Livres
564 923
Membres
617 699

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ma soeur, serial killeuse



Description ajoutée par lelette1610 2019-02-05T14:59:41+01:00

Résumé

Korede s’est donné pour mission de protéger sa cadette envers et contre tout, et ce n’est pas une mince affaire. Non contente d’être la plus belle et la favorite de leur mère, Ayoola a aussi la fâcheuse habitude de tuer ses amants. Ainsi, au fil du temps, Korede est devenue experte pour faire disparaître les traces de sang et les cadavres. « Seulement, avec Femi, ça fait trois. Et à trois, on vous catalogue serial killer… »

Korede a une vie à mener, elle aussi : elle est secrètement amoureuse de Tade, le séduisant médecin qu’elle croise tous les jours dans les couloirs de l’hôpital où elle travaille comme infirmière. Aussi, lorsque sa jeune sœur jette son dévolu sur Tade, Korede se trouve face à un dilemme : comment continuer à protéger Ayoola, sans risquer la vie de l’homme qu’elle aime ?

À l’instar d’une Jane Austen des temps modernes, Oyinkan Braithwaite interroge les liens du sang, tout en pratiquant une critique en règle de la société nigériane: sa corruption, ses différences de classe, son machisme exacerbé…

Une comédie noire et décalée, aussi grinçante que glaçante.

source : éditions Delcourt

Afficher en entier

Classement en biblio - 43 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par SeRiaLectrice 2021-01-11T21:33:48+01:00

"Je me résous à le regarder, droit dans ses yeux de biche qui respirent l'innocence, et je demande si j'ai été un jour comme lui - Si j'ai jamais eu ce genre d'innocence . Il est si merveilleusement normal et naïf ! Peut-être est-ce sa naïveté qui attire Ayoola , autant qu'elle m'attire moi - la nôtre , la vie nous l'a arrachée de force, je suppose .

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Blandine1 2021-06-16T08:00:28+02:00
Argent

La narratrice raconte sa sœur très belle qui tue ses amants qu’elle aide pour faire disparaître les corps. Le hic est le jour où elle se pointe à son travail et que le médecin, dont elle est secrètement amoureuse, va être subjugué par celle-ci. Une relation forte entre deux sœurs que les liens du sang, dans tous les sens du terme, rendent solidaires. Un roman visuel où l’on voit bien ces deux nigériennes, en tailleurs et talons, faire glisser un cadavre au milieu de la nuit. Une écriture qui aurait pu être plus façonnée et épicée pour un bon sujet anticonformiste.

Afficher en entier
Argent

https://feedudroit.tumblr.com/post/643809678079426560/my-sister-serial-killer

Afficher en entier
Diamant

Bon livre , très agréable à lire , se lit d'une traite d'ailleurs . Top

Afficher en entier
Lu aussi

...C'est un roman qui se lit très rapidement, les chapitres sont très courts. Les pages se tournent très vite.

On retrouve Korede qui fait tout pour prendre soin et surtout protéger sa petite soeur Ayoola et ce n'est pas une mince affaire puisqu'elle en est à son 3e crime au début du récit.

Comme toujours, Korede, qui est infirmière l’aide à effacer les traces du crime.

Aimer sa famille, la protéger équivaut-il à cacher ses crimes ?

Jusqu’à quel point faut-il être fidèle envers sa famille ?

Au fur et à mesure du roman on en apprend davantage sur leur passé.

Je n'ai pas apprécié le caractère d’Ayoola, c'est une manipulatrice qui sait que sa soeur sera toujours là pour la protéger. Par contre j'ai aimé le personnage bienveillant de Korede.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ama74 2020-11-28T19:55:53+01:00
Bronze

Korede s’est donné pour mission de protéger sa cadette envers et contre tous, et ce n’est pas une mince affaire. Non-contente d’être la plus belle et la favorite de leur mère, Ayoola a aussi la fâcheuse habitude de tuer ses amants. Ainsi, au fil du temps, Korede est devenue experte pour faire disparaître les traces de sang et les cadavres.

Korede a une vie à mener, elle aussi : elle est secrètement amoureuse de Tade, le séduisant médecin qu’elle croise tous les jours dans les couloirs de l’hôpital où elle travaille comme infirmière. Aussi, lorsque sa jeune sœur jette son dévolu sur Tade, Korede se trouve face à un dilemme : comment continuer à protéger Ayoola, sans risquer la vie de l’homme qu’elle aime ?

Ce livre se lit vite, car il est ponctué de petits chapitres très courts du coup, l'auteure ne perd pas de temps dans du superflu et va directement à l'essentiel, les chapitres parlent du moment présent, et d’autres qui s’appuient sur le passé des jeunes sœurs. Korede. Elle est très intéressante, jalouse constamment sa soeur , de sa beauté surtout constamment repete dans le livre, on le sait Ayoola est très jolie, tout le monde craquent sur elles , de l'autre coté Korede ne tue pas, mais est très méticuleuse pour cacher les preuves, mentir pour protéger sa sœur. Peu à peu, nous découvrons l'histoire de leur père tyrannique et violent. Ce passé va entrer en jeu dans la psyché des deux filles, marquées à vie par ce qu’elles ont vécu ... De l'au Ayoola semble complètement détachée de la notion même de vie, peu émotive et se trouvant des excuses sur ses meurtres plus excentrique les unes que les autres. Korede va donc devoir faire un choix, sauver celui pour qui son cœur bat, ou sa petite sœur.

L'intrigue était bien , j'aurai aimé le point de vue d'Ayoola , Muhtar aurait mérité lui aussi quelques lignes de plus . J'avoue que je n'ai eu aucune empathie (malgré son passé) pour Ayoola qui n'a aucune sensibilité et ne réalise même pas l'horreur de ses actes . korede quand à elle et carrément sous l'emprise de sa soeur, sans dénoncer celle ci elle pourrait s'en aller, vivre une autre vie mais au nom des liens du sang, de la famille elle va rester ... Pour le meilleur et pour le pire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gwen_m 2020-08-24T20:45:51+02:00
Pas apprécié

Le livre était intéressant mais sans plus pour ma part. Il n'était pas mauvais

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florej 2020-08-22T10:26:34+02:00
Bronze

Les prix décernés à l auteure pour ce premier roman sont pour moi bien mérités. J ai vraiment accroché au style, aux personnages : j ai tellement détesté Ayoora qui est juste complètement dingue ! Le rythme est soutenu par la taille des chapitres et en même temps on peut se poser avec Korede quand elle se confie à son patient comateux. Que feriez vous si votre soeur tuait chacun de ses amants froidement ? Vous la denonceriez ou la protegeriez à tout prix?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2020-06-24T20:27:48+02:00
Or

"Ayoola m'appelle et prononce ces mots que j'avais espéré ne jamais plus entendre . Korede, je l'ai tué."

Une entrée en matière qui met tout de suite le lecteur en situation. Pourtant ce thriller est bien loin du schéma habituel et va se révéler bien surprenant. Plus axé sur la personnalité des deux soeurs et leur relation particulière, ce livre se rapproche plus du roman noir psychologique que du thriller.

L'écriture est fluide et concise et le rythme est enlevé. Le découpage du roman en de très courts chapitres n'y est pas étranger. Certes certaines situations sont survolées et auraient mérité peut-être d'être approfondies, oui mais voilà nous ne sommes pas dans un roman "normal*. Un choix de l'auteure qui ma foi est plutôt pas mal.

Ce n'est pas tant l'histoire, assez prévisible du reste, qui importe mais la façon dont l'auteure a choisi de l'aborder et la raconter. Elle s'écarte des sentiers battus pour nous proposer un livre original et inattendu. Elle saupoudre son roman d'une dose d'humour noir, juste assez pour lui donner des airs de légèreté, sans être totalemement barré. Ca ne l'empêche pas dresser un tableau mordant de la société nigériane en abordant des sujets comme la corruption, le sexisme, le machisme, les traditions...

Ce roman m'a surprise et j'aime l'être dans mes lectures.

Un roman dynamique, inattendu, mordant, léger mais pas seulement. Une lecture sans prise de tête, parfaite pour emporter avec vous en vacances. Un livre qui vous fera à coup sûr passer un agréable moment.

Je remercie les Editions J'ai lu et Be.polar pour cette agréable lecture.

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

Afficher en entier
Bronze

Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2020/06/05/ma-soeur-serial-killeuse-oyinkan-braithwaite/

Ce roman est très particulier dans sa construction et aussi dans les personnages. Dès le début nous savons à quoi nous en tenir et quelle sera l’ambiance qui entoure ce récit.

Korede et Ayoola sont sœurs, la première est l’ainée, grande, infirmière ; elle se se sent responsable de sa petite sœur à qui tout semble sourire. Malgré cette filiation nos deux héroïnes sont à l’opposé l’une de l’autre mais il leur est impossible de couper les ponts. C’est d’ailleurs cette facette là qui est la plus intéressante ici.

L’intrigue est assez facile à cerner, mais le côté psychologique lui par contre est très complexe. Le roman permet aux lecteurs via des flashbacks et l’introspection de Korede de voir comment l’une et l’autre issue d’une même famille, ont grandi en devenant deux personnes aux mœurs et valeurs différentes.

Quant à Korede, elle a décidé de travailler pour aider les autres, Ayoola, elle utilise ses atours pour vivre facilement et tuer encore plus facilement. Alors qu’une se dévoue entièrement à sa famille, l’autre change d’histoires et les termine en supprimant les personnes qui ne lui sont plus utiles. Elle attend d’ailleurs de Korede son entière participation pour couvrir ses méfaits

La subtilité vient qu’en fait ces sœurs semblent être le reflet parfait du caractère de leur père. A la fois bonté et violence, fonctionnant en symbiose comme pour équilibrer la donne.

Ce récit permet aussi à travers le décor en culture africaine de mieux appréhender leurs évolutions. Les batailles de l’une ont facilité les travers de la seconde mais impossible de remonter le temps pour changer les faits. Korede et Ayoola sont liées pour le meilleur mais surtout pour le pire.

Il est très difficile de s’attacher à ces héroïnes. Même si l’on comprend l’amour et l’empathie de Korede pour sa cadette, on se dit qu’elle fait preuve d’un peu de lâcheté de ne pas l’arrêter complètement, mais en même temps elle est extrêmement forte et fait preuve de résilience. Ayoola fait tout simplement froid dans le dos, elle ne pense pas être mauvaise, ne ressent absolument aucune compassion pour ses victimes, elle use et abuse de sa position.

C’est un récit assez dérangeant et terriblement triste, le portrait très finement dressé des héroïnes est passionnant et la plume de l’auteure donne vraiment de la dimension à ses personnages. Le carcan de la culture africaine vient approfondir les nuances et mettre en évidence certains traits de caractère.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kymmy38 2020-06-17T14:30:42+02:00
Or

En voilà une approche pas banale, avec la vie de korede qui va couvrir Ayoola sérial killeuse !

Korede, sœur ainée et infirmière de son état fera toujours tout pour sa petite sœur Ayoola. Une force de caractère qu'elle a appris en côtoyant leur père qui n'était pas vraiment un père aimant.

Ayoola est une belle jeune femme et tous les hommes succombent à son charme, jusqu'à la mort.

Ayoola sait qu'elle peut compter sur sa soeur quoiqu'il advienne. Même si Korede hésite entre l'amour et la haine, elle sait que son devoir est de toujours protéger sa soeur.

C'est une belle découverte avec ce roman qui enchaine les chapitres court. J'ai beaucoup apprécié les passages avec les expressions nigériane.

Afficher en entier

Dates de sortie

Ma soeur, serial killeuse

  • France : 2019-02-13 (Français)
  • France : 2020-06-03 - Poche (Français)

Activité récente

JDLO le place en liste or
2021-02-24T06:24:41+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 43
Commentaires 19
extraits 3
Evaluations 20
Note globale 7.53 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode