Livres
554 655
Membres
599 807

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par kestreltrajan 2017-05-15T07:53:36+02:00

Tu as toujours autant de mal avec les nuances,a affirmé une voix dans mon dos.

Mon pinceau est resté figé en l'air et ma main s'est mise à trembler.Mon cœur s'est arrêté de battre.Tétanisé,j'étais incapable de me retourner.Au prix d'un grand effort,j'ai finalement réussi à bouger mes jambes.

-Comme tu n'étais pas à la cafétéria,je me suis dit que tu serais ici ou dans la salle de journalisme.

Je n'ai réussi qu'à hocher la tête .J'étais sans voix.

-Qu'est ce que tu fais ici ?suis-je finalement parvenu à articuler.

-Je te cherchais,a-t-il répondu avec son éternel petit sourir.

Mon cœur s'est remis à battre et j'ai sentis mes joues se colorer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kyramie 2017-01-14T12:53:10+01:00

Quel que soit le milieu social dont on est issu, nous avons tous des doutes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Missnefer 2015-10-24T10:15:34+02:00

je n'ai pas le droit te demander d’être là pour moi Personne n'a envie de se compliquer la vie avec une amitié comme celle là Mais je sais que si tu es à mes cotés, je peux y arriver

Afficher en entier
Extrait ajouté par AudacieuseErudite 2015-08-17T18:27:28+02:00

"- D'accord, ai-je cédé. Mais on est juste amis.

- Pour l'instant.

- Evan !

- Je plaisante ! Je peux être ami avec toi, pas de problème."

Afficher en entier
Extrait ajouté par AudacieuseErudite 2015-08-17T18:22:20+02:00

"Qu'est-ce qui m'arrivait ? Des dizaines d'images des moments passés avec lui ont jailli dans mon cerveau et mes pensées se sont mises à tourner comme des toupies. J'ai fini par admettre cette évidence que j'avais obstinément niée les derniers mois. J'étais amoureuse d'Evan Mathews."

Afficher en entier
Extrait ajouté par AudacieuseErudite 2015-08-17T18:17:15+02:00

"Elle est sortie de ma chambre en claquant la porte derrière elle. Pendant quelques secondes, je suis restée sans bouger, sous le choc. Puis je me suis rappelé ma nuit avec Evan. Et j'ai souri."

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2015-07-14T16:30:09+02:00

-Je ne peux pas sortir avec toi, ai-je dit précipitamment. Je dois rester focalisée sur mon travail. Éviter les distractions. Désolée.

Après une seconde d'étonnement, il a demandé d'un air songeur:

-Je suis une distraction?

-Euh... oui. Rien que le fait de penser à toi, c'est une distraction. Et je ne peux vraiment pas me permettre de perdre du temps avec ce genre d'activités extrascolaire.

Ca m'a semblé soudain assez abrupt comme façon de dire les choses.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FouineuseDuNet 2015-06-19T14:41:48+02:00

L’amour m’a aidée à vivre pleinement, au lieu de simplement survivre. Il a renforcé ma détermination et m’a prouvé que j’étais bien plus forte que ce que j’avais cru. Il m’a permis de panser mes plaies et d’effacer mes cicatrices. Grâce à l’amour, j’ai pris toute mon ampleur ; j’étais grande à l’intérieur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FouineuseDuNet 2015-06-19T14:38:12+02:00

- Je vois ce que tu veux dire. Mais imagine que je commence à le trouver sympa. Ça serait simplement atroce… Personne ne connaît mon secret, en dehors de toi. Et je ne peux pas prendre le risque d’en parler à quelqu’un d’autre. Pas tant que je vis encore chez eux.

Je me suis tue un moment.

- C’est vraiment compliqué, Sara. Mais je vais essayer de lui parler, promis.

Un large sourire a illuminé son visage.

- Cela dit, je suis sûre qu’il va continuer à m’énerver. Je vais peut-être finir par l’étrangler… Je te préviens, si c’est le cas, ça sera ta faute.

- OK. En attendant, tu me jures de tout me raconter ?

- Évidemment. Il faut bien que tu sois au courant des événements pour m’aider à l’enterrer quand je l’aurai étripé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FouineuseDuNet 2015-06-19T14:36:43+02:00

- Tu voudras aller manger quelque chose avec moi ?

Nous étions devant les portes du hall d’entrée. Je me suis arrêtée net. Mon cœur aussi.

- Oui, c’est une demande officielle de rancard, a-t-il précisé avec un petit sourire.

J’ai cru tomber dans les pommes.

- D’accord, ai-je soufflé, pétrifiée.

Sérieux ? Je venais réellement d’accepter un rendez-vous ?

- Super ! s’est-il exclamé avec un large sourire.

Cette fois, je planais totalement. Sans savoir si c’était de peur ou de joie. Tant pis pour l’incertitude, j’avais eu mon lot de questions pour la matinée.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode