Livres
520 296
Membres
536 111

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ma soeur, serial killeuse



Description ajoutée par lelette1610 2019-02-05T14:59:41+01:00

Résumé

Korede s’est donné pour mission de protéger sa cadette envers et contre tout, et ce n’est pas une mince affaire. Non contente d’être la plus belle et la favorite de leur mère, Ayoola a aussi la fâcheuse habitude de tuer ses amants. Ainsi, au fil du temps, Korede est devenue experte pour faire disparaître les traces de sang et les cadavres. « Seulement, avec Femi, ça fait trois. Et à trois, on vous catalogue serial killer… »

Korede a une vie à mener, elle aussi : elle est secrètement amoureuse de Tade, le séduisant médecin qu’elle croise tous les jours dans les couloirs de l’hôpital où elle travaille comme infirmière. Aussi, lorsque sa jeune sœur jette son dévolu sur Tade, Korede se trouve face à un dilemme : comment continuer à protéger Ayoola, sans risquer la vie de l’homme qu’elle aime ?

À l’instar d’une Jane Austen des temps modernes, Oyinkan Braithwaite interroge les liens du sang, tout en pratiquant une critique en règle de la société nigériane: sa corruption, ses différences de classe, son machisme exacerbé…

Une comédie noire et décalée, aussi grinçante que glaçante.

source : éditions Delcourt

Afficher en entier

Classement en biblio - 28 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Armony22 2020-06-24T20:28:38+02:00

Ayoola m'appelle et prononce ces mots que j'avais espéré ne jamais plus entendre . Korede, je l'ai tué.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Gwen_m 2020-08-24T20:45:51+02:00
Lu aussi

Le livre était intéressant mais sans plus pour ma part. Il n'était pas mauvais

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florej 2020-08-22T10:26:34+02:00
Bronze

Les prix décernés à l auteure pour ce premier roman sont pour moi bien mérités. J ai vraiment accroché au style, aux personnages : j ai tellement détesté Ayoora qui est juste complètement dingue ! Le rythme est soutenu par la taille des chapitres et en même temps on peut se poser avec Korede quand elle se confie à son patient comateux. Que feriez vous si votre soeur tuait chacun de ses amants froidement ? Vous la denonceriez ou la protegeriez à tout prix?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2020-06-24T20:27:48+02:00
Or

"Ayoola m'appelle et prononce ces mots que j'avais espéré ne jamais plus entendre . Korede, je l'ai tué."

Une entrée en matière qui met tout de suite le lecteur en situation. Pourtant ce thriller est bien loin du schéma habituel et va se révéler bien surprenant. Plus axé sur la personnalité des deux soeurs et leur relation particulière, ce livre se rapproche plus du roman noir psychologique que du thriller.

L'écriture est fluide et concise et le rythme est enlevé. Le découpage du roman en de très courts chapitres n'y est pas étranger. Certes certaines situations sont survolées et auraient mérité peut-être d'être approfondies, oui mais voilà nous ne sommes pas dans un roman "normal*. Un choix de l'auteure qui ma foi est plutôt pas mal.

Ce n'est pas tant l'histoire, assez prévisible du reste, qui importe mais la façon dont l'auteure a choisi de l'aborder et la raconter. Elle s'écarte des sentiers battus pour nous proposer un livre original et inattendu. Elle saupoudre son roman d'une dose d'humour noir, juste assez pour lui donner des airs de légèreté, sans être totalemement barré. Ca ne l'empêche pas dresser un tableau mordant de la société nigériane en abordant des sujets comme la corruption, le sexisme, le machisme, les traditions...

Ce roman m'a surprise et j'aime l'être dans mes lectures.

Un roman dynamique, inattendu, mordant, léger mais pas seulement. Une lecture sans prise de tête, parfaite pour emporter avec vous en vacances. Un livre qui vous fera à coup sûr passer un agréable moment.

Je remercie les Editions J'ai lu et Be.polar pour cette agréable lecture.

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

Afficher en entier
Bronze

Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2020/06/05/ma-soeur-serial-killeuse-oyinkan-braithwaite/

Ce roman est très particulier dans sa construction et aussi dans les personnages. Dès le début nous savons à quoi nous en tenir et quelle sera l’ambiance qui entoure ce récit.

Korede et Ayoola sont sœurs, la première est l’ainée, grande, infirmière ; elle se se sent responsable de sa petite sœur à qui tout semble sourire. Malgré cette filiation nos deux héroïnes sont à l’opposé l’une de l’autre mais il leur est impossible de couper les ponts. C’est d’ailleurs cette facette là qui est la plus intéressante ici.

L’intrigue est assez facile à cerner, mais le côté psychologique lui par contre est très complexe. Le roman permet aux lecteurs via des flashbacks et l’introspection de Korede de voir comment l’une et l’autre issue d’une même famille, ont grandi en devenant deux personnes aux mœurs et valeurs différentes.

Quant à Korede, elle a décidé de travailler pour aider les autres, Ayoola, elle utilise ses atours pour vivre facilement et tuer encore plus facilement. Alors qu’une se dévoue entièrement à sa famille, l’autre change d’histoires et les termine en supprimant les personnes qui ne lui sont plus utiles. Elle attend d’ailleurs de Korede son entière participation pour couvrir ses méfaits

La subtilité vient qu’en fait ces sœurs semblent être le reflet parfait du caractère de leur père. A la fois bonté et violence, fonctionnant en symbiose comme pour équilibrer la donne.

Ce récit permet aussi à travers le décor en culture africaine de mieux appréhender leurs évolutions. Les batailles de l’une ont facilité les travers de la seconde mais impossible de remonter le temps pour changer les faits. Korede et Ayoola sont liées pour le meilleur mais surtout pour le pire.

Il est très difficile de s’attacher à ces héroïnes. Même si l’on comprend l’amour et l’empathie de Korede pour sa cadette, on se dit qu’elle fait preuve d’un peu de lâcheté de ne pas l’arrêter complètement, mais en même temps elle est extrêmement forte et fait preuve de résilience. Ayoola fait tout simplement froid dans le dos, elle ne pense pas être mauvaise, ne ressent absolument aucune compassion pour ses victimes, elle use et abuse de sa position.

C’est un récit assez dérangeant et terriblement triste, le portrait très finement dressé des héroïnes est passionnant et la plume de l’auteure donne vraiment de la dimension à ses personnages. Le carcan de la culture africaine vient approfondir les nuances et mettre en évidence certains traits de caractère.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kymmy38 2020-06-17T14:30:42+02:00
Or

En voilà une approche pas banale, avec la vie de korede qui va couvrir Ayoola sérial killeuse !

Korede, sœur ainée et infirmière de son état fera toujours tout pour sa petite sœur Ayoola. Une force de caractère qu'elle a appris en côtoyant leur père qui n'était pas vraiment un père aimant.

Ayoola est une belle jeune femme et tous les hommes succombent à son charme, jusqu'à la mort.

Ayoola sait qu'elle peut compter sur sa soeur quoiqu'il advienne. Même si Korede hésite entre l'amour et la haine, elle sait que son devoir est de toujours protéger sa soeur.

C'est une belle découverte avec ce roman qui enchaine les chapitres court. J'ai beaucoup apprécié les passages avec les expressions nigériane.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nathou-3 2020-02-01T23:59:33+01:00
Or

J'ai beaucoup aimer, c'est addictif et le rythme est soutenu.

Et vraiment apprécier la fin, ou les rôles s'inversent, et ou elles auraient pu saisir au vol cet opportunité pour tout révéler, mais, vous le saurez en lisant ce livre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mimi60800 2019-07-15T20:57:31+02:00
Bronze

Une lecture rapide grâce aux courts chapitres, sympathique mais qui ne me restera pas longtemps en mémoire...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2019-06-02T10:42:49+02:00
Argent

Un livre pas banal, et on est dans le bain dès la première page.

Une femme infirmière qui se retrouve à devoir nettoyer les meurtres de sa sœur, qui n'en est pas à son premier coup d'essai.

On se retrouve dans le quotidien de Korede, qui cherche à protéger sa soeur envers et contre tout, et ce, malgré le côté irritant que cette dernière peut avoir. Et c'est cette relation qui est le mieux décrit, un amour purement fraternel qui oscille entre l'amour et la haine. Parce qu'il ne faut pas se le cacher : Ayoola est insupportable, et sa façon de tuer ses amants peut vite devenir fatigante, surtout qu'elle semble si détachée, comme si cela ne la concernait pas.

Un livre qui se laisse lire facilement avec une petite touche d'humour noir, et qui nous embarque dans cette culture, que pour ma part je ne connaissais pas vraiment. Et l'intrigue de fond est pas mal, dommage juste que l'auteur n'aille pas plus loin.

Parce qu'au fond, il ne se passe pas grand-chose, et absolument rien de surprenant. A partir du premier meurtre, toute la suite reste un déroulement absolument logique et prévisible : Spoiler(cliquez pour révéler)les doutes de la famille, et les soupçons sur Ayoola et sa soeur, l'agression d'Ayoola sur un autre homme, cette fois que connaît sa soeur puisqu'il s'agit de l'homme dont elle est amoureuse. Et même le réveil d'un comateux reste purement accessoire et ne change finalement pas grand chose à l'histoire.

Et surtout, ma plus grosse déception, c'est la façon dont sont traités les personnages. On nous propose une description qui rentre dans le domaine du quotidien. Soit. Mais ça reste très factuel, et on ne creuse pas plus profond. Et je continue de penser que le point de vue d'Ayoola aurait été plus intéressant que celui de sa sœur (si on suppose qu'elle est moins superficielle et bête qu'elle en avait l'air en lisant ce roman).

Afficher en entier
Or

« Le couteau est important pour moi, Korede. C’est tout ce qui me reste de lui. »

Remerciements aux éditions Delcourt Littérature et au site BePolar avec l’opération Club Sang pour la découverte de cette auteure Nigérienne à l’écriture percutante, vive et fort agréable. Ce premier roman est épatant. Plus qu’un simple policier, cet ouvrage aborde avec finesse et un humour caustique la psychologie et d’autres thèmes sociaux.

Les chapitres courts assortis d’un ton léger et adapté procurent une dynamique très appréciable, avec quelques petits retours sur le passé pour éclairer le lecteur dans la compréhension des rouages familiaux. Une bonne dose d’humour noir pimente le tout. Les amateurs de thrillers durs où le sang coule à flot seront déçus car c’est plus de psychologie dont il s’agit ici. Le bourbier moral dans lequel patauge notre narratrice sidèrera le lecteur.

Beaucoup plus de détail sur : https://lesparolesenvolent.com/ma-soeur-serial-killeuse-doyinkan-braithwaite/

Afficher en entier
Bronze

Une lecture qui n’aura pas su répondre à toutes mes attentes. Et ce, principalement parce que le synopsis nous promet « une comédie noire et décalée » mais que je n’ai rien trouvé de tel dans ma lecture.

On y découvre une jeune femme, Korede, qui vit dans l’ombre de sa sœur, Ayoola. Cette dernière est très belle et joue avec l’art de mettre le monde à ses pieds. Depuis toute petite, Korede s’est toujours donnée pour mission de veiller sur sa petite sœur et cette lecture n’aura de cesse de nous démontrer à quel point cette détermination est forte. Ayoola est aussi belle que dérangée. Elle a déjà tué suffisamment d’hommes pour être considérée comme une tueuse en série. Et maintenant c’est Tade, l’homme dont Korede est tombée amoureuse qui tombe dans ses filets!

Une histoire à la plume agréable et fluide qui nous peint une relation plus que particulière entre deux sœurs. Elles sont, à mon sens, aussi dérangées l’une que l’autre. Ayoola dans les meurtres qu’elle commet et sa facilité à se voir comme une victime. Korede dans sa naïveté à l’aider encore et toujours quitte à mettre sa propre vie de côté.

Malgré des chapitres courts, j’ai trouvé que ce récit manque de rythme et d’intensité. Assez plat, il m’a laissé indifférente. On se dit que le vent va finir par tourner mais au final, on ne fait que tourner en rond.

Le fil conducteur est bon mais l’auteur n’est pas allé assez loin pour combler mes attentes.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Ma soeur, serial killeuse" est sorti 2020-06-03T18:52:18+02:00 en version poche
background Layer 1 03 Juin

Dates de sortie

Ma soeur, serial killeuse

  • France : 2019-02-13 (Français)
  • France : 2020-06-03 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 28
Commentaires 14
Extraits 2
Evaluations 14
Note globale 7.85 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode