai hâte de lire les tomes suivants !! Très émouvant !

par Kanon
Les tribulations de Brandt et Donnelly, Affaire 1 : Mis à nu sous couverture Les tribulations de Brandt et Donnelly, Affaire 1 : Mis à nu sous couverture
Xavier Mayne   
https://lecturesmmdoriane.wordpress.com/2018/01/19/les-tribulations-de-brandt-et-donnelly-tome-1-service-press/

Déjà, je souhaite vivement remercier Juno Publishing pour ce Service Press et pour leur confiance.

Pour l’agent Brandt la situation est critique : sa nouvelle mission est d’infiltrer une maison où les hommes font des vidéos des plus explicites pour ensuite les mettre sur un site. Il n’en aucune envie, que ce soit de vivre cette expérience ou de savoir que ceux qui regardent ces vidéos sont d’autre hommes. Pourtant il n’a pas le choix et se voit contraint d’accepter. Pourtant cette mission va changer sa vision des choses et sa vie à un point qu’il ne peut même pas imaginer.

J’adore les histoires qui parlent de flic, du FBI ou de toute autre agence. C’est quelque chose qui me plaît, alors je ne pouvais pas passer à côté de ce titre. Surtout qu’en plus du côté « agent », on nous promet de l’humour et une température plus qu’élevé.

Nous découvrons donc le personnage d’Ethan Brandt qui se voit dans l’obligation de faire une mission qui ne l’enchante guère. Et c’est assez logique, c’est un milieu qui ne l’intéresse pas pour deux raisons : d’une il n’est pas gay alors s’exhiber pour d’autres hommes ne le tente pas, et de deux se faire filmer non plus. Donc c’est un agent infiltré récalcitrant que nous suivons. Avec lui nous avons son partenaire et ami Gabriel Donnelly. Comme Ethan il est hétéro et au fond il doit être plutôt heureux que ce soit Ethan, plutôt que lui, qui soit choisi pour cette mission. Même s’il n’est jamais bien loin pour l’aider en cas de besoin.

Dès le début du roman j’ai adoré le lien qui unit Ethan et Gabriel. Ils sont amis et partenaire depuis plusieurs années et ça se sent. Ils se complètent bien et ont leurs petites habitudes, un peu comme un couple mais sans le côté amoureux en fait. Et j’ai trouvé ça vraiment bien tourné. Ensuite l’enquête est assez originale et le fait que les deux héros soit hétéros rend les situations très… comique ! Que ce soit dans l’enquête même, où quand ils doivent aller s’habiller pour faire bonne impression.

Aucun roman n’est parfait, c’est bien connu, alors il n’y a pas que du bon. Je dois dire que la première partie du roman m’a paru assez lourde. Enfin c’est assez difficile à expliquer, mais dans un sens j’avais du mal à apprécier certaines choses et dans un autre sens je voulais continuer. En fait ce qui m’a vraiment déranger ce sont les nombreuses réflexions et la façon dont Brandt parle. Alors je parle toujours de la première partie, car dans la deuxième partie du roman c’était mieux. Donc au final, vu que ce n’est pas durant tout le roman, je ne sais pas si c’est vraiment un point négatif.

En tout cas c’est une entrée dans la matière plutôt intéressante pour cette série. Je ne sais pas encore ce que va donner la suite, mais il y a de grande chance pour que je me face le tome deux. Car comme je l’ai dit juste avant, la fin du roman m’a bien plu alors je ne dis pas non pour retrouver Brandt et Donnelly.
En sécurité, Tome 1 : En sécurité dans ses bras En sécurité, Tome 1 : En sécurité dans ses bras
Renae Kaye   
J’avoue que je m’attendais à une toute autre atmosphère…. en lisant les premières pages de cette histoire. Cela aurait pu être un vrai mélodrame tant le passé de chacun de nos deux héros est terriblement tragique. Mais voilà, c’est assez déconcertant de découvrir que Lon est un adorable nounours accueillant et affectueux, et Casey, tout traumatisé qu’il est, possède une forte dose d’optimisme mêlée d’obstination. Si bien que cette rencontre se révèle joyeusement passionnée et sexuellement intense. L’intrigue est donc délicieusement positive.

Nos deux héros, au passé, au physique, au caractère, à l’âge très différents apprennent peu à peu dans une grande envolée simple et sincère à se faire confiance… avec quelques petits grains de sable pour enrayer la machine, mais n’en est que plus émouvant. Pour souligner l’aspect souriant mais aussi chaleureux, les personnages secondaires apportent leur pierre à l’édifice. Enfin, le contexte australien est intéressant. Il est rare d’avoir un héros dont le boulot éreintant est de travailler dans une mine. L’ensemble se lit donc d’une traite grâce à un rythme plutôt enlevé.

Un auteur que je vais me faire le plaisir de suivre !
La ligue des Gentlemen, Tome 1 :  Une coalition de Gentlemen La ligue des Gentlemen, Tome 1 : Une coalition de Gentlemen
Sharon Johnson   
Bonne lecture pourtant il y avait tellement de possibilités de prolonger le récit.... Ne serait-ce qu'au moment ou Dominic se retrouve face a la trahison et doute.... Il y avait matière a engager une direction qu'il aurait pris... un suspens quand Keith se serait rendu compte de son choix... Les batailles qu'il aurait mener avec l'aide de son équipe .....difficile d'en dire plus et proposer d'avantage sans dévoiler..... Mais malgré ce manque personnel ça reste une bonne lecture

par m-c57
By the way By the way
Cyprien Sades   
J'ai adoré cette histoire ! Le fait d'avoir le point de vue de "l'adulte" en première partie est .... rassurant.

Il nous amène doucement à accepter, comprendre leur relation qui pourrait en déranger quelques uns par rapport à la différence d'âge ainsi que la situation de Julien.

Bref à lire même si la couv' ne donne pas envie, elle cache un petit bijou !!

par Mixjux
Brothers Brothers
David Cooper   
Il était bien mes il manque une vrai fin ou une suite... dommage je trouve les personnage vraiment bien développe même les secondaires qui pourrai avoir le propre tome. Je suis même frustrai de pas savoir l’age de Logan XD
Les Mecs, Tome 1 : Le mec de Glamour Les Mecs, Tome 1 : Le mec de Glamour
Skylar M. Cates   
Encore une romance toute douce qui fait du bien mais avec son lot de problèmes : un militaire pas sorti de son placard, une ado qui vient de perdre sa mère et qui doit être placée, un projet de vie qui tombe à l’eau (et donc tout à recommencer), des amours compliqués, des choix importants à faire… Ici, les personnages doivent apprendre la confiance en eux et faire confiance aux autres, passer outre leur peur de perdre les gens auxquels ils tiennent. Mais aussi, dans le cas de Dean, se construire une vie de civil avec une ado sur le dos qu’il ne connait pas et qu’il faut apprendre à gérer, un nouveau job à trouver, une relation amoureuse à construire ou tout simplement prendre la fuite et repartir en mission en laissant Nicky dans une famille d’accueil… Un choix important que va devoir faire Dean et qui changera le reste de sa vie.
C’est sympathique, bien écrit, ni trop rapide ni trop lent. J’aurais juste aimé lire un peu plus de moment oncle/nièce.

par Floreen
Captif des sables Captif des sables
Alec Ace   
Je dois dire que c'est cette magnifique couverture, ce regard "captivant" qui m'a attiré ainsi que ce résumé, un soldat dans le déni, qui ont eu raison de moi, pauvre lectrice qui ne résiste pas à l'appel de l'uniforme. ^_^

J'avoue que je ne m'attendais pas du tout à un tel récit, les événements prennent une direction qui nous plonge dans le chaos du Sergent Matt Turner, et nous montre ainsi les risques du métier de soldats.
Mais dans ces moments de solitude, de souffrances, de perte de confiance et d'humanité, il y a cette étincelle de joie, cette part de réalité, il y a Tarek, ce renard des sables, qui apporte à Matt du réconfort, un peu de chaleur, de douceur et le guidera vers la lumière.

Une histoire assez dur à lire, qui comporte des scènes de torture, d'humiliation, des scènes brutales , bestiales, qui briseraient n'importe quel homme.

J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cet auteur, sa plume est fluide, entraînante, et nous rend captive de son histoire, mais et oui se serait trop beau, pour moi l'histoire de Tarek et Matt, manque de profondeur, de réalisme [spoiler]l'homosexualité est un pêcher dans la religion musulman et Tarek, fonce à deux pieds joints dans cette relation sans se poser de questions? Mouais, je ne suis pas convaincue totalement ...[/spoiler] Les sentiments et l'acceptation de Matt arrive un peu vite à mon goût. Voilà pourquoi ce ne fut pas un coup de ♡ mais une belle découverte.

par mamour04
Les quartiers de New York, Tome 1 : Boulevard Sutphin Les quartiers de New York, Tome 1 : Boulevard Sutphin
Santino Hassell   
Racontée à la 1er personne par Michael, "sutphin boulevard" est l'histoire de Michael et Nunzio, deux amis depuis 20 ans qui voient leur amitié chamboulée après une soirée arrosée et un threesome des plus chauds. Je ne lis pas souvent, voire jamais des histoires avec des trios (et ce n'est pas ce genre d'histoire ici - le threesome ayant lieu alors que Michael et Nunzio ne sont que des amis) je n'ai donc pas beaucoup de points de comparaison mais Holly shit, c'était torride à lire!!!!
Donc après cette soirée qui va remettre en question leur amitié, Michael aura bien du mal à assumer et à gérer ce changement de statut dans leur relation. Se rajoutent des problèmes familiaux qui vont réveiller en lui un démon dont je ne citerai pas le nom et Michael va sombrer tout doucement.

Ce n'est pas juste une gentille histoire de deux amis qui ouvrent subitement les yeux et vont s'avouer un amour éternel. Il y a de l'angst comme disent les anglais et j'ai à peine poser ma liseuse pour vaquer à mes obligations. L'histoire se construit sur plusieurs mois, plutôt lentement et n'est pas seulement basée sur la romance. J'ai adoré les deux personnages même si j'ai parfois eu envie d'engueuler Michael, leur amitié fusionnelle est belle et j'ai aimé l'histoire de fond.
Les quelques scènes de sexe que l'auteur nous offre sont très bien écrites et très sensuelles.

Santino Hassel est un autre auteur que je suis de très, très près et chaque livre est une réussite. En l'espace de deux livres, cet auteur est directement rentré dans mon top 3.

Pour finir, je dois dire que le modèle sur la couverture est assez... youmi youmi
Les quartiers de New York, Tome 2 : À Sunset Park Les quartiers de New York, Tome 2 : À Sunset Park
Santino Hassell   
J'ai lu le premier tome il y a des mois, donc je ne me souviens plus vraiment de l'histoire ou autre, mais je pense que j'avais préféré le premier tome à ce second tome.
Sunset Park est une bonne suite, mais je n'ai pas accroché plus que ça à David malheureusement. Dès le début, j'ai adoré Raymond, il est honnête, loyal, j'ai aimé sa rudesse, j'ai aimé sa personnalité et j'ai adoré en découvrir un peu plus sur lui dans ce tome ci.
Mais David.. je l'aime bien, je suis loin de la hair, mais c'est vrai que je l'ai trouvé assez chiant, il se posait énormément de questions, avaient des doutes qui, pour moi n'avaient absolument pas lieux d'être et il rendait tout compliqué pour pas grand chose.

Après, cela reste un Santino Hassell, je suis tombée encore une fois en amour devant l'amour des personnages principaux, ce besoin qu'ils ont l'un de l'autre.

par Jess-jess